Comment l’entreprise 2.0 accroît votre performance Dans le cadre de la conférence de Boston enterprise 2.0 , le a publié un livre blanc intitulé « Accelerating business performance », sous la houlette de deux spécialistes de l’entreprise 2.0, Oliver Marks et Sameer Patel . Cette étude examine la valeur du travail collaboratif, ainsi que les concepts et les technologies associées à la réalisation des objectifs de l’entreprise. Il m’a semblé important de vous présenter les principales idées développées dans cette étude. Je ne vais pas reprendre tout le détail des différences entre l’entreprise 1.0 et l’entreprise 2.0 qui constitue la première partie du livre blanc, voici un tableau qui le résume assez bien. L’un des défis auquel doit faire face l’entreprise 2.0 est l’amélioration des interactions entre les collaborateurs, les clients et les partenaires. Comment l’entreprise 2.0 accroît votre performance
L'efficacité d'un système compte plus que le ROI d'une application entreprise 2.0 L'efficacité d'un système compte plus que le ROI d'une application entreprise 2.0 Avant tout était simple. A la question « quel ROI ? » on répondait ainsi : »aujourd’hui vous traitez ce type d’opération avec 100 personnes armées d’une calculatrice et d’un bloc de papier, cela prend une semaine et le risque d’erreur est important.
Réseaux sociaux d'enteprise : demande-t-on le ROI ou autre chose Quoi qu’on en dise ça reste le sujet chaud de la problématique des réseaux sociaux d’entreprise. Je pourrais dire de l’entreprise 2.0 mais je veux bien faire comprendre par là qu’avec des outils qui ne sont pas des outils de traitement à proprement dit mais des outils qui permettent aux collaborateurs de mettre en pratique de nouvelles formes d’intéractions, le bénéfice est à chercher du coté de l’apport du mode de fonctionnement mis en place plus que de l’outil qui n’est qui n’est qu’un support, un « enabler » comme le disent nos amis d’outre Atlantique. Comme je le disais ici, les bénéfices ne sont pas à chercher « on the cloud » mais bel et bien dans la réalité opérationnelle. Réseaux sociaux d'enteprise : demande-t-on le ROI ou autre chose
La question du ROI est un sujet qui fait toujours débat, même si il énerve et sert de pretexte à de nombreuses autres choses. Voici 10 choses en lesquelles je crois (pour le moment) sur le sujet. Ce ne sont que des convictions personnelles, qui ne valent que ce qu’elles valent. 1°) Ca n’est pas un sujet à éluder. A partir du moment où on propose un coût à l’entreprise, il est logique que celle-ci essaie au moins de le couvrir par un bénéfice induit, direct ou indirect. « Investissez du temps et de l’argent…vous voulez savoir ce que vous aurez en retour ? 10 choses auxquelles je crois en matière de ROI de l'entreprise 2.0 10 choses auxquelles je crois en matière de ROI de l'entreprise 2.0
agence conseil en communication et marketing multicanal - Quel retour sur investissement d’une veille d’opinion et d’une action dans les média sociaux ?
ROI de l'entreprise 2.0 : utilisons de vieilles recettes Une approche pragmatique empruntée par beaucoup consiste à dire que puisqu’on parle d’un changement de paradigme, le calcul de ROI ne peut être effectué mathématiquement à l’aûne de nos connaissances actuelles et mérite donc une approche empirique. Bien sur, et partant du principe qu’il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, certains rétorqueront que l’empirisme n’est pas une chose sérieuse pour l’entreprise, qu’il faut pouvoir déterminer une formule sure et certaine a priori. Laissez moi donc vous proposer une ébauche de méthodologie vieille comme le monde et qu’on ne pourra taxer de 2.0-isme. • Archimède à découvert le théorème du même nom en prenant son bain. En se jetant à l’eau dirai-je. • Isaac Newton a lui aussi fait une découverte majeure en s’installant sous un pommier et expérimentant la chute inattendue d’un fruit sur son crâne. ROI de l'entreprise 2.0 : utilisons de vieilles recettes
Cela fait quelques temps que je ne vous avais pas fait partager quelques unes de mes lectures « papier », et je voudrais vous parler de Driving Results Through Social Networks: How Top Organizations Leverage Networks for Performance and Growth qui a vraiment attiré mon attention ces derniers temps. Les entreprises s’intéressent de près aux réseaux sociaux ces derniers temps, souvent en faisant les mêmes erreurs qu’elles ont pu faire avec les communautés : avoir une vision statique de la chose, et, qui plus est, une vision en partie erronnée. Avec des résultats prévisibles : « on ne comprend pas », « où est le ROI », « mais qu’est ce qui va faire que les gens vont utiliser le logiciel ». Il est donc plus que jamais temps de comprendre que : Obtenir des résultats grâce aux réseaux sociaux Obtenir des résultats grâce aux réseaux sociaux
Quand mesurer la valeur d'un "objet social" Quand mesurer la valeur d'un "objet social" Entendons nous bien, je parle bien ici de valeur et non de ROI (quoique l’un soit une partie de l’autre et un préalable) et je parle d’objet social au sens large de tout ce qui peut prendre corps sur un espace du même nom, dans le cadre de l’utilisation de logiciels du même nom également. Il peut s’agit d’un contenu, d’une information générée à l’occasion, du partage d’une information trouvée « à l’extérieur », de la note ou appréciation apportée à un contenu, de la contribution à un contenu collectif, de la réponse à une question, mais également du temps pris pour le faire, de l’attention mobilisée à l’occasion alors que la personne avait peut être autre chose à faire etc… Parce que derrière la question apparemment sans fin du ROI se pose, avant toute chose celle de la valeur. Ce qui est fait a-t-il de la valeur et (éventuellement) dans ce cas laquelle. Dans quelle mesure une information de quelque forme qu’elle soit et donc le temps pris pour la générer ont ils de la valeur ?
Quel ROI sur les médias sociaux pour une marque employeur J’ai été récemment invité par Weavlink à animer une série de courts ateliers sur la question du ROI des médias sociaux coté marque employeur. La population était donc majoritairement RH avec un niveau de maturité et de pratiques inégal mais une réflexion sérieuse derrière tout cela. Bien sur en 1/2h on ne peut pas aller trop loin dans les détails mais voici comment j’ai structuré mon discours pour amener les participants à réfléchir à leur propre modèle. 1°) Introduction Quel ROI sur les médias sociaux pour une marque employeur
Entreprise 2.0 et ROI : plus que des chiffres, des arbitrages lourds de sens Entreprise 2.0 et ROI : plus que des chiffres, des arbitrages lourds de sens Le débat sur le ROI de l’entreprise 2.0 est loin d’être évacué même si j’ai parfois l’impression que botter en touche semble parfois être une sortie pratique. La solution qui revient à dire « peu importe », « le ROI c’est has been » ou « mais c’est différent…vous ne pouvez pas comprendre » ne me satisfait pas. Quand on demande à une entreprise d’investir de l’énergie, de l’argent, je trouve plus que légitime qu’elle cherche à savoir ce qu’elle aura en retour. Ou plutôt :
Apr 8th, 2010 | By Chuck Frey | Category: Resources In 2006, I published a landmark survey of mind mapping software users. Never before had anyone quantified how it was being used, or how much of a productivity increase was possible from utilizing this amazing type of productivity software. This survey, conducted nearly four years later, was an opportunity to take a fresh snapshot of what you’re using, how you’re using it and the benefits it provides. Topics covered in this valuable report include: 2010 mind mapping software report reveals how visual mapping tools are used by businesses 2010 mind mapping software report reveals how visual mapping tools are used by businesses
Entreprise 2.0 : gains générés par les outils collaboratif (ROC) Ce n’est pas la première fois que j’écris un article sur la question du ROI du collaboratif. Je ne vous refais pas l’éternel débat sur comment il peut-être compliqué de calculer des données difficilement quantifiable comme la e-reputation , à la mode actuellement. Mais dans un post de la semaine dernière Jacob Morgan m’a fait découvrir une étude sur les gains liés aux outils collaboratif ou (return on collaboration). Voici ce que j’en retiens. Il est tout d’abord intéressant de noter que dans cette étude, c’est l’Asie qui a pour le moment déployé le plus d’outils collaboratifs (51%) contre 48% aux Etats-Unis et 38% en Europe.