background preloader

Le retournement démographique des campagnes françaises

Le retournement démographique des campagnes françaises
Nous publions ici en couleur des documents extraits de notre ouvrage : Pierre-Marie Georges et Jean-Benoît Bouron, 2015, Les territoires ruraux en France, une géographie des ruralités contemporaines, Ellipses, Paris, 454 p. L’imaginaire décliniste associé aux campagnes françaises demeure très présent dans la société française. Longtemps alimenté par le jugement de valeur contenu dans l’expression « exode rural » qui a été portée aux nues par des générations d’analystes, l’idée d’une primauté de la ville sur les campagnes n’a cessé de se développer. La récente pensée performative associée à l’idée de métropolisation ne semble en être qu’une énième expression, déliant les langues de ceux qui veulent en finir avec le rural, tandis que certains auteurs caricaturent les phénomènes de relégation sociale associée à la France périphérique. Commencé en 1975, le renouveau démographique des campagnes est en effet le résultat de plusieurs phases successives.

http://geotheque.org/le-retournement-demographique-des-campagnes-francaises/

Related:  C3, Les espaces de faible densité et leurs atoutsles territoires ruraux4. Les dynamiques des espaces ruraux

7. Les espaces de la faible densité Avec environ 115 habitants au km² en 2006, la France donne l’image d’un pays assez faiblement peuplé en Europe [1]. La faible densité apparaît plutôt comme une singularité au sein de l’ensemble Nord-Ouest européen mais elle n’est pas si exceptionnelle dès que l’on se place à l’échelle européenne. D’autres pays, aussi différents que la Suède ou l’Espagne, connaissent bien le phénomène. En France, l’Insee qualifie aujourd’hui d’espaces de faible densité ceux qui comptent moins de 30 hab./km², proposant une sous – catégorie, celle des espaces désertifiés, où la densité est inférieure à 10 hab.

Dynamiques des espaces ruraux en France 1Le comportement démographique des campagnes françaises continue à interroger et montre la persistance d’espaces ruraux à plusieurs facettes. D’un côté, des communes, situées en grande partie dans l’orbite des villes ou dans des régions devenues attractives, continuent à profiter d’une croissance démographique, parfois entamée il y a plus de quarante ans. De l’autre, des communes, dont le nombre s’amenuise au fur et à mesure des recensements, inscrivent encore dans la continuité un déclin démographique d’intensité variable et souvent séculaire. Entre les deux, des communes qui, constituant un vaste espace hétérogène et dont souvent la seule caractéristique partagée est d’être éloignée des espaces urbains, viennent grossir, selon les recensements, les effectifs de l’un ou l’autre de ces deux ensembles extrêmes.

La gentrification rurale, un regard critique sur les évolutions des campagnes françaises Bibliographie | citer cet article Le regard porté sur les espaces ruraux français de la part de géographes et sociologues a beaucoup évolué au cours des dernières décennies. Les relations avec la ville, les modes de vie, la périurbanisation, ont fait que les espaces ruraux , longtemps considérés essentiellement comme agricoles et peu dynamiques, sont progressivement devenus des espaces attractifs et porteurs de nouvelles dynamiques.

Au pays des villes mortes Digne-les-Bains, juillet 2015. Des devantures abandonnées à perte de vue, à perte de rue. De nos jours, le paysage des villes françaises donne parfois envie de pleurer. La France : agriculture et pêche, spécialités régionales La France, agriculture et pêche, croquis de synthèse La France, spécialités régionales, un clin d’œil aux cartes murales d’autrefois On retrouve sur la carte, entre autres : ALSACE : farine de blé (gâteaux et pâtisseries : koughlof), vins blancs d’Alsace, bière d’AlsaceAQUITAINE : huîtres (Arcachon, Oléron), pin des Landes, foie gras et charcuterie du Périgord, fromages basques (Ossau Irati), tabac, vins rouges et blancs (Bordeaux, Entre-deux-mers, Médoc, Graves…)AUVERGNE : fromages de vache (St Nectaire…), poissons de la Loire et de l’AllierBOURGOGNE : petits fruits (cassis, myrtilles) de Dijon, charcuterie du Morvan, poissons de la Saône, vache charolaise, vins rouges et blancs de Bourgogne (Côte de Beaune, Côte de Nuits …)BRETAGNE : poissons et fruits de mer, charcuterie (Andouille de Guéméné), cidre, pommesCENTRE : gibiers des marais de Sologne et Brenne, vins blancs du Sancerrois, vins rouges de Tourraine et VouvrayCHAMPAGNE-ARDENNE : gibier des Ardennes (son fameux sangler !)

Espace rural Rural : « qui relève de la campagne » (Les mots de la géographie) ; l’espace rural est donc l’espace de la campagne. Si le mot rural apparaît dès le XIV° siècle et s’il a été très employé, à partir du XIX° siècle par les spécialistes qui se sont intéressés à la campagne (habitat rural, paysage rural, histoire rurale, ethnologie rurale, géographie rurale, etc.), l’expression espace rural n’est devenue courante qu’à partir des années 1960, le mot campagne (ou campagnes) lui ayant été préféré jusqu’alors pour désigner le « territoire » concerné. La notion est floue : « la campagne s’oppose à la ville » nous dit le Dictionnaire de la géographie de P.George. Soit, mais comme on définit toujours d’abord la ville, la campagne se définit par défaut : c’est ce qui reste quand on en a soustrait l’espace urbain.

Les ruralités, une chance pour la France Des besoins nouveaux ne cessent d’apparaître auxquels le Gouvernement veut répondre. Tous les leviers de l’État sont en permanence mobilisés au service du développement et de l’attractivité de ces territoires. Replacer les ruralités au cœur du projet pour la France e Gouvernement a décidé d'une politique des ruralités renouvelée, volontariste et positive pour rompre avec l'opposition urbain et rural et retisser le lien entre les villes et les campagnes. Pour donner la parole à diversité rurale et répondre aux attentes concrètes des habitants de ses zones, le Gouvernement a lancé, le 12 septembre 2014, les Assises des ruralités. Plus de 60 mesures pour les ruralités

Des AOC à la carte : cartographier les appellations d'origine contrôléeLa Géothèque Cet article propose un jeu de 4 cartes sur les AOC/AOP françaises. Il s’agit ici de revenir sur la genèse de ces cartes. Pour un commentaire plus complet et problématisé sur la place des AOC et des produits de terroir dans la dynamique des espaces ruraux, nous renvoyons le lecteur vers le Bouron-Georges*, dont la publication prochaine permettra de retrouver deux des cartes présentées ici. * Jean-Benoît BOURON & Pierre-Marie GEORGES, Les territoires ruraux en France, une géographie des ruralités contemporaines, Ellipses, Paris, 454 p., 2015. Définitions, méthodes et qualité - Espace rural Aller au contenu Aller au menu principal Liens transversaux haut

Société : les oubliés de Grigny Sur la façade du centre commercial de Grigny (Essonne), il n'y a plus d'enseigne et à l'intérieur plus grand monde, la galerie est déserte, depuis que l'unique supermarché de la ville a fermé ses grilles pour de bon. Les habitants doivent prendre le bus, direction les communes voisines pour faire leurs courses. À 30km de Paris, Grigny, 30 000 habitants, n'a donc plus aucun supermarché. L'essentiel de la population habite dans deux quartiers, avec des tours et des logements sociaux, qui sont désertés par les commerces.

Related: