background preloader

«L'école n'est pas prête à passer au tout-numérique»

«L'école n'est pas prête à passer au tout-numérique»
La tendance de cette rentrée scolaire cru 2009, c’est la «e-classe», ou salle de cours numérique. Vendredi, le ministre de l’Education nationale Luc Chatel a lancé dans son fief de Chaumont (Haute-Marne) une expérimentation sur l’utilisation des manuels numériques dans les classes de 6ème de 64 collèges répartis dans 21 départements. Avec la promesse ambitieuse de faire passer au numérique l’ensemble des établissements scolaires d’ici 2012. Pascale Gossin, maître de conférence en Sciences de l’information et de la communication à l’université de Strasbourg, est l’auteure de plusieurs ouvrages sur le manuel numérique et son impact sur les pratiques pédagogiques. Quelles sont les vertus pédagogiques des manuels numériques ? L’intérêt du manuel numérique réside dans la qualité du document offert aux élèves. Peut-on aujourd’hui dire que les outils numériques favorisent l’apprentissage des élèves? Scientifiquement, ce n’est pas démontré. Les enseignants sont-ils prêts? Arnaud BERTRAND

img004 5 modules en ligne d’autoformation Informatique, Internet, réseaux sociaux et tablettes Mis en place dès 2002 en Belgique, le PMTIC (Plan Mobilisateur TIC) propose des modules de formation et d’initiation à l’informatique, à l’Internet, au Web 2, aux réseaux sociaux et aux tablettes avec un accompagnement par des opérateurs locaux (dont des EPN – espaces publics numériques). L’objectif premier est de sensibiliser, d’initier et de former aux TIC (informatique et Internet), le public des demandeurs d’emploi. Ce programme est coordonné par le Laboratoire de Soutien à l’Enseignement Télématique de l’Université de Liège (LabSET). Mise à jour des modules d’initiation à l’informatique et à l’Internet Les 5 modules de formation librement accessibles en ligne (et peuvent être utilisés par les particuliers, les EPN, les organisations) et début juillet 2014, les modules 1 et modules 2 ont fait l’objet d’une mise à jour importante : pour le module 1 : ajout d’une partie sur les systèmes d’exploitation. 5 modules de formation en 5 accès libre

Internet bouleverse-t-il vraiment l'éducation? Les innovations numériques vont-elles changer en profondeur le système éducatif? Emmanuel Davidenkoff. A chaque fois qu'une nouveauté intervient, un chercheur ou un expert anticipent un bouleversement de l'école. L'électrification des lignes de trains aux Etats-Unis devait modifier la carte scolaire américaine avec la possibilité de regrouper dans des écoles immenses les enfants venus des campagnes. En fait, l'administration américaine a simplement construit des écoles dans les villages. Les mêmes projections ont été faites avec l'arrivée de la télévision, susceptible de faire table rase du passé. Arrive un véritable "tsunami éducatif", pour reprendre la formule du patron de Stanford. Marcel Gauchet. L'accès immédiat de chacun à toute l'information disponible, quel stimulant pédagogique ! E.D. M.G. Le médium numérique ne va-t-il pas changer la manière d'enseigner? M.G. Et puis, la surabondance de cette information facile d'accès change la hiérarchie des tâches. E.D. E.D. M.G. E.D. M.G.

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) en classe au collège et au lycée : éléments d'usages et enjeux L'essor de la culture numérique s'accompagne d'une institutionnalisation de l'usage des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'enseignement. Pour apprécier quantitativement et qualitativement l'intégration des TIC dans les pratiques d'enseignement, la Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) a mené en 2008-2009 une étude nationale conduite par voie de questionnaires auprès de professeurs de dix disciplines enseignées de la sixième à la terminale (arts plastiques, éducation musicale, éducation physique et sportive, français, histoire-géographie, langues vivantes, mathématiques, physiquechimie, sciences de la vie et de la Terre, technologie et enseignement technologique). Quelques questions liées plus spécifiquement à l'usage de l'ordinateur en classe ont également été posées aux élèves de collège et lycée de la classe choisie pour l'enseignant. Mise à jour : octobre 2010

Stratégie numérique : Devauchelle : Le moment du basculement est venu "Nous sommes dans cette phase de basculement". Le 10 juin, le ministre de l'éducation nationale devrait présenter la nouvelle "stratégie numérique" qu'il veut impulser. En préparation de cette journée, le Café pédagogique demande à des experts et à des acteurs d'analyser la situation présente du numérique pédagogique et de faire des propositions. Bruno Devauchelle revient pour nous sur 30 années de "plan informatique" pour dresser un tableau plutôt optimiste des perspectives du numérique éducatif. L'Etat a annoncé x plans numériques. Ce qui est constant dans tous les plans antérieurs c'est l'écart entre les intentions et la réalité. La récurrence des lignes de force des plans qui se sont succédés pose question. Si l'on écoute les "rêves" des ministres qui se sont succédés à ce propos (chaque nouveau ministre y attachant, depuis 1980, une réelle importance) on ne peut qu'être frappé par les obstacles à ces volontés exprimées. Quel état des usages du numérique éducatif faites vous ?

Et si le ministère proposait une école vraiment numérique ? La stratégie numérique proposée par le ministre de l'Education est bien modeste, voire frileuse. Ce qui ressort surtout des annonces et des commentaires c'est que le numérique ne doit pas changer l'école qui existe, mais au contraire renforcer celle qui existe déjà depuis deux siècles : "Le numérique peut aider l’École dans l’accomplissement de ses missions fondamentales". A cela d'ajoute l'habituel couplet sur l'esprit critique et l'éducation aux médias, qui engloberait une éducation au numérique (où l'inverse). Depuis près de trente années, l'introduction du numérique en éducation s'est traduite en simple intégration, c'est à dire la simple mise en conformité du numérique pour qu'il soit acceptable par le monde scolaire. Et pourtant le constat fait (cf. le dossier de presse de l'annonce du plan numérique) est, au moins partiellement, explicite sur ces évolutions : les modèles non scolaires sont en train d'émerger de toutes parts. Bruno Devauchelle La "stratégie numérique" de V Peillon

L'école doit s'adapter au XXIème siècle Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Didier Schmitt (Conseiller scientifique auprès du Président de la Commission européenne) Du fait de la progression démographique et du développement des classes moyennes dans le monde, les systèmes éducatifs vont devoir former, d'ici 2050, autant d'étudiants que durant toute l'histoire de l'humanité réunie. D'ici là, « l'infosphère » continuera son expansion vertigineuse ; la masse de connaissances double déjà tous les deux ans. Il est donc grand temps d'anticiper et de repenser la valeur ajoutée de l'enseignement futur. L'éducation est censée préparer la jeune génération à l'avenir. Pour de multiples raisons, l'éducation s'est focalisée sur la spécialisation, mais la grande majorité des jeunes n'auront pas « un » emploi, mais « des » emplois tout au long de leur vie, surtout si l'on considère l'accélération des technologies et le fait que les enfants qui terminent leurs études maintenant ne seront à la retraite qu'après 2070.

Related: