background preloader

Conférence Jean Luc berthier

Conférence Jean Luc berthier

http://www.youtube.com/watch?v=uNKC2rFFrgU

Related:  A mettre dans la brèveNeurosciencesNeurosciences et éducationCOGNITIF

Sociologie des réseaux et humanités numériques — Enseigner avec le numérique Antonio Casilli commence par définir brièvement et simplement les Humanités numériques comme une « manière d'appliquer les outils numériques aux Sciences Humaines et Sociales ». Il reprend ensuite le concept « Big Other » du philosophe Slavoj Žižek pour évoquer le passage d’un contrôle sur la société « centralisé » à une forme de surveillance participative dans laquelle chacun serait d'une certaine façon le gardien de l’autre. Cette approche s'inscrit bien évidemment dans le contexte des rapports établis entres sociétés privées estampillées par le chercheur sous l'acronyme AFAMA (Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, Alphabet) et les différents États en matière de gestion des données collectées par ces mêmes sociétés.

L'erreur est le meilleur professeur Afin de mieux comprendre ce qui se passe dans le cerveau d’une personne qui apprend, des chercheurs ont observé les régions cérébrales activées chez des individus faisant face à l’erreur. Cet article rapporte les résultats d’une recherche menée auprès de 28 sujets par des chercheurs de l’Université de Southern California en collaboration avec un groupe international de chercheurs. Selon ces chercheurs, le cerveau apprendrait de deux façons : L’apprentissage par évitement (« avoidance learning »); une expérience négative qui conditionne le cerveau à éviter de se retrouver de nouveau dans cette situation.L’apprentissage basé sur la récompense (« reward-based learning »); une expérience positive que le cerveau traite comme une récompense. En partant de cette prémisse, l’étude consistait à poser des questions aux participants en leur offrant une récompense monétaire pour chaque question répondue correctement.

VIDEO - "Comment apprend l'élève ?" Conférence de Daniel FAVRE - Formation des personnels de l'académie de Dijon - DAFOP Conférence de Daniel FAVRE faite lors du séminaire Réussite Educative, le vendredi 18 avril 2014 à l’amphithéâtre Bouchard de Canopé Dijon Daniel FAVRE est Docteur en neurosciences et Professeur en sciences de l’éducation à l’université de Montpellier 2. Depuis 1994, il mène des recherches sur les liens existants entre la violence scolaire et l’échec scolaire. Comment apprend l'élève ? Conférence de Daniel... par ac-dijon-formation Il a publié en 2007 « Transformer la violence de l’élève : cerveau, motivation, apprentissage » et en 2010 « Cessons de démotiver les élèves : 18 clés pour favoriser l’apprentissage »

Les 100 métiers qui recrutent le plus en 2017 A vos CV! Les entreprises prévoient près de 2 millions de recrutements cette année, selon l'enquête annuelle "Besoins en main d'oeuvre des entreprises" publiée ce 19 avril par Pôle emploi. C'est près de 150.000 offres d'emploi supplémentaires par rapport à 2016 (+8,2%). LIRE AUSSI >> Emploi: 150 000 embauches supplémentaires prévues en 2017, "un record" Les neurosciences, la grande illusion en éducation (4 ) Commentaires Pas facile de s’attaquer à un mythe, on casse un rêve ; ils sont rares en éducation. Pas aisé d’émettre la moindre question ou la plus petite critique à propos d’un domaine devenu un lobby qui a obtenu l’oreille des politiques. Je savais à l’avance que les réactions pouvaient être violentes ; et comme toujours elles portent sur un plan personnel et non dans le cadre d’un débat scientifique !

Éducation, plasticité cérébrale et recyclage neuronal - Psychologie cognitive expérimentale - Stanislas Dehaene - Collège de France - 06 janvier 2015 09:30 Dans le domaine de l’apprentissage, il est vain d’opposer l’inné et l’acquis, l’environnement et l’hérédité. Dès 1949, le psychologue canadien Donald Hebb l’énonce : Deux facteurs déterminent la croissance intellectuelle : un potentiel inné, absolument indispensable, et un environnement stimulant, tout aussi indispensable.

Créer son web média scolaire ? – SERVEUR DE MEDIAS SCOLAIRES DE L'ACADEMIE DE NICE Vous désirez vous lancer dans l’aventure de la création d’un média en ligne ? Avec le Clemi de Nice c’est possible. Nous vous proposons le “Kit Webmédias clés en main” Les neurosciences en éducation, les limites méthodologiques (2) Actuellement, plusieurs principaux biais sur le plan de la problématique et de la méthodologie peuvent être mis en avant qui leur enlèvent toute pertinence. En effet, les méthodes d’investigation en neurosciences se trouvent être des approches indirectes, très fastidieuses à mettre en place et prenant appui sur une technologie très coûteuse. Les échantillons analysés ou comparés demeurent trop limités. Il en résulte déjà un manque de fiabilité statistique qu’il s’agit de dénoncer avant toute extrapolation. « Small, low-powered studies are endemic in neuroscience » déclare une méta-analyse publiée dans Nature Reviews Neuroscience[1]. Ces chercheurs ont en effet passé au crible les méthodologies de 740 articles publiés en 2011 dans le champ. En France, des neuropsychologues comme Fabrice Guillaume[2] nous alertent sur ces limites.

Related: