background preloader

Apprendre à apprendre

Apprendre à apprendre

https://rpn.univ-lille3.fr/public/crl/apprendre/index.html

Related:  Méthodes pour apprendreRecherches en Sciences de l'éducationRessources en éducationApprendre à apprendreApprendre à apprendre

Apprendre à apprendre. Leçon 2 : A quoi bon discuter ? Par ElenaXLII Selon une théorie récemment proposée (par deux chercheurs en sciences cognitives: un anthropologue, Dan Sperber, et un philosophe, Hugo Mercier) le fait de discuter et d’argumenter joue un rôle fondamental dans notre capacité à raisonner. Dès lors, se dégage l’intérêt d’identifier des outils pédagogiques permettant de favoriser le débat, la discussion, l’argumentation (et donc le raisonnement) en classe. L’idée que raisonner tire avantage du fait de discuter et d’argumenter est peut être surprenante, mais pas irraisonnable, du moins à la lumière de deux constats : Le premier est que nous sommes moins performants que nous ne le croyons lorsqu’il s’agit de raisonner.

Extraits du Dialogue n? 160 Retour au sommaire n° 160 Editorial Expliciter pour faire comprendre ? LirePatrick RAYMOND Regards sur l'implicite Pearltrees : créer des "favoris" originaux - Pédagogie Pearltrees pourrait se définir comme un outil de réseau éditorial participatif ou comme un outil de réseau social par centres d’intérêts ; voire comme la carte heuristique de ses pages web favorites ! Il est à la fois intéressant pour organiser sa navigation à titre personnel mais aussi pour partager sa veille professionnelle. Si l’on considère qu’une perle (ou pearl) est une de nos pages web favorites, l’arbre à perles (ou pearltrees) est la structure qui permet d’organiser toutes nos pages internet préférées. En termes d’agencement, on peut considérer chaque perle comme un fichier et chaque pearltree comme un dossier. Le pearltree s’ouvre et se ferme et peut contenir autant de perles que l’on souhaite, mais aussi contenir d’autres pearltrees à l’image des sous-dossiers.

Dialogue n? 160 - Expliciter pour faire comprendre ? Dans la mode des « labels » pédagogiques, celui de « pédagogie explicite » nous est présenté par ses thuriféraires comme la panacée pour résoudre les difficultés scolaires. Un dossier sur le site de notre mouvement a déjà opéré une clarification salutaire.Dialogue développe la réflexion sur cette question. Une explicitation qui consisterait à découper les phases d'apprentissage, soi disant du simple au complexe, en entraînant l'élève à la reproduction de ce que montre le maître, ne serait, au mieux, qu'une illusion, au pire, une escroquerie. Nous reviendrons, dans ce numéro, sur la notion, sous-jacente, d'implicite. Quels implicites ?

« Apprendre à apprendre » : mot d’ordre sulfureux ou banal ? Dans une interview parue le 10 septembre dernier dans le magazine Causeur, Souâd Ayada, présidente du Conseil supérieur des programmes, nommée par le ministre de l’Éducation nationale Jean‑Michel Blanquer, s’en prenait à « l’inflation des méta-discours » sur l’école – affirmant « la nécessité d’apprendre à apprendre, de comprendre et de critiquer avant d’apprendre quoi que ce soit ». Une déclaration à rebours de ce que prônait la veille sur France Culture le neuro-scientifique Stanislas Dehaene, nommé président du Conseil scientifique de l’Éducation nationale par le même ministre Jean‑Michel Blanquer. Son premier conseil pour aider les élèves : leur « apprendre à apprendre ». Un héritage du XIXe siècle

Les moyens mnémotechniques Qu’est-ce que la mnémotechnie ? Quels sont les différents moyens ou procédésmnémotechniques ? Voici un petit aperçu des moyens mnémotechniques principaux. La mnémotechnie est « l’art d’aider la mémoire » Échec scolaire : comment relancer la machine à apprendre ? « Au cours de cet exposé, je vais essayer de vous convaincre d’une idée (…), il ne faut plus avoir peur de nos mauvais élèves, c’est sur eux que repose l’espoir d’améliorer l’école.«

Heureux, les écoliers... - 26 septembre 2012 A l’heure où l’Education nationale planche sur la refondation de l’école, on ne peut que lui suggérer de chausser ses bésicles pour lire Ces écoles qui rendent nos enfants heureux, aujourd’hui en librairie. Ce petit guide réalisé par Antonella Verdiani, docteure en sciences de l’éducation, examine en effet plusieurs exemples français et mondiaux d’écoles dites « nouvelles » ou « alternatives ». Lesquelles, pour la plupart, ne sont pas tellement nouvelles et ne devraient plus être alternatives en 2012. Car ces établissements qui ont « du sens » s’appuient surtout... sur du bon sens. Que disent ces adeptes des pédagogies Montessori, Freinet, Living School, ces partisans de l’Education lente ? Une vérité quasi inaudible au pays de Jules Ferry : une classe accueille des personnes avant d'accueillir des élèves.

Enseigner - Apprendre avec Britt-Mari Barth « À l’origine de mon travail, il y avait le constat que les élèves ne s’engageaient pas vraiment dans leurs apprentissages, beaucoup s’ennuyaient ou s’inquiétaient… D’où, mon envie de mieux comprendre le processus enseigner-apprendre pour identifier les facteurs qui étayent ce processus. » Britt-Mari Barth dirige le Laboratoire de recherche pour le développement sociocognitif (LAREDESCO). Elle est l’auteure de trois ouvrages de référence : L'Apprentissage de l'abstraction, Le savoir en construction et Elève chercheur, enseignant médiateur, donner du sens aux savoirs (éditions Retz). Vos travaux, depuis 25 ans, vous ont conduit à élaborer une pédagogique connue sous le nom de « l'apprentissage de concepts »… Il s’agit pour l’enseignant d’entrer dans les apprentissages par un processus de conceptualisation - plutôt que par le contenu - et ainsi amener les élèves à construire le sens de ce contenu. L’intelligence n’est pas que pur intellect. Conceptualisation ?

Les sciences cognitives à l’épreuve de la classe - Contenu Partenaire Media Les mécanismes d'apprentissage sont décrits de plus en plus finement par les sciences. Comment transposer ces enseignements en classe ? C'est l'un des objectifs du Conseil scientifique de l'éducation nationale. « On se frotte à la complexité : passer du laboratoire à la salle de classe est une épreuve absolument redoutable pour le chercheur. » Ce constat sans fard a été dressé par Stanislas Dehaene, professeur de psychologie expérimentale au Collège de France, le 1er février, lors du premier colloque du Conseil scientifique de l'éducation nationale, qu'il préside. Cette nouvelle instance a suscité des réactions contrastées.

7 étapes pour rédiger vite et bien - Rédaction claire Êtes-vous le genre de rédacteur qui passe des heures à réécrire ses textes utilitaires ? Avez-vous envie de découvrir une méthode qui vous fera rédiger avec confiance et rapidité, pour aboutir à des textes beaucoup plus clairs ? Si oui, suivez le guide ! Questions ouvertes pour l'école du XXIe siècle - A quoi bon des programmes scolaires A quoi bon des programmes scolaires ? Enregistrement de la 5e séance du cycle de rencontres intitulé Questions ouvertes pour l'école du XXIe siècle, organisé par le Centre de Philosophie Contemporaine de la Sorbonne (CEPA), l'Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education de Paris et la revue Skhole.fr. Cette journée d'étude s'est déroulée le Samedi 21 novembre 2015 à la Sorbonne avec les interventions de : Sébastien-Akira Alix, Pierre Arnoux, Mara Goyet, Daniel Guillaume, Bruno Poucet et Dominique Raulin.

Related: