background preloader

Le retournement démographique des campagnes françaises

Le retournement démographique des campagnes françaises
Nous publions ici en couleur des documents extraits de notre ouvrage : Pierre-Marie Georges et Jean-Benoît Bouron, 2015, Les territoires ruraux en France, une géographie des ruralités contemporaines, Ellipses, Paris, 454 p. L’imaginaire décliniste associé aux campagnes françaises demeure très présent dans la société française. Longtemps alimenté par le jugement de valeur contenu dans l’expression « exode rural » qui a été portée aux nues par des générations d’analystes, l’idée d’une primauté de la ville sur les campagnes n’a cessé de se développer. La récente pensée performative associée à l’idée de métropolisation ne semble en être qu’une énième expression, déliant les langues de ceux qui veulent en finir avec le rural, tandis que certains auteurs caricaturent les phénomènes de relégation sociale associée à la France périphérique. Commencé en 1975, le renouveau démographique des campagnes est en effet le résultat de plusieurs phases successives.

http://geotheque.org/le-retournement-demographique-des-campagnes-francaises/

Related:  C3, Les espaces de faible densité et leurs atouts6. Les dynamiques des espaces ruraux3G1L3- Les espaces de faible densité (espaces ruraux, montagnes,Mutations des systèmes productifs

7. Les espaces de la faible densité Avec environ 115 habitants au km² en 2006, la France donne l’image d’un pays assez faiblement peuplé en Europe [1]. La faible densité apparaît plutôt comme une singularité au sein de l’ensemble Nord-Ouest européen mais elle n’est pas si exceptionnelle dès que l’on se place à l’échelle européenne. D’autres pays, aussi différents que la Suède ou l’Espagne, connaissent bien le phénomène. En France, l’Insee qualifie aujourd’hui d’espaces de faible densité ceux qui comptent moins de 30 hab./km², proposant une sous – catégorie, celle des espaces désertifiés, où la densité est inférieure à 10 hab.

La diagonale se vide ? Analyse spatiale exploratoire des décroissances démographiques en France métropolitaine depuis 50 ans RemerciementsNous remercions particulièrement Jean-Philippe Antoni et les organisateurs du colloque Théoquant de 2013 qui nous ont permis d’avoir une première discussion avec des collègues géographes. Ce travail s’intègre dans la dynamique de l’observatoire démographique de la Méditerranée - DemoMed ( dirigé par Isabelle Blöss. 1La géographie française a connu dans les années 1970-80 un débat important autour de l’existence et de la qualification d’une « diagonale du vide ».

Inégalités territoriales : aggravation ou changement de nature ? Avec le succès médiatique des thèses largement controversées d’un géographe, la question des inégalités territoriales est passée du registre de l’expertise scientifique à celui du débat politique. En mettant en avant la fracture entre les métropoles et la « France périphérique », Christophe Guilluy a réactivé une représentation collective qui a la vie dure, fondatrice du modèle républicain français, et qui consiste à opposer la ville et la campagne. Cette thèse de l’aggravation des inégalités territoriales – induite par le développement des métropoles – vient d’être sérieusement nuancée par la publication d’une note officielle de France Stratégie consacrée au sujet. Bien que les commentaires y aient vu la confirmation d’une lecture en strates de population, opposant la bonne santé des plus grandes villes à la fragilité des territoires de moindre densité, les analyses et cartographies de cette note révèlent un autre processus. Quelle leçon tirer de ce constat géographique ?

Sommaire Kabbale et Arbre des Sephiroth Par Robert Breuillé ר.ברויה DÉFINITION DE L'ARBRE (d'après les textes de M-A. Ouaknin, du Dr J.J. Hurtak et l'expérience psychothérapeutique alchimique de R. Breuillé) C'est un des éléments de méditation et d'études des Kabbalistes hébreux et de nombreux spiritualistes depuis plusieurs siècles. Au pays des villes mortes Digne-les-Bains, juillet 2015. Des devantures abandonnées à perte de vue, à perte de rue. De nos jours, le paysage des villes françaises donne parfois envie de pleurer. Les espaces ruraux - Réviser une notion - Géographie Avec la dilatation de l'espace urbain en France, que reste-t-il de l'espace rural ? I. Heurs et malheurs de l'espace rural • Les espaces ruraux peuvent être définis en négatif des espaces urbains : tout ce qui n'est pas dans une aire urbaine est de l'espace rural, de la campagne. Au total, 18 % de la population française sur 60 % du territoire. C'est bien peu aujourd'hui, pour un pays qui, plus que ses voisins, est resté longtemps un pays rural : encore 50 % de ruraux en 1930 !

l'histgeobox: 319. Kamini:"Marly-Gomont" (2006) En 2006, à la faveur d'un morceau très réussi et d'un bouche à oreille efficace, le dénommé Kamini s'impose comme le "rappeur des champs." Sa chanson a pour titre Marly-Gomont, le nom du village picard dont il est originaire. (1) L'enfant du pays y raconte avec humour son adolescence, partagée entre ennui et racisme quotidien. En quelques phrases, Kamini décrit avec acuité les spécificités de la vie à la campagne. Ce faisant, l'artiste se joue des codes du rap, musique urbaine par excellence et donc pas (ou très peu utilisée) pour évoquer le monde rural et ses habitants. * Un village paumé.Situé à une demi-heure de route de la frontière belge, Marly-Gomont est un petit "village paumé dans l'Aisne en Picardie" (désormais Hauts de France).

Les ruralités, une chance pour la France Des besoins nouveaux ne cessent d’apparaître auxquels le Gouvernement veut répondre. Tous les leviers de l’État sont en permanence mobilisés au service du développement et de l’attractivité de ces territoires. Replacer les ruralités au cœur du projet pour la France e Gouvernement a décidé d'une politique des ruralités renouvelée, volontariste et positive pour rompre avec l'opposition urbain et rural et retisser le lien entre les villes et les campagnes. Pour donner la parole à diversité rurale et répondre aux attentes concrètes des habitants de ses zones, le Gouvernement a lancé, le 12 septembre 2014, les Assises des ruralités. Plus de 60 mesures pour les ruralités

Espace rural Rural : « qui relève de la campagne » (Les mots de la géographie) ; l’espace rural est donc l’espace de la campagne. Si le mot rural apparaît dès le XIV° siècle et s’il a été très employé, à partir du XIX° siècle par les spécialistes qui se sont intéressés à la campagne (habitat rural, paysage rural, histoire rurale, ethnologie rurale, géographie rurale, etc.), l’expression espace rural n’est devenue courante qu’à partir des années 1960, le mot campagne (ou campagnes) lui ayant été préféré jusqu’alors pour désigner le « territoire » concerné. La notion est floue : « la campagne s’oppose à la ville » nous dit le Dictionnaire de la géographie de P.George. Soit, mais comme on définit toujours d’abord la ville, la campagne se définit par défaut : c’est ce qui reste quand on en a soustrait l’espace urbain.

Que peut le numérique pour les territoires isolés ? Les territoires isolés (communes où moins de 25 % des actifs travaillent dans une aire urbaine soit 10 % des communes françaises pour 1,2 million de personnes) connaissent un sentiment d’abandon et de décrochage. Les raisons en sont multiples : la métropolisation de l’économie a conduit à concentrer les emplois et la création de richesses dans le cœur des grandes agglomérations ; la crise des finances publiques s’accompagne d’une raréfaction des ressources budgétaires et, dans certains cas, d’un repli des services publics ; la mondialisation entraîne une nouvelle division internationale du travail et le dépérissement de certains sites industriels excentrés. Cette étude fait le pari contraire. La transition numérique, qui représente une mutation structurelle de l’ensemble de notre tissu productif, social et politique, n’est pas une menace pour ces territoires. Elle est déjà une réalité, une chance et permet le désenclavement des territoires isolés.

Related:  France en villes