background preloader

Un monde ébranlé par le changement climatique [presse] [étude de cas]

Un monde ébranlé par le changement climatique [presse] [étude de cas]

http://www.lemonde.fr/planete/visuel/2015/10/12/portraits-d-un-monde-ebranle-par-le-changement-climatique_4787708_3244.html

Related:  7.1. Le changement global et ses principaux effets géographiquesLe réchauffement climatique vu d'ailleursDéveloppement durablechangement climatique

13h15 le dimanche : "Climat de guerre" - France 2 - 21 juin 2015 - En replay Et si les guerres en Syrie et en Irak, comme les exactions perpétrées en Afrique de l’Est, avaient aussi à voir avec le réchauffement climatique ? Et si cette hausse de la température du globe avait pour conséquence des déplacements de populations, eux-mêmes à la source de conflits armés pour accéder aux ressources naturelles ? Le magazine 13h15 le dimanche, après avoir sillonné la semaine dernière le Groenland, promis à l'exploitation minière que la fonte des glaces va favoriser, s'est rendu aux Philippines, en Égypte, au Vanuatu, en Inde et au Japon pour en savoir plus. Il a d'autre part rencontré aux États-Unis un conseiller des agences américaines de sécurité chargé d'anticiper les conséquences géopolitiques et militaires du réchauffement de la Terre. La France va accueillir et présider la vingt-et-unième conférence des parties (COP21) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, aussi appelée "Paris Climat 2015", du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Costa Rica : entre libéralisme et développement durable Garder un cap de croissance et rembourser sa dette sans compromettre ni l’environnement ni le peuple, c’est le pari osé que fait le Costa Rica, petit pays de l’isthme central américain. Situé comme un pont entre les gigantesques continents d’Amérique du Nord et d’Amérique du Sud, ce pays de 4 millions d’habitants fait figure d’exception régionale et parfois mondiale quant à son ambition de défense de la nature, de la paix et de la démocratie. Contrairement à la politique de déforestation qui domine en Amazonie, la surface des forêts costaricaines, elle, augmente depuis 1985, notamment grâce aux subventions du gouvernement pour les propriétaires terriens qui s’engagent à maintenir ou à augmenter les parts de forêt sur leurs terres. Le Costa Rica, en plein développement économique, refuse de se résigner à attendre qu’il soit tard pour préserver son patrimoine naturel exceptionnel.

Géo-ingénierie : les apprentis sorciers du climat Les apprentis sorciers du climat Mardi 24 novembre à 22h45 Les apprentis sorciers du climat Pour stopper le réchauffement de la planète, faut-il modifier artificiellement le climat? Enquête. Les atolls, des territoires menacés par le changement climatique global ? L’exemple de Kiribati (Pacifique Sud) En 2014, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) [1] a publié son cinquième rapport d’évaluation. L’illustration du volume portant sur les « conséquences, l’adaptation et la vulnérabilité » met en évidence les États atolliens : des habitants de Tuvalu ont été photographiés à planter des palétuviers dans le but de développer une mangrove. Tuvalu, Kiribati, les Îles Marshall dans l’océan Pacifique et les Maldives dans l’océan Indien ont pour particularité d’être des États entièrement composés d’atolls. Les atolls sont des systèmes fragiles.

Le climat et moi - RFI [webdoc] Conception, prospective et quantification Pierre Radanne, président de l’Association 4D Journalistes multimédia Véronique Barral, Latifa Mouaoued - RFI Rédaction en chef Darya Kianpour, Kèoprasith Souvannavong - RFI Adjoint à la directrice de RFI, Nouveaux Médias Christophe Champin - RFI Directeur artistique Jérôme Pidoux Conception, graphisme et développement Studio Graphique France Médias Monde Photos iStock, Getty Images, AFP Recherches, contributions, coordination pays Faustine Bidaud, Marie Chéron, Marc Darras, Christian Ouedraogo, Prabodh Pourouchottamin et Vaia Tuuhia pour l’association 4D. Remerciements pour leurs contributions M. Mayorga et M.

Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Le débat d’orientation budgétaire pour l’exercice 2016 Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a aujourd’hui arrêté un projet de délibération relative au débat d’orientation budgétaire (DOB) qui doit avoir lieu au Congrès dans un délai de deux mois précédant l’examen du budget primitif, conformément à la loi organique du 19 mars 1999. Cet exercice, qui porte aussi sur les engagements pluriannuels envisagés, est un moment important car il instaure une discussion au sein de l’assemblée délibérante sur les priorités et les évolutions de la situation financière de la collectivité. L’objectif est de favoriser une meilleure gestion des fonds publics et l’amélioration de la performance des dépenses publiques.

Activité Éducation et Numérique Si les mers et les océans contiennent de nombreuses ressources, ils ont du mal à résister aux menaces multiples que l'homme leur fait courir : surexploitation des fonds marins, réchauffement climatique, marées noires, constructions sur le littoral. La délimitation des frontières maritimes est aussi un enjeu géopolitique des XXème et XXIème siècles. La surexploitation des fonds marins Les océans risquent de se dépeupler et de perdre certaines de leurs espèces : les harengs de la mer du Nord ont déjà disparu, et on estime que 90 % des grands poissons (thons, morues, espadons...) ont été éliminés depuis 1950. La pêche artisanale, notamment des PMA , ne peut résister face à la pêche industrielle menée par les navires-usines asiatiques ou européens. Cliquer sur la vidéo pour la faire démarrer

Trois nouvelles études détaillent les effets du changement climatique Attention, fragile. Trois études publiées ces derniers jours confirment une évolution inquiétante pour la planète bleue. L’Institut pour l’environnement de Stockholm a publié une évaluation globale des écosystèmes dans l’Arctique qui montrent des signes de changement climatique dans toute la région. “L’Arctique est beaucoup plus relié au reste de la planète que les autres parties du monde.

Bhoutan : au pays du Bonheur national brut Lancé en 1972, le "nouveau paradigme" s’appuie sur quatre piliers : la protection de l’environnement, la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise, la bonne gouvernance et le développement économique responsable et durable. Aujourd’hui, le BNB irrigue toute la vie du pays, entraînant de profonds bouleversements dans l’agriculture (objectif : 100% biologique en 2020), l’éducation nationale, où l’on prépare les élèves à devenir des "ambassadeurs du changement", la gestion des ressources naturelles (réglementation stricte de l’abattage des arbres et de l’exploitation minière), la santé - gratuite pour tous -, le tourisme - haut de gamme -, ou le commerce (non adhésion à l’Organisation mondiale du commerce). Le film raconte le développement du BNB à travers le témoignage de hauts responsables mais aussi d’acteurs de terrain, habités par une vision du bonheur et du bien commun qui a fait l’objet d’un rapport très remarqué aux Nations unies. Comment s’est passé le tournage ?

Brésil : la catastrophe minière de Mariana Cliquez pour naviguer Wallison Henrique de Souza devant les ruines de la maison de sa mère à Bento Rodrigues, où il a passé son enfance. Au Brésil, la rupture d’un barrage contenant des déchets miniers a semé la désolation sur 500 km, des montagnes du Minas Gerais jusqu’à l’océan Atlantique. Après deux années d’efforts, Wallison Henrique de Souza pensait toucher au but. La petite maison de ses rêves, que ce maçon brésilien de 28 ans construisait à côté de celle de sa mère, à Bento Rodrigues, était presque achevée.

Au Bangladesh, survivre avec le changement climatique Reportage. Dans ce pays où deux tiers des terres culminent à moins de 5 m au-dessus du niveau de la mer, cyclones et inondations rythment le quotidien. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Julien Bouissou REPORTAGE. Les îles Kiribati, enfer et paradis Anote Tong : « Nous sommes en train de perdre notre terre, nous ne voulons pas perdre notre dignité » Face à l’irrémédiable montée des eaux, le président de la République des Kiribati souhaite instaurer une « migration de la dignité » pour éviter un déplacement massif de dernière minute. Anote Tong, le chef de l’Etat et ministre des affaires étrangères des Kiribati, court le monde pour défendre la cause des îles menacées par la montée des eaux – Kiribati, mais aussi Tuvalu, Marshall, Maldives… –, à coups de formules alarmistes et de propositions radicales. C’est dans un hôtel de Suva, la capitale des Fidji, que ce sexagénaire, simple et distingué, a reçu Le Monde.

Les problèmes XXL de l'oléoduc Keystone XL Impact économique Pour les industriels du secteur L'oléoduc Keystone XL est une mine à emplois. Les chiffres avancés par la société TransCanada, qui doit exploiter l'oléoduc, et d’autres instituts plus ou moins proches du secteur pétrolier vont de 20 000 à 120 000 nouveaux emplois.Leur principal argument est que l’activité générée par la construction et l’exploitation de l'oléoduc va avoir un effet bénéfique sur l’ensemble de l’économie locale. Donc, même si le projet ne créait que quelques milliers, voir dizaines de milliers d’emplois directs, plus de 100 000 nouveaux postes verraient le jour dans les secteurs connexes (équipement, restauration ou encore immobilier). Pour les détracteurs Les opposants au projet d'oléoduc ont une analyse radicalement différente. Pour les plus critiques, ce méga-chantier ne créerait absolument aucun emploi. Pire, il en détruirait.

Réchauffement climatique : le cas français La mer de glace du Mont-Blanc a perdu 3 mètres d'épaisseur en un an. En un siècle, plus de la moitié du glacier a disparu. Le réchauffement climatique est déjà visible sur le territoire français et va s'amplifier. D'ici 2050, la température moyenne dans l'Hexagone aura augmenté d'1,3°C, voire 2°C dans le sud-est du pays. Cela suffirait à changer les paysages : les cours d'eau vont s'assécher, avec 20 à 40% de débit en moins. Le sud-ouest et la région parisienne seront les plus touchés.

Related: