background preloader

Les conséquences du réchauffement climatique

Les conséquences du réchauffement climatique
Mis à jour le 14/11/2013, mis en ligne le 29/11/2010 Fonte de la banquise, disparition de certaines espèces, mais aussi épidémies ou récession économique... Les conséquences du changement climatique pourraient être lourdes. Mais elles provoquent une prise de conscience individuelle et politique porteuse d'espoir. Des jeunes de plus de 40 nations manifestent contre le changement climatique pendant le sommet de Cancun, Mexique, décembre 2010.© AFP / Cris Bouroncle Un climat déréglé De manière empirique, le public s’aperçoit des modifications climatiques en cours. Pour les scientifiques, les indicateurs du changement à l’œuvre sont les suivants : Certaines conséquences du changement climatique, comme la fonte des glaciers, sont déjà visibles. Des populations entières affectées Le changement climatique a des impacts difficiles à quantifier sur la santé publique. Néanmoins, la santé publique est affectée par le climat : Des processus d’adaptation sont alors élaborés. Une économie perturbée Related:  Adaptation des communautés aux changement climatique

Les causes du réchauffement climatique L’atmosphère terrestre agit comme une serre où la chaleur solaire est piégée. Gaz à effet de serre et activités humaines Depuis les années 1990, les travaux scientifiques, synthétisés dans les rapports produits par le GIEC, mettent l’accent sur le rôle joué par les activités humaines dans le changement climatique constaté. Dans son quatrième rapport de synthèse publié en 2007, le GIEC note que « La majeure partie du réchauffement de la seconde moitié du XXe siècle est très vraisemblablement due au surplus d’effet de serre et donc aux activités humaines. »1 Une trentaine d’organisations scientifiques majeures, dont la NASA et l’Organisation météorologique mondiale, dressent des constats similaires. La concentration en dioxyde de carbone était ainsi de l’ordre de 280 ppmv (ou ppm) (parties par millions volumiques) dans l’atmosphère au cours des derniers millénaires. L’agriculture et l’élevage, aussi à l’origine d’importants rejets de GES « Controverses scientifiques »

Contexte et enjeux Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie Contexte et enjeux Le développement des activités humaines est à l’origine d’un accroissement de l'effet de serre. Ce phénomène a pour conséquence une augmentation de la température à la surface du globe, synonyme d'importants changements climatiques sur la Planète. Qu'est-ce que l'effet de serre ? L'effet de serre, comment ça marche ? L'effet de serre est un phénomène naturel. (source : ADEME Guyane)Agrandir l'image Certains gaz comme la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone (CO2) ou le méthane (CH4) sont naturellement présents dans l'atmosphère et retiennent une large part du rayonnement infrarouge renvoyée vers l’espace par la Terre. L’effet de serre est donc un phénomène naturel et nécessaire, participant de l’équilibre bioclimatique de la Planète. Or les activités humaines sont à l’origine d’émissions de GES, dits anthropiques. Agrandir l'image Les GES anthropiques sont aujourd’hui de plus en plus émis dans l’atmosphère.

La machine climatique La machine climatique est très complexe et dépend d’innombrables paramètres et processus qui, en se combinant font varier le climat. Parmi ces paramètres, il n’est plus la peine aujourd’hui de faire de grandes introductions sur l’effet de serre, processus qui permet à la planète Terre de maintenir une température moyenne assez élevée, mais pas trop, pour que la vie y soit agréable. Tout aussi important pour réguler la température, l’albédo est un paramètre qui est beaucoup moins connu, mais qui est responsable par exemple de la rapide augmentation de la fonte des glaces marines et continentales. En effet, une augmentation de la température induit une fonte de la glace, or celle-ci a un albédo supérieur au matériel qu’elle met à découvert (eau ou sol), ce qui provoque une rétroaction positive augmentant encore plus la température et, par conséquent, la fonte des glaces. En savoir plus Pour visualiser un film sur la débâcle d’un glacier antarctique voir le site de la « Définition

Changement Climatique, conséquences, solutions, énergies renouvelables et écologie Effet de serre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expression effet de serre résulte d'une analogie entre l'atmosphère et les parois d'une serre. Son usage s'est étendu dans le cadre de la vulgarisation du réchauffement climatique causé par les gaz à effet de serre qui bloquent et réfléchissent une partie du rayonnement thermique [1]. Or le bilan thermique d'une serre s'explique essentiellement par une analyse de la convection et non du rayonnement : la chaleur s'accumule à l'intérieur de la serre car les parois bloquent les échanges convectifs entre l'intérieur et l'extérieur. Les températures terrestres résultent d'interactions complexes entre les apports solaires perturbés par les cycles de l'orbite terrestre, de l'effet albédo de l'atmosphère, des courants de convection dans l'atmosphère et les océans, du cycle de l'eau et le forçage radiatif de l'atmosphère notamment. Historique[modifier | modifier le code] Fonctionnement d'une serre[modifier | modifier le code] Gouvernement du Canada

effet de serre Qu'est-ce que l'effet de serre? L'effet de serre - Agrandir Le mécanisme d’effet de serre est un mécanisme naturel. En piégeant une partie des rayons infrarouges, il permet à la terre d'avoir une température moyenne de 15°C et non de –18°C si celui-ci n'opérait pas. L'énergie solaire qui parvient au sol réchauffe la Terre et se transforme en rayons infrarouges. Comme les vitres d'une serre - d'où le nom donné à ce mécanisme - des gaz présents dans l'atmosphère piègent une partie de ces rayons qui tendent à la réchauffer. Quel rapport entre effet de serre et réchauffement climatique ? Le mécanisme d'effet de serre, en piégeant une partie des rayons infrarouges, permet à la terre d'avoir une température moyenne de 15°C et non de –18°C si celui-ci n'opérait pas. Quels sont les gaz participant à l'effet de serre ? Les plus abondants naturellement sont la vapeur d'eau, le dioxyde de carbone et le méthane. Est-on sûr que la planète se réchauffe ? Qu'est-ce que le protocole de Kyoto ?

Changement climatique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Principaux facteurs reconnus de changement climatique Un changement climatique, ou dérèglement climatique, correspond à une modification durable (de la décennie au million d'années) des paramètres statistiques (paramètres moyens, variabilité) du climat global de la Terre ou de ses divers climats régionaux. Le changement climatique anthropique est le fait des émissions de gaz à effet de serre engendrées par les activités humaines, modifiant la composition de l'atmosphère de la planète[2]. Dans les travaux du GIEC[3], le terme « changement climatique » fait référence à tout changement dans le temps, qu'il soit dû à la variabilité naturelle ou aux activités humaines[4]. Variations climatiques[modifier | modifier le code] Notice historique[modifier | modifier le code] Anciennes variations[modifier | modifier le code] Évolution des températures moyennes globales sur 500 millions d'années + jusque 450 000 ans en arrière : Interglaciaire de Waal ...

Controverse changement climatique La science à la rescousse ? La possibilité que la science règle tous les problèmes reste ouverte, c’est d’ailleurs l’argument principal des détracteurs, estimant que le changement climatique que nous vivons n’est pas principalement dû à l’homme. Il est vrai que de nombreux progrès sont faits en termes d’écologie. Mais seront-ils suffisants pour supporter l’arrivée de ces centaines de millions de Chinois, d’Indiens, de Brésiliens et autres populations des pays émergents, dans le monde merveilleux de la société de consommation ? Aura-t-on trouvé à temps les parades permettant de produire de l’énergie non polluante ? Les énergies renouvelables L’un des grands espoirs de la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, c’est le développement des énergies renouvelables, utilisant la force du vent, du soleil et des marées. L’énergie solaire Elle peut être de 2 types, thermique ou photovoltaïque. Les panneaux photovoltaïques transforment l’énergie solaire en électricité. L’énergie éolienne

Quels sont les pays les plus vulnérables au changement climatique ? Dans les dix prochaines années, un tiers de la production économique mondiale sera localisée dans les pays les plus durement frappés par le changement climatique, d'après une étude du cabinet Maplecroft. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Dans les dix prochaines années, un tiers de la production économique mondiale sera localisée dans les pays les plus durement frappés par le changement climatique. C'est la conclusion d'une étude du cabinet britannique d'analyse des risques Maplecroft, parue mercredi 30 octobre. L'index de vulnérabilité au changement climatique que publie cet institut chaque année depuis 2008 identifie 67 pays comme les plus exposés aux événements extrêmes liés au climat, tels que les tempêtes, les inondations, les sécheresses ou la hausse du niveau de la mer. A l'inverse, les pays les moins à risque sont tous situés en Europe du Nord : l'Islande, la Norvège, l'Irlande se partagent le podium, suivis de la Finlande, du Luxembourg et du Danemark.

Les causes du changement climatique L’atmosphère terrestre agit comme une serre où la chaleur solaire est piégée. Gaz à effet de serre et activités humaines Depuis les années 1990, les travaux scientifiques, synthétisés dans les rapports produits par le GIEC, mettent l’accent sur le rôle joué par les activités humaines dans le changement climatique constaté. Dans son quatrième rapport de synthèse publié en 2007, le GIEC note que « La majeure partie du réchauffement de la seconde moitié du XXe siècle est très vraisemblablement due au surplus d’effet de serre et donc aux activités humaines. »1 Une trentaine d’organisations scientifiques majeures, dont la NASA et l’Organisation météorologique mondiale, dressent des constats similaires. La concentration en dioxyde de carbone était ainsi de l’ordre de 280 ppmv (ou ppm) (parties par millions volumiques) dans l’atmosphère au cours des derniers millénaires. L’agriculture et l’élevage, aussi à l’origine d’importants rejets de GES « Controverses scientifiques »

Quand trois grands s'unissent L'Université Laval, l'Université McGill et l'Institut national de recherche scientifique confirment leur volonté de créer ensemble l'Institut nordique du Québec et s'engagent à fédérer les forces vives de la société pour y arriver «L'annonce d'aujourd'hui est majeure puisque trois grandes institutions universitaires travailleront de concert afin de mettre sur pied l'Institut nordique du Québec. Notre gouvernement a fait du Plan Nord un pilier de son action pour soutenir la relance économique et c'est pourquoi nous soutiendrons l'Institut nordique à titre de partenaire», affirmait la semaine dernière le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles et ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand. «Notre objectif est de mettre en valeur le plein potentiel du Nord, de le protéger et de l'habiter de façon durable et, pour cela, nous avons besoin de connaissances solides dans les domaines social, économique et environnemental».

Pourquoi notre climat se réchauffe-t-il? Pour bien comprendre ce phénomène de réchauffement, intéressons-nous dans un premier temps aux gaz à effet de serre (appelés aussi GES). Ces gaz, présents dans l’atmosphère empêchent l’évasion de chaleur vers l’espace mais lorsque les activités humaines en produisent trop, la Terre se réchauffe dangereusement, au détriment des glaces de l'Antarctique et de l'Arctique qui fondent et des dérèglements climatiques qui s’accentuent (tornades, inondations, …). Les principaux gaz à effet de serre sont le Gaz carbonique (CO2), le Méthane (CH4), la vapeur d’eau (H2O), l’Ozone (03) et les gaz fluorés. Aujourd’hui, notre planète se réchauffe car de nombreuses activités humaines produisent trop de gaz à effet de serre : automobiles (pétrole), productions industrielles, climatiseurs, … Protéger l'environnement et réaliser des économies d'énergie en investissant dans Scellier BBC 2011 avec Scellier 2011

Changements climatiques: enjeux sans précédent pour la Conférence de l'ONU à Varsovie Considérée comme un tournant, la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques s'est ouverte lundi à Varsovie, en Pologne, sur un appel à conclure un nouvel accord afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, les dévastations provoquées par le typhon Haiyan aux Philippines rappelant plus que jamais l'urgence d'agir. "Nous devons saisir l'opportunité offerte par Varsovie", a lancé Christiana Figueres, la Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), aux participants de la 19ème session de la Conférence. Selon elle, "le monde est prêt" et il existe un élan en faveur des problématiques climatiques et de protection de l'environnement, mais aussi de la sécurité, de l'énergie, des enjeux économiques et de gouvernance qui y sont liés. "Les parties peuvent impulser la dynamique du changement et progresser ensemble vers le succès en 2015". Page précédente <<< 1 2 3 4 5 >> Page suivante

Related: