background preloader

7. Les espaces de la faible densité

7. Les espaces de la faible densité
Avec environ 115 habitants au km² en 2006, la France donne l’image d’un pays assez faiblement peuplé en Europe [1]. La faible densité apparaît plutôt comme une singularité au sein de l’ensemble Nord-Ouest européen mais elle n’est pas si exceptionnelle dès que l’on se place à l’échelle européenne. D’autres pays, aussi différents que la Suède ou l’Espagne, connaissent bien le phénomène. En France, l’Insee qualifie aujourd’hui d’espaces de faible densité ceux qui comptent moins de 30 hab./km², proposant une sous – catégorie, celle des espaces désertifiés, où la densité est inférieure à 10 hab./km². En dépit de leurs limites, ces critères permettent toutefois de dégager un visage certes imparfait de la cartographie de la faible densité (figure 1) mais qui souligne sa prégnance dans l’espace national : 15 579 communes, près de 42 % du total, sont ainsi des communes de faible densité et 10 % for-ment la sous-catégorie des communes désertifiées. Figure 1. Figure 2. Une société en mouvement 1. Related:  C3, Les espaces de faible densité et leurs atoutsEspaces de faibles densités

Le retournement démographique des campagnes françaises Nous publions ici en couleur des documents extraits de notre ouvrage : Pierre-Marie Georges et Jean-Benoît Bouron, 2015, Les territoires ruraux en France, une géographie des ruralités contemporaines, Ellipses, Paris, 454 p. L’imaginaire décliniste associé aux campagnes françaises demeure très présent dans la société française. Longtemps alimenté par le jugement de valeur contenu dans l’expression « exode rural » qui a été portée aux nues par des générations d’analystes, l’idée d’une primauté de la ville sur les campagnes n’a cessé de se développer. La récente pensée performative associée à l’idée de métropolisation ne semble en être qu’une énième expression, déliant les langues de ceux qui veulent en finir avec le rural, tandis que certains auteurs caricaturent les phénomènes de relégation sociale associée à la France périphérique. Commencé en 1975, le renouveau démographique des campagnes est en effet le résultat de plusieurs phases successives.

La diagonale se vide ? Analyse spatiale exploratoire des décroissances démographiques en France métropolitaine depuis 50 ans Nous remercions particulièrement Jean-Philippe Antoni et les organisateurs du colloque Théoquant de 2013 qui nous ont permis d’avoir une première discussion avec des collègues géographes. Ce travail s’intègre dans la dynamique de l’observatoire démographique de la Méditerranée - DemoMed ( dirigé par Isabelle Blöss. 1La géographie française a connu dans les années 1970-80 un débat important autour de l’existence et de la qualification d’une « diagonale du vide ». Le terme, dont on ne retrouve pas l’origine exacte (Fumey, 2009), qualifie une diagonale traversant la France du sud-ouest au nord-est et caractérisée par des densités de population plus faibles qu’ailleurs. Le débat portait notamment sur l’interprétation des dynamiques sociales et économiques des espaces de faibles densités. 2L’objet de cet article n’est pas de prendre position dans ce débat, mais d’apporter, 30 ans après, un élément d’éclairage démographique et spatial. Espace et population

Au pays des villes mortes Digne-les-Bains, juillet 2015. Des devantures abandonnées à perte de vue, à perte de rue. De nos jours, le paysage des villes françaises donne parfois envie de pleurer. En complément du dossier de deux pages publié ce 11 janvier dans le « cahier économie » du Monde et intitulé «Centres-villes à vendre» (abonnés), j’ai voulu montrer, sur ce blog, à quoi ressemblent aujourd’hui les cœurs des préfectures et des sous-préfectures de département. Saint-Nazaire, mai 2015. Voyages. Nogent-sur-Seine (Aube), octobre 2015. Géographie et histoire. Saint-Brieuc, mai 2015. Symptôme. Nîmes, juin 2014. Le charme de l’ancien temps. Saint-Étienne, mars 2015. Identité. Lille, décembre 2015. Vacance. Grenoble, novembre 2015 Fronde. A lire aussi : La ville qui ne voulait pas mourir (septembre 2012) Mulhouse, juin 2014. Pas seulement la désindustrialisation. Étalement urbain. Un exemple parmi d’autres : Bergerac, capitale du Périgord gris-bitume (juillet 2013) Soissons (Aisne), décembre 2015. Trop-plein. Tout-voiture.

"Les campagnes françaises sont un laboratoire du futur" « Le monde rural est moins en train de dépérir que de changer de fonction », dépeint Laurent Davezies, économiste, en introduction de sa note « Le monde rural : situation et mutations », parue le 7 juillet 2017 pour Terra Nova, le think tank marqué à gauche. Une ruralité en mouvement, un phénomène qui n’a rien de nouveau Interrogé par La Gazette des Communes, Pierre-Marie Georges, géographe au Laboratoire d’études rurales de Lyon, nuance un tel constat : « Oui, le monde rural change, mais il a toujours changé ! L’analyse dans le temps long montre que les espaces ruraux, ses acteurs, et ses populations sont depuis toujours mobiles et en interrelation avec les espaces environnants ». En raison du « recul général » de l’emploi salarié et de la fracture numérique qui touchent ces 18 311 communes, soit 9,7 millions d’habitants et 55 % du territoire national, l’économiste Laurent Davezies estime que le monde rural peut néanmoins se sentir « orphelin de la solidarité entre les territoires ».

Les ruralités, une chance pour la France Des besoins nouveaux ne cessent d’apparaître auxquels le Gouvernement veut répondre. Tous les leviers de l’État sont en permanence mobilisés au service du développement et de l’attractivité de ces territoires. Replacer les ruralités au cœur du projet pour la France e Gouvernement a décidé d'une politique des ruralités renouvelée, volontariste et positive pour rompre avec l'opposition urbain et rural et retisser le lien entre les villes et les campagnes. Plus de 60 mesures pour les ruralités Suite aux conclusions des Assises des ruralités, un plan d'actions été décidé lors du comité interministériel aux ruralités, du 13 mars 2015, à Laon. 46 mesures ont été présentées en matière de santé, d’éducation, de logement, de numérique ou d’investissements publics ; un deuxième comité interministériel aux ruralités a fait suite, le 14 septembre 2015, à Vesoul, pour dresser le bilan précis de la mise en oeuvre des 46 mesures et pour annoncer 21 nouvelles mesures. 1000 maisons de santé en 2017 L'école

La montagne victime des sports d’hiver, par Philippe Descamps (Le Monde diplomatique, février 2008) Rassurons-nous, la France a toujours « le plus grand domaine skiable du monde » ! Ce slogan éculé servira encore un moment de programme aux responsables de Ski France (1), qui règnent sur l’industrie des sports d’hiver. Les stations laissées à l’abandon par la liquidation, en octobre dernier, du groupe Transmontagne, deuxième opérateur français de remontées mécaniques, ont pour la plupart été reprises en régie par les collectivités locales. Et les petits propriétaires floués se consoleront, car ils font partie de ceux qui peuvent encore passer des vacances à la neige... Invoqués dans les moments difficiles, les caprices du climat (hivers trop doux) révèlent des problèmes structurels plus profonds. La montagne n’est plus que la quatrième destination des Français, derrière la mer, la campagne et les villes. Un sport de riches Affiché à l’origine par les pouvoirs publics, l’objectif de démocratisation fut un leurre. Comme l’organisation touristique tue le voyage, l’aménagement tue le rêve.

Société : les oubliés de Grigny Sur la façade du centre commercial de Grigny (Essonne), il n'y a plus d'enseigne et à l'intérieur plus grand monde, la galerie est déserte, depuis que l'unique supermarché de la ville a fermé ses grilles pour de bon. Les habitants doivent prendre le bus, direction les communes voisines pour faire leurs courses. À 30km de Paris, Grigny, 30 000 habitants, n'a donc plus aucun supermarché. L'essentiel de la population habite dans deux quartiers, avec des tours et des logements sociaux, qui sont désertés par les commerces. Pour le comprendre, retour dans la galerie marchande privée de supermarché où les boutiques ont fermé les unes après les autres. Le JT

les espaces ruraux - séquence collège Quelques exemples de travaux d'élèves. La deuxième séance se déroule également en salle multimédia. Dans un premier temps, les élèves doivent lire, en fonction de leurs premières impressions, un article de presse. Puis, à partir d'un dossier documentaire accessible via elyco, ils doivent compléter un tableau en repérant les forces, faiblesses, dynamiques et menaces du Cantal. Scénario 1 : Le Cantal ne vous a pas séduit. Scénario 2 : Le Cantal vous a séduit. Cette lecture vous fait relativiser. - Dossier documentaire mis à disposition des élèves - Exemples de travaux d'élèves - Proposition de correction Bilan de la séquence Les plus gros trous perdus de France | datamix En déambulant dans les campagnes de France on peut vite se retrouver dans un trou perdu isolé de tout. Mais au juste, où sont ces trous perdus ? Autrement dit : où sont les points les plus éloignés de tout lieu habité ? Le palmarès des départements dotés du plus grand cercle inhabité C’est donc la Savoie (département 73) qui remporte la palme du plus gros trou perdu : situé au beau milieu du parc de la Vanoise entre deux glaciers, la croix rouge se trouve à 9,5 kilomètres à vol d’oiseau d’un lieu habité (les carreaux habités sont coloriés en noir). On retrouve ensuite très logiquement des lieux situés en zone de montagne comme le Monte Cinto en Haute-Corse, les environs d’Ax-les-Thermes en Ariège, le massif de Néouvielle dans les Hautes-Pyrénées ou encore le sud du parc des Ecrins dans les Hautes-Alpes. On trouve aussi des zones difficilement accessibles pour d’autres raisons : ce sont des marais ou des espaces en eaux comme la Camargue ou le lac de Grand-Lieu près de Nantes. Méthodo

À Luzy, le rural a de l’avenir La rue du commerce a le ventre à l’air. Sur ses entrailles de gravier neuf, des pelleteuses s’activent aux pieds des échafaudages agrippés aux façades des maisons. Bientôt, quand la poussière sera retombée, apparaîtront dans le quartier des espaces verts ici, un parking là, et plus loin, une future Maison des services au public, ainsi qu’une rivière rendue à la promenade.Cette ville qui vit à l’heure des chantiers n’est pas une ambitieuse métropole, mais un bourg de 2000 habitants du sud-Morvan, Luzy. Un point parmi tant d’autres sur cette diagonale du vide qui, sur un axe nord-est/sud-ouest, révèle une France rurale en déclin, si ce n’était son envie folle de défier le destin.« En 2017, 80 nouvelles familles se sont installées chez nous, des jeunes retraités, des familles, des Néerlandais et des Belges aussi. Cher lecteur, nous vous avons offert plusieurs articles.Profitez de notre offre exclusive pour accéder à l'ensemble du journal :

Retour à la terre - France 2 [vidéo] Changer de vie ! Qui n'en a pas rêvé un jour ? Eh bien, certains l'ont fait… Après avoir été informaticien, ouvrier, juriste ou fonctionnaire, des hommes et des femmes ont tout plaqué pour partir à la campagne et devenir paysans, débranchés du système industriel. Ces ex-citadins qui ont choisi de quitter la ville pour un environnement plus naturel, on les appelle les "néo-paysans"… C’est le cas d’Emeline et Valère, qui ont repris un troupeau d’une quarantaine de chèvres pour faire des fromages fermiers à Blaizac, en Ardèche. Il y a quelques années, les paysans ardéchois prenaient ces néo-ruraux pratiquant le retour à la terre pour des marginaux… Aujourd’hui, 70% des nouveaux paysans du département ne sont pas issus du monde agricole. data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==

Faire des campagnes des territoires d'avenir Pour conforter la redynamisation des campagnes et soutenir les initiatives locales, le Gouvernement a mis en place un plan d’action en faveur des territoires ruraux. Porté par Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, cet « Agenda rural » a été présenté, à Eppe-Sauvage (59), par Édouard Philippe, Premier ministre, lors du congrès de l’Association des maires ruraux de France, le 20 septembre. Les territoires ruraux, dans toute leur diversité, abritent un tiers de la population française. Ce sont des espaces d’innovation fertiles, où nombre de citoyens, de professionnels et d’élus participent à la transformation de leur territoire. Souvent éloignés des grands pôles urbains et des zones de chalandise, les ruraux inventent des solutions pour y améliorer leur quotidien et leurs activités. Les mesures de l’Agenda rural Zoom sur quelques mesures phares et objectifs de l’Agenda rural. > Permettre à la jeunesse de s’épanouir

Related: