background preloader

Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France

Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France

http://www.sppef.fr/

Related:  atlas paysagespaysages ruraux

Atlas des paysages de Corse - Le portail Internet de la DREAL Corse La Convention européenne du paysage, signée à Florence en l’an 2000, est entrée en vigueur au 1er mars 2004. En tant qu’Etat membre, la France s’engage à mener une démarche d’identification et d’analyse de l’ensemble de ses paysages. Les paysages ainsi identifiés doivent être qualifiés en fonction de leur valeur patrimoniale et un suivi de leur évolution doit être mis en place. C’est dans ce cadre que la France incite les régions et les départements à élaborer des atlas basés sur l’inventaire et la cartographie des paysages. Coordonnés par les DREAL, ils sont réalisés par des bureaux d’étude spécialisés.

À la trace des paysages agraires Jusqu'à une date récente, les historiens et géographes spécialistes du monde rural français devaient s'accommoder d'un constat supposé indépassable : les pratiques agricoles du passé sont des opérations qui n'ont généralement pas laissé de traces, les labours succédant aux labours dans les mêmes terrains où sont systématiquement effacés les stigmates des outils agricoles anciens, de faible ampleur. Les quelques marques découvertes dans le sous-sol prenaient donc le statut d'« illustration » de techniques connues dans d'autres pays, à d'autres époques et au travers d'autres sources (traités d'agronomie, enquêtes ethnographiques) ; plus exactement, ces empreintes jouaient le rôle de « curiosités », choses secrètes, nouvelles et singulières, qui n'intéressaient que de rares esprits qualifiés, eux aussi, de « curieux » [Pomian 1987]. En 1986, un catalogue très didactique est publié à l'occasion d'une exposition itinérante sur l'archéologie de la France rurale [Coudart et Pion eds. 1986].

Paysage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Paysage Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un espace limité, d'un « pays ». C'est une portion de l'espace terrestre, représentée ou observée à l'horizontale comme à la verticale par un observateur ; il implique donc un point de vue. Le paysage est d'abord ce qu'on voit d'un point de vue, géographique, dans un territoire, et parfois aussi d'un point de vue culturel et biogéographique. Unités paysagères de la région d’Île-de-France La base de données des unités paysagères de la région d’Île-de-France s’inscrit dans la lignée des travaux visant à identifier et décrire les paysages. Une première version a été publiée sous le nom d’entités fonctionnelles et paysagères dans le Schéma directeur de la région d'Île-de-France (Sdrif), adopté par délibération du conseil régional le 25 septembre 2008. Qu’est-ce qu’une « unité paysagère » ?

L'Ouest en mémoire Qu'est-ce qu'un paysage breton ? Cela dépend bien sûr du locuteur ! Le paysage de l'agriculteur n'est pas celui du natif ou du touriste. Mais bien que l'espace breton soit varié, on l'identifie le plus souvent avec le bocage. Élément patrimonial essentiel des campagnes bretonnes, le bocage est un système de haies organisé en réseau. The Pantheon and the Rue Soufflot - Paris, France, circa 1900 sign insign up The Pantheon and the Rue Soufflot Looking east from the fountain at the intersection of Boulevard Saint-Michel. Paris, France, 1900 enlarge Source: Library of Congress L’Atlas des paysages - Les paysages - Un patrimoine d'exception - Parc National des Cévennes © Thomas Kleitz L’Atlas des paysages délimite et classe en «unités de paysage» les différents secteurs de paysage homogène. Une fiche présente le territoire de chaque unité de paysage et les caractères qui en fondent l’identité et la qualité. Les évolutions récentes de ces paysages sont ensuite décrites et analysées.

Deux visions du paysage se distinguent dans la profession agricole Avec le renforcement de l’éco-conditionnalité et le verdissement de la future Politique agricole commune, la notion de « paysage » est devenue une problématique à part entière, voire un facteur de production. Mais selon que l’on soit agriculteur, élu ou consommateur, l’avis sur son enjeu et son rôle n’est pas le même. Véronique Van Tilbeurgh, maître de conférences en sociologie et chercheur associé au Cnrs (Université Rennes 2), a présenté les résultats d’une enquête menée auprès de 54 exploitants laitiers d’Ille-et-Vilaine, sollicités entre 2007 et 2009.

Les paysages et les hommes des Alpes du sud dans les carnets de Paul Vidal de La Blache 1 Dans les archives de l’Institut de Géographie de Paris, une série de carnets de notes de terrain do (...) 1Paul Vidal de La Blache a parcouru à plusieurs reprises la Provence et les Alpes du sud au cours des voyages d’étude qu’il a entrepris pour réunir la documentation nécessaire à la rédaction du Tableau de la géographie de la France, premier volume de l’Histoire de France dirigée par Ernest Lavisse (1903 à 1922). Il n’est pas le premier géographe à s’intéresser aux Alpes du sud, comme l’a montré A. de Réparaz (2000), mais il est certainement celui qui, avant R. Blanchard, a parcouru le premier scrupuleusement le terrain, crayon à la main, et avec un projet géographique précis et une méthode scientifique en cours d’élaboration. Les carnets de voyage qu’il a rédigés pendant ces itinéraires (carnets n°11, 12,14, 15) nous ont permis d’identifier 8 voyages entre 1888 et 1907.

Atlas de paysages Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les atlas de paysages permettent de recenser et de qualifier les paysages, sur la base d'outils et méthodes plus ou moins standardisées de cartographie, d'observation et d'évaluation[1] . En Europe[modifier | modifier le code] La Convention européenne du paysage, signée à Florence en 2000, invite les pays européens à identifier ses propres paysages, sur l’ensemble de son territoire ;à analyser leurs caractéristiques ainsi que les dynamiques et les pressions qui les modifient ;à en suivre les transformations ;à qualifier les paysages identifiés en tenant compte des valeurs particulières qui leur sont attribuées par les acteurs et les populations concernés. (article 6-C.)

Atlas de paysage 10 février 2010 (mis à jour le 9 janvier 2014) - Ville durable, aménagement et construction Objectifs Les Atlas de paysages sont des documents de connaissance partagée qui permettent de traduire sur le territoire le terme de paysage défini par la Convention européenne du paysage : « partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations ». C’est pourquoi ils sont un indispensable préalable à la définition des politiques du paysage. Ils sont élaborés à l’échelle des 100 départements français sous la conduite de comités de pilotage composés des autorités publiques, des organismes professionnels et des ONG concernés. Ils sont réalisés par des équipes pluridisciplinaires conduites par un paysagiste.

 Les atlas de paysage [L'essentiel sur…, Environnement, Le paysage] Les atlas de paysage En 1994, le ministère chargé de l’équipement a lancé un vaste programme d’atlas de paysage. Les atlas de paysage ont vocation à recenser et à qualifier les paysages d’un territoire. Ils sont réalisés par une équipe pluridisciplinaire conduite par un paysagiste choisis par le maître d’ouvrage. Les atlas de paysage doivent être actualisés tous les 10 ans et sont constitués de trois grandes parties : l’identification des unités paysagère, les perceptions sociales et l’évaluation des dynamiques des paysages. Fin 2010, 10 régions ont élaboré un atlas de paysage: Basse-Normandie, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Languedoc-Roussillon, Limousin, Lorraine, Nord-Pas-de-Calais, Poitou-Charentes et Rhône-Alpes. 30 départements sont couverts par ces atlas et 41 autres ont publié leur propre atlas de paysage. 14 autres sont en cours d’élaboration, 10 sont prévus et 6 départements n’ont pas encore prévu la réalisation d’un atlas.

Pour mieux construire le cadre de vie de demain - PRESENTATION - paysages Vous êtes dans : paysages > PRESENTATION > Pour mieux construire le cadre de vie de demain L’atlas a vocation à préparer la définition d’objectifs de qualité paysagère et leur mise en œuvre. Extrait de la Convention Européenne du Paysage : « Objectifs de qualité paysagère :Chaque Partie s’engage à formuler des objectifs de qualité paysagère pour les paysages identifiés et qualifiés, après consultation du public conformément à l’article 5.c. Mise en œuvre : Pour mettre en œuvre les politiques du paysage, chaque Partie s’engage à mettre en place des moyens d’intervention visant la protection, la gestion et/ou l’aménagement des paysages ».

Related: