background preloader

Partager le plaisir des mots (D. Régnard Café pédagogique)

Partager le plaisir des mots (D. Régnard Café pédagogique)
Entretien avec Delphine Regnard Delphine Régnard enseigne les lettres classiques au Lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie. Elle utilise Twitter dans ses classes pour favoriser les échanges et pour organiser des jeux d’écriture. Par exemple, des haïkus inspirés de la pièce Fin de Partie au programme de littérature en terminale : « C’est Fin de Partie / Nous devons partir, quitter / C’est échec et mat ! » Ou encore des tweets d’inspiration oulipienne comme la contrainte de réécrire le proverbe « La vengeance est un plat qui se mange froid » en s’interdisant l’emploi d’une lettre : « Une riposte est un mets qu’on déguste froid » (sans a), « La vengeance est un plat de chez Picard » (sans o) … Avant Twitter, utilisiez-vous les TICE avec vos élèves ? J’utilisais les TICE de deux façons : soit pour leur montrer des documents plus facilement (outils de présentation), soit en salle informatique pour leur faire faire des exercices en ligne, des recherches, etc. Blog d’analyse de pratique :

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lenseignant/lettres/francais/Pages/2011/124_Partagerleplaisirdesmots.aspx

Related:  Usages divers en français2011

Des devoirs de français sur Twitter (Annie Côté dans Café pédagogique) Un projet pédagogique d’Annie Côté Au Québec, à l’École secondaire Les Sentiers de Charlesbourg, Annie Côté enseigne le français à des élèves âgés de 16-17 ans. Durant plusieurs semaines, elle a leur a proposé des devoirs de français sous forme de tweets : un projet original pour susciter l’investissement, favoriser la créativité, améliorer la maîtrise de la langue. L’enseignante elle-même fignole le libellé des devoirs sous forme de gazouillis en 140 caractères, comme dans le sujet suivant : « Devoir: donnez une définition. Donc définissez, dépourvus de doutes et de défectuosités, dais, davier ou débuché.

Forum des enseignants innovants : « OULIPO, OUPEINPO, QUEZACO ? » Le collège comme ouvroir de créativité - Forum 2011 Par Jean-Michel Le Baut L’idée qu’on puisse apprendre la philosophie sans penser paraîtrait à tous aberrante. L’idée qu’on puisse apprendre la littérature sans écrire est pourtant trop souvent mise en application dans les pratiques scolaires et universitaires en France. Heureusement, les ateliers d’écriture se diffusent pour mettre enfin la créativité au cœur des apprentissages … L’OuLiPo est un espace littéraire fondé en 1960 par Raymond Queneau : un « OUvroir » où on exploite toutes les « POtentialités » de la « LIttérature », un atelier de couture artistique où on considère que les contraintes stimulent l’imagination. Réseaux sociaux numériques et enseignement — Enseigner avec le numérique De nombreux adolescents sont aujourd'hui inscrits sur des services de réseautage social comme Facebook et Twitter. Cet usage n'est pas sans émouvoir les personnels éducatifs et les parents d'élèves qui s'interrogent sur la dissémination potentielle de données personnelles ainsi numérisées. Comprendre les réseaux sociaux numériques François Filliettaz et Marco Gregori de la DSI-SEM (Département de l’instruction publique, de la culture et du sport, Canton de Genève) publie sous licence Creative Commons un document d'analyse des réseaux sociaux . Souhaitant éviter le discours de diabolisation de ces outils, les auteurs dressent un "portrait-robot" des services en question en décrivant leurs fonctions et fonctionnalités à partir de différents exemples comme Facebook ou Google+ et en s'appuyant sur les analyses de plusieurs chercheurs.

Twissertation (Françoise Cahen) par Françoise Cahen, lycée Maximilien Perret Détail de la séquence -L’évaluation finale de la séquence sur Médée consistait en un devoir d’invention en deux étapes : Lors du procès (imaginaire) de Médée, inventez le réquisitoire que le procureur pourrait prononcer contre elle. Vous devrez développer au moins trois arguments différents, dans trois paragraphes distincts, en rappelant des épisodes précis de son histoire. (10 points)Lors du procès de Médée, imaginez le plaidoyer que son avocat pourrait prononcer pour sa défense. L'étranger gazouille Une réécriture en tweets du roman d’Albert Camus « Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier, je ne sais pas. » (1er tweet du TwittRoman)

Twittérature, formes brèves et contraintes bénéfiques Les récits brefs ou microfictions aux formes rebelles et exploratoires sont à la mode ces temps-ci et ils témoignent de la déconstruction ambiante, des structures évanescentes d’un univers souvent éclaté et fragmenté. C’est d’ailleurs Roland Barthes qui célébrait l’ère du fragment pour décrire la spécificité de notre post-modernité. En effet, les formes narratives brèves ne constituent plus nécessairement des genres mineurs dans la littérature contemporaine. Écrire ensemble par-delà l'océan A l’occasion de la journée internationale de la francophonie, des élèves québecois et du Mantois (du lycée Saint-Exupéry de Mantes-la-Jolie) ont rédigé des textes communs. Tout a commencé avec Twitter : sur ce réseau social, j’ai tissé des liens professionnels avec nombre de professeurs de lettres (une soixantaine) dont des professeurs enseignant le français à l’étranger, notamment au Québec, pays francophone. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de deux enseignants de Québec : Annie Côté, professeure de français en 5ème secondaire à l’école Saint-Pierre et des Sentiers, et Sylvain Bérubé, enseignant de français en 1ère et 3ème secondaire (élèves de 12-13 et 14-15 ans) à l’école secondaire De Rochebelle. Il s’agissait de faire écrire ensemble des élèves de Lycée en France (TL en Littérature et Tle en Latin ; anciens élèves) et des élèves de Secondaire au Québec pour célébrer la francophonie et la rendre vivante pendant la semaine de la francophonie. Histoire 1 Histoire 6

Entretien avec François Bon « Un vrai bonheur à voir tout cela naître » - Peut-on soutenir que l'avènement de l’ordinateur représente une mutation culturelle aussi forte que la découverte de l’imprimerie ? Personne pour le nier. Ce qui est intéressant, après une longue période de stabilité, c’est de réexaminer comment se sont passées ces précédentes mutations. En déplier les paramètres, le vocabulaire. Etudier une oeuvre littéraire avec Facebook Par Jean-Michel Le Baut Si Lorenzaccio avait ouvert un compte Facebook à quels groupes appartiendrait-il ? Qui seraient ses amis ? Des lycéens bretons redonnent vie ainsi aux personnages de la pièce de Musset. "L’usurpation d’identité se confond ici, savoureusement, avec l’imposture littéraire", prévient Jean-Michel Le Baut.

Atelier d'écriture de Pierre Ménard Récit numérique collaboratif élaboré à partir d’ateliers d’écriture animés à Sciences Po Une série de douze ateliers d’écriture durant le deuxième semestre des étudiants en première année de Sciences Po, ayant pour but de procéder à l’écriture collective d’un récit numérique via Twitter : À l’ère du web, le texte s’émancipe de sa forme. Les objectifs pédagogiques et les contenus des ateliers artistiques sont définis en adéquation avec le projet éducatif de Sciences Po : développer l’imagination créative, le sens de l’observation, l’analyse critique, la capacité à s’exprimer en public et à argumenter ; l’aptitude à la prise de responsabilités et à l’autonomie, la faculté à susciter une pensée originale et décentrée et le sens du collectif.

Après le livre Qu’en sera-t-il de la littérature (et de son apprentissage) ? Avec la révolution de l’imprimerie, la transmission, la culture, l’éducation furent à réinventer. Le 21ème siècle nous ouvrirait-il un chantier de même importance ? Le récent essai de François Bon, qui prend le risque d’aborder cette question, est moins celui d’un théoricien que d’un « praticien réflexif ». Guide pratique des réseaux sociaux — Enseigner avec le numérique Ce guide s'adresse en priorité aux animateurs de communautés (« community managers » en anglais) des établissements culturels, qui sont amenés à utiliser les réseaux sociaux dans un cadre professionnel. Il s'adresse aussi plus généralement à tous ceux qui s'intéressent ou pratiquent la communication digitale. Les réseaux sociaux présentent, selon les auteurs du guide, plusieurs opportunités pour les établissements culturels : c'est en effet « l'occasion de se montrer sous un nouveau jour et de compléter son positionnement institutionnel en jouant la carte de la proximité, de la transparence et de la réactivité vis-à-vis des publics ». Le guide constitue un outil pédagogique utile, agrémenté d'un glossaire et de ressources, conçu pour différents niveaux de lecture et dans un format numérique consultable aussi bien sur tablette que sur smartphone. Sources et références complémentaires Guide pratique : Lumière sur les réseaux sociaux - Animation des communautés connectées

Au plaisir des mots : lire, écrire et publier avec Twitter Présentation (rapide) du réseau social Twitter est bien moins utilisé que Facebook et est nettement différent dans son fonctionnement. Il s’agit surtout d’un instrument de veille qui permet de s’abonner à des comptes, publics ou privés (avec accord du gestionnaire du compte) de personnes issues non d’un réseau préexistant mais qu’il faut construire. Ainsi, il s’agit non de (re)trouver des « amis » mais de trouver des comptes qui publient (en 140 caractères) des informations de tous ordres : des liens (le plus souvent enrichis de commentaires), des informations, des commentaires, des notes prises à tel ou tel colloque, etc. Proposer à des élèves de « tweeter », c’est leur proposer de s’astreindre à l’essence même de ce qui fait l’intérêt du Web2.0 :

Prolongements « Lire-écrire-publier à l’heure du numérique » : comment faire en sorte que les élèves deviennent à l’école réellement sujets de ces verbes ? Pour montrer combien le numérique offre la possibilité de revitaliser l'apprentissage de la littérature, le Café Pédagogique propose un pearltree, c’est-à-dire un arbre à perles, qui permet de visualiser, d’organiser, d’explorer un répertoire de liens. Dans ce pearltree, on trouvera des expériences (projets d'enseignants ou productions d'élèves) susceptibles de donner des pistes de travail et de réflexion, de susciter et d'éclairer des pratiques pédagogiques innovantes, de favoriser l'activité de l'élève pour enrichir sa relation au texte littéraire. Chaque branche est présentée par un succinct « édito ». Il va de soi que les exemples proposés pourraient souvent illustrer plusieurs branches de l'arbre à perles.

Entrevue avec une enseignante qui utilise Twitter en classe pour la création littéraire, entre autres. Elle parle des activités qu'elle propose à ses étudiants et de certains détails intéressants (éthique, etc.). by stephanierouleau Feb 6

Related: