background preloader

Espaces productifs

Facebook Twitter

Un élevage intensif mais autonome ! Dans le cadre de l'opération Cap Agir, initiée par la Chambre d'agriculture, la FRCUMA, le CER France Calvados et Littoral Normand et le CER, le GAEC de la Sorière témoignent.

Un élevage intensif mais autonome !

L'exploitation illustre la performance économique d'un système intensif. Intensif mais autonome ! © dr "Nous avons toujours eu une exploitation chargée et nous voulons la maintenir chargée. Montpellier Métropole numérique - French Tech. Aéroconstellation, Blagnac. Les nouveaux visages de l’agriculture. À l’occasion du Salon de l’agriculture, Gérard Béaur pose son regard d’historien sur les agriculteurs d’aujourd’hui – profil, revenus, pratiques...

Les nouveaux visages de l’agriculture

Et trace d’étonnants parallèles avec les paysans d’autrefois. L’agriculture d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec l’agriculture de l’après-guerre… Le profil des agriculteurs a-t-il beaucoup changé ? Gérard Béaur1 : En soixante ans, tout a changé ou presque. Sous l’impulsion de la politique agricole commune, les exploitations françaises se sont agrandies, passant de 10 hectares à plus de 55 hectares en moyenne. Du fait de la mécanisation, mais surtout de l’usage massif des pesticides et engrais, la productivité a été multipliée par trois. On voit de plus en plus de femmes devenir chef d’exploitation, notamment dans la vigne, les exploitations fruitières ou maraîchères. DMITRY KOSTYUKOV/The New York Times-REDUX-REA Le salariat est aussi en forte hausse dans le monde agricole…G. La question des revenus agite beaucoup le monde agricole. Évaluation de la politique des pôles de compétitivité : la fin d’une malédiction ?

« La fin d’une malédiction ».

Évaluation de la politique des pôles de compétitivité : la fin d’une malédiction ?

C’est ce que sont tentés de lire dans leurs résultats Haithem Ben Hassine et Claude Mathieu, les deux auteurs de ce document de travail publié par France Stratégie. Le travail d’évaluation de la politique des pôles de compétitivité qu’ils ont mené sur la période 2006-2012 montre que le dispositif porte enfin ses fruits. L’appartenance à un pôle a bien entraîné un surcroît d’investissement en R-&-D autofinancée à partir de 2009. La métropolisation, qui se définit comme la concentration des activités économiques dans les plus grandes villes, est un processus inédit au regard de l’histoire.

Porté par l’expansion du salariat, l’exode rural avait profité à toutes les villes, petites et grandes. À partir des années 2000, en revanche, les dynamiques de croissance se différencient selon les territoires urbains. Les métropoles – aires urbaines de plus de 500 000 habitants – captent les créations d’emplois tandis que les territoires périphériques « décrochent ». Emploi : la fracture territoriale s'est creusée entre métropoles et villes moyennes. Les créations d'emplois en France se concentrent depuis une dizaine d'années sur les aires urbaines de plus de 500 000 habitants, positionnées sur les métiers les plus dynamiques, notamment de cadres, au détriment des villes petites et moyennes, selon une étude de France Stratégie parue aujourd’hui.

Emploi : la fracture territoriale s'est creusée entre métropoles et villes moyennes

La douzaine de métropoles régionales rassemblent près de 46 % des emplois, dont 22 % pour Paris et 24 % en province. De 2006 à 2013, c'est dans ces aires urbaines de plus de 500 000 habitants que se sont concentrées les créations d'emplois alors que les villes moyennes, les petites villes et les communes isolées ont subi des pertes, observe l'organisme placé auprès du Premier ministre. Cette évolution est « inédite » depuis 1968 : la croissance de l'emploi profitait à l'ensemble du territoire jusqu'en 1999, puis les territoires se sont de plus en plus différenciés, et entre 2006 et 2013, les écarts se sont creusés, analyse France Stratégie. Télécharger l'étude. La géographie de la croissance de l'emploi est stable en France depuis 40 ans. Malgré les profondes mutations économiques qui transforment nos territoires depuis des décennies, la géographie de la croissance de l'emploi n'a pas bougé depuis 40 ans en France, pas plus que celle du chômage depuis les années 1990.

La géographie de la croissance de l'emploi est stable en France depuis 40 ans

C'est l'un des constats que fait l'Observatoire des territoires du commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) dans son rapport 2016. Quarante ans de mutations économiques et de tertiarisation des emplois dans notre pays n'ont eu que peu d'effets sur la géographie de la croissance de l'emploi et du chômage, constate le commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) dans le rapport 2016 de l'Observatoire des territoires. "Cela s'explique en particulier par la dynamique démographique", ont commenté le 13 février 2017, Jean-Michel Thormary, commissaire général à l'égalité des territoires, Jean-Christophe Baudouin, directeur des stratégies territoriales, et l'équipe de l'Observatoire des territoires. Jean Pisani-Ferry : "Il ne faut pas que les métropoles deviennent des isolats de prospérité" Pour le commissaire général de France Stratégie, la métropolisation est "une chance" et il ne faut pas la rater.

Jean Pisani-Ferry : "Il ne faut pas que les métropoles deviennent des isolats de prospérité"

Auditionné à l'Assemblée sur une récente étude sur les inégalités territoriales, Jean Pisani-Ferry a appelé à revoir les politiques d'accompagnement des territoires en déclin et préconisé des instruments beaucoup plus forts, sans vraiment préciser lesquels. En revanche l'étude, elle, préconise clairement de rompre avec "la politique traditionnelle d'aménagement du territoire"... pour investir davantage dans les grandes métropoles.

Il y a quelques années, Jean Pisani-Ferry se vantait que "l'Europe (ait) été notre programme d'ajustement structurel". Une douzaine de métropoles concentrent 46% des emplois en France. Les créations d'emplois se concentrent depuis le début des années 2000 dans les aires urbaines de plus de 500.000 habitants où les métiers sont les plus dynamiques au détriment des petites et moyennes villes, d'après une note d'analyse de France Stratégie publiée le 21 février 2017.

Une douzaine de métropoles concentrent 46% des emplois en France

Une douzaine de métropoles se partagent presque la moitié des emplois en France. Le mouvement de concentration de l'emploi dans les métropoles françaises se confirme étude après étude. Amorcé depuis le début du 21e siècle, il devrait se poursuivre, d'après une note d'analyse de France Stratégie, "Dynamique de l'emploi et des métiers : quelle fracture territoriale ? ", publiée le 21 février 2017. Sous le béton, la grande Motte - Attention grands travaux (28/10/2014) Les infographies.

3G Les espaces productifs et leurs évolutions. Enseigner les espaces productifs français. Tourisme_eco_nationale_cle05dff7.png (PNG Image, 660 × 1585 pixels) - Scaled (63%) Les espaces productifs en France. Quiz QCM France. Jouez à des milliers de quizzet créez les vôtres gratuitement nous ne publierons rien sur votre mur oublié ?

Les espaces productifs en France. Quiz QCM France

NouveautésTopsJeuxGroupesForums Culture généraleEnfantsGéographieHistoireLangue françaiseLangues étrangères Tous les quiz » Culture Générale » Géographie 224 visiteurs dont 71 membres. Réviser les espaces productifs. 7 JOURS EN FRANCE - Quand agriculture rime avec futur. Le collectif qui rend compétitif. 7 JOURS EN FRANCE - Quand agriculture rime avec futur. 7 JOURS EN FRANCE - Aéronautique : Airbus se taille une part de lion. Depuis les champs. Les espaces productifs. L'A380 à Toulouse. Les paysans en France (XIXe-XXIe siècle)

Les jardins de Provence. Le littoral du Languedoc. Salon du Bourget 2011 : Aerospace Valley fait son bilan. Aérospace Valley: Le bilan (Toulouse) Toulouse, Aerospace Campus. Aerospace Valley. CAP ODYSSEY. Une usine XXL pour les frites McCain - Agroalimentaire. DIAPORAMA Le groupe canadien ouvre les portes de la plus grosse unité de production de frites surgelées du monde, située à Matougues, dans la Marne.

Une usine XXL pour les frites McCain - Agroalimentaire

Un outil taillé pour approvisionner les fast-foods européens. Que vous poussiez la porte d’un McDo à Barcelone, d’un Burger King à Berlin ou d’un Quick à Bruxelles ou Romorantin, il y a de fortes chances que vos frites viennent du petit village de Matougues, dans la Marne. C’est là que le géant canadien McCain a implanté en 2001 la plus grosse usine de frites surgelée du monde. Un mastodonte qui s’étend sur quelques 42 000 mètres carrés, « taillé » pour un seul produit : des frites surgelées conditionnées en sachet de 2,5 kilos pour la restauration, essentiellement rapide, qui représente les deux tiers de son activité.

Le groupe veut éradiquer l’huile de palme McCain fait la chasse aux mauvaises graisses. . « Nous avons démarré les tests industriels il y a deux semaines. Une quinzaine de variétés Une compétition qui démarre au champ. CAP ODYSSEY. Les pôles de compétitivité : bilan et perspectives d'une politique industrielle et d'aménagement du territoire. Allez au contenu, Allez à la navigation. La Plagne - Savoie (73) LaPlagne_VueAerienne__115_ElinaSirparanta.jpg (Image JPEG, 3660x2225 pixels) - Redimensionnée (27%)