background preloader

Pratiques des adolescents sur Internet et les médias sociaux

Pratiques des adolescents sur Internet et les médias sociaux
L'article de la Revue Française des Sciences de l'Information et de la Communication prend appui sur certains des résultats de l’étude JAMES (Jeunes/Activité/Médias/Enquête suisse) menée en 2012, en partenariat avec les Universités de Zürich, de Lugano et de Genève. Cette enquête visait à mesurer les usages des médias et réseaux sociaux par les adolescents et, à l’échelle suisse, à combler un manque en matière de recherche sur les pratiques médiatiques des adolescents. Les auteurs du présent article s'appuient notamment sur un questionnaire fermé et standardisé, soumis à un échantillon de 1169 élèves âgés de 12 à 19 ans, et fréquentant des écoles (écoles de commerce, collèges) ou établissements professionnels (places d’apprentissage). Usages des médias chez les adolescents L'étude relève que les « 15-19 ans » ne sont que 16 % en France à lire la presse (gratuite et payante) tous les jours en 2009. Pratiques informationnelles des adolescents Sources et références complémentaires

http://eduscol.education.fr/numerique/actualites/veille-education-numerique/avril-2015/pratiques-des-adolescents-sur-internet-et-les

Related:  pratiques numériques des adolescentssharbal

Jeunesse et Internet : Un adolescent sur cinq croit tout ce que dit Google La publicité sur Internet n’est pas toujours clairement définie. Et de nombreux jeunes internautes au Royaume-Uni n’arrivent pas à faire la différence avec une recherche classique. Les enfants et adolescents d’aujourd’hui ont beau être des « digital native », c’est à dire des jeunes ayant grandi dans un environnement numérique, cela ne veut pas dire qu’ils ont la faculté de déceler ce qui est vrai ou pas. Et de nombreux publicitaires jouent sur cette confusion.

Informations : Culture numérique des jeunes Ce dossier documentaire a été créé depuis 2011 à l'occasion d'une formation intitulée "CDI et culture numérique des jeunes" dans le cadre du CEPEC en lien avec Olivier Fauvet, Bruno Devauchelle, formateurs TICE. Monique Saroul, professeur-documentaliste et formatrice.Il est constamment actualisé. Jacqueline Verdier, documentaliste-formatrice Textes de référence. Formation : enseigner au collège avec les réseaux sociaux Les ados passent un temps fou sur les réseaux sociaux comme Facebook et de plus en plus sur Twitter. Comment tirer parti de cet engouement et utiliser les réseaux sociaux en classe ? C’est l’objet de cette nouvelle formation pour enseignants du secondaire ! Comment passionner en classe des adolescents qui passent le plus clair de leur temps sur les réseaux sociaux ? En utilisant ces mêmes réseaux sociaux en classe, pardi ! Du réseau social ennemi de l’école au réseau social allié du professeur

Ados et réseaux sociaux: C’est quoi le problème avec Snapchat? INTERNET Une photo et une vidéo d’ados dans des positions gênantes (peut-être pire, dans l’un des deux cas) ont été postées sur Snapchat sans leur consentement début janvier... Nicolas Beunaiche Publié le Mis à jour le Adolescents et numérique : Quelles sociabilités ? Mémoire de Master 2 par Gwénaëlle André, animatrice multimédia à Ploemeur (56) Gwénaëlle André est une pionnière des espaces publics numériques. Animatrice multimédia à Ploemeur depuis plus de 12 ans dans cette commune bretonne, elle a favorisé des projets numériques qui s’inscrivent sur le territoire en introduisant une approche pédagogique qui pose un recul critique par rapport aux outils et aux pratiques avec les publics ainsi qu’une dimension créative (cf. ses activités dans un article de NetPublic.fr publié en juillet 2010). Depuis lors, Gwénaëlle a repris des études pour préparer un Master 2 Sciences de l’Éducation « Technologies de l’Education et de la Formation » à l’Université Rennes 2. Elle publie aujourd’hui le mémoire dans le cadre de ce cursus avec comme terrain d’observation l’espace multimédia : Adolescents et numérique : Quelles sociabilités ? (mémoire en pdf, 143 pages). Le mini-site de Gwénaëlle André (CV, références, contact…) :

Travailler sur les réseaux sociaux en collège Pourquoi cet enseignement ?Les équipes de Vie scolaire doivent régulièrement faire face à des conflits qui commencent ou se terminent sur des réseaux sociaux, Facebook notamment. Il est donc important d’informer les élèves sur les lois encadrant la liberté des échanges et la publication sur le Net. Cela permet d’accompagner ou de prolonger les différents dispositifs proposés sur ce thème par l’établissement ( intervention du Gapase, action du CESC...). Synthèse des expériences : Public visé Le numérique à l’école : tout (ou presque) reste à faire La nouvelle économie a appris à composer avec un concept radical qui désigne un changement total immédiat, de rupture, entre un mode d’organisation et un autre sans phase de transition ou presque, la « disruption ». Le numérique est-il cet instrument de disruption attendu pour l’école ? La disruption numérique de l’école La mobilisation des instruments porteurs en germe de réformes ou de modifications de ce qui se passe à l’école n’est pas nouvelle. Dès l’arrivée du cinéma au début du XXe siècle, cela était déjà envisagé.

Les ados et la planète Internet J’ai eu le bonheur d’intervenir une fois de plus auprès de parents d’élèves du secondaire cette semaine. Le sujet des apprentissages au contact des nouvelles technologies était au centre des préoccupations de l’organisme de participation des parents qui m’avait contacté en vue de cette présentation. Plus de quatre-vingts personnes étaient donc présentes à l’École secondaire De Rochebelle dans la région de Québec. Voic les sujets dont on discuté… Comment aider nos enfants pour qu’ils protègent certains renseignements personnels et qu’ils développent de meilleures capacités à distinguer la qualité des informations qu’ils trouvent sur Internet?Comment expliquer le phénomène des jeunes – ainsi que chez certains adultes – qui génèrent beaucoup de contenu par l’entremise d’internet faisant en sorte qu’ils passent beaucoup de temps à l’ordinateur ou sur leur téléphone à texter (envoie de SMS), et à utiliser des médias sociaux (blogues, Facebook, Twitter, etc.?

Digital natives (4) : désormais tous nomades à l’école Cet article vient compléter la série sur les digital natives publiée précédemment. Dans le mythe du « natif du numérique » (digital native) déjà évoqué pour The Conversation France et qui émerge en 2001 à travers les écrits du chercheur américain Marc Prensky, le rôle central joué par le phénomène de panique générée par les médias mérite d’être approfondi. Cette panique des « natifs vs immigrants » prend les médias prénumériques, avec des « contenus du patrimoine » (heritage content, dit Prensky) à leur propre piège. Ils se retrouvent à la fois juge et partie, devant ajuster leurs routines au déboulement d’un nouveau venu dans leur champ, Internet. Un média chasse (un peu) l’autre La taxonomie de BLOOM La classification des objectifs en catégories est ce que l'on appelle la « Taxonomie des objectifs ». L'intérêt d’une taxonomie est qu'elle permet d'identifier la nature des capacités sollicitées par un objectif de formation et son degré de complexité. Cette information, parmi d’autres, permet d’adapter la méthode de formation. De ses travaux Benjamin Bloom , psychologue en éducation, a fait émerger une classification des niveaux de pensée importants dans le processus d'apprentissage. Vis à vis du domaine cognitif, Bloom identifie 6 types d'activités, du plus simple au plus complexe, comprenant chacune un ou plusieurs sous-domaines : Bloom fait l'hypothèse que les habiletés peuvent être mesurées sur un continuum allant de simple à complexe.

Collège Simone Veil - Projet numérique : Bienvenue Au collège Simone Veil, le numérique est mis à l'honneur. En effet, les réseaux numériques constituent aujourd’hui le principal vecteur de diffusion des savoirs. Le numérique ne se limite donc pas aux questions de matériel, d’équipement et d’infrastructure, c’est avant tout une démarche pédagogique d’ensemble qui redéfinit les temps et les lieux d’apprentissage et qui s’appuie sur l’ensemble de l’équipe pédagogique. L’adolescent et les réseaux sociaux : quels impacts psychiques ? The Conversation France travaille en partenariat avec l'émission de vulgarisation scientifique quotidienne « La Tête au carré », présentée et produite par Mathieu Vidard sur France Inter. L'auteure de cet article, Angélique Gozlan, a parlé de ses recherches dans l'émission du 20 mai 2016 avec Aline Richard, journaliste science et technologie pour The Conversation France. Réécoutez leur intervention, à 15'30". Il y a quelques jours, une jeune femme de 19 ans se suicidait en direct sur Périscope. De quoi s’interroger sur une question essentielle qui dépasse cet évènement : l’impact des réseaux sociaux sur l’adolescent.

La paresse cognitive contre la sagesse des foules Voici un livre bienvenu, écrit à contre-courant par un démocrate sincère qu’un certain quiétisme démocratique inquiète – entendons par ce mot la confiance pas assez discutée de tous ceux qui misent sur les vertus de la participation, de la "foule intelligente" ou des lumières critiques dont seraient automatiquement porteuses les nouvelles technologies, et au premier chef internet. Le grand mérite de Gérald Bronner est de discuter sur chaque point en apportant un matériau ou un terrain, multiplicité de cas ou d’enquêtes longuement développés pour mieux comprendre les biais, les paradoxes ou les vices d’une "information" qui se nourrit aussi de sophismes en faisant fond sur notre avarice cognitive, ce principe d’économie par lequel nous remplaçons assez souvent une connaissance méthodique par le mol oreiller de la croyance. En d’autres termes et plus généralement, pourquoi préférons-nous la croyance à la connaissance ?

Quand je serai grand, je serai youtubeur LE MONDE | • Mis à jour le | Par Agathe Charnet « L’univers des grandes écoles étant très particulier, j’ai décidé de faire une vidéo pour tout vous expliquer. » Kevin Tran, 24 ans, est étudiant ingénieur à Telecom SudParis, mais son quotidien est loin d’être uniquement consacré aux études et révisions. Depuis 2012, aux côtés de son jeune frère Henry, élève en classe préparatoire de commerce, il anime sur YouTube la chaîne humoristique Le Rire jaune, suivie par 2,9 millions d’abonnés et qui totalise 322 millions de vues. Dans de courtes vidéos, le tandem fait vibrer la Toile de ses sketchs consacrés au bac ou aux « pires techniques de drague ». « Je passe mes journées à écrire, monter et filmer mes vidéos, explique le jeune homme qui est une semaine par mois à l’école et achève sa formation en alternance au sein de sa propre société. Je développe également des projets parallèles à YouTube, donc on peut dire que ça me prend tout mon temps. »

Le document retrace la fréquentation des réseaux sociaux par les adolescents et leur navigation sur Internet : - il souligne dans un premier temps le manque de lecture des médias des adolescents français en comparaison avec les suisses, que ce soit en format papier ou sur le net, et qu'elle soit payante ou non, peu de jeunes de 15 à 19 y consacrent du temps. - En plus de ça, les adolescents fréquentent beaucoup les réseaux sociaux, ils favorisent soit disant "l'interlocution et les échanges synchroniques", les auteurs en arrivent même à qualifier le jeune "d'humain en état de veille quotidien". De plus, ces plateformes sont "propices aux dérapages", notamment avec "les propos délictueux et les agressions verbales sont fréquents sur les plateformes où on peut agir anonymement, sans s’exposer aux regards des autres, et disparaître en un clic de souris", sous différentes formes. by eliseuvs Nov 9

Source: Article de la Revue Française des Sciences de l'Information et de la Communications, sur le site internet Eduscol, site relié au ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. La revue s'est aidée d'une étude réalisée en 2012 appelée James autrement dit: Jeunes/ Activité/ Médias/ Enquête Suisse. by paumab Nov 7

Related: