background preloader

Les entreprises ont du mal à parler à leurs salariés, Compétences

Les entreprises ont du mal à parler à leurs salariés, Compétences
Related:  Communication interne

La communication interne jugée déconnectée de la réalité de l'entreprise Un salarié sur deux (52 %) juge bonne la communication interne de son entreprise, selon une étude menée par la TNS Sofres pour Entreprises & médias, l'association des directeurs de communication, publiée le 10 janvier et reprise par Les Échos. C'est peu au regard des 2 milliards d'euros dépensés chaque année par les entreprises françaises pour leur communication interne, selon les Échos. Si les moyens se sont multipliés ces dernières années dans les grands groupes en ce sens (réseaux sociaux, réseau interne…), la distance entre direction et salariés ne s'est pas réduite pour autant. Des directeurs de la communication loin de la réalité du terrain L'enquête révèle en effet que la communication qui vient d'en haut apparaît loin des préoccupations des salariés et déconnectée de la réalité du terrain. Ce “trop grand décalage entre les messages de la direction et la réalité du terrain” gêne près de 70 % des 800 managers interrogés.

Adopter une présentation percutante Choisissez une police adéquate L'utilisation des polices répond à des codes: elles varient selon la nature, l'objectif et le contenu du message. Ainsi, certaines d'entre elles rebutent le lecteur, tandis que d'autres l'attirent. Les typographes ont coutume de procéder à la mise en pages de textes liés aux entreprises de service et/ou de formation à l'aide de polices classiques (Times, Didot, Garamond, Century). Les polices modernes sont plutôt réservées aux textes de nature industrielle ou technique (Arial, Century Gothic, Tahoma, Helvetica). Dans ce cas, votre choix devra toujours se porter sur une police de catégorie opposée à celle du développement. Dosez les effets typographiques Loin d'être anodins, les enrichissements de texte confèrent un sens précis à vos documents. A contrario, l'italique en accélère le rythme; vous la consacrerez donc aux citations. La composition en gras, quant à elle, met en relief un argument. Osez l'originalité Faites parler les images

Un réseau social d’entreprise : globalement du temps perdu ? Printer-friendly version Send to friend Alex Mermod, CEO, Calinda Software 77 % des collaborateurs se connectent à Facebook pendant leurs heures de travail… à 87% sans raison professionnelle (source Nucleus Research). Plutôt que de tenter de reproduire l’expérience Facebook en interne sans en comprendre les bénéfices pour l’entreprise, mieux vaut alors s’inspirer des procédés, des usages et des facteurs de succès que nous apprennent les réseaux sociaux pour en intégrer les bonnes pratiques, dans un réseau social d’entreprise qui complète la plateforme collaborative interne et la transforme en un succès opérationnel partagé par tous. Le principal enseignement des réseaux sociaux privés est de remettre l’individu en valeur. L’entreprise doit donc tenir compte de ces premiers éléments et permettre à ses collaborateurs d’échanger et de propager de l’information facilement, naturellement et avec un minimum de contraintes. Mais il faut aller encore plus loin.

La communication RH pour restaurer la confiance Communication interne de crise La communication RH pour restaurer la confiance Par Marc-Edouard Brunelet Sans être à l’origine de la détérioration de la relation salariés/entreprise, la crise financière et ses nombreux impacts économiques et sociaux semblent avoir pour effet la cristallisation voire l’aggravation de la perte de confiance des salariés et leur démobilisation subséquente. Une récente étude du cabinet Hewitt Associates sur le thème “La crise financière: quelles conséquences RH?” Ce regain d’intérêt pour la communication interne dans le but de remobiliser ses salariés est plutôt surprenant dans la mesure où l’on observe déjà depuis plusieurs années une véritable dégradation de la plupart des critères liés à l’environnement professionnel. Parmi les objectifs que peut poursuivre la communication interne figure notamment celui de relier et d’unifier. En moins de deux siècles le visage de l’entreprise a considérablement évolué. De la transparence ! De la cohérence !

Les protocoles élémentaires XEnvoyer cet article par e-mail Les protocoles élémentaires Nouveau ! Pas le temps de lire cet article ? Classez le dans vos favoris en cliquant sur l’étoile. Vous pourrez le lire ultérieurement (ordinateur, tablette, mobile) en cliquant sur « votre compte » Fermer Les nouveaux rituels de politesse bouleversent l’écosystème relationnel des entreprises Formules de politesse écourtées, tenues décontractées, recours de plus en plus systématique aux prénoms, au tutoiement, etc. Cet allègement du protocole corporate présente certes des avantages – doper la créativité collective – mais également quelques inconvénients. Parmi ceux-ci : risque de dés-humanisation des rapports, illusion égalitaire et, au final, complexification des règles du jeu collectif. A première vue, le basculement a de quoi réjouir. Faire plus vite et plus simple Le phénomène n’est pas nouveau. “Le monde économique en général et celui de l’entreprise en particulier répondent à une exigence de performance extrêmement élevée.

Communication managériale et stratégie d'entreprise Publié le 07/09/2011 Attention, cet article a été publié le 07/09/2011. Ce dispositif d'archives vous donne accès à l'ensemble des publications du site FocusRH. Assurez-vous de lire les dernières dépèches et dossiers publiés en utilisant notre moteur de recherche La dernière enquête publiée début juillet par Inergie - réalisée en partenariat avec l’Andrh et l’Afci - revient sur l’appropriation de la stratégie d’entreprise et sa démultiplication par les managers. Un exercice jugé parfois encore délicat par les principaux intéressés. Pas moins de 97 % des managers interrogés sont conscients que la communication fait partie intégrante de leur mission. Un manque d’implication Par ailleurs, favoriser le déploiement d’une stratégie d’entreprise implique de se l’approprier. Un manque d’outils de communication L’autre difficulté soulignée par les répondants réside dans leur rapport à l’information et aux outils de communication. Des fonctions RH et communication stratèges ? Brice Ancelin

Intégrer le Web 2.0 à la communication interne | Les férus de la communication organisationnelle L’entrée imminente des premiers natifs numériques sur le marché du travail imposent à de nombreuses entreprises l’intégration du Web 2.0 et des médias sociaux à leur méthode de travail. Ces natifs numériques (15-25 ans) exercent un grand pouvoir au sein de la Génération C, qui inclue aussi les autres migrants numériques. Cette génération se compose, de façon générale, de gens qui partagent de l’information avec une communauté en ligne et qui critiquent et contrôlent la qualité de celle-ci. Dans son livre « Comment entreprendre le virage 2.0 », Raymond Morin suggère aux entreprises des outils du Web 2.0 pertinents à incorporer à leur processus de communication interne dans le but d’atteindre leurs objectifs tout en maximisant l’efficacité et la productivité et en favorisant le partage des connaissances des employés. Comment un réseau social à la Facebook peut-il contribuer à la communication interne?

Les réseaux sociaux raniment les intranets DOCUMENT De pyramidal, le réseau de communication interne des entreprises glisse vers une architecture horizontale et adopte les outils du web 2.0. De nouvelles plateformes se mettent en place pour favoriser les échanges, le travail collaboratif et resserrer les liens entre salariés et direction. Une révolution de la culture d'entreprise est en marche. Certains l'appellent encore intranet, d'autres ont tranché et n'hésitent pas à le qualifier de réseau social. L'appellation varie en fonction de l'entreprise, de sa culture et sans doute aussi de la volonté, plus ou moins affirmée, de rompre avec l'outil précédent. Cette plateforme de nouvelle génération est accessible à l’ensemble des collaborateurs et le sera prochainement, aux clients et partenaires du groupe. Devoteam qui déploie actuellement une nouvelle plateforme interne lui donnera aussi le nom de « réseau social ». L'avenir des entreprises passe par le collaboratif et le partage des connaissances Un changement est en marche.

Related: