background preloader

L’humanité se rapproche de la capacité limite de la Terre

L’humanité se rapproche de la capacité limite de la Terre
La science indique que « les pressions exercées sur les écosystèmes terrestres poussent ces derniers vers leurs limites biophysiques et que ces limites sont presque déjà atteintes. Dans certains cas, elles sont déjà dépassées ». Tel est bilan alarmant que dresse « GEO-5 », le cinquième bilan quinquennal de l’état de la planète du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). « GEO-5 » est publié à deux semaines de l’assemblée générale extraordinaire des Nations unies qui se tiendra à Rio du 20 au 22 juin prochain. Le premier de ces bilans avait été publié avant la conférence de Rio de 1992, qui avait débouché sur les deux conventions internationales sur la protection du climat et de la biodiversité. Peu ou pas de progrès du tout caractérisent 24 autres objectifs que s’est aussi donnés la communauté internationale dans les dossiers touchant notamment le climat, les stocks de poissons, la lutte contre la désertification et les sécheresses. Bilans sectoriels

Des groupes écologistes lancent la campagne « Silence, on parle » | Grands Titres La fondation de l'écologiste canadien David Suzuki participera à la campagne « Silence, on parle » (archives). Photo : PC/TIM KROCHAK Si une image noire remplace la page d'accueil de certains sites web lundi, elle ne sera pas le résultat d'une attaque de pirates informatiques, mais bien un message de groupes écologistes qui souhaitent dénoncer certaines politiques gouvernementales en matière d'environnement, entre autres. Équiterre, Greenpeace, le World Wildlife Fund (WWF) et la Fondation David Suzuki figurent parmi les organisations de défense de l'environnement qui participeront cette journée-là à la campagne « Silence, on parle », car selon eux les gouvernements provincial et fédéral utilisent leurs pouvoirs législatifs pour « affaiblir les voix de groupes qui s'opposent à leurs idéologies ». M. Selon M. « Les gens sont en état de choc devant ce qui se passe a Ottawa », observe-t-il. M.

Ottawa est sous l'influence de Shell, selon Greenpeace | Charles Côté | Économie Dans un nouveau rapport qui repose à la fois sur des documents obtenus par l'entremise de la Loi sur l'accès à l'information et sur des déclarations publiques, Greenpeace constate que la diplomatie et les ministères canadiens se sont coordonnés avec Shell et d'autres entreprises étrangères «alliées» afin de combattre des «adversaires» au Canada et à l'étranger qui s'opposent à l'exploitation des sables bitumineux. Greenpeace souligne au passage les contradictions de Shell, qui continue de se démarquer des autres entreprises pétrolières par son appui à l'objectif de Copenhague de stabiliser le réchauffement climatique à 2°C, tout en investissant massivement dans les sables bitumineux. Greenpeace a ciblé Shell parce que, d'une part, la société demande actuellement des permis pour exploiter deux mines de sables bitumineux et que, d'autre part, sa production de pétrole pourrait à elle seule atteindre la capacité prévue du controversé pipeline Northern Gateway. M.

Parti libéral du Québec - Dire du bien de Jean Charest Grâce à Jean Charest, la planète sait que Harper ne parle pas pour le Québec. Ici, avec Al Gore. Il existe une tradition bien québécoise, héritée peut-être de notre passé judéo-chrétien. La chose n’est pas toujours bien comprise ailleurs. D’autres trouvent la chose hypocrite, car il est bien certain que tous ne pensent pas que du bien de celui qui pars. Moi, je l’aime bien, cette tradition. Que puis-je dire, aujourd’hui, de Jean Charest? Mais c’est trop facile. Je vais vous faire un aveu. Au début de 2012, quelqu’un avait soumis au jury le nom de Steven Guilbeault, d’Équiterre. Jean Charest sera peut-être surpris d’apprendre que, dans cette réunion d’un très illustre jury, je fus celui qui indiqua que la responsabilité considérable d’avoir préservé la réputation écologique internationale du Québec incombait d’abord au Premier ministre Jean Charest au niveau des gouvernements étrangers, et de Steven Guilbeault ensuite pour les milieux écologistes.

295 évaluations environnementales annulées au Québec en raison de C-38 Connexion Hélène Buzzetti 1 septembre 2012 Politique / Canada295 évaluations environnementales annulées au Québec en raison de C-38 Photo : La Presse canadienne (photo) Jacques Boissinot Ottawa – L’impact de la loi budgétaire mammouth du gouvernement conservateur n’a pas mis de temps à se faire sentir. La liste des projets québécois qui échappent à une évaluation environnementale fédérale est très variée. À Saint-Joachim, le projet d’un barrage au fil de l’eau sur la rivière Sainte-Anne-du-Nord devant générer 23,2 MW d’électricité aura beau mesurer 50 mètres de large, cinq mètres de haut et créer un réservoir d’un demi-kilomètre de long, il ne sera plus examiné par Ottawa. Cette explication est répétée pour justifier l’abandon de l’évaluation de deux futures centrales hydroélectriques sur la rivière Sault aux Cochons, d’un barrage au fil de l’eau devant générer 17,3 MW sur la rivière Mistassini, et d’un autre de 4,4 MW à Shannon. D’autres cas sont plutôt étranges. Site complet

Mauvaise note pour la Ville de Québec La Ville de Québec a échoué dans l'application de son Plan de réduction des gaz à effet de serre. À peine 21% des objectifs ont été atteints depuis 2004 a constaté le Vérificateur général de la Ville. Depuis le dépôt du plan, la Ville de Québec n'a tout simplement pas fait de suivi ni adopté de nouvelles mesures visant à atteindre ses objectifs, a constaté François Gagnon, qui a déposé mercredi son rapport de 400 pages. Dans les faits, la réduction a totalisé 12 000 tonnes équivalent CO2, alors que l'objectif se chiffrait à plus de 60 000. Parmi les responsables de cette non-atteinte figure le Réseau de transport de la Capitale (RTC), qui a produit 13 000 tonnes équivalent CO2 de plus que prévu. M. La dette en forte hausse Par ailleurs, le Vérificateur général relève que la dette de la Ville de Québec a augmenté de pas moins de 42 % depuis 2006. Essentiellement, cela s'explique par le fait que l'administration Labeaume a investi massivement dans la rénovation de ses infrastructures.

sebrioux : Partagez! Manifestation... Gentilly-2: la réfection «serait de la folie», selon Michel Duguay | Pierre-Olivier Fortin | Environnement Pour Michel Duguay, rénover Gentilly, «ce serait de la folie, de la démence, du point de vue financier». Ni plus ni moins. M. Duguay a beau être un farouche opposant à la réfection de la centrale québécoise, il sait de quoi il parle : il a obtenu un doctorat en physique nucléaire à la prestigieuse université Yale avant de devenir professeur au département de génie électrique de l'Université Laval. Selon lui, en tenant compte de la moyenne des dépassements de coûts dans les projets de réfection du genre au Canada et aux États-Unis, rénover Gentilly pourrait coûter plus de 5 milliards $. L'accident après le tremblement de terre au Japon a provoqué une remise en question dans le monde. M. En effet, il souligne qu'en cas de réfection, il faudra réutiliser la même technologie que dans les années 70.

Gaz de schiste - Suite du film GASLAND : "The Sky is Pink" (par Josh FOX) - les dangers des forages et de la fracturation hydraulique Les industriels du gaz de schiste et du pétrole savent depuis près de quarante ans que les fuites de gaz dans le sous-sol le long des colonnes cimentées des forages est un gros, un énorme problème. Sans réelle solution. J'ai moi-même pu retrouver sur le net tous les documents présentés par JOSH FOX, pour vérifier ses affirmations et la valeur des documents présentés. Des documents qui émanent des industriels eux-mêmes. Par ailleurs, il faut comprendre que la sortie de THE SKY IS PINK cet été intervient au moment où le sénateur CUOMO est sur le point de donner son aval pour l'exploitation du gaz de schiste dans le bassin des eaux desservant la ville New York. Place au film et à la suite le texte intégral des commentaires du film (voix off, interviews). Plan fixe sur le sénateur Andrew Cuomo plan titre THE SKY IS PINK Séquence interview télévisée Le présentateur - Bienvenue à Tom Ridge ! J'ai sorti GASLAND en juin 2010. DS - Radionucléides et tout ce genre de chose et pfft dans la rivière !

Amiante : Martine Aubry mise en examen La maire PS de Lille Martine Aubry a été mise en examen, mardi 6 novembre, pour "homicides et blessures involontaires" par la juge d'instruction Marie-Odile Bertella-Geffroy, du pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Paris qui enquête sur l'action des pouvoirs publics face à l'amiante au cours des décennies 1970 et 1980 et l'interdiction en France de la fibre en 1997. L'ancienne première secrétaire du PS a été auditionnée pendant près de 8 heures par la juge en sa qualité d'ancienne directrice des relations du travail (DRT) au ministère du Travail d'avril 1984 à septembre 1987, dans l'affaire relative à l'usine automobile Fereo-Valeo de Condé-sur-Noireau (Calvados). Or, Martine Aubry s'est défendue devant la juge de toute faute dans sa gestion du dossier de l'amiante et a indiqué à la presse que le décret préparé par la DRT avait été transmis "dans les délais", en novembre 1986, au ministre chargé du dossier, à l'époque Philippe Séguin.

Carburant : la fin du dispositif de baisse des prix ne satisfait personne En annonçant un arrêt progressif de la mesure temporaire de baisse de 6 centimes d'euro des prix des carburants, le gouvernement est critiqué par certains écologistes, consommateurs et automobilistes. Mercredi 28 novembre 2012, Pierre Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances, a présenté les décisions du gouvernement relatives aux prix des carburants, alors que la baisse jusqu'à 6 centimes d'euro par litre de carburant prend fin le 30 novembre. Cette réduction a été obtenue il y a trois mois en combinant la baisse de 3 centimes de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) et de 3 centimes des marges des opérateurs. "La sortie du dispositif sera progressive à partir du début du mois de décembre", indique le ministre qui annonce que "la baisse de TICPE sera fixée à 2 centimes à compter du 1er décembre, puis réduite de 0,5 centime les 11 et 21 décembre". Retour à la case départ Des prix parmi les plus bas d'Europe

R.I.G.S.V.S.L. Coup d’éclat aux audiences du BAPE du 4 avril 2014 Au beau milieu de l’après-midi du 4 avril dernier, pendant les audiences du BAPE sur les enjeux liés à l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste dans le shale d'Utica des basses-terres du Saint-Laurent, des citoyens se sont levés et ont quitté les lieux, imités en cela par les gens présents dans les salles de webdiffusion de Bécancour et de Saint-Agapit, dans un mouvement solidaire fort éloquent, visant à exprimer leur inacceptation du projet. Ce geste d’éclat s’est produit pendant une séance ayant pour thème l’acceptabilité sociale. Un chercheur de l’UQAR a d’abord défini ce qu’était l'acceptabilité sociale : ce n'est pas une mesure, un fait ou une situation ; Il s’agit d’un processus qui a été développé dans le but de rendre acceptable un projet refusé d’emblée par les citoyens concernés. Espérons que le message a été entendu. Jacques Tétreault, porte-parole du RIGSVSL

Related: