background preloader

Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France » Protection des Sites & Monuments de France

Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France » Protection des Sites & Monuments de France

Paysage Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Paysage Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un espace limité, d'un « pays ». C'est une portion de l'espace terrestre, représentée ou observée à l'horizontale comme à la verticale par un observateur ; il implique donc un point de vue. Le paysage est d'abord ce qu'on voit d'un point de vue, géographique, dans un territoire, et parfois aussi d'un point de vue culturel et biogéographique. Le paysage peut être anthropisé (image précédente), ou comme ici désert, alors apprécié pour son immensité et son caractère sauvage (Wilderness) Un paysage peut être agricole et donc anthropique et artificiel, mais dépourvu de présence humaine physique. Paysage d'automne Paysage d'hiver Une notion riche, complexe et en évolution[modifier | modifier le code] La notion actuelle de paysage semble assez récente. À la fin du XXe siècle, deux approches complémentaires concernent le paysage ;

VMF patrimoine - Vieilles Maisons Françaises | Patrimoines en mouvement Paysages : à voir et à manger Sous un ciel de mousson finissante, fin août, nous visitions Xijiang Qianhu, un village miao de la province «reculée» du Guizhou. Quelques rares touristes occidentaux prennent des photos dans la rizière. Vient la question mille fois posée : «Mais comment ont-ils fait ?» Puissance culturelle. La symbolique des paysages ne relève pas de l’émotion esthétique. Compétition. Déni. Il y a du déni à soutenir que les paysans ont quasiment disparu de la planète, alors qu’ils n’ont jamais été aussi nombreux : trois milliards et demi, dont une immense majorité silencieuse et parfois affamée dans les pays du Sud. Gilles FUMEY Dernier ouvrage paru : «Géopolitique de l’alimentation», Sciences humaines, 2012. Gilles FUMEY et Pierre RAFFARD professeur de géographie et doctorant, université Paris-IV

Quels bois pour le potager en carrés L’offre concernant les carrés de potager est plutôt comparé à ce que l’on peut trouver sur les sites anglophones. Pour le moment dans les jardineries en ligne, on trouve que des carrés . Les prix sont très variables en fonction de l’essence et de la dimension. Dans le cadre de l’auto construction on me demande régulièrement quel bois j’utilise pour faire mes carrés. Podcast: Lire dans une autre fenêtre | Télécharger Choisir le bois pour ses carrés de potager. Avant de choisir l’essence il faut répondre à la question du . Ma position rapport au traitement du bois. Il faut savoir que de traitement de bois utilise des mélanges de Il sera très difficile de connaitre la composition du produit imprégnée dans la planche que vous allez acheter. Pour obtenir un bois de type on va imprégner sous une pression de de bois. Le est une solution aqueuse de . De plus, je trouve aussi que ce traitement qui nous inquiète n’est rien à côté de la que l’on absorbe par le biais des . Google+

Au secours, la terre disparaît ! - Agriculture Photo : source « C’est un problème plus grave encore que le réchauffement climatique », prévient Daniel Nahon, professeur de géosciences à l’université Paul-Cézanne d’Aix-en-Provence. La qualité des sols agricoles se dégrade. Au point, selon certains experts de mettre en cause la capacité à nourrir les humains. « Les sols s’érodent, se dégradent, perdent de leur fertilité, poursuit le chercheur. On considère à tort qu’ils vont produire éternellement. Mais, un jour prochain, on n’observera pas seulement une chute de la productivité, mais une non-production. » Aux États-Unis, de nombreuses études analysent le problème. La terre, une ressource non renouvelable Or pour nourrir la population mondiale grandissante, il faudra doubler la production agricole dans les prochaines décennies. Les sols se renouvellent grâce à l’altération de roches dures par la pluie, ce qui crée des minéraux meubles – l’argile – qui permettent aux végétaux de pousser. Où sont passés les vers de terre ? Photo : source

L'agriculture est plombée par le prix du pétrole, voici des solutions « Une agriculture qui dépend du pétrole est une agriculture qui va dans le mur », prédisait il y a deux ans Olivier De Schutter, rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation. Un rapport publié ce jeudi lui donne entièrement raison. L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie) y tire le signal d’alarme en montrant que l’agriculture française consomme toujours plus d’énergie, que ce soit sous la forme d’électricité ou de fuel, ou encore sous la forme d’engrais et de nourriture importés. « Le montant total des charges liées à l’énergie a augmenté de 130% entre 1990 et 2009 » s’inquiète l’Agence, ce graphique à l’appui : Pire, la hausse à venir du prix de l’énergie devrait aggraver toujours plus la dépendance des agriculteurs. N’en jetez plus ! 1) La prairie plutôt que le maïs Dans le système traditionnel, les éleveurs produisent du maïs qu’ils donnent à leurs bêtes. 2) Le trèfle plutôt que le soja 3) La fin de l’engrais Pour aller plus loin :

décembre Découvrir toutes les recettes bio Les fruits et légumes de saison et locaux : décembre Les fruits de décembre Les légumes de décembre Retour au calendrier des fruits et des légumes de saison Cuisine-Saine.fr,le blog cuisine bio est une marque déposée Tous droits réservés Copyright © 2014 Design Shemu Développement Freelance web Les légumes anciens interdits à la vente - Ariège Ils égayent nos marchés avec leurs couleurs années « 70 » et leurs formes improbables, à mi-chemin entre des mini Barbapapa amusantes et des sex toys turgescents. Sauf que… vendre de vieux légumes ou légumes anciens peut nous mener tout droit au panier à salade. À tout le moins au regard de la loi. Les maraîchers n'ont pas le droit d'acheter des graines de vieux légumes, a fortiori de les vendre ni même de les échanger. Une législation sous fond de rentabilité, que certaines associations et autres défenseurs de la biodiversité dénoncent avec plus ou moins de virulence. Denis, lui, est un petit producteur ariégeois qui ne laisserait son espace de liberté en jachère pour rien au monde.

Comment mieux manger en dépensant moins -Les ventes directes court-circuitent les intermédiaires A la ferme, dans des boutiques de producteurs, sur Internet… Les solutions pour acheter des produits locaux et de qualité se multiplient. Souvent plus savoureux que les aliments de supermarché, mais pas forcément plus chers. Les primeurs, la viande ou le fromage, tout vient du coin. C’est abordable et meilleur qu’à l’hypermarché !» Bien que située en zone commerciale, la supérette est d’un genre nouveau : une boutique de producteurs gérée et approvisionnée par un groupement d’agriculteurs de la région. Comme le raconte Danièle, il est donc possible, sans se ruiner, de manger bien mieux qu’en faisant ses courses à l’hyper, en passant par ce que les professionnels appellent les «circuits courts». Pour partie, cette tendance recouvre des pratiques séculaires.

Film « Vers une restauration collective bonne, propre et juste » Le film « Vers une restauration collective bonne, propre et juste – produits frais et bonnes pratiques » présente le portrait de deux chefs de cuisine de restauration scolaire dont les pratiques sont remarquables à bien des égards, André Parra et Dominique Valadier. Parmi les bonnes pratiques mises en œuvre par ces deux cuisiniers on retrouve l’utilisation de produits frais, bruts, de saison, en provenance de producteurs locaux et en partie issus de l’agriculture biologique. Ils brisent ainsi certaines idées préconçues sur la restauration collective et donnent de nombreuses pistes permettant de tendre vers une cuisine gastronomique en collectivité. André Parra travaille au lycée Paul Héraut de Gap dans les Hautes-Alpes. Film produit par Frédéric Gana pour l’association Slow Food France 2010 – et réalisé par Brice B. & Matthieu Toucas sur une idée originale de Frédéric Gana. TÉLÉCHARGER ICI LE COUPON DE COMMANDE à renvoyer à l’adresse: Slow Food 153, avenue de Grammont vvv

Les abeilles et les fleurs communiquent grâce au courant électrique Les fleurs émettent un faible champ électrique qui signale aux insectes pollinisateurs la présence de nectar dans leur corolle. C'est ce que dévoile une nouvelle étude publiée dans la revue Science Express et menée par les scientifiques de l'École de sciences biologiques de l'Université de Bristol. "Quand un bourdon s'approche d'une fleur, on voit les grains de pollen sauter sur lui avant qu'il se pose. Le bourdon est chargé positivement alors que la fleur émet un faible champ électrique chargé négativement. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques de l'École de sciences biologiques de l'Université de Bristol ont observé plus de 200 abeilles pendant la collecte de pollen de pétunias.

Agriculture urbaine : l'avenir est sur les toits

Related: