background preloader

Comment réviser la grammaire ?

Comment réviser la grammaire ?
Comment travailler l’épreuve de grammaire moderne ? (pour l’écrit et pour l’oral) 1. Le travail minimal et indispensable consiste à chercher dans un dictionnaire type Petit Robert le sens des mots que l’on ne connaît pas et à apprendre le métalangage lexicologique (dérivation propre, impropre, régressive, composition, préfixe, suffixe, étymon…). Concernant le métalangage lexicologique, le minimum requis me semble être la partie IV (« Grammaire et lexique »), qui comprend deux chapitres, de méthodique du français de M. Avec ce travail, une bonne lecture des rapports de jury concernant les attentes du jury et un peu d’entraînement, vous êtes paré, à mon avis, pour faire quelque chose d’honnête le jour du concours concernant le commentaire de mots tirés du texte. 1) Cela prend énormément de temps ; 2) Il est impossible d’en faire pour tous les mots et, même si on y arrive, il est impossible de toutes les apprendre ; 2. Conseils bibliographiques. 3. Quelques remarques sur l’épreuve elle-même. Related:  CAPES lettres modernes

Annales du Capes de lettres modernes - Français moderne Étude grammaticale de textes de langue française Français moderne Session 2014 Marivaux, Le Jeu de l’amour et du hasard, acte III, scène 8Silvia et Dorante, promis l’un à l’autre, ont eu sans le savoir la même idée : échanger leur apparence avec leurs domestiques, Lisette et Arlequin, afin de découvrir l’autre sans en être reconnu. Silvia vient d’apprendre le stratagème de Dorante ; de son côté, Dorante ignore toujours que celle qu’il prend pour Lisette n’est autre que Silvia. Il est de plus pris au jeu du frère de Silvia, qui se fait passer pour son soupirant. La narratrice vit à Paris et souffre de l’absence de son père. G. Session 2014 exceptionnelle Questions B - Étude synchronique du texte de français moderne ou contemporain (7 points)1. Un jour, j’étais âgée déjà, dans le hall d’un lieu public, un homme est venu vers moi. Acte V, scène 4 Bajazet, Roxane.ROXANE Je ne vous ferai point des reproches frivoles : Les moments sont trop chers pour les perdre en paroles.

Préparation gratuite aux concours de la fonction publique Programme lycée Article 1 - Le programme de l'enseignement commun de français en classe de seconde générale et technologique et en classe de première des séries générales et le programme de l'enseignement de littérature en classe de première littéraire sont fixés conformément à l'annexe du présent arrêté. Article 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012. Article 3 - L'arrêté du 3 octobre 2002 fixant le programme de l'enseignement commun de français en classe de seconde générale et technologique est abrogé à compter de la rentrée de l'année scolaire 2011-2012. Les dispositions de l'arrêté du 5 octobre 2006 relatives au programme de l'enseignement obligatoire de français dans les classes de première des séries générales sont remplacées par les dispositions annexées au présent arrêté à compter de la rentrée de l'année scolaire 2011-2012. Fait à Paris, le 21 juillet 2010 Annexe Finalités Les finalités propres de cet enseignement sont : Mise en œuvre

Capes de lettres : vivement 2014 ? Participez au débat ! Les modalités du Capes 2014 sont connues depuis peu (voir sur ce blog la présentation des nouveaux concours de recrutement), et, comme un élève devant un texte nouveau, livrons-nous à nos premières impressions, quitte à devoir les rectifier un peu plus tard. De prime abord, ce nouveau Capes de lettres réalise une franche évolution vers une authentique prise en compte des situations d’enseignement, sans toutefois rompre avec les exigences disciplinaires traditionnelles, ni avec une certaine histoire du concours. Le virage semble donc bien dessiné, ni trop brutal, ni vaguement incurvé. Son tracé va d’ailleurs de pair avec les contours des prochaines ESPÉ (Écoles supérieures du professorat et de l’éducation), chargées, entre autres, de préparer à ces nouvelles épreuves. Aux yeux de beaucoup, le concours faisait doublon avec les épreuves universitaires : c’était une licence bis, une répétition des évaluations en usage dans les principales disciplines littéraires de L1 à L3. Pascal Caglar

Related: