background preloader

Centre de Ressources

Centre de Ressources

Itinéraire Propreté Formation hygiène, métiers de la propreté Chaque nuit, à Villetaneuse, ces agents lessivent les rames du Transilien - Le Parisien Ils travaillent aussi la nuit. Au technicentre des Joncherolles, le plus gros site de maintenance et de nettoyage des rames de la SNCF, situé à Villetaneuse (Seine-Saint-Denis), une centaine de salariés s’occupent chaque jour et chaque soir de la «netteté » — comme disent les agents SNCF — des voitures. Ce jeudi soir, une équipe s’attache à remettre à neuf l’un des derniers modèles mis en circulation depuis fin 2014, le très coloré Francilien, doté à l’intérieur d’écrans d’informations. «Ça a été une révolution d’avoir ce train en une seule rame. Ici, nous le bichonnons. Les équipes fonctionnent en trois-huit Aux Joncherolles, les techniciens récupèrent principalement les voitures des lignes H, qui vont de Gare du nord à Creil (Oise) et à Persan-Beaumont (Val-d’Oise) et celles de la K qui font Gare du nord - Crépy-en-Valois (Oise). Pendant qu’une équipe nettoie l’intérieur, d’autres agents lavent l’extérieur de la rame au jet d’eau. Persan (Val-d’Oise), février 2016. « Ça va franchement »

Leo, la boîte qui dénonce la malpropreté à Bruxelles Lancée il y a à peine un mois, la page Facebook «Leo Not Happy» compte déjà plus de 1.200 j’aime. «À travers ce personnage, j’ai voulu allier mes deux passions, les réseaux sociaux et l’environnement. Je pense que ces photos peuvent plus facilement sensibiliser les gens aux problèmes de gaspillage alimentaire et de propreté dans nos villes. En plus des photos de Leo, je partage aussi des articles qui dénoncent ou proposent des solutions pour moins de pollution», explique le jeune homme. Le samedi 23 avril, la Ville de Bruxelles organise pour la 8 e fois sa journée propreté. Et cette année, Leo sera de la partie. Avec les récents attentats, le slogan «Bruxelles ma belle» est souvent revenu. «Mais le but ultime serait que Leonardo DiCaprio prenne un selfie avec la boîte», termine-t-il en riant.

Edition de Thionville Hayange | C’est du propre au lycée professionnel Maryse-Bastié Pour mettre à l’honneur les métiers de la propreté qui ont le vent en poupe, Laurence Perquin-Claren, proviseur du lycée professionnel Maryse-Bastié, a réuni Stéphane Rinche, gérant de l’entreprise Euro Propre Service de Hagondange, David Gehl, directeur des Etablissements et services d’aide par le tavail ( Esat ) de Serémange-Erzange et de Bertrange, les professeurs et les élèves de 1re et 2e année CAP Agent de propreté et d’hygiène. Autant d’ambassadeurs intarissables sur les métiers de la propreté. Tout au long de l’année scolaire, dans le cadre du partenariat qui unit le lycée professionnel et les Esat , David Gehl a accordé sa confiance aux élèves et à leur professionnalisme en leur permettant d’intervenir au sein de ses locaux pour mettre en œuvre leurs savoir-faire. « Ce partenariat est une richesse, nous avons réussi à développer une synergie profitable pour les usagers et les lycéens, reconnaît le directeur. Gage de qualité

Related: