background preloader

Les entreprises ont du mal à parler à leurs salariés, Compétences

Les entreprises ont du mal à parler à leurs salariés, Compétences
Related:  Communication interne

La communication interne jugée déconnectée de la réalité de l'entreprise Un salarié sur deux (52 %) juge bonne la communication interne de son entreprise, selon une étude menée par la TNS Sofres pour Entreprises & médias, l'association des directeurs de communication, publiée le 10 janvier et reprise par Les Échos. C'est peu au regard des 2 milliards d'euros dépensés chaque année par les entreprises françaises pour leur communication interne, selon les Échos. Si les moyens se sont multipliés ces dernières années dans les grands groupes en ce sens (réseaux sociaux, réseau interne…), la distance entre direction et salariés ne s'est pas réduite pour autant. Des directeurs de la communication loin de la réalité du terrain L'enquête révèle en effet que la communication qui vient d'en haut apparaît loin des préoccupations des salariés et déconnectée de la réalité du terrain. Ce “trop grand décalage entre les messages de la direction et la réalité du terrain” gêne près de 70 % des 800 managers interrogés.

Apprendre à travailler en groupe [ Accueil ] Module ECJS apprendre à travailler en groupe, apprendre le débat argumenté, apprendre et exercer la citoyenneté PAR A. Philippon Module réalisé par A. Objectifs : Apprendre à travailler en groupe : prendre conscience des phénomènes de fonctionnement d’un groupe, commencer à élaborer une charte ( attitudes constructives, conditions favorables) Apprendre le débat argumenté : prendre conscience de l’importance des arguments s’appuyant sur des connaissances pour convaincre, mettre en place des règles pour débattre. è apprendre et exercer la citoyenneté Durée : 2 heures en module ou la 1ère scéance d’ECJS. Supports : 3 fiches élèves : fiche de décision/ fiche d’observation/ fiche d’évaluation. 2 fiches professeur : description du module / solution Mise en œuvre : Constituer des groupes de 5 – 6 élèves. Dans chaque groupe, un élève (de préférence volontaire) sera observateur. 1ère heure : 1er temps : 10 mn : travail individuel sur feuille de décision (question 1) A Une boîte d'allumettes 15

Adopter une présentation percutante Choisissez une police adéquate L'utilisation des polices répond à des codes: elles varient selon la nature, l'objectif et le contenu du message. Ainsi, certaines d'entre elles rebutent le lecteur, tandis que d'autres l'attirent. Les typographes ont coutume de procéder à la mise en pages de textes liés aux entreprises de service et/ou de formation à l'aide de polices classiques (Times, Didot, Garamond, Century). Les polices modernes sont plutôt réservées aux textes de nature industrielle ou technique (Arial, Century Gothic, Tahoma, Helvetica). Dans ce cas, votre choix devra toujours se porter sur une police de catégorie opposée à celle du développement. Dosez les effets typographiques Loin d'être anodins, les enrichissements de texte confèrent un sens précis à vos documents. A contrario, l'italique en accélère le rythme; vous la consacrerez donc aux citations. La composition en gras, quant à elle, met en relief un argument. Osez l'originalité Faites parler les images

Se servir du réseau social de son entreprise pour se valoriser Que le projet soit global ou « de niche » (pour une population restreinte), la mise en place d’un réseau social dans une entreprise impacte fortement les méthodes de travail, l’analyse de la performance individuelle et collective et donc forcément les attentes du management. Cela se concrétise par un changement simultané de l’organisation, des règles de fonctionnement et des outils de travail, ce qui rend la transition difficile à gérer et particulièrement structurante pour l’entreprise. La complexité d’analyse et de gouvernance de ce type de projet nécessite alors beaucoup d’énergie et de volonté, sans compter que les réticences naturelles d’une telle évolution sont généralement très fortes. Du point de vue des personnes impactées, cette situation représente donc une extraordinaire opportunité pour occuper un rôle actif dans ce changement, se démarquer et se valoriser dans son entreprise. Un changement suivi par la direction, visible de tous et inévitable.

Un réseau social d’entreprise : globalement du temps perdu ? Printer-friendly version Send to friend Alex Mermod, CEO, Calinda Software 77 % des collaborateurs se connectent à Facebook pendant leurs heures de travail… à 87% sans raison professionnelle (source Nucleus Research). Plutôt que de tenter de reproduire l’expérience Facebook en interne sans en comprendre les bénéfices pour l’entreprise, mieux vaut alors s’inspirer des procédés, des usages et des facteurs de succès que nous apprennent les réseaux sociaux pour en intégrer les bonnes pratiques, dans un réseau social d’entreprise qui complète la plateforme collaborative interne et la transforme en un succès opérationnel partagé par tous. Le principal enseignement des réseaux sociaux privés est de remettre l’individu en valeur. L’entreprise doit donc tenir compte de ces premiers éléments et permettre à ses collaborateurs d’échanger et de propager de l’information facilement, naturellement et avec un minimum de contraintes. Mais il faut aller encore plus loin.

Ressources humaines et web social : des pratiques en devenir La première, réalisée par le cabinet Sémiocast révèle que 4 500 offres d’emploi sont publiées chaque jour sur Twitter en France. Toujours d’après cette étude, plus de deux tweets publics sur mille concernent des offres et des demandes de stage ou d’emploi. Par ailleurs, 79% des ces courts messages sont diffusés par des cabinets de recrutement ou des sites d’emploi. La seconde enquête a été relayée par le site web de la revue L'Entreprise : 80% des internautes interrogés affirment ne pas avoir trouvé le poste qu’ils recherchaient après avoir utilisé Viadeo et LinkedIn. Une fois combinés, ces chiffres sont intéressants car ils pointent du doigt une réalité : les réseaux sociaux ne sont pas magiques, ni pour les recruteurs, ni pour les candidats, même s’ils permettent d’entrer en contact plus facilement et d’identifier des profils pertinents plus rapidement. C’est notamment le cas avec Viadeo, où il n’est pas rare de recevoir une demande de mise en relation sans message.

La communication RH pour restaurer la confiance Communication interne de crise La communication RH pour restaurer la confiance Par Marc-Edouard Brunelet Sans être à l’origine de la détérioration de la relation salariés/entreprise, la crise financière et ses nombreux impacts économiques et sociaux semblent avoir pour effet la cristallisation voire l’aggravation de la perte de confiance des salariés et leur démobilisation subséquente. Une récente étude du cabinet Hewitt Associates sur le thème “La crise financière: quelles conséquences RH?” Ce regain d’intérêt pour la communication interne dans le but de remobiliser ses salariés est plutôt surprenant dans la mesure où l’on observe déjà depuis plusieurs années une véritable dégradation de la plupart des critères liés à l’environnement professionnel. Parmi les objectifs que peut poursuivre la communication interne figure notamment celui de relier et d’unifier. En moins de deux siècles le visage de l’entreprise a considérablement évolué. De la transparence ! De la cohérence !

Recrutement 2.0 : une opportunité pour les entreprises et les candidats Du recrutement au recrutement 2.0 : NTIC + Web 2.0 = Recrutement 2.0 A l’origine, les entreprises recrutaient essentiellement par le moyen de candidatures spontanées. Dans les années 90, l’apparition d’internet et des nouvelles technologies de l’information et de la communication va bouleverser les méthodes de recrutement. Les entreprises vont de plus en plus délaisser le CV papier et conserver informatiquement les CV envoyés par mail. Un moyen pour dénicher les talents et toucher la génération Y Côté recruteurs, le recrutement 2.0 permet, en quelques clics de repérer les meilleurs profils et ainsi dénicher des talents. HOW CONNECTED ARE SOCIAL RECRUITERS? Par ailleurs, avec l’arrivée sur le marché de l’emploi de la génération Y (candidats qui ont grandi avec l’essor du web 2.0), les entreprises ont dû s’adapter. Candidats et entreprises, gérez votre e-reputation Faire les premiers entretiens à distance : gain de temps et efficacité FLEXINEO propose une formation : LE RECRUTEMENT 2.0.

Related: