background preloader

Neurosciences

Facebook Twitter

Expressions faciales : Paul Ekman et les visages de l'émotion. Dans ce numéro L'essentiel - Le psychologue américain Paul Ekman a montré que les principales émotions sont exprimées par les mêmes mimiques faciales partout dans le monde. - Il a aussi décodé les « microexpressions » qui s'affichent sur le visage pendant moins de un dixième de seconde et trahissent les émotions refoulées ou dissimulées. - Ces résultats lui ont servi à élaborer des outils pour améliorer les capacités à lire les émotions des autres et à détecter les mensonges. L'auteur Daniela Ovadia est codirectrice du laboratoire Neurosciences et société de l’université de Pavie, en Italie, et journaliste scientifique.

Du même auteur À lire aussi Les émotions constituent un aspect fondamental de la vie humaine, et pourtant les neurosciences comportementales ne s'y intéressent que depuis peu. Ce sont les expériences de Paul Ekman qui ont changé la donne. La thèse de Darwin fut reprise à la fin des années 1940 par Silvan Tomkins, un... Vous êtes un solitaire ? Votre cerveau est particulier – Nos Pensées. Une étude indique que les personnes qui préfèrent être seules voient les choses d’une autre manière et ont un pouvoir de décision et d’analyse différent des autres. D’autre part, les solitaires présentent une activité moindre dans la zone du cerveau en lien avec le système de récompenses. On ne sait pas vraiment ce qui arrive en premier chez elles : l’isolement ou les changements dans cette activité.

Un solitaire peut l’être par décision personnelle ou à cause des autres. C’est-à-dire que quelqu’un peut se sentir mieux s’il passe la majorité de son temps seul ou inversement : il souhaiterait passer du temps avec d’autres personnes mais qu’il ne trouve personne. Quelle que soit la raison, le cerveau de ces personnes solitaires se modèle d’une certaine manière. Les récompenses et le cerveau solitaire Selon le rapport du Journal of Cognitive Neuroscience, la région du cerveau appelée «corps strié» est moins actif chez les personnes solitaires. Solitude, introversion et perception. Theconversation. Everyone seems to agree that opposites attract. Young and old people, happy and distressed couples, single folks and married partners – all apparently buy the classic adage about love. Relationship experts have written books based on this assumption.

It’s even been internalized by people who are on the hunt for a partner, with 86 percent of those looking for love saying they’re seeking someone with opposite traits. The problem is that what’s true of magnets is not at all true of romance. As I explain in my book, “Great Myths of Intimate Relationships: Dating, Sex, and Marriage,” people tend to be attracted to those who are similar – not opposite – to themselves. I love how you’re just like me Whether people really find opposites more attractive has been the subject of many scientific studies. In other words, there is clear and convincing evidence that birds of a feather flock together.

None of this necessarily means that opposites don’t attract. As it turns out, it’s pure fiction. There are six styles of love. Which one best describes you? Love is a complex and powerful force, one that plays out in a number of emotional, cognitive and social ways. When we love a person, we feel emotional arousal in their presence. We will also have a set of thoughts (or cognitions) about that person, and our previous experiences can shape our ideas about what we expect in our relationships. For example, if you believe in love at first sight, then you are more likely to experience it. But we use love in many different contexts. You might say that you love your partner, or your family, or your best friend, your job or even your car. Clearly, you’re using the term in different ways that highlight the various dimensions of love. The ancient Greeks described several different types of love. It is good to keep in mind that although these love styles can be thought of as “types”, we are not necessarily locked into only one.

Similarly, our love style might change over time based on our experiences and interactions with our partners. Eros Storge Ludus. The concept of schizophrenia is coming to an end – here's why. The concept of schizophrenia is dying. Harried for decades by psychology, it now appears to have been fatally wounded by psychiatry, the very profession that once sustained it. Its passing will not be mourned. Today, having a diagnosis of schizophrenia is associated with a life-expectancy reduction of nearly two decades. By some criteria, only one in seven people recover. Part of the problem turns out to be the concept of schizophrenia itself.

Arguments that schizophrenia is a distinct disease have been “fatally undermined”. Jim van Os, a professor of psychiatry at Maastricht University, has argued that we cannot shift to this new way of thinking without changing our language. Another problem is that schizophrenia is portrayed as a “hopeless chronic brain disease”. Schizophrenia, when understood as a discrete, hopeless and deteriorating brain disease, argues van Os, “does not exist”. Breaking down breakdowns Schizophrenia may instead turn out to be many different things. What comes next? Science-Based Techniques For Dissolving Anxiety & Stress. If there’s one universal truth that’s as constant as gravity, it’s that change happens. And when change comes, it can really twist your world upside down and sideways. There’s nothing more frustrating than feeling like you’ve finally got your life in order—essential oil bottles neatly alphabetized, yoga practice on point, and a bevy of friends to laugh and celebrate with—when, WHAM!

Life throws you the curviest of curveballs. Whether it’s the unexpected death of a family member, a relationship ending without warning, or apparent job security up and vanishing, any sudden change is sure to leave a few scars. You’ve probably heard that you should try to keep a positive attitude in these moments, but that’s easier said than done. In other words, when unexpected change comes around, demanding you rise to the challenge, it’s body-based practices that will help you bend like a vital green twig under the stressful forces of change rather than snapping like a dried-out branch.

Theconversation. Do you have anxiety? Have you tried just about everything to get over it, but it just keeps coming back? Perhaps you thought you had got over it, only for the symptoms to return with a vengeance? Whatever your circumstances, science can help you to beat anxiety for good. Anxiety can present as fear, restlessness, an inability to focus at work or school, finding it hard to fall or stay asleep at night, or getting easily irritated.

In social situations, it can make it hard to talk to others; you might feel like you’re constantly being judged, or have symptoms such as stuttering, sweating, blushing or an upset stomach. It can appear out of the blue as a panic attack, when sudden spikes of anxiety make you feel like you’re about to have a heart attack, go mad or lose control. Most people experience it at some point, but if anxiety starts interfering with your life, sleep, ability to form relationships, or productivity at work or school, you might have an anxiety disorder. Coaching&Performance. I Tested 7 Natural Ways To Fall Asleep. Here's What ACTUALLY Worked. For most of my life, I've had a hard time falling asleep. My mind seems to light up with random thoughts, worries, and stresses as soon as my head hits the pillow. There was a phase when I relied heavily on reruns of The Office to drown out my noisy brain.

But eventually I reached a stage when listening to the drama of Jim and Pam's relationship no longer cut it. I turned to a few lifestyle changes like less caffeine, regular exercise, and a meditation practice (although irregular), which seemed to help. Inevitably, there are still nights when despite how tired I am, I'm kept awake thinking about that email I forgot to send. I started to look for quick fixes for those times when I find myself wide awake at midnight, wishing for nothing more than to seamlessly drift off. I tested seven natural tricks and methods designed to help me both fall asleep and get more restful sleep. The basic rules: No caffeine after 12 p.m. The sleep tricks: 1. 2. 3. 4. 5. The verdict: This was a winner. 6. 7. Le ventre, épicentre de nos émotions - L'Express Styles. Qui n'a jamais eu l'estomac noué avant de prendre la parole en public? Ne dit-on pas qu'il faut du temps pour "digérer" une mauvaise nouvelle, et que tout ce qui "sort des tripes" ne peut être que fort et authentique?

Même s'il cristallise les tabous et l'embarras, l'appareil digestif est omniprésent dans le langage courant. Pour autant, faites le test: contrairement au coeur, aux poumons et au cerveau, difficile de trouver un sonnet ou un alexandrin qui chante ses louanges. S'il est boudé par les lettres, il est devenu, en l'espace de quelques années, le chouchou de la vulgarisation scientifique. Le point d'orgue? En 2003 déjà, Ghislain Devroede, professeur en chirurgie à l'université de Sherbrooke, au Québec, liait les troubles digestifs à la psychogénéalogie. Jeûne thérapeutique, tisane et thé détox Même les célébrités parlent de tuyauterie à tout-va. D'autres, comme Jennifer Lopez, Gwyneth Paltrow et Jennifer Aniston, préfèrent le jeûne thérapeutique. Cerveau intestinal. 11 preuves que votre intelligence est supérieure à la moyenne.

Alain Berthoz : « Au commencement était l'action. Totalité de l'entretien avec Alain Berthoz, dans le cadre du film "Le geste créateur" - REM - Recherche En Mouvement. Entretien avec Alain Berthoz, professeur au Collège de France par Odile Rouquet le 22 mai 2003 O.R. Vous écrivez dans votre livre Le sens du mouvement que le cerveau simule les actions, il les prédit et il sélectionne les informations. Il est "un comparateur qui mesure entre ses propres prédictions fondées sur le passé et les informations qu’il prélève sur le monde en fonction de ses buts" ( p.134) Pourquoi le cerveau a-t-il besoin de simuler et prédire les actions ? A.B.

Le cerveau est avant tout un prédicteur et un simulateur d’action. Cette fonction prédictive du cerveau se traduit par le fait que, en même temps que nous planifions une action - d’attraper un objet, de sauter par dessus un obstacle, de faire un geste - en même temps que le cerveau planifie le mouvement, il sélectionne les informations sensorielles pertinentes ou importantes pour le mouvement. O.R. A.B. O.R. A.B. O.R. A.B. O.R. A.B. O.R. O.R. A.B. l’anticipation motrice est importante pour toute une série de raisons :

Pourquoi s'embrasse-t-on sur la bouche? La réponse de la science. PSYCHOLOGIE - Tout le monde nous envie notre fameux French kiss. Mais pour quelle(s) raison(s) nous embrassons-nous exactement? Une question d'autant plus intéressante que nous serions l'une des seules espèces à pratiquer le roulage de pelle. "Nos plus proches parents comme les chimpanzés ou les bonobos pratiquent le baiser," indique Rafael Wlodarski, du département de psychologie expérimentale de l'université d'Oxford, "mais il est bien moins intense et répandu. Donc on a ici un comportement de séduction humain qui est incroyablement répandu et commun, mais qui est pourtant assez unique. Et nous ne savons toujours pas exactement pourquoi il est si répandu ni quel est son but. " Savoir à quoi sert le baiser, c'est ce à quoi se sont attelés ce chercheur et son équipe.

Lire aussi:» Embrasser, c'est tromper? Le chercheur rappelle qu'actuellement, il existe trois principales théories sur le rôle du baiser dans les relations sexuelles. L'avis du public Double effet Close Alamy. Le baiser est-il universel. Extrait du film « Spider-Man » de Sam Raimi (2002). © Columbia Pictures. Dans la tirade du baiser, Cyrano explique ainsi la beauté du geste : « Un baiser, mais à tout prendre, qu’est-ce ? / Un serment fait d’un peu plus près, une promesse / Plus précise, un aveu qui veut se confirmer, / Un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer ; / C’est un secret qui prend la bouche pour oreille, / Un instant d’infini qui fait un bruit d’abeille, / Une communion ayant un goût de fleur, / Une façon d’un peu se respirer le cœur, /Et d’un peu se goûter, au bord des lèvres, l’âme !

» N’en déplaise à Edmond Rostand et aux poètes, les scientifiques qui se sont penchés sur ce contact bucco-buccal ont eu tendance à négliger le frisson qu’il procure et à lui chercher d’autres objectifs. En raisonnant en termes évolutionnistes, ils se sont demandé quel intérêt il pouvait y avoir à s’embrasser à pleine bouche et nombre d’hypothèses ont été émises, rassemblées dans une étude de 2013.

Comment ont-ils procédé ? La mémoire : la faculté la plus importante chez l'Homme ? Et si un simple masque à oxygène pouvait éviter les séquelles liées à l'AVC ? Le 10/02/2016 : Jean-claude Baron, directeur de recherche Inserm au sein de l'unité 894 « Centre de Psychiatrie et Neurosciences » en collaboration avec des chercheurs anglais et allemands a émis une hypothèse qui pourrait bien changer le traitement administré aux patients atteints d'un AVC : leur apposer le plus rapidement possible un masque à oxygène pour réalimenter le cerveau et lui éviter les risques de séquelles.

Pourquoi personne n'y avait pensé avant ? C'est un geste simple qui préviendrait presque totalement le patient de la perte neuronale et des déficits sensorimoteurs. Bref, qui réduirait considérablement le risque de handicap lié à l'AVC. Si les travaux de Baron n'ont été testés pour l'instant que chez l'animal, les résultats sont flagrants. En effet, si les traitements actuels permettaient de désobstruer les vaisseaux et sauver les tissus cérébraux encore viables, ils ne permettaient guère d'éviter les séquelles neurologiques.

Via Inserm. 30 neurones seulement sont en charge de la lutte contre la douleur inflammatoire. L'auteur Marie-Neige Cordonnier est rédactrice en chef adjointe du magazine Pour la Science. Du même auteur À lire aussi Pour en savoir plus Ceci aussi peut vous intéresser Atténuation de la douleur, contraction de l’utérus lors de l’accouchement, lactation, attachement de l’enfant à sa mère, orgasme, régulation du comportement social, de l’anxiété, de l’empathie… Une molécule, l’ocytocine, produit à elle seule tous ces effets. Selon une hypothèse envisagée depuis quelques années, au sein de ce centre ocytocinergique, de petites sous-populations de neurones assureraient chacune un rôle. Les neurobiologistes voulaient cartographier le centre ocytocinergique afin de mieux comprendre comment il dialogue avec ses différentes cibles, notamment le cerveau antérieur. Alexandre Charlet et ses collègues ont commencé par étudier la neuroanatomie du système ocytocinergique du rat, très proche de celui de l’homme.

La technique utilisée ressemble à l’assemblage d’un puzzle. La méditation plus efficace que la médication? Comment combattre la douleur? Subhana Barzaghi, qu’a rencontrée The Age, le grand quotidien australien, a fait de cette question la raison de son métier: elle enseigne la méditation afin de permettre aux patients de mieux encaisser le mal qu’ils peuvent ressentir. Elle s'appuie notamment sur des résultats récents d'une étude pour parler de sa méthode.

Les médicaments, par le biais, par exemple, des analgésiques, sont une solution évidente à la douleur, mais une étude publiée récemment par le Wake Forest Baptist Medical Center indique, en effet, que la méditation peut être plus efficace que la morphine. Fadel Zeidan, l’un des chercheurs, précise que c’est la première fois qu’une enquête de la sorte révèle qu’une heure de méditation peut réduire à la fois la douleur ou la perception que le cerveau peut en avoir. «Nous avons trouvé une vraie conséquence –une réduction de 40% de l’intensité de la douleur et de 57% au niveau de l’aspect déplaisant du mal. Slate.fr Partagez cet article. Anxiété, dépression… Mindfulness ou quand la méditation rend malade. La méditation «pleine conscience» modifie les molécules de l’inflammation. La méditation soigne le corps et l’esprit (et c’est la science qui le dit) Rupture amoureuse : quels effets sur le cerveau ? 30 neurones seulement sont en charge de la lutte contre la douleur inflammatoire. Infographie : Comment se développe notre cerveau ?

Le cocktail improbable qui permet de retarder le vieillissement du cerveau. Vous voulez perdre du poids: entraînez votre cerveau, pas votre corps. La drogue comme expérience intime. Pourquoi il ne faut pas prendre de décision importante en fin de journée. À quoi sert d'oublier ? L'amour. L'amour aurait les mêmes effets que l'alcool sur notre cerveau. L'hormone de l'amour pour annuler les effets de l'alcool - 26 février 2015. Pourquoi dormons-nous toujours avec nos téléphones portables allumés? Une deuxième horloge biologique serait importante pour la santé mentale. Wp-content/uploads/2014/08/PNAS-2014-Rutledge-1407535111.pdf. L'équation du bonheur n'est plus (tout à fait) un mythe.

Un scientifique découvre la recette du bonheur. Un modèle de calcul neuronal et de momentané bien-être subjectif. Une équation pour prédire le bonheur. Ce que le sucre fait à votre cerveau : mémoire, dépression, stress ou encore sénilité, on fait le point. Le bonheur est dans les gènes, mais il faut le chercher | Medecinews. Neurosciences : les mauvais souvenirs ne sont pas indélébiles. L’homme tombe plus vite amoureux que la femme (et autres constats)