background preloader

Des devoirs de français sur Twitter (Annie Côté dans Café pédagogique)

Des devoirs de français sur Twitter (Annie Côté dans Café pédagogique)
Un projet pédagogique d’Annie Côté Au Québec, à l’École secondaire Les Sentiers de Charlesbourg, Annie Côté enseigne le français à des élèves âgés de 16-17 ans. Durant plusieurs semaines, elle a leur a proposé des devoirs de français sous forme de tweets : un projet original pour susciter l’investissement, favoriser la créativité, améliorer la maîtrise de la langue. L’enseignante elle-même fignole le libellé des devoirs sous forme de gazouillis en 140 caractères, comme dans le sujet suivant : « Devoir: donnez une définition. Quelques exemples de sujets et de réalisations Sujet 1 : Rendre un hommage « Les deux pieds dans la flaque, je saute. Sujet 2 : Écrire un horoscope « Famille: Faites fi des félonies, frivolités qui forment les fissures. Sujet 3 : Présenter un fait divers « dernière heure: un amant éconduit projette de décrocher la lune pour reconquérir le cœur de sa belle. Sujet 4 : « Pendant ce temps, quelque part sur la terre … » Sujet 5 : Une définition Sujet 6 : Une fausse citation Related:  Usages divers en françaisRéseaux sociaux et pédagogie2011

Partager le plaisir des mots (D. Régnard Café pédagogique) Entretien avec Delphine Regnard Delphine Régnard enseigne les lettres classiques au Lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie. Elle utilise Twitter dans ses classes pour favoriser les échanges et pour organiser des jeux d’écriture. Par exemple, des haïkus inspirés de la pièce Fin de Partie au programme de littérature en terminale : « C’est Fin de Partie / Nous devons partir, quitter / C’est échec et mat ! » Ou encore des tweets d’inspiration oulipienne comme la contrainte de réécrire le proverbe « La vengeance est un plat qui se mange froid » en s’interdisant l’emploi d’une lettre : « Une riposte est un mets qu’on déguste froid » (sans a), « La vengeance est un plat de chez Picard » (sans o) … Avant Twitter, utilisiez-vous les TICE avec vos élèves ? J’utilisais les TICE de deux façons : soit pour leur montrer des documents plus facilement (outils de présentation), soit en salle informatique pour leur faire faire des exercices en ligne, des recherches, etc. Blog d’analyse de pratique :

Twissertation par Françoise Cahen, lycée Maximilien Perret Détail de la séquence -L’évaluation finale de la séquence sur Médée consistait en un devoir d’invention en deux étapes : Lors du procès (imaginaire) de Médée, inventez le réquisitoire que le procureur pourrait prononcer contre elle. Plaidoyer : Réquisitoire : - Lors de la correction du devoir, une reprise de leurs copies est proposée, avec des exemples photocopiés de bons paragraphes, et d’autres moins bons, mais aussi un corrigé-type, rédigé par le professeur. La séance suivante, la « twissertation », annoncée de longue date à la classe, se déroule en salle informatique. Un tableau avec les consignes pour les 36 tweets est distribué. Les élèves doivent écrire au début de chaque tweet la lettre identifiant leur groupe : A/B/C/D Ensuite, ils doivent écrire le numéro du tweet dans la twissertation. Une image du compte twitter des élèves Bilan

étranger gazouille Une réécriture en tweets du roman d’Albert Camus « Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. » (1er tweet du TwittRoman) « J’espère que vous serez tous présents à mon exécution et que vous me haïrez » (dernier tweet du TwittRoman) Et si Meursault avait connu Twitter ? Ce travail mené dans le cadre de l’étude du roman poursuivait plusieurs objectifs : développer des compétences d’écriture et de créativité, aider les élèves à s’approprier l’œuvre par l’identification au personnage-narrateur, engager une réflexion sur la structure du récit et la temporalité romanesque … Déroulement de l’activité Le travail a pris la forme d’un atelier d’écriture en salle multimédia. La littérature par immersion On ne soulignera jamais assez l’intérêt d’une pédagogie de la littérature qui fonctionne ainsi : par immersion. La contrainte du tweet Une réflexion sur l’oeuvre Enfin, cette expérience s’est révélée particulièrement adaptée au roman L’étranger. A quoi sert la twitterature ?

Entretien avec François Bon « Un vrai bonheur à voir tout cela naître » - Peut-on soutenir que l'avènement de l’ordinateur représente une mutation culturelle aussi forte que la découverte de l’imprimerie ? Personne pour le nier. Ce qui est intéressant, après une longue période de stabilité, c’est de réexaminer comment se sont passées ces précédentes mutations. - Flaubert se définissant comme un « homme-plume », vous définiriez-vous comme un « homme-ordinateur » ? De mon côté, sûr que l’ordinateur est un objet que je considère comme intime (j’ai un ordinateur pour les affaires strictement professionnelles ou utilitaires, et un mini-portable pour l’écriture personnelle, le carnet, les mails, les photos). - Beaucoup de vos livres explorent le réel, qu'il s'agisse de celui des ouvriers de Daewoo ou celui des Rolling Stones : le numérique vous aide-t-il à mener cette exploration ? Pour les Rolling Stones, travail mené de 1996 à 2002, il s’agissait d’une enquête hors web : il était trop maigre.

Écrire ensemble par-delà l'océan A l’occasion de la journée internationale de la francophonie, des élèves québecois et du Mantois (du lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie) ont rédigé des textes communs. Tout a commencé avec Twitter : sur ce réseau social, j’ai tissé des liens professionnels avec nombre de professeurs de lettres (une soixantaine) dont des professeurs enseignant le français à l’étranger, notamment au Québec, pays francophone. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de deux enseignants de Québec : Annie Côté, professeure de français en 5ème secondaire à l’école Saint-Pierre et des Sentiers, et Sylvain Bérubé, enseignant de français en 1ère et 3ème secondaire (élèves de 12-13 et 14-15 ans) à l’école secondaire De Rochebelle. Il s’agissait de faire écrire ensemble des élèves de Lycée en France (TL en Littérature et Tle en Latin ; anciens élèves) et des élèves de Secondaire au Québec pour célébrer la francophonie et la rendre vivante pendant la semaine de la francophonie. Histoire 1 Histoire 6

Une appropriation numérique de Phèdre - GT Lettres et TICE - Académie de BESANÇON Comment faire comprendre un texte classique à des élèves pour qui cette langue est inaccessible, et dont la forme est si loin de leurs pratiques langagières ? C’est à partir de ce paradoxe que j’ai essayé de proposer des activités mettant en œuvre des outils numériques afin de mieux leur faire s’approprier les thèmes développés dans cette pièce forte de sentiments puissants et tragiques. Contexte : Discipline : Français. Objectif(s) pédagogiques (s) : Vérifier la compréhension des scènes étudiées en classe.Ecrire de manière concise dans un registre soutenu.Sensibiliser aux modalités de la réécriture.S’entraîner à la lecture expressive. Conditions matérielles : Mise en œuvre et activités prévues : Types d’activités pédagogiques : Ecriture d’invention / Oral.Cadre pédagogique : Travaux dirigés.Durée : 2 séance d’une heure + 2 temps courts en classe entière.Objet d’étude : La tragédie et la comédie au XVIIème siècle : le classicisme.Déroulement : Séance 1 Consignes Etapes Séance 2 Bilan :

Twittérature, formes brèves et contraintes bénéfiques | Les récits brefs ou microfictions aux formes rebelles et exploratoires sont à la mode ces temps-ci et ils témoignent de la déconstruction ambiante, des structures évanescentes d’un univers souvent éclaté et fragmenté. C’est d’ailleurs Roland Barthes qui célébrait l’ère du fragment pour décrire la spécificité de notre post-modernité. En effet, les formes narratives brèves ne constituent plus nécessairement des genres mineurs dans la littérature contemporaine. Les nanotextes de Patrick Moser et les micronouvelles qui remontent à Hemingway se multiplient depuis un bon moment déjà. Pourquoi alors persister dans l’ignorance de la microfiction ou de la fiction éclair en dépit du fait que l’on assiste actuellement à une explosion sans précédent de micro-récits? Écrire aujourd’hui… rédiger leur texte argumentatif. Vers de nouvelles pratiques rédactionnelles Partout des expériences sont en cours, non seulement sur Twitter mais avec de nouveaux logiciels.

Après le livre Qu’en sera-t-il de la littérature (et de son apprentissage) ? Avec la révolution de l’imprimerie, la transmission, la culture, l’éducation furent à réinventer. Le 21ème siècle nous ouvrirait-il un chantier de même importance ? Le récent essai de François Bon, qui prend le risque d’aborder cette question, est moins celui d’un théoricien que d’un « praticien réflexif ». La métamorphose L’essai bien entendu est intéressant par les ruptures qu’il éclaire. Le procès Le verdict L'essai de François Bon pose en creux par-delà l'avenir du livre des questions essentielles sur la nature même de la littérature. Le château Ainsi le livre de François Bon montre souvent l'écrivain au travail : Rabelais, Flaubert, François Bon lui-même …. Préparatifs de noce à la campagne Comme on le voit à travers les nombreux exemples sollicités, la démarche adoptée par l'auteur orchestre un va-et-vient entre les expériences du passé et un futur en train de s'inventer. Celui du large.

Atelier d'écriture de Pierre Ménard Récit numérique collaboratif élaboré à partir d’ateliers d’écriture animés à Sciences Po Une série de douze ateliers d’écriture durant le deuxième semestre des étudiants en première année de Sciences Po, ayant pour but de procéder à l’écriture collective d’un récit numérique via Twitter : À l’ère du web, le texte s’émancipe de sa forme. Les objectifs pédagogiques et les contenus des ateliers artistiques sont définis en adéquation avec le projet éducatif de Sciences Po : développer l’imagination créative, le sens de l’observation, l’analyse critique, la capacité à s’exprimer en public et à argumenter ; l’aptitude à la prise de responsabilités et à l’autonomie, la faculté à susciter une pensée originale et décentrée et le sens du collectif. Ces enseignements invitent les élèves à s’interroger sur les arts en tant que moyens d’étude, d’approfondissement et de représentation des enjeux contemporains. Lecture polyphonique du récit par les élèves en 2011 : Téléchargement du son 2011. 1. 2.

Comment participer à Twictée ? - Twictee Soyons pragmatiques, pour participer à Twictée il suffit de : – disposer d’un compte Twitter personnel ou en tant qu’enseignant – disposer d’un compte Twitter pour sa classe, c’est ce qui est communément appelé une twittclasse – s’abonner via Twitter au compte @TwicteeOfficiel (et activer les notifications afin d’obtenir en direct les informations indispensables à chaque twictée) – consulter le Kézako qui est la meilleure des FAQ pour entrer dans Twictée – consulter et respecter la charte du twictonaute afin d’assurer à chacun un déroulement dans les meilleures conditions – compléter le document d’inscription – valider sa participation, à chaque épisode twictée, via le document participation de sa team – aimer le travail collaboratif et participatif ! Les plombiers

TwitHaïku

Related: