background preloader

Albert Camus - L'étranger gazouille

Albert Camus - L'étranger gazouille
Une réécriture en tweets du roman d’Albert Camus « Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. » (1er tweet du TwittRoman) « J’espère que vous serez tous présents à mon exécution et que vous me haïrez » (dernier tweet du TwittRoman) Et si Meursault avait connu Twitter ? Ce travail mené dans le cadre de l’étude du roman poursuivait plusieurs objectifs : développer des compétences d’écriture et de créativité, aider les élèves à s’approprier l’œuvre par l’identification au personnage-narrateur, engager une réflexion sur la structure du récit et la temporalité romanesque … Déroulement de l’activité Le travail a pris la forme d’un atelier d’écriture en salle multimédia. La littérature par immersion On ne soulignera jamais assez l’intérêt d’une pédagogie de la littérature qui fonctionne ainsi : par immersion. La contrainte du tweet Une réflexion sur l’oeuvre Enfin, cette expérience s’est révélée particulièrement adaptée au roman L’étranger. A quoi sert la twitterature ?

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/lettres/francais/Pages/2011/124_Letrangergazouille.aspx

Related:  Appropriations d'oeuvresTwitter2011

Laurent Gaudé - Eldorado : Géographie autour des migrations (EPI) Selon les dernières statistiques de l’OIM, 106 461 migrants ont rejoint l’Italie en bateau en 2016, la plupart depuis la Libye, et 2 726 hommes, femmes et enfants sont morts pendant la traversée. Comment l’Ecole peut-elle développer la compréhension d’une question si essentielle ? Au collège de Bourg-sur-Gironde, Marie Especel et Marlène Partyka ont choisi de travailler en interdisciplinarité autour du roman « Eldorado » de Laurent Gaudé pour mettre en œuvre une belle pédagogie de l’altérité avec leurs élèves de 4ème. Au programme : lecture, recherches documentaires, analyse d’images, cartographie numérique des déplacements, réécritures via Twitter, interviewes écrites ou vidéos des personnages. Au final, le projet permet de « multiplier les représentations des phénomènes migratoires » et de « déconstruire des savoirs informels pour en faire des objets de savoir scolaire ».

Des devoirs de français sur Twitter Un projet pédagogique d’Annie Côté Au Québec, à l’École secondaire Les Sentiers de Charlesbourg, Annie Côté enseigne le français à des élèves âgés de 16-17 ans. Durant plusieurs semaines, elle a leur a proposé des devoirs de français sous forme de tweets : un projet original pour susciter l’investissement, favoriser la créativité, améliorer la maîtrise de la langue. L’enseignante elle-même fignole le libellé des devoirs sous forme de gazouillis en 140 caractères, comme dans le sujet suivant : « Devoir: donnez une définition. Donc définissez, dépourvus de doutes et de défectuosités, dais, davier ou débuché. Dans deux dodos, déballez!

Entretien avec François Bon « Un vrai bonheur à voir tout cela naître » - Peut-on soutenir que l'avènement de l’ordinateur représente une mutation culturelle aussi forte que la découverte de l’imprimerie ? Personne pour le nier. Ce qui est intéressant, après une longue période de stabilité, c’est de réexaminer comment se sont passées ces précédentes mutations. En déplier les paramètres, le vocabulaire. Manière d’appréhender la mutation au présent en ou rouvrant le dossier des mutations passées. Voltaire - Réécriture de Candide (Café pédagogique) Contre l’obscurantisme, l’intolérance et le fanatisme, relire l’auteur de Candide ? Face à l’horreur, cultiver pédagogiquement son jardin littéraire ? Devant les usages stupides ou indécents d’internet, enseigner à penser avant de publier ?

Partager le plaisir des mots Entretien avec Delphine Regnard Delphine Régnard enseigne les lettres classiques au Lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie. Elle utilise Twitter dans ses classes pour favoriser les échanges et pour organiser des jeux d’écriture. Après le livre Qu’en sera-t-il de la littérature (et de son apprentissage) ? Avec la révolution de l’imprimerie, la transmission, la culture, l’éducation furent à réinventer. Le 21ème siècle nous ouvrirait-il un chantier de même importance ? Le récent essai de François Bon, qui prend le risque d’aborder cette question, est moins celui d’un théoricien que d’un « praticien réflexif ». A partir de son expérience singulière d’écrivain (évocations du corps en train de lire ou d'écrire sur l'ordinateur et les tablettes, exploration de la bibliothèque personnelle, interrogations sur l'organisation interne des dossiers dans les disques durs, histoire des équipements informatiques ou des sites internet successifs…), il donne à voir et à penser une mutation collective, essentielle, historique : le passage du livre au numérique.

Voltaire - Réécriture de Candide sur Twitter (Caroline Duret) Difficile d’aborder Candide en dehors des sentiers battus. Dans le cadre de l’enseignement du français aux classes de Seconde, le recours à Twitter remplace la réalisation de fiches de lecture et donne une dynamique nouvelle à la découverte du chef d’œuvre de Voltaire. Il est possible de suivre l’expérience en direct et de lire ces nouvelles aventures de Candide en s’abonnant au compte @Candide_Leconte.

Twittérature, formes brèves et contraintes bénéfiques Les récits brefs ou microfictions aux formes rebelles et exploratoires sont à la mode ces temps-ci et ils témoignent de la déconstruction ambiante, des structures évanescentes d’un univers souvent éclaté et fragmenté. C’est d’ailleurs Roland Barthes qui célébrait l’ère du fragment pour décrire la spécificité de notre post-modernité. En effet, les formes narratives brèves ne constituent plus nécessairement des genres mineurs dans la littérature contemporaine. Les nanotextes de Patrick Moser et les micronouvelles qui remontent à Hemingway se multiplient depuis un bon moment déjà.

Prolongements « Lire-écrire-publier à l’heure du numérique » : comment faire en sorte que les élèves deviennent à l’école réellement sujets de ces verbes ? Pour montrer combien le numérique offre la possibilité de revitaliser l'apprentissage de la littérature, le Café Pédagogique propose un pearltree, c’est-à-dire un arbre à perles, qui permet de visualiser, d’organiser, d’explorer un répertoire de liens. Dans ce pearltree, on trouvera des expériences (projets d'enseignants ou productions d'élèves) susceptibles de donner des pistes de travail et de réflexion, de susciter et d'éclairer des pratiques pédagogiques innovantes, de favoriser l'activité de l'élève pour enrichir sa relation au texte littéraire. Chaque branche est présentée par un succinct « édito ». Il va de soi que les exemples proposés pourraient souvent illustrer plusieurs branches de l'arbre à perles. Il va de soi aussi que ce pearltree ne prétend pas à l'exhaustivité : il invite chacun à l’enrichir et le continuer.

Racine - Réécriture de Phèdre via Twitter Comment faire comprendre un texte classique à des élèves pour qui cette langue est inaccessible, et dont la forme est si loin de leurs pratiques langagières ? C’est à partir de ce paradoxe que j’ai essayé de proposer des activités mettant en œuvre des outils numériques afin de mieux leur faire s’approprier les thèmes développés dans cette pièce forte de sentiments puissants et tragiques. Contexte : Discipline : Français. Etablissement : lycée.Classe, effectif : 35 élèves.Niveau : Seconde.Groupes ou classe entière : en travaux dirigés principalement.Création de la ressource : février 2014.Nom et e-mail professionnel de l’enseignant : Stéphane FONTAINE stephane.fontaine@ac-besancon.fr.

Related: