background preloader

Introduction à "la France en villes" - Capes

Introduction à "la France en villes" - Capes
1- Pourquoi un tel sujet ? Un sujet sur la France, c'est une obligation pour le CAPES et l'Agrégation, mais ce sujet n'est pas que cela. En effet, depuis longtemps la Franc e est un pays majoritairement urbain (depuis le recensement de 1936, + 50 % de la pop° française vit en ville), mais surtout les formes d'urbanisation récentes ont transformé les paysages de la France entière : les villes imposent un modèle spatial dominateur qui pousse les limites de l'urbain toujours plus loin. Pour commencer ce cours, il faut s'attarder sur la définition de la ville par les géographes, avant de voir ce qu'on entend par l'urbain puis par le sujet proprement dit. 1.1. Une définition administrative 1.2. Des critères quantitatifs ? Des critères qualitatifs ? Un élément isolé ? Une structure administrative ? On peut délimiter les villes par leur superficie (voir G-F DUMONT page 26) 1.3. Par les paysages urbains Par la densité de population ? Par les fonctions urbaines : Par l'entrée politique : D. 1.4. - M. Related:  Agrégationcapes

Emeutes: pourquoi la Chine et le Vietnam s'affrontent? Les violences anti-chinoises d'une ampleur inédite qui agitent le Vietnam risquent de crisper un peu plus les relations déjà tendues entre Hanoï et Pékin. Depuis mardi, des émeutes déclenchées par le déploiement, par la Chine, d'une plateforme pétrolière en mer de Chine méridionale, dans les eaux disputées par le Vietnam et son grand voisin, attisent à nouveau les tensions. Un Chinois a été tué et une centaine d'autres blessés dans une flambée de violences, qui ont notamment visé des usines chinoises implantées dans des zones industrielles à capitaux étrangers situées dans le sud Vietnam, près de Ho Chi Minh-Ville, avant de s'étendre à d'autres provinces du pays. Deux archipels hautement disputés > Pourquoi les Vietnamiens s'en prennent aux Chinois? La décision de Pékin a été assimilée à une "provocation", par les Etats-Unis. > Un conflit vieux de plusieurs dizaines d'années Le conflit géopolitique opposant Pékin à Hanoï sur ces petites îles n'a rien de nouveau, bien au contraire.

Hypergéo Hypergeo est une encyclopédie électronique, en accès libre, consacrée à l’épistémologie de la géographie et élaborée selon une architecture de type hypertexte. Elle a pour objectif de faire connaître à un public d’enseignants et d’étudiants les principaux concepts et théories de la géographie contemporaine. Les termes présentés dans Hypergeo sont répartis de la façon suivante : un champ général Géographie, est entouré de trois paradigmes principaux : spatialité des sociétés, territoires et régions, sociétés et environnement. Hypergeo est une réalisation du GDR Libergeo Comité de lecture :S. Réalisation informatique :C. Cartographie :E. Traductions :Pr. Contributeurs :F. Coordination : B. La malla pertenece al dominio de la figura geométrica. Martes 21 de agosto de 2018 por I.GdeL. Según su acepción más corriente, el modelo de Alfred Weber es un modelo de localización industrial.

www.diploweb.com/_Franck-TETART_.html Biographie mise à jour en 2013 Docteur en géopolitique de l’Institut français de géopolitique (Université Paris 8), diplômé de relations internationales (Master de Paris 1) et titulaire d’une maîtrise d’allemand (Université Paris 12), Frank Tétart est aujourd’hui professeur d’histoire-géographie au Lycée Français Louis Massignon et chargé de cours à l’Institut européen de Genève (Suisse) et à l’Université Khalifa à Abou Dhabi (Emirats arabes unis), où il réside depuis 2011. Il enseigne depuis 2005 la géopolitique du monde contemporain et les relations internationales. Après avoir été co-auteur pendant quatorze ans des textes de l’émission « Le Dessous des Cartes », le magazine de géopolitique diffusé sur Arte et des deux atlas éponymes (vol. 1 et 2) paru chez Tallandier en 2005 et 2007, il a été rédacteur en chef délégué des revues Moyen-Orient et Carto de 2009 à 2011 qu’il a contribuées à lancer et pour lesquels il continue d’écrire régulièrement. Principales publications : . . . . . .

Une sélection de ressources du site Géoconfluences pour les programmes 2014 des concours d’enseignement Géoconfluences propose des ressources susceptibles de donner des éclairages sur les questions aux programmes des concours d'enseignement 2014. ● Agrégation interne, session 2014 Le programme de la session 2014 Pour la question La France en villes ● Dans le dossier De villes en métropoles ● Dans le dossier La France : des territoires en mutation ● Des articles dans d'autres dossiers dans le dossier « La frontière, discontinuités et dynamiques », un article de Dominique Crozat, Lille en fêtes : les recompositions de l'espace frontalier par les pratiques festives, 2008 dans le dossier « Le paysage dans tous ses états », un article d'Emmanuel Boutefeu, La nature en ville : des enjeux paysagers et sociétaux, 2007 dans le dossier « Risques et sociétés », un article de Jacques Donze, Les bassins du risque industriel : l'exemple de la vallée du Rhône au sud de Lyon, 2005 Pour la question Les mobilités ● Dans le dossier Mobilités, flux et transports ● Des articles dans d'autres dossiers ● Les brèves

Marseille-Provence 2013, analyse multiscalaire d’une capitale européenne de la culture. Bibliographie | citer cet article « Longtemps, Marseille s’est couché de bonne heure », pourrait-on dire en paraphrasant la première phrase de Marcel Proust dans Du côté de chez Swann. En effet, contrairement à sa réputation de ville festive, la cité phocéenne n’a pas développé de vie nocturne. Hormis le week-end, les Marseillais se couchent tôt. A l’image du métro qui, jusqu’en avril 2013, s’arrêtait à 22 h 30 en semaine, les rues et places de la deuxième ville de France sont désertes après cette heure. Cette vaste opération culturelle, économique et urbaine est en train de changer le rapport de la ville et de ses habitants au temps et à l’espace. Par la grâce d’un événement concernant toute une aire métropolitaine – le périmètre de Marseille-Provence 2013 couvre 85 % du département des Bouches-du-Rhône –, le rapport de la ville-centre à son propre espace et à l’espace environnant se transforme également. 1. L'aire urbaine de Marseille 1.1. Principaux éléments culturels à Marseille 1.2.

Géographie des mers et des océans : les grands axes thématiques Ces dernières années, les enseignants en poste et les futurs enseignants sont confrontés à nouveau à la thématique maritime. En effet, premièrement, la rénovation des programmes scolaires permet de traiter en classe un certain nombre d’enjeux majeurs (« nourrir les hommes », « les enjeux énergétiques », les « littoraux comme espaces convoités » ou « acteurs, flux et réseaux de la mondialisation », « les mondes arctiques : une nouvelle frontière sur la planète », « espaces maritimes aujourd’hui : approche géostratégique »…). Deuxièmement, le renouvellement des questions aux concours du CAPES et des agrégations de Géographie et d’Histoire – à travers par exemple la « Géographie des conflits » ou la question « Canada-Etats-Unis-Mexique » ont aussi permis de placer l’étude des espaces maritimes dans les questions aux programmes. Enfin, ce champ nouveau - à l’articulation entre milieux, géoéconomie, géopolitique et géostratégie – rencontre un réel intérêt. 1. 2. 3. 4. Les sites officiels 5.

Un cas aporétique de gentrification : la ville de Marseille 1 Jourdan S., 2006, Un cas aporétique de gentrification : la ville de Marseille, mémoire de Master, (...) 1Depuis les années 1980, la mixité sociale est le maître mot des nouvelles politiques urbaines centrées sur la recomposition de la ville sur elle-même. Cependant, il faut compter avec un processus spécifique : la gentrification, plus communément appelée embourgeoisement. 1.1 Du constat à la définition 2Au début années 1960, la sociologue Ruth Glass constate que « de modestes maisonnettes et cottages, avec deux chambres au rez-de-chaussée et deux chambres à l’étage, ont été rachetés à l’expiration du bail et sont devenus des résidences élégantes et coûteuses » (Glass, 1964). 3En dépit du flottement sémantique, le terme de gentrification s’est finalement imposé dans toute la francophonie même si certains auteurs préfèrent encore parler d’embourgeoisement. 5Partant de ce constat, D. 1.2 - Proposition d’une théorie intégrée 9L’élément résidentiel est déterminant.

Commentaire, analyse scientifique, utilisation pédagogique de documents - méthode - Agrégation interne histoire géographie La troisième épreuve écrite déroute nombre de candidats. Peu habitués à l'exercice, certains l'envisagent avec appréhension. C'est aussi la dernière épreuve après la fatigue cumulée des deux dissertations, et de surcroît en un temps limité : cinq heures. Pourtant les rapports de jury des dernières années n'indiquent pas de notes significativement inférieures aux dissertations. Simplement l'exercice est moins familiers et sans doute moins abondamment explicité que la dissertation dans le cursus de l'étudiant en histoire et en géographie. Les conseils méthodologiques qui suivent procèdent d'une part de l'expérience du concours d'autre part des sollicitations de candidats restant dans l'expectative par rapport à cette épreuve. Il est bon de se référer sans cesse aux rapports du jury qui permettent d'avoir une vision globale et éventuellement évolutive des attentes. 5 minutes le temps de l'immersion Comme pour tout exercice l'étape de l'immersion dans le sujet ne doit pas être négligée.

Rareté de ressources et conflit entre pasteurs et agriculteurs au Sud-Kordofan, Soudan Notes Le pastoralisme est une forme de production des moyens de subsistance basé sur l’élevage. Les pasteurs, en fonction de l’ampleur du mouvement, peuvent être qualifiés de nomades, transhumants et d’agro-pasteurs. Les mouvements des nomades ne sont pas prédéterminés, alors que les pasteurs transhumants déplacent le bétail sur des trajectoires fixes selon les saisons. Les agro-pasteurs cultivent la terre et disposent d’un logement et d’autres infrastructures ; en même temps qu’ils détiennent des troupeaux de petite taille, ils peuvent envoyer loin des troupeaux plus grands en les confiant aux pasteurs nomades. Brooks N., Climate change, drought and pastoralism in the Sahel, Note de discussion pour l’Initiative Mondiale sur le Pastoralisme Durable, WISP/IUCN, novembre 2006, p. 3. (Page consultée le 19 juin 2011). Warner K., Hamza M., Oliver-Smith A., Renaud F., Julca, A. Gleditsch N. Kaplan R. McLeman R, 2011, op. cit.

Document 1 Qu’est-ce que la géographie Document 1 Qu’est-ce que la géographie ? (1882) Il y a donc nécessité à apprendre la géographie, tout le monde est d’accord sur ce point ; mais une question se pose avant tout : Qu’est-ce que c’est géographie ? « C’est la description de la terre », répond la vieille et excellente définition. La description de la terre, soit ; mais toutes les sciences, excepté l’astronomie, ont leur siège sur la terre, et peuvent entrer dans cette définition. Où nous arrêtons-nous ? L’ancienne école géographique simplifiait hardiment la question. Tout autre, par opposition est l’école géographique moderne, surtout en France. Et tout d’abord demandons-nous à quels différents points de vue la Terre peut être considérée. Le lieu d’une bataille, le relief d’un massif rocheux, l’aire d’une végétation particulière, l’étendue d’un climat, la densité d’un peuple, cela sera de la géographie. SCHRADER, F. (1882) Article "géographie" in Dictionnaire de pédagogie et d'instruction primaire, F. AUGUSTIN, J-P.

Le conflit tchétchène à l'épreuve de la reconnaissance Notes Politkovskaia A., Vtoraia Tchetchenskaia, Moscou, Zakharov, 2002. Anna Politkovskaïa avait repris cette expression de ses nombreux entretiens avec des soldats russes. Sur la difficulté de dater l’hypothétique fin de la deuxième guerre de Tchétchénie, voir Merlin A., « Tchétchénie : un après guerre sans paix », in Merlin A. et Serrano S. Memorial, By All Available Means: The Russian Federation Ministry of Internal Affairs Operation in the Village of Samashki: April 7-8, 1995 (rapport d’une mission d’observation), Moscou, 1996 ; Rossia-Tchetchnia, Tsep’ oshibok i prestuplenii [Russie-Tchétchénie, un enchaînement d’erreurs et de crimes], Moscou, Zvenia, 1998. Directive n° 247 du MVD (ministère de l’Intérieur) portant création des « points de filtration temporaires », 12 décembre 1994 ; Memorial, Rossia-Tchetchnia, tsep’…, op. cit., p. 214. Merlin A., « Après-guerre en Tchétchénie : les spoilers à l’assaut de l’État tchétchène en formation (1996-1999) », in Duclos N. Kalyvas S. Lucas M.

Related: