background preloader

- Espace Doc Web - Académie de Lyon

- Espace Doc Web - Académie de Lyon
• Saisie en minuscules sauf lettres initiales : Nom, Prénom Exemple : Giono, Jean • Si plusieurs auteurs sont transcrits, les séparer par « espace / espace » pour que la recherche soit possible sur chacun d'eux Ex. Acker, Agnès / Legrand, Eliane • Transcrire les auteurs dans l'ordre selon lequel ils figurent sur la page de titre • Lorsqu'il y a plus de trois auteurs, n'en indiquer aucun • Si le nom de l’auteur n'existe pas déjà, le créer dans la table Auteurs (65 caractères) : - Cliquer sur bouton - Saisir le nom de l’auteur et ses caractéristiques - Cliquer sur le bouton « Enregistrer la fiche » - Cliquer sur le bouton « Retourner » pour revenir au document *Se conformer à la norme Z44-061 pour les noms de personnes physiques, et à la Z44-060 pour les collectivités auteurs *Adopter les pratiques employées par les Mémofiches de Poitiers : - Prénom en entier - Préfixe, particule, article maintenus ou rejetés suivant la nationalité (cf liste ci-dessous) Exemple : IREM INSERM Related:  Catalogage

ProfDocOsphère Notices manuels Politique documentaire, rôles et métiers L’enjeu de la documentation, ce n’est pas la documentation elle-même qui n’est qu’un moyen, c’est une pédagogie active, efficace parce qu’elle rend les élèves acteurs et critiques de leurs apprentissages. De même, l’enjeu d’une pédagogie active est en fait celui de toute l’École et de son avenir : sous quelles formes celle-ci peut-elle devenir - plus qu’elle n’est déjà - un centre de ressources permanent pour tous les élèves, que ce soit à travers les formes traditionnelles de l’enseignement ou à travers les diverses stratégies qui, au prix d'une organisation adéquate du temps, de l'espace et des ressources, permettent aux élèves d’apprendre selon leurs rythmes, leurs intérêts, individuellement et collectivement, de ne pas s’ennuyer, ne pas errer, ne pas déserter l’enceinte scolaire ? La question des «ressources», externes à la relation directe élèves/maîtres, est évidemment primordiale. I. II. III. A qui la responsabilité de la compétence documentaire des élèves ? 1. 2. Conclusion

Classement Freinet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les principes de cette classification sont simples : tout ce qui peut être classé a été réparti selon douze grandes divisions. Douze rubriques divisées selon le principe de la Classification décimale de Dewey en 10 sous-rubriques à nouveau divisées en 10. Parce qu'elle est dans une logique de vie de classe, cette classification est plus accessible pour les élèves que la classification officielle des centres de documentation. Les douze grandes divisions[modifier | modifier le code] 0. 00 Généralités01 Dictionnaires de langue française02 Dictionnaires en langues étrangères03 Dictionnaires bilingues, trilingues…04 Autres Dictionnaires (noms propres, lieux…)05 Encyclopédies06 Répertoire, bibliographies07 Usuels (manuels scolaires) 1. 11 Les terrains (géologie)12 Le relief13 Les eaux douces14 Les océans et les mers15 Les climats et la végétation16 Le ciel (astronomie)17 Nature et vie (écologie) 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. G. H.

Guide 2015 du web : CDI-Documentation Par Géraldine Sala et François Jarraud Voici 12 sites indispensables en documentation. Ces sites pourront servir de guide aux candidats préparant le CAPES de documentation, ou elle sera utile aux professeurs documentalistes en fonction qui recherchent des gisements de ressources adaptés ou actualisés. Cette liste n'est pas exhaustive, nous vous incitons à la compléter... Les sites incontournables Savoirs CDI. On apprécie la structure de la page d'accueil, organisée en rubriques sur des thématiques ciblées autour des grands axes du métier : rubrique sur le métier de professeur documentaliste, rubrique sur le CDI en tant que centre de ressources, rubrique "communication-diffusion" de l'information, rubrique "CDI outil pédagogique", et enfin un espace "société de l'information". Des dossiers mensuels, des entretiens, un coin des juristes, et un espace de veille documentaire viennent compléter ce site, très riche. Le site : La BnF.

Plans de classement collège et lycée Le groupe académique de mutualisation a tenté de répondre à ces questions en produisant, en 2008, un plan de classement*[1] des collections adapté au collège, puis pour le lycée en 2011, en prenant appui sur des fonds existants. Ces plans de classement se fondent sur la classification* décimale de Dewey (CDD)[2] . Il résulte de choix collectifs réfléchis et discutés avec des professeurs documentalistes et des enseignants de disciplines. Dans le souci de faciliter l’accès à l’information et de développer l’autonomie de l’usager, il propose des cotes* simplifiées (5 chiffres maximum). En effet, la cote a pour rôle d’indiquer l’adresse du document sur les rayons ; elle n’est pas envisagée sous l’angle d’une indexation intellectuelle minutieuse du document. De plus, elle est composée selon le principe de décimalisation inverse : même si le document traite d’un sujet très pointu, il est coté à l’indice* général. [ 1 Les termes suivis d’un astérisque sont définis dans le lexique.] [2 Cf.

Bonjour, Je réfléchis à un nouveau plan de classement pour les documentaires jeunesses. Ne souhaitant pas me tourner vers l'adaptation de la Dewey... Bonjour, Je réfléchis à un nouveau plan de classement pour les documentaires jeunesses. Ne souhaitant pas me tourner vers l'adaptation de la Dewey et sa célèbre marguerite, je recherche des références sur les plans de classements et plus particulièrement sur les classements thématiques. Or il n'y a pas beaucoup de références sur les classifications en dehors de celle de Melvil Dewey... Réponse: Nous reviendrons sur la classification décimale de Dewey avant d'évoquer les plans de classements utilisés dans d'autres bibliothèques municipales. Vous ne souhaitez pas mettre en place de classement organisé autour de la "marguerite Dewey". D'autre part le site "Lille III Jeunesse" présente un article de 2007 portant sur différentes expériences de classement pour le jeune public : adaptation de la Dewey ou classement par centres d'intérêt : GONIN Sandrine, VERMEESCH Jérémie, HELLER-ZUFLUH Karine. Nous vous signalons enfin le site "Savoirs Cdi": Savoirs Cdi [en ligne].

Désherbage Définition Le désherbage est l’opération qui consiste à éliminer et à renouveler les collections. Elles s’effectuent en priorité au moment du récolement annuel. Les raisons qui motivent un désherbage sont : Un fonds documentaire est vivant et doit évoluer ; une collection usagée n’attire pas les utilisateurs ; les besoins documentaires changent ; les documents se diversifient. Les opérations de désherbage doivent être régulières, elles sont liées à la politique d’acquisition et permettent une mise en valeur du fonds et des activités réalisées autour de celui-ci. Critères de désherbage Pertinence intellectuelle : veiller à proposer une vision actuelle et cohérente de la discipline et de son histoire et conserver dans le fonds les auteurs qui figure dans le « corpus » disciplinaire. I = incorrect, fausse information O= ordinaire, superficiel, médiocre U= usé, détérioré, laid P= périmé I =inadéquat, ne correspond pas au fonds Documentaire Fictions Périodiques Procédure administrative

Related: