background preloader

Entreprise 2.0 : le ROI enfin calculé et validé ?

Entreprise 2.0 : le ROI enfin calculé et validé ?
La question du ROI pour l’entreprise 2.0 c’est toujours posée depuis le début de ce concept. Récemment au sein du livre blanc sur l’entreprise @bduperrin s’est collé à la tâche, et j’ai déjà plusieurs fois abordé ce thème sur ce blog, notamment ici. Le vrai problème, le collaboratif est composé de processus « mous », ce qui ne facilite pas la tâche. Ce débat j’ ai l’ai encore eu avec @arayrole la semaine dernière à propos de prochaines études à venir chez USEO. Cisco considère que le ROI de son investissement dans des solutions collaboratives est de 900% et que le collaboratif a conduit Cisco en 2008 à économiser 691 millions $ et accroître sa productivité de 4,9%. McKinsey vient de sortir, fin décembre, une étude qui montre les gains de l’entreprise 2.0, voilà qui devrait mettre tout le monde d’accord : The rise of the networked enterprise: Web 2.0 finds its payday. Cette étude a été conduite auprès de 3249 cadres dans le monde entier, tout secteurs confondus. En guise de Conclusion

The connected company Many thanks to Thomas Vander Wal for the many conversations that inspired this post. The average life expectancy of a human being in the 21st century is about 67 years. Do you know what the average life expectancy for a company is? Surprisingly short, it turns out. In a recent talk, John Hagel pointed out that the average life expectancy of a company in the S&P 500 has dropped precipitously, from 75 years (in 1937) to 15 years in a more recent study. Why is the life expectancy of a company so low? I believe that many of these companies are collapsing under their own weight. The statistics back up this assumption. This “3/2 law” of employee productivity, along with the death rate for large companies, is pretty scary stuff. I believe we can. Historically, we have thought of companies as machines, and we have designed them like we design machines. 1. A car is a perfect example of machine design. It’s time to think about what companies really are, and to design with that in mind. 1.

13 astuces avec Google Analytics Google Analytics est une des sources les plus importantes d’informations sur vos clients et prospects. Pourtant, tout comme Word et Excel, nous n’utilisons pas plus de 30% des possibilités offertes par Google Analytics… En effet en plus des informations basiques fournies par défaut (sources des visiteurs, taux de rebond, temps passé, nombre de pages vues…), Google Analytics offre des possibilités énormes pour mieux connaitre les visiteurs de son site Web via quelques paramétrages basiques. C’est pourquoi nous avons rassemblé dans cet article 15 trucs et astuces vraiment simples mais qui vous permettront d’optimiser votre stratégie sur Internet. Astuce 1 – Comment voir quels sont les principaux liens sortants de votre site ? Vous voulez voir quels sur quels liens cliquent vos lecteurs quand ils lisent vos articles ? Il suffit d’aller dans Comportement > Détails par URL > Outgoing : Voici une vidéo qui vous explique comment faire : "21 jours pour bloguer comme un Pro​" Astuce 7 – 5 (100%) 2 votes

Qu’est-ce qu’un “intranet social” ou un “intranet 2.0″ Résumé : l’intranet 2.0 ou intranet social, tout le monde en parle tout en se demandant à quoi cela peut ressembler. Entre le mythe qui veut que demain l’intranet disparaisse au profit d’un réseau social et les titulaires habituels de la responsabilité de l’intranet qui sont mal à l’aise dès qu’on sort d’une logique purement descendante, les débats idéologiques et fonctionnels ont de beaux jours devant eux. L’intranet social n’est pas tant la prise du pouvoir du réseau social qu’une socialisation des grands piliers de l’intranet traditionnel : information, personnes, outils métiers. Ca n’est pas tant l’adjonction de nouveaux outils que la généralisation de nouveaux services, de fonctionnalités à toutes ses composantes. Et c’est, enfin et même avant tout, un outil de travail au service d’un projet d’entreprise. Voici donc quelques pensées mal dégrossies et un peu en vrac. On peut penser qu’un tel intranet peut reposer sur certains piliers qui sont : La socialisation de l’information

5 réflexes web analytics 5 réflexes web analytics Dans l’ère du marketing à la performance, les outils de tracking permettent de compiler une montagne de données, à un coût technique ridicule. Oui, mais encore faut-il savoir les utiliser au mieux. Comme je l’expliquais dans le post « Bien utiliser Google Analytics », scruter ses statistiques web sans méthodologie, c’est comme regarder une œuvre d’art à la jumelle en pleine nuit noire… Ce billet vous livre mes 5 réflexes lorsque je consulte les statistiques web d’un nouveau site client. Avez vous les mêmes? 1 – Clarifier sa stratégie: objectifs business, KPI, Drivers… Analyser la performance d’un site web qui n’a aucune utilité n’a pas de sens. Et comme la forme ne doit pas prendre le pas sur le fond, il ne faut jamais perdre de vue le « Pourquoi » vous investissez du temps, de l’argent et de l’énergie dans votre activité web. Pour tirer le meilleur de vos statistiques web, vous devez clairement identifier: 2 – Comparer ses performances dans le temps Où arrivent-ils?

En aparté - XEnvoyer cet article par e-mail A la Une également – La fin des préjugés Nouveau ! Pas le temps de lire cet article ? Fermer Esprit start-up vs esprit grand groupe Agile, innovante, audacieuse, réactive… la start-up est devenue un véritable objet de fantasme pour les grandes entreprises qui, toutes, rêvent de reproduire ses spécificités dans l’espoir de gagner en créativité et en implication. Des salariés surmotivés qui enchaînent les nocturnes, une créativité débridée et une réactivité à toute épreuve, le tout dans un esprit de franche camaraderie… quelle entreprise n’en a pas rêvé ? Auteur de L’Openspace m’a tuer, Alexandre des Isnards casse le mythe. L’esprit start-up A commencer par ces ingrédients qui font l’esprit d’une start-up. Reste que, pour l’entreprise, les retombées sont indéniables : engagement sans faille des salariés, réactivité optimale, créativité sans limite et, au final, productivité décuplée. Sa recommandation aux paquebots désireux de jouer les catamarans ?

Comment le mix-marketing est passé de 4P à 10P | Blog stratégie marketing Lors des formations marketing que j’anime pour Cegos, le Mix-marketing fait souvent débat, non pas sur son utilité que personne ne conteste, mais sur le nombre d’ingrédients qui le compose. La question est de savoir si les 4P sont encore d’actualité, on parle de 5P, de 7P et plus récemmemment de 8P. Or, en faisant un tour d’horizon, on arrive à 10P. Alors qui sont-ils? Quelle est leur utilité? N’y en a-t-il pas un peu trop? mix-marketing, shutterstock Les 4P du Mix-marketing C’est Jérôme Mac Carthy qui crée le Mix-Marketing Modèle avec les 4P, en 1960. Le 5ème P Avec le développement du marketing client, la satisfation du client devient un levier de fidélisation et de réputation des marques. Les 7P ou le marketing mix étendu Dans le même temps, il semble évident que les 4 P sont insuffisants pour définir l’offre dans une société de service. Process = ce qui caractérise l’interaction avec l’utilisateur du service. Un 8ème P, comme Partnership ou Partenariat 9ème P, comme Permission Marketing

Quelques sources sur le ROI de l’entreprise 2.0 En début d’année je parlais d’un phénomène de débisounoursisation (abandon de la vision “Bisounours”) et il semblerait que cette tendance se concrétise avec de nombreux débats atour du ROI. Le retour sur investissement de quoi ? Un peu de tout en fait : des médias sociaux, des sites d’achat groupés, des applications iPhone et iPad… mais le sujet qui nous intéresse plus particulièrement est celui du ROI des initiatives d’entreprise 2.0. Comme toujours, ce calcul est loin d’être simple dans la mesure où l’investissement n’est pas forcément quantifiable et où le retour ne se mesure que de façon subjective. L’issue de ce problème insoluble semble être d’accepter que le ROI ne s’exprime pas à l’aide d’une valeur numérique fiable, mais plutôt d’indicateurs qualitatifs. Nous avons également vu récemment la société Socialcast qui a publié un article et une très belle infographie sur le sujet : How to Calculate the ROI of Enterprise 2.0.

Statistiques Linked’in vs Viadeo : quels achats d’espace ? Besoin de recruter ? Problématiques de ressources humaines ? Besoin de visibilité auprès des CSP + ? Les réseaux sociaux professionnels explosent, et les régies publicités se développent. Linked’in est officiellement le premier réseau social professionnel au monde avec 100 000 000 millions de membres. A l’heure, où la question de la publicité payante sur les réseaux sociaux est dans toutes les bouches, Linked’in se dévoilent et quelques chiffres, plutôt pas mauvais il faut le dire, tombent ! Linked’in : Format social media et autonomie dans la mise en place des campagnes Sachez que si vous souhaitez annoncer sur Linked’in, c’est possible ! Bref, la mise en place des campagnes est assez simple et très proche de celle de Facebook. Viadeo: Formats bannières et e-mailing et assistance dans la mise en place de la camapagne Il est intéressant de remarquer que chez Viadeo, c’est une tout autre offre publicitaire qui est proposé. Voici les chiffres : Ajoutez-moi dans vos réseaux :

Retour sur le E2.0 summit de Francfort La semaine dernière je vous faisais partager ma présentation sur l’animation de communauté du E2.0 summit de Francfort. Aujourd’hui, je vais vous faire un retour des principales choses que j’ai pu retenir de ce Summit qui a été passionnant. Je ne suis pas certain que cette page soit totalement exhaustive et les principales ressources sont en anglais, mais vous trouverez ici (avec des mises à jours régulières) le travail de veille de Jim Worth sur ce thème qui est vraiment très complet. Si vous utilisez twitter cherchez le #e2.0s Une véritable étape sur le chemin de l’entreprise 2.0 Je crois que ce sommet a vraiment été important dans la construction d’une vision européenne de l’entreprise 2.0. Cette année, nous avons beaucoup plus de professionnels actifs dans la mise en place d’un projet concret au sein de leur organisation passant par l’implémentation d’outils participatifs, pour la communication et l’échange de connaissance. Une présence francophone qui compte Du management avant tout

WebEntrepreneurDebutant.fr Qui est en ligne ? Au total, il y a 16 utilisateurs en ligne :: 3 inscrits, 0 invisible et 13 invités (selon le nombre d’utilisateurs actifs des 5 dernières minutes)Le nombre maximal d’utilisateurs en ligne simultanément a été de 613 le 03 juil. 2013 10:49 Utilisateurs inscrits : Bing [Bot], Google [Bot], Sycene Légende : Administrateurs, Modérateurs généraux Statistiques 140585 messages • 17432 sujets • 8756 membres • Notre membre le plus récent est LowJack

The Death—and Reinvention—of Management: A draft synthesis I have prepared a synthesis of the thinking in a whole host of recent management books that propose the reinvention of management, including: Reinventing Management by Julian Birkinshaw, Reorganize for Resilience by Ranjay Gulati, The Power of Pull by John Hagel, John Seely Brown and Lang Davison, Delivering Happiness by Tony Hsieh, Peak by Chip Conley, Employees First, Customers Second by Vineet Nayar, Drive by Dan Pink, The Design of Business by Roger Martin, The Dragonfly Effect by Jennifer Aaker and Andy Smith, Empowered by Josh Bernoff and Ted Schadler, Open Leadership by Charlene Li, Enterprise 2.0 by Andrew McAfee, Succeeding with Agile by Mike Cohn, Buy-In and A Sense of Urgency by John Kotter, as well as my own book, The Leader’s Guide to Radical Management. While doing full justice to none of the books individually, the article draws out the common themes in all of the books so as to make this stream of thinking more accessible to a broader audience. 1. 2. 3. 4. 5.

A useful guide to the brand utility Charte des médias sociaux, le cas Cisco Ce n’est pas la première fois que je parle de Cisco, mais généralement c’est plutôt pour aborder le côté travail collaboratif interne, point sur lequel ils sont particulièrement en avance. Mais sur la question des médias sociaux externes, ils sont aussi loin d’être en retard, au contraire, et dans ce cadre ils viennent de mettre à jour leur charte des médias sociaux à l’usage de leurs collaborateurs. Elle s’intitule Cisco Social Media Policy, Guidelines and FAQs . Voici les principaux points cette charte. Il est intéressant de voir que dès l’introduction Cisco encourage ses collaborateurs à utiliser les médias sociaux externes, considérant le partage, la conversation comme des choses très importantes. Cette charte est donc présentée comme un document éducatif dont le but est de rendre plus efficient les collaborateurs dans leur navigation quotidienne, tout en préservant les intérêt de l’employeur. La partie obligatoire : La partie facultative ou conseils :

Related: