background preloader

« On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare

« On peut nourrir 10 milliards d’humains en bio sans défricher un hectare
Jacques Caplat est agronome et géographe. L’idée que les rendements en bio sont plus faibles qu’en conventionnel est récurrente… Si l’on considère que l’agriculture bio, c’est faire la même chose qu’en conventionnel moins la chimie, alors oui, c’est certain. Mais ça n’est pas ça du tout ! Que faut-il comparer, alors ? Le système conventionnel s’est construit sur l’idée qu’on peut augmenter les rendements en sélectionnant les semences. Ce concept fonctionne de façon optimale avec un mélange de cultures sur une même parcelle. Vous soutenez que l’agriculture bio est le seul système viable dans les pays tropicaux… Le système conventionnel ne marche qu’en milieu tempéré. Que disent les études scientifiques sur cette question ? L’université anglaise de l’Essex a réalisé en 2006 une synthèse sur 57 pays et 37 millions d’hectares. Cette transition est-elle possible ? Dans les années 1960, on s’est donné un objectif, celui d’une révolution agricole industrielle, et on y est parvenu.

http://www.terraeco.net/On-peut-nourrir-10-milliards-d,47024.html

Related:  Agriculture-zone arideAgriculture Urbainenourrir les hommesDéforestationCultures

Produire plus avec moins - Manioc Comment rendre la production intensive de manioc plus productive, rentable et durable, grâce au modèle d’agriculture de la FAO «Produire plus avec moins». L’explosion de la demande en manioc offre aux agriculteurs la possibilité d’intensifier la production et d’améliorer leurs revenus. Mais le passage à une monoculture intensive comporte des risques, notamment la recrudescence des organismes nuisibles et des maladies et l’appauvrissement des sols.

Le top 10 des villes les plus vertes de France A l'approche des élections municipales, l'organisation professionnelle les entreprises du paysage (l'UNEP) publie un palmarès des villes les plus vertes de France. Objectif: montrer que la place accordée aux aménagements paysagers est un sujet brûlant et que la ville du XXIe siècle ne doit plus opposer béton et végétal. Un enjeu sociétal autant qu’environnemental Pour Catherine Muller, présidente de l’Unep, le message est clair: "la réintroduction de la nature en ville est une formidable opportunité que doivent saisir les élus. Ils doivent changer leur regard sur les espaces verts : les voir comme un investissement, non comme une dépense, et faire du végétal la trame même de l’aménagement urbain, dès la phase de conception".

Sécurité alimentaire : une bataille mondiale LE MONDE GEO ET POLITIQUE | • Mis à jour le | Par Gilles van Kote Est-ce dû à la hausse des prix alimentaires de 2007-2008 et aux émeutes de la faim qu'elle a provoquées ? Aux crises qui ont frappé la Corne de l'Afrique en 2011 et le Sahel en 2012 ? Au défi qui attend l'agriculture mondiale, qui devra augmenter sa production de 70 % pour nourrir les 9 milliards d'habitants que devrait compter la planète en 2050 ? La question de la sécurité alimentaire et de la lutte contre la sous-alimentation est revenue en haut de l'agenda international. Jardin particulier: Et si nous cultivions nos pommes de terre autrement cette année? Terre – Agriculture : Cette année, je vous propose de cultiver vos pommes de terre en utilisant la meilleure méthode qui soit, et pour la terre, et pour la récolte, et pour votre dos! En effet, les pommes de terre sont des racines qui doivent rester dans le noir pour pouvoir pousser correctement. Donc avant, chaque fois que les pommes de terre sortaient la « tête » de la terre, on s’empressait de les recouvrir de terre … créant des petites butes de terre. Or, vous serrez d’accord avec moi, si vous placez une espèce de couverture au-dessus de vos pommes de terre, elles ne vont pas la trouer pour passer la tête. Soit.

John Libbey Eurotext Auteur(s) : Éric Roose, Georges De Noni Institut de recherche pour le développement (IRD), BP 64501, 34394 Montpellier cedex 5, France <roose@mpl.ird.fr> <denoni@mpl.ird.fr> Les premiers explorateurs qui débarquèrent en Afrique tropicale, en voyant l’abondance de la végétation sous forêt, pensèrent que les sols devaient y être particulièrement riches. Mais ils déchantèrent rapidement, car une fois la terre défrichée, les rendements des cultures baissèrent en quelques années. Le boom de l'agriculture urbaine Initié à New York, le mouvement des jardins potagers urbains essaime aujourd’hui en France et en Europe. Toits cultivés, jardins partagés, friches exploitées… Une déferlante verte aux formats nouveaux gagne aujourd’hui le cœur des villes de l’Hexagone et d’Europe, après avoir déjà conquis l’Amérique du Nord. En Île-de-France, de premiers recensements font ainsi apparaître que la surface totale des jardins associatifs pourrait atteindre celle de la surface de maraîchage professionnel ! Et à Marseille, on compte un millier de petites parcelles où sont cultivés des légumes potagers sur une trentaine d’hectares.

Insectes, algues et viande artificielle vont-ils nourrir la planète La Terre pourra-t-elle nourrir 9 milliards d'êtres humains en 2050 ? Alors que la démographie ne cesse d'augmenter, cette question taraude tant les scientifiques que les économistes et hommes politiques. Selon l'ONU, nous devrons presque doubler notre production alimentaire, adopter de nouvelles technologies et éviter le gaspillage. Malgré tout, la tâche semble malaisée : un milliard de personnes souffrent déjà de faim chronique, il reste peu de terres vierges à découvrir, les océans sont déjà surexploités, la planète fait face à une pénurie croissante d'eau et le changement climatique rendra l'agriculture plus difficile. Mais utiliser les terres et l'eau autrement reste possible.

Les deux mécanismes qui provoquent le gaspillage des terres agricoles Depuis trente ans, le désastre de l’artificialisation forcenée des terres sévit en France, recouvrant chaque jour un peu plus le pays de parkings, centres commerciaux, Center parcs ou autres autoroutes... Un phénomène dont la cause peut se trouver dans deux mécanismes de niveau local rendant impossible son arrêt ou son ralentissement. Décryptage.

COMPOST&HUMUS Désertification Quelques 70% des 5,2 milliards d’hectares de sols arides utilisés pour l’agriculture ou 30% de la surface émergée du globe sont dégradés et menacés de désertification. L’agriculture intensive fragilise les couches supérieures du sol dont la dégradation libère le carbone.

Related:  alimentationES L alimentationURBAN PERMA collective