background preloader

Marseille-Provence 2013, analyse multiscalaire d’une capitale européenne de la culture.

Marseille-Provence 2013, analyse multiscalaire d’une capitale européenne de la culture.
« Longtemps, Marseille s’est couché de bonne heure », pourrait-on dire en paraphrasant la première phrase de Marcel Proust dans Du côté de chez Swann. En effet, contrairement à sa réputation de ville festive, la cité phocéenne n’a pas développé de vie nocturne. Hormis le week-end, les Marseillais se couchent tôt. A l’image du métro qui, jusqu’en avril 2013, s’arrêtait à 22 h 30 en semaine, les rues et places de la deuxième ville de France sont désertes après cette heure. Du moins jusqu’à l’inauguration de Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture. Cette vaste opération culturelle, économique et urbaine est en train de changer le rapport de la ville et de ses habitants au temps et à l’espace. Par la grâce d’un événement concernant toute une aire métropolitaine – le périmètre de Marseille-Provence 2013 couvre 85 % du département des Bouches-du-Rhône –, le rapport de la ville-centre à son propre espace et à l’espace environnant se transforme également. 1. 1.1. 1.2. 2. 3.

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/la-france-des-territoires-en-mutation/articles-scientifiques/marseille-provence-2013-analyse-multiscalaire-d2019une-capitale-europeenne-de-la-culture

Related:  Mutation des systèmes productifsgéo urbaineRessources annexes

Royal signe la création du parc naturel marin du bassin d'Arcachon La ministre de l'écologie, Ségolène Royal, a signé symboliquement, dimanche 8 juin au Teich (Gironde), le décret de création du parc naturel marin du bassin d'Arcachon, paru au Journal officiel vendredi. Il s'agit du sixième parc de ce type en France. La ministre s'est dite « fière » de pouvoir faire coïncider « cette opportunité pour le bassin d'Arcachon » avec la Journée mondiale de l'océan, ce dimanche. « Dans cette lagune en perpétuel mouvement, les échanges avec l'océan, les cours d'eau douce et les déplacements de bancs de sable créent une mosaïque de paysages qui accueillent une diversité exceptionnelle », a souligné la ministre. Quatorze espèces de mammifères marins, dont marsouins, grand dauphin et phoque gris, et quatre espèces de tortues marines sont recensées. Lire : La France crée en Nouvelle-Calédonie une immense aire marine protégée

Trente ans de sociologie urbaine Dossier : Y a-t-il des urban studies à la française ? « La ville, c’est ce que nous décidons d’en faire en fonction d’un objectif d’analyse ». C’est ce que notait en 1964 Leonard Reissman, un bien intéressant sociologue états-unien (Reissman 1964, p. 153). FranceMutScient3 1. Une banlieue aux significations multiples 2. La banlieue comme lieu de vie 3. Des paysages de banlieue très diversifiés

La France vise 8 milliards d'euros d'exportations d'armements en 2014 Les exportations françaises d'armement devraient approcher les 8 milliards d'euros cette année après avoir déjà progressé de 40 % l'an dernier, a estimé vendredi le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Après 4,7 milliards d'euros en 2012 et 6,3 milliard en 2013, le ministre a dit avoir bon espoir de faire mieux et de "tangenter" les 8 milliards d'euros d'exportations d'armement en 2014. Jean-Yves Le Drian s'exprimait à Rennes lors d'une rencontre avec des industriels consacrée aux menaces d'intrusion dans le secteur de la défense et organisée par la direction de la protection et de la sécurité de la Défense (DPSD) dont le patron le général Jean-Pierre Bosser, devrait devenir le futur chef d'état-major de l'armée de terre (CEMAT). Sans citer de pays, le ministre a appelé les industriels à la prudence dans leurs communications car ils doivent savoir que leurs concurrents les écoutent et s'en servent pour torpiller leurs appels d'offres.

Les communes périurbaines face à la métropole : sécession ou intégration fonctionnelle Les discours sur le périurbain changent rapidement et Métropolitiques contribue largement à cette évolution. Ainsi, l’idée que les périurbains seraient, plus que leurs homologues des centres-villes, égoïstes, repliés sur l’entre-soi, voire sécessionnistes, tend à s’estomper au profit de l’idée qu’ils sont des urbains presque comme les autres (Girard 2012 ; Dodier 2012 ; Berger 2013). Les uns et les autres sont porteurs de valeurs politiques et éthiques qu’il est difficile de distinguer. Tablettes numériques et Histoire-Géographie Geoffrey Gekière, professeur d’histoire-géographie au collège Paul-Eluard de Châtillon (92), expérimente l’usage pédagogique des tablettes tactiles. I. Le contexte de l’expérimentation Une classe de troisième expérimente l’usage des tablettes tactiles en cours.

Cinq leçons sur les 100 premières usines de France - Aéronautique - Défense MADE IN FRANCE L'Usine Nouvelle publie son palmarès des 100 plus grands sites industriels de France. Une photo instantanée de ce qu'est devenu l'industrie dans notre pays. Cent usines ne font pas toute l’industrie… Mais lorsqu’elles sont les premières de France et qu’elles représentent 20 % de l’emploi industriel total, on se dit quand même qu’il serait bon d’écouter ce qu’elles ont à nous dire. Notre classement exclusif, qui ouvre notre dossier spécial sur les champions du monde de l’industrie, nous en apprend beaucoup sur l’état des différentes filières françaises. Il donne aussi une bonne vision de ce qu’est et de ce que sera l’industrie demain. Vous en tirerez vos propres conclusions, voici les cinq idées que je retiens de ce palmarès :

L’intercommunalité au service de la compétitivité de l’Île-de-France Dossier : Le Grand Paris, une métropole en marche ? Parmi les causes de faiblesse de la compétitivité de l’économie française avancées dans le rapport Gallois (2012) figurent la mauvaise articulation entre recherche, innovation et industrie et l’absence de solidarité au sein des filières industrielles, aggravée par des rapports distendus entre grandes entreprises et PME. Les différentes régions françaises ne sont toutefois pas touchées avec la même intensité par ces faiblesses organisationnelles du système productif. L’Île-de-France est sans conteste la première concernée : le défaut de coordination entre les entreprises et entre les différents acteurs de la sphère technico-productive y est plus exacerbé et plus lourd de conséquences que dans le reste du territoire. C’est un enjeu qui dépasse le seul territoire de l’Île-de-France.

Géographie à l'école primaire : sites de ressources, fiches ... Cartes pour l'école (aide-mémoire>>>géographie) Eduscope : beaucoup de cartes disponibles gratuitement (Notre offre>>>cartes murales ou >>>ressources en ligne) La cartothèque (Stella Maris) La cartothèque (Académie Aix-Marseille) d-maps

Géo trouve tout Les dynamiques des parcours sociaux. Temps, territoires, professions. V. Caradec, S. Ertul, J.P. Melchior. La Métropole du Grand Paris, intégration ou confédération Début juin, le projet de Métropole du Grand Paris figurait en bonne place aux côtés des métropoles de Lyon et d’Aix–Marseille dans le projet de loi déposé par le gouvernement. Il a été, dans un premier temps, supprimé en première lecture au Sénat dont certains membres s’opposaient aux conditions de bouclage de la carte intercommunale. Cette issue provisoire a braqué les projecteurs sur la « singularité francilienne », seul espace urbain qui ne serait pas doté de « sa métropole » si les choses en restaient là ! C’est alors que le gouvernement a déposé, lors de l’examen du projet par l’Assemblée nationale, un texte radicalement différent du précédent. Quand le texte initial renforçait les intercommunalités pour en faire la pierre angulaire d’une métropole confédérée, ce nouveau projet vise, dans les trois départements limitrophes de Paris, à fusionner les intercommunalités pour créer avec la capitale une métropole fortement intégrée, d’un type nouveau [1].

Reconversion industrielle ou redéveloppement territorial ? L'exemple de Thaon-les-Vosges, ancienne ville-usine textile lorraine L’expression « reconversion industrielle » véhicule des représentations qui sont le plus souvent négatives, faites non seulement de paysages de friches industrielles et de villes plus ou moins fantômes, mais aussi et souvent d’échecs de politiques coûteuses impliquant un certain fatalisme. En réalité, cela fait longtemps que la simple reconversion industrielle, qui désigne précisément le remplacement de l’activité industrielle disparue par une autre activité (industrielle ou non) s’est élargie vers un redéveloppement territorial, comme l'ont souligné les géographes (Donze, 2001 ; Daviet, 2006) depuis quelques années. Cela signifie que la fin de l’industrie fordiste est plus que la simple fin d’une activité économique : c’est la transformation totale d’un système spatial, passant du système fordiste à un système mondialisé. 1. À l’origine : un système productif industriel paternaliste

Related: