background preloader

Marcel Lebrun - Classe inversée, oui mais... Quoi et comment ? Pourquoi et pour quoi ?

http://www.youtube.com/watch?v=49GAWKzp0cM

Related:  La classe inverséeLa classe inverséeRevue de presse - CLINEPédagogieInnovation Pédagogique

"Classe inversée", analyses et débats Une première définition de la classe inversée, « le cours à la maison les devoirs en classe », n'est-elle pas dépassée aujourd'hui, au vu des écrits des experts ici présents ? On a pu souligner en effet qu'il s'agit plutôt d'accomplir des tâches cognitives simples chez soi et des tâches collaboratives et cognitives élevées en classe. On a pu aussi y voir la simple réalisation favorisée par le numérique de pratiques préconisées tout au long de l'histoire de la pédagogie (de la maïeutique socratique à la méthode Freinet). Tentative de conceptualisation de la classe inversée. Sous une certaine forme, les classes inversées existent depuis longtemps. Il suffit d’ailleurs, de donner un cours à lire à la maison et de réserver la séance en classe pour répondre aux questions et faire des exercices pour parler de classe inversée. En cela, cette méthode présente-t-elle des différences par rapport à une pratique pédagogique traditionnelle ou on donne la théorie d’abord, l’application ensuite ? Beaucoup d’enseignants demandent à leurs élèves de lire un texte, un chapitre, de regarder une vidéo ou de faire des recherches…avant le cours. Mais peut-on parler concrètement d’innovation pédagogique ? En effet, pour qu’une méthode d’apprentissage soit présentée comme une innovation, il faut qu’elle soit ancrée dans l’ensemble du système éducatif, qu’elle intègre les habitudes d’enseignement pour dépasser le stade d’expérimentation et devenir une pratique courante.

Transformer les organisations éducatives avec la classe inversée La classe inversée : une métaphore de tout ce qu’il faut retourner en éducation et un écosystème précurseur de l’innovation pour « l’école » de demain. Le 5e colloque France-Québec e-éducation s’est tenu du 7 au 10 novembre 2016, à Poitiers en France et à Montréal au Canada, avec des relais assurés à distance dans toute la francophonie. L’École branchée y a assisté, à partir de Montréal. Actu Formation Notre site utilise des cookies. En utilisant notre site Web et en acceptant cette politique, vous consentez à notre utilisation de cookies. Plus d info Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique.

CLISE : du 25 au 29 janvier, une semaine pour échanger sur la classe inversée Le collectif "Inversons la Classe" organise, du 25 au 29 janvier, la semaine de la classe inversée. Les enseignants de toute la France qui ont adopté ce système pourront "ouvrir leurs classes" à leurs collègues, et partager leur expérience. « 6e : Décrire / describing » – Une capsule de Frédéric Davignon, prof d’anglais. Essai de modélisation et de systémisation du concept de Classes inversées Dans ce Blog, j’ai plusieurs fois documenté la « méthode » des Classes inversées. On y trouvera aussi un essai sur le rapport entre le Tsunami des MOOCs et les « renversements » proposés par les Classes inversées . Dans ce nouvel essai, j’essaierai de répondre à celles et ceux qui nous disent régulièrement « Mais, les classes inversées, ça existe depuis longtemps … ». Ma réponse est : Oui, sans aucun doute.

Portée et limites de la numérisation de l’apprentissage Nota : ce texte est issu d'une intervention d'André Tricot dans l'équipe apprenance du CREF Paris Ouest Nanterre Le positionnement d’une recherche en psychologie de l’apprentissage André Tricot est psychologue de l’éducation. Il s’intéresse aux processus d’apprentissages impliqués dans les situations institutionnelles. Apprendre des interactions de soin-DSE 39 Ce numéro thématique propose d’étudier les échanges en milieux de soin comme des situations sources d’apprentissage et d’expérience pour ceux qui les vivent et les co-produisent : les patients et les soignants. Il aborde les formes d’activités et d’apprentissages qui se réalisent sur le terrain du soin, notamment à l’occasion de situations mettant en présence au moins deux sujets cherchant à se comprendre, et à agir pour, sur ou avec l’autre. L’étude des interactions permet de questionner les dynamiques expérientielles et formatives qui s’opèrent chez les acteurs. Quatre types d’axes de recherche sont abordés :

Comment apprendre ? Pourquoi réviser ? Nous possédons tous plusieurs types de mémoire : une mémoire visuelle, axée sur la vision ; une mémoire auditive, axée sur ce que nous entendons et une mémoire kinesthésique ou mémoire sensorielle, basée sur les autres sens que la vue et l’audition. Ces trois formes de mémoire fonctionnent alternativement ou conjointement. Selon les personnes la mémoire dominante est différente mais la majorité de la population a une mémoire visuelle. La semaine de la classe inversée L’association « Inversons la Classe » organise une semaine de formation autour de la classe inversée. Durant une semaine, des enseignants qui pratiquent la classe inversée ouvrent leurs classes ou organisent des ateliers à travers la France. La semaine de la classe inversée Du 25 au 29 janvier 2016 Toutes les actions sont répertoriées en ligne, suivez le lien

Related:  Classe inversée