background preloader

Neurosciences

Facebook Twitter

Sciences biologiques - Parutions. Inversion des séquences thêta d'assemblées de neurones hippocampiques pendant la marche arrière Comment des rats transportés en marche arrière sur un train électrique remettent-ils en cause la plupart des modèles théoriques de la génération des séquences dans l'hippocampe, qui pourraient contribuer au codage de la mémoire épisodique ?

Sciences biologiques - Parutions

C'est ce que montrent les travaux de l'équipe de Michaël Zugaro, du Centre interdisciplinaire de recherche en biologie (CNRS/Inserm/Collège de France), publiés dans Nature Neuroscience par Anne Cei et collaborateurs. La mémoire épisodique est souvent définie comme la mémoire des événements placés dans leur contexte spatio-temporel : ce qui a eu lieu, où, et quand.

Elle met en jeu une structure cérébrale profonde appelée hippocampe — en particulier dans les phases initiales de formation des traces mnésiques. Le rythme thêta, une oscillation régulière de l'activité électrique hippocampique à ~7 Hz, pourrait jouer un rôle important dans ce processus. L'émotion et la prise de décision. C’est seulement depuis quelques années que les émotions sont un sujet d’intérêt pour la recherche sur la prise de décision.

L'émotion et la prise de décision

Jusqu’alors, le décisionnaire était abordé comme un être se comportant en fonction de principes rationnels et distinctement formulés. Depuis Platon, Kant et Descartes, il est considéré que la logique propre, purement rationnelle et mathématique, écartée de toute considération affective, peut mener à la solution quel que soit le problème. Selon ces théories, une décision est inspirée de données sensorielles, d’événements, de faits et de documents. Si les prémices d’une intervention émotionnelle dans la prise de décision sont déjà discernables, dans le principe de l’antithèse [1][1] Principe d’expressions d’émotions opposées mettant... de Darwin dans The expression of the emotions in man and animal (1872), ou dans les recherches de Lazarus (1991), ce n’est qu’en 1994 que Damasio affirme nettement que les émotions sont nécessaires à la prise de décision.

Le cerveau de cristal: apport du magnétisme à l'imagerie cérébrale - Denis Le Bihan. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêt.

Le cerveau de cristal: apport du magnétisme à l'imagerie cérébrale - Denis Le Bihan

OK | En savoir plus. Le neurone, la cellule nerveuse : une fractale. Le premier élément du cerveau est sa cellule vivante, le neurone.

Le neurone, la cellule nerveuse : une fractale

Chacun sait qu’elle est parcourue par l’influx nerveux qui est certainement relié à nos sentiments, à nos images, aux informations reçues par le cerveau sur l’état intérieur et extérieur du corps et aux informations que le cerveau envoie, ordres moteurs ou associations d’images. La synapse : transmission chimique. 1.Description de la synapse On désigne sous le nom de région pré-synaptique l’extrémité de l’axone.

La synapse : transmission chimique

La fente synaptique est l’espace très fin situé entre les deux neurones. La région post-synaptique peut être l’extrémité d’un neurone mais pas uniquement. Il peut s’agir d’un muscle, d’un capillaire sanguin (par exemple, les neurones de l’hypothalamus libèrent des neurohormones dans le sang). La région post-synaptique parait toujours plus épaisse que la région pré-synaptique car elle contient les récepteurs membranaires.

Il existe un très grand nombre de synapses qui sont parfois localisées de façon très proches dans l’espace. Il existe différents types de synapse : Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences. D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique.

Stanislas Dehaene ajoute que l’attention sert à sélectionner les informations, module massivement l’activité cérébrale et facilite l’apprentissage. Les neurosciences ont-elles quelque chose à nous apprendre sur le réel ? VF. ICM Institut du Cerveau et de la Moelle épinière. Comprendre le cerveau : interview du Pr Laurent Cohen. Le cerveau et le langage avec Laurent Cohen & Christophe Pallier. Le cerveau en pièces détachées - une conférence de Laurent Cohen. Jean-Pierre Changeux : L’Homme neuronal, trente ans après ? Antonio Damasio, Le soi vient à l'esprit VOSTFR. Antonio Damasio : Le désir de comprendre la conscience.

Antonio Damasio : « L'esprit est modelé par le corps. Spinoza avait raison - Antonio Damasio. Août 2003 présentation et discussion par Jean-Paul Baquiast Spinoza avait raison Le nouveau livre d'Antonio Damasio "Looking for Spinoza" n'apporte pas de résultats expérimentaux sensiblement nouveaux par rapport à ceux mentionnés dans les deux précédents ouvrages de l'auteur.

Spinoza avait raison - Antonio Damasio

De même, la philosophie générale du livre apparaîtra très voisine de celles inspirant ces ouvrage, notamment le second, The Feeling of What Happens, qui a consacré la prise en considération des sentiments dans la compréhension des relations entre le corps, le cerveau et l'esprit. Néanmoins il faut absolument lire et méditer Looking for Spinoza, pour plusieurs raisons. La première est que l'auteur y présente une synthèse beaucoup plus achevée et harmonieuse de ses propres travaux et hypothèses. Ajoutons une raison supplémentaire de lire le livre, c'est le style simple, clair de l'auteur, ainsi qu'une sensibilité aux autres extrêmement touchante.