background preloader

Introduction à "la France en villes" - Capes

Introduction à "la France en villes" - Capes
1- Pourquoi un tel sujet ? Un sujet sur la France, c'est une obligation pour le CAPES et l'Agrégation, mais ce sujet n'est pas que cela. En effet, depuis longtemps la Franc e est un pays majoritairement urbain (depuis le recensement de 1936, + 50 % de la pop° française vit en ville), mais surtout les formes d'urbanisation récentes ont transformé les paysages de la France entière : les villes imposent un modèle spatial dominateur qui pousse les limites de l'urbain toujours plus loin. Pour commencer ce cours, il faut s'attarder sur la définition de la ville par les géographes, avant de voir ce qu'on entend par l'urbain puis par le sujet proprement dit. 1.1. Une définition administrative 1.2. Des critères quantitatifs ? Des critères qualitatifs ? Un élément isolé ? Une structure administrative ? On peut délimiter les villes par leur superficie (voir G-F DUMONT page 26) 1.3. Par les paysages urbains Par la densité de population ? Par les fonctions urbaines : Par l'entrée politique : D. 1.4. - M.

Capes-HistGeo.fr - France : Aménager les territoires - Fiches à télécharger Cette page regroupe 18 fiches à télécharger ! Merlin P., L'aménagement du territoire, Paris, PUF, 2002. Nous avons uniquement repris les parties utiles pour le programme Première partie - Quels fondements théoriques ? Chapitre 2 - Les grands dilemmes de l’aménagement du territoire Chapitre 4 – Les échelles et les contenus de l’aménagement du territoire Chapitre 5 – Les moyens de l’aménagement du territoire Troisième partie - La politique française d’aménagement du territoire / Chapitre 1 - L’État contre Paris : la décentralisation des activités Chapitre 2 - La recherche d’un équilibre du territoire : une politique velléitaire Chapitre 3 - Les conséquences de la crise économique Chapitre 4 - Heurs et malheurs de l’aménagement rural Chapitre 5 - La protection des milieux naturels Chapitre 6 - Un milieu fragile et handicapé : la montagne Chapitre 7 - Un milieu fragile et convoité : le littoral Chapitre 8 - Un terrain non prévu : les banlieues Chapitre 4 - Conflits d’aménagement et débats publics

Emeutes: pourquoi la Chine et le Vietnam s'affrontent? Les violences anti-chinoises d'une ampleur inédite qui agitent le Vietnam risquent de crisper un peu plus les relations déjà tendues entre Hanoï et Pékin. Depuis mardi, des émeutes déclenchées par le déploiement, par la Chine, d'une plateforme pétrolière en mer de Chine méridionale, dans les eaux disputées par le Vietnam et son grand voisin, attisent à nouveau les tensions. Un Chinois a été tué et une centaine d'autres blessés dans une flambée de violences, qui ont notamment visé des usines chinoises implantées dans des zones industrielles à capitaux étrangers situées dans le sud Vietnam, près de Ho Chi Minh-Ville, avant de s'étendre à d'autres provinces du pays. Deux archipels hautement disputés > Pourquoi les Vietnamiens s'en prennent aux Chinois? La décision de Pékin a été assimilée à une "provocation", par les Etats-Unis. > Un conflit vieux de plusieurs dizaines d'années Le conflit géopolitique opposant Pékin à Hanoï sur ces petites îles n'a rien de nouveau, bien au contraire.

Villes du futur, futur des villes : quel avenir pour les villes du monde ? (Enjeux) Rapport d'information n° 594 (2010-2011) de M. Jean-Pierre SUEUR, fait au nom de la Délégation à la prospective, déposé le 9 juin 2011 Disponible au format PDF (3,8 Moctets) au nom de la délégation sénatoriale à la prospective (1) sur les villes du futur, Par M. Jean-Pierre SUEUR, Sénateur. Tome I : Enjeux Rapport d'information Villes du futur, futur des villes Quel avenir pour les villes du monde ? Jean-Pierre SUEUR, Sénateur Tome I Enjeux Avec la participation de Saskia SASSEN, Christian de PORTZAMPARC, Julien DAMON et Baptiste PRUDHOMME « L'air de la ville rend libre » Georg Wilhem Friedrich HEGGEL Pour l'amour des villes : cette entrée en matière paraîtra doublement provocatrice, d'abord parce que l'amour ne se décrète pas et surtout parce qu'on a pris l'habitude d'imputer aux villes les malheurs de la société. Lorsqu'un crime a lieu à la campagne, c'est la faute d'un criminel ; lorsqu'il a lieu dans une banlieue, c'est toute la banlieue qui est coupable car elle constitue un milieu criminogène. 1.

Géographie des conflits récents : quelques articles Plusieurs revues et blogs proposent des analyses des plus pertinentes sur les conflits qui se déroulent actuellement. Voici une liste (loin d'être exhaustive !) présentant des situations de guerres en cours ou d'immédiats après-guerres. Cette revue de géographie présente, à côté de ces numéros thématiques, une rubrique des plus intéressantes, intitulée "Sur le vif", dans laquelle les auteurs analysent des moments d'actualité. Les situations de conflits y sont particulièrement bien analysées (les résumés présentés ici sont ceux des auteurs). "La volonté du gouvernement sri lankais d’en finir militairement avec le LTTE a abouti à une catastrophe humanitaire. "En août 2008, le Caucase a été le théâtre d’une guerre opposant la Géorgie à la Russie, à l’issue de laquelle la Russie a décidé de reconnaître la souveraineté de l’Abkhazie et de l’Ossétie du Sud, régions sécessionnistes géorgiennes indépendantes de facto depuis le début des années 1990. Sur Culture & Conflits : Sur les blogs :

www.diploweb.com/_Franck-TETART_.html Biographie mise à jour en 2013 Docteur en géopolitique de l’Institut français de géopolitique (Université Paris 8), diplômé de relations internationales (Master de Paris 1) et titulaire d’une maîtrise d’allemand (Université Paris 12), Frank Tétart est aujourd’hui professeur d’histoire-géographie au Lycée Français Louis Massignon et chargé de cours à l’Institut européen de Genève (Suisse) et à l’Université Khalifa à Abou Dhabi (Emirats arabes unis), où il réside depuis 2011. Il enseigne depuis 2005 la géopolitique du monde contemporain et les relations internationales. Après avoir été co-auteur pendant quatorze ans des textes de l’émission « Le Dessous des Cartes », le magazine de géopolitique diffusé sur Arte et des deux atlas éponymes (vol. 1 et 2) paru chez Tallandier en 2005 et 2007, il a été rédacteur en chef délégué des revues Moyen-Orient et Carto de 2009 à 2011 qu’il a contribuées à lancer et pour lesquels il continue d’écrire régulièrement. Principales publications : . . . . . .

Lutte contre le changement climatique : les acteurs de l’aménagement entre coopération, reconversion et concurrence Palais des Congrès à Liège, Belgique (cc) Gilderic Photography Dossier : Fabriquer la ville à l’heure de l’injonction au « durable » L’injonction à la lutte contre le changement climatique modifie les conditions d’exercice des praticiens de l’architecture et de l’urbanisme. Confrontés à la nécessité de territorialiser à différentes échelles les engagements internationaux, européens et nationaux (Grenelle de l’environnement), les acteurs et institutions en charge de la gestion des territoires élaborent des politiques de lutte contre le changement climatique comme les schémas régionaux climat–air–énergie (SRCAE) ou les plans climat–énergie territoriaux (PCET) des collectivités locales [1]. Cette « mise en mouvement » des professions et des institutions autour de l’enjeu climatique entre pour partie en résonance avec les préoccupations des représentants de la société civile qui se mobilisent pour peser dans le débat. Naviguer à vue et en eaux troubles ? Bibliographie

Carte intercommunale en Ile-de-France : ce qui sera discuté le 16 juillet par les députés ASSEMBLEE NATIONALE 12/07/2013par Martine Kis © IAU Idf En Ile-de-France, la carte intercommunale ne sera obligatoirement achevée que pour la grande couronne. En l'état actuel du projet de loi de modernisation de l'action publique territoriale, les établissements publics ce coopération intercommunale (EPCI) devront compter au moins 200.000 habitants, et non 300.000 comme dans la première rédaction du texte. Cet article fait partie du dossier: La refonte de la carte intercommunale voir le sommaire L’achèvement de la carte intercommunale en Ile-de-France ne concerne plus que les 4 départements de la grande couronne dans la nouvelle rédaction du projet de loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, qui sera débattu à l’Assemblée nationale à partir du 16 juillet. Schéma régional de coopération intercommunale L’article 11 du projet de loi traite du schéma régional de coopération intercommunale (SRCI).

Marseille-Provence 2013, analyse multiscalaire d’une capitale européenne de la culture. Bibliographie | citer cet article « Longtemps, Marseille s’est couché de bonne heure », pourrait-on dire en paraphrasant la première phrase de Marcel Proust dans Du côté de chez Swann. En effet, contrairement à sa réputation de ville festive, la cité phocéenne n’a pas développé de vie nocturne. Hormis le week-end, les Marseillais se couchent tôt. A l’image du métro qui, jusqu’en avril 2013, s’arrêtait à 22 h 30 en semaine, les rues et places de la deuxième ville de France sont désertes après cette heure. Cette vaste opération culturelle, économique et urbaine est en train de changer le rapport de la ville et de ses habitants au temps et à l’espace. Par la grâce d’un événement concernant toute une aire métropolitaine – le périmètre de Marseille-Provence 2013 couvre 85 % du département des Bouches-du-Rhône –, le rapport de la ville-centre à son propre espace et à l’espace environnant se transforme également. 1. L'aire urbaine de Marseille 1.1. Principaux éléments culturels à Marseille 1.2.

Revue Urbanisme Géographie des mers et des océans : les grands axes thématiques Ces dernières années, les enseignants en poste et les futurs enseignants sont confrontés à nouveau à la thématique maritime. En effet, premièrement, la rénovation des programmes scolaires permet de traiter en classe un certain nombre d’enjeux majeurs (« nourrir les hommes », « les enjeux énergétiques », les « littoraux comme espaces convoités » ou « acteurs, flux et réseaux de la mondialisation », « les mondes arctiques : une nouvelle frontière sur la planète », « espaces maritimes aujourd’hui : approche géostratégique »…). Deuxièmement, le renouvellement des questions aux concours du CAPES et des agrégations de Géographie et d’Histoire – à travers par exemple la « Géographie des conflits » ou la question « Canada-Etats-Unis-Mexique » ont aussi permis de placer l’étude des espaces maritimes dans les questions aux programmes. Enfin, ce champ nouveau - à l’articulation entre milieux, géoéconomie, géopolitique et géostratégie – rencontre un réel intérêt. 1. 2. 3. 4. Les sites officiels 5.

Comment la France est devenue moche - Le monde bouge Echangeurs, lotissements, zones commerciales, alignements de ronds-points… Depuis les années 60, la ville s’est mise à dévorer la campagne. Une fatalité ? Non : le résultat de choix politiques et économiques. Historique illustré de ces métastases pé­riurbaines. Un gros bourg et des fermes perdues dans le bocage, des murs de granit, des toits d'ardoise, des tas de foin, des vaches... Et pour rejoindre Brest, à quelques kilomètres au sud, une bonne route départementale goudronnée. Un hypermarché Leclerc s'installe au bout de la nouvelle voie express qui se cons­truit par tronçons entre Brest et Rennes. C'est à ce moment-là que ça s'est compliqué pour les parents de Jean-Marc. Les fermes voisines deviennent gîte rural ou centre équestre. Ça s'est passé près de chez Jean-Marc, à Brest, mais aussi près de chez nous, près de chez vous, à Marseille, Toulouse, Lyon, Metz ou Lille, puis aux abords des villes moyennes, et désormais des plus petites. L’empire du hangar Le rêve pavillonnaire

Related: