background preloader

Albert Camus - L'étranger gazouille

Albert Camus - L'étranger gazouille
Une réécriture en tweets du roman d’Albert Camus « Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. » (1er tweet du TwittRoman) « J’espère que vous serez tous présents à mon exécution et que vous me haïrez » (dernier tweet du TwittRoman) Et si Meursault avait connu Twitter ? Ce travail mené dans le cadre de l’étude du roman poursuivait plusieurs objectifs : développer des compétences d’écriture et de créativité, aider les élèves à s’approprier l’œuvre par l’identification au personnage-narrateur, engager une réflexion sur la structure du récit et la temporalité romanesque … Déroulement de l’activité Le travail a pris la forme d’un atelier d’écriture en salle multimédia. La littérature par immersion On ne soulignera jamais assez l’intérêt d’une pédagogie de la littérature qui fonctionne ainsi : par immersion. La contrainte du tweet Une réflexion sur l’oeuvre Enfin, cette expérience s’est révélée particulièrement adaptée au roman L’étranger. A quoi sert la twitterature ? Related:  Appropriations d'oeuvres

Laurent Gaudé - Eldorado : Géographie autour des migrations (EPI) Selon les dernières statistiques de l’OIM, 106 461 migrants ont rejoint l’Italie en bateau en 2016, la plupart depuis la Libye, et 2 726 hommes, femmes et enfants sont morts pendant la traversée. Comment l’Ecole peut-elle développer la compréhension d’une question si essentielle ? Au collège de Bourg-sur-Gironde, Marie Especel et Marlène Partyka ont choisi de travailler en interdisciplinarité autour du roman « Eldorado » de Laurent Gaudé pour mettre en œuvre une belle pédagogie de l’altérité avec leurs élèves de 4ème. Ce projet autour du roman de Laurent Gaudé se déroule dans le cadre d’un EPI intitulé « Des migrations et des (dés)informations » : pouvez-vous éclairer le dispositif et ses objectifs ? Au cœur de cet EPI, la volonté de traiter des programmes disciplinaires en développant, de manière transversale, des connaissances et des savoir-faire. La funeste actualité de l’année écoulée a soulevé des interrogations et une certaine confusion chez les élèves.

Ecrire un photo-roman Des liens vers des projets aboutis Préalables Etude des caractéristiques du roman-photo Réflexion commune sur les choix de départ pour la structure globale du récit Elaboration du synopsis Etude de l’image afin de faire une prise de vue intelligente Déroulement de l’activité Créer un roman photo numérique : une fiche d’activité très complète sur Franc-Parler Un accompagnement pédagogique créé par le CDDP 77 et récapitulant les différentes étapes de la création : Initiation aux notions sur l’image : plans, cadrage, angle de vue. En parallèle, réflexion sur le synopsis du récit. Mise en place d’un cahier des charges (combien de pages en tout ? Pour l’élaboration du tableau voir Nancy-Metz et activité 4 du CDDP 77 . Casting et répartition des tâches : chacun doit trouver sa place, être valorisé. Prise de vue : en cas de prises en plusieurs jours, veiller à ce que les habits soient similaires ; avoir plusieurs appareils. Activité 6 du CDDP 77 . Montage avec BD Studio 2.0. Comment faire un photo-roman ?

Des devoirs de français sur Twitter Un projet pédagogique d’Annie Côté Au Québec, à l’École secondaire Les Sentiers de Charlesbourg, Annie Côté enseigne le français à des élèves âgés de 16-17 ans. Durant plusieurs semaines, elle a leur a proposé des devoirs de français sous forme de tweets : un projet original pour susciter l’investissement, favoriser la créativité, améliorer la maîtrise de la langue. L’enseignante elle-même fignole le libellé des devoirs sous forme de gazouillis en 140 caractères, comme dans le sujet suivant : « Devoir: donnez une définition. Quelques exemples de sujets et de réalisations Sujet 1 : Rendre un hommage « Les deux pieds dans la flaque, je saute. Sujet 2 : Écrire un horoscope « Famille: Faites fi des félonies, frivolités qui forment les fissures. Sujet 3 : Présenter un fait divers « dernière heure: un amant éconduit projette de décrocher la lune pour reconquérir le cœur de sa belle. Sujet 4 : « Pendant ce temps, quelque part sur la terre … » Sujet 5 : Une définition Sujet 6 : Une fausse citation

Atelier d'écriture i-poème - Etapes 1 à 4 Les lycéens français et italiens d'i-voix se sont lancés dans un projet d'écriture inspiré des travaux poétiques de Christine Jeanney notamment de ses Todolistes i-poèmes i comme i-voix i comme images i comme internet i comme il y a un travail d'écriture poétique, collaborative et numérique, qui doit permettre à chacun d'aller à la découverte de l'autre et de soi, par les mots et les images Etape 1 : Photographier = chaque élève doit prendre au moins une photo originale (insolite, étrange, amusante, fascinante, étonnante ...) de son environnement Consigne : faites découvrir à vos camarades une image originale de votre ville (ou région) La Bretagne : photo imivoix de Candice La Toscane : photo imivoix de Beatrice Etape 2 : Publier sur Twitter = chaque élève doit envoyer cette photo sur le réseau Twitter, particulièrement adapté à l'expérience par son esprit de partage et d'instantané Consigne : tweeter au moins une photo en utilisant le hashtag #imivoix (pour "image i-voix") et en précisant le lieu

Ecriture numérique : Twitter au lycée avec Céline Dunoyer Peut-on vraiment utiliser Twitter pour goûter aux plaisirs de la littérature ? Comment alors intégrer dans les cours de français ce réseau social célèbre pour sa contrainte des 140 caractères maximum ? Céline Dunoyer, professeure de lettres au lycée Schuman à Charenton-le-Pont dans l’académie de Créteil, présente ici des expériences concrètes menées en classe autour des nouvelles, du roman et de la poésie. Elle éclaire ainsi de nombreux intérêts de la « twittérature » pour les élèves : pratiquer l'écriture plus souvent, découvrir que travailler son écriture peut vouloir dire ciseler la phrase (« en travailler chaque mot, chaque placement, réfléchir au rythme, à la ponctuation, penser à une chute, à une pointe »), montrer aussi aux élèves que ce que l'on écrit sur les réseaux sociaux peut être travaillé et doit être pensé… « De la musique avant toute chose », demandait Verlaine ? « De la culture avant toute prose », tweete ici, en bel écho, un lycéen ! Des productions d’élèves en ligne

Voltaire - Réécriture de Candide (Café pédagogique) Contre l’obscurantisme, l’intolérance et le fanatisme, relire l’auteur de Candide ? Face à l’horreur, cultiver pédagogiquement son jardin littéraire ? Devant les usages stupides ou indécents d’internet, enseigner à penser avant de publier ? De façon originale, c’est via Twitter que les lycéens de Caroline Duret et Corinne Jacomme, professeures à l’Institut International de Lancy, ont sillonné le célèbre conte de Voltaire. Le jeu de rôles et d’écriture mène à une savoureuse appropriation de l’œuvre du philosophe des Lumières et d’un esprit de dérision plus que jamais nécessaire. Afin de mener à bien le projet pédagogique de twittérature, différents comptes ont été créés pour les personnages principaux du conte, dont les élèves retracent l’itinéraire et éclairent le point de vue sur le monde : Candide, Cunégonde, Pangloss, Martin. Jean-Michel Le Baut Le recueil des tweets (à lire à l’envers) Présentation du projet Caroline Duret dans le Café Une adaptation contemporaine de Candide

Etudier une oeuvre littéraire avec Facebook Par Jean-Michel Le Baut Si Lorenzaccio avait ouvert un compte Facebook à quels groupes appartiendrait-il ? Qui seraient ses amis ? Des lycéens bretons redonnent vie ainsi aux personnages de la pièce de Musset. « Le monde entier est un théâtre », écrivait Shakespeare, Facebook aussi ! Les lycéens du projet i-voix (Lycée de l’Iroise à Brest et Liceo Cecioni à Livorno) se sont lancés dans une expérience elle aussi originale, pédagogiquement intéressante, sans doute aisément transférable. Le projet favorise l’appropriation de la pièce par une démarche qui relève du jeu, en l’occurrence d’un jeu de rôles L’usurpation d’identité se confond ici, savoureusement, avec l’imposture littéraire. Le projet favorise aussi l’appropriation de l’œuvre par une démarche qui relève de l’immersion. Il est remarquable de voir des élèves du 21ème siècle ainsi s’amuser intelligemment avec une œuvre exigeante du patrimoine. Jean-Michel Le Baut Le compte Lorenzo de Médicis sur Facebook : Le projet i-voix :

Partager le plaisir des mots Entretien avec Delphine Regnard Delphine Régnard enseigne les lettres classiques au Lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie. Elle utilise Twitter dans ses classes pour favoriser les échanges et pour organiser des jeux d’écriture. Par exemple, des haïkus inspirés de la pièce Fin de Partie au programme de littérature en terminale : « C’est Fin de Partie / Nous devons partir, quitter / C’est échec et mat ! » Ou encore des tweets d’inspiration oulipienne comme la contrainte de réécrire le proverbe « La vengeance est un plat qui se mange froid » en s’interdisant l’emploi d’une lettre : « Une riposte est un mets qu’on déguste froid » (sans a), « La vengeance est un plat de chez Picard » (sans o) … Avant Twitter, utilisiez-vous les TICE avec vos élèves ? J’utilisais les TICE de deux façons : soit pour leur montrer des documents plus facilement (outils de présentation), soit en salle informatique pour leur faire faire des exercices en ligne, des recherches, etc. Blog d’analyse de pratique :

Twitterature : 25 nouvelles d'auteurs en 140 caractères Il a été imaginé à Montréal, au Québec, par le journaliste Fabien Deglise du journal Le Devoir qui a demandé à 25 auteurs québécois, français et marocains de se prêter à un exercice contraignant: rédiger une nouvelle en 140 caractères. Ces 140 caractères, ce sont les contraintes imposées par Twitter, aujourd'hui largement reconnues. Mais est-il possible pour des romanciers de se limiter à si peu, pour réaliser un texte ? Ce sont 25 auteurs qui ont décidé de relever le défi lancé par Fabien Deglise, des auteurs « d'ici et d'ailleurs », qui se sont prêtés à la modernité de l'exercice, « imaginer une nouvelle littéraire dans un format de 140 caractères, pas un de plus, espaces compris ». Si certaines ont été réalisées en très peu de temps, d'autres « ont nécessité plusieurs jours de réflexion ». Dans sa préface, Fabien Deglise rend justice à la complexité pour les auteurs, et raconte : Ils n'étaient pas 300, juste 25, à avoir tenté l'aventure : Pour approfondir

Voltaire - Réécriture de Candide sur Twitter (Caroline Duret) Difficile d’aborder Candide en dehors des sentiers battus. Dans le cadre de l’enseignement du français aux classes de Seconde, le recours à Twitter remplace la réalisation de fiches de lecture et donne une dynamique nouvelle à la découverte du chef d’œuvre de Voltaire. Il est possible de suivre l’expérience en direct et de lire ces nouvelles aventures de Candide en s’abonnant au compte @Candide_Leconte. Les posts rédigés par les élèves sont le résultat de consignes proposées au fil des chapitres par les professeurs, Corinne Jacomme et Caroline Duret, et qui invitent à rendre compte non seulement de la lecture, mais aussi des enjeux fondamentaux de l’œuvre. Un travail de compilation et d’édition articule ensuite les différents contenus, à savoir les tweets faisant parler les personnages, ou afférents au narrateur, à une instance métadiscursive (@iil_seconde), voire à Voltaire lui-même. Contact c.duret[at]iil.ch

Related: