background preloader

Pratiques numériques et informationnelles des jeunes

Facebook Twitter

Pratiques culturelles en ligne, en France et en Europe - Points de repère et de comparaison 2007-2014 [CC-2015-2] - Études et statistiques. Europe et International Pratiques, consommations et usages culturels Département des études, de la prospective et des statistiques Culture chiffres Publications Roxane LAURENT octobre 2015 24 p.

Pratiques culturelles en ligne, en France et en Europe - Points de repère et de comparaison 2007-2014 [CC-2015-2] - Études et statistiques

«Facebook, c'est le réseau social des vieux» Les usages vidéo des jeunes : quels intérêts pédagogiques ? Les usages vidéo des jeunes : quels intérêts pédagogiques ?

Les usages vidéo des jeunes : quels intérêts pédagogiques ?

Par Séraphin Alava * Introduction Les jeunes sont des habitants assidus de ce cyberespace où les langages se recontextualisent et où le rapport aux médias et aux images est transformé. La consommation et la création de vidéos est une des caractéristiques fortes des usages numériques adolescents. En effet, le média privilégié par les jeunes pour leurs loisirs, voire pour leurs recherches d’informations, est la vidéo et ils utilisent abondamment les plateformes vidéo grand public. Les pratiques de production vidéo des jeunes Les jeunes de 12 à 18 ans développent des usages autonomes de la vidéo. Quelle place pour la vidéo dans l’enseignement et la culture scolaire ? Quand on souhaite examiner la place que peut prendre la vidéo comme support d’apprentissage ou activité de communication et d’expression, la première des préoccupations doit d’abord être de penser à la dimension éducative de cette relation. Conclusion. La communication numérique dans les cultures adolescentes. Le besoin humain d’avoir des contacts sociaux et de nouer des relations amicales revêt deux formes : le besoin d’un public devant lequel mettre à l’épreuve les différents personnages que l’on se flatte d’incarner, et le besoin d’équipiers avec lesquels établir des rapports d’intimité complices (Goffman, 1973, p. 195). 1Cette phrase de Goffman illustre parfaitement le propos qui sera développé ici, tant le travail en équipe et le besoin d’un public semblent être une nécessité à l’adolescence.

La communication numérique dans les cultures adolescentes

En partant du principe qu’à cet âge de la vie, l’imbrication entre culture et sociabilité est particulièrement forte, surtout à l’ère numérique, Allard a raison de décrire la culture du remix comme le « passage d’une culture comme bien à une culture comme lien » (2005, p. 162). On cherchera donc, ici, à comprendre ce que le numérique a pu transformer dans l’organisation des pratiques communicationnelles et culturelles des jeunes. 30Alors, que se passera-t-il à l’avenir ? Une starlette des réseaux sociaux nous rappelle que les images savent mentir. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Gabriel Coutagne Essena O’Neil est l’une de ces nombreuses starlettes que les réseaux sociaux ont fait émerger.

Une starlette des réseaux sociaux nous rappelle que les images savent mentir

Mardi 3 novembre, son compte Instagram totalisait plus de 700 000 abonnés, avant d’être supprimé, le 4 novembre. Dans le fil des images qu’elle avait l’habitude de publier, de nombreuses photos mettaient en valeur ses repas, ses baignades, son physique ou ses bijoux. D’autres montrent des images d’animaux, accompagnées de messages appelant à leur protection. Le « quotidien » idyllique d’une adolescente australienne de 18 ans, qui rêvait de célébrité… Ce qu’elle présente comme une crise de conscience rappelle à quel point la signification d’une image dépend de ce qu’on veut lui faire dire.

Certaines images sont restées cependant, et leurs légendes ont été changées, renversant totalement leur signification. De nombreuses photos montrent la jeune fille en bikini. @gabrielcoutagne coutagne@lemonde.fr. Comment les jeunes défavorisés s'informent. A l'initiative des Apprentis d'Auteuil, la sociologue Monique Dagnaud a mené une enquête d'ampleur qui montre notamment l'importance de Facebook, des courtes vidéos en ligne et de l'humour pour ces 16-25 ans.

Comment les jeunes défavorisés s'informent

Précisions d'Eric Chaverou. Plus de 500 jeunes pris en charge par les Apprentis d’Auteuil ont été interrogés dans toute la France. Avec des réponses comparées à celles de 1.000 jeunes de tous horizons. Un rapport en a montré les grands enseignements l’an dernier et Monique Dagnaud en tire un article pour "l’agence intellectuelle" Telos ce lundi. Directrice de recherches au CNRS, cette spécialiste des médias et de la jeunesse a découvert des 16–25 ans en décrochage scolaire 3 fois moins habitués aux sites d’information que les autres jeunes (8% au lieu de 24%), mais rivés à leur smartphone et deux fois plus amateurs de courtes vidéos (44% d'entre eux).

Écouter.