background preloader

Tafta

Facebook Twitter

Trans-Atlantic Free Trade Agreement (TAFTA) The safety standards on which we rely daily for our food, medicines and cars.

Trans-Atlantic Free Trade Agreement (TAFTA)

The energy and climate policies needed to save our planet. The new financial regulations designed to prevent banks from gambling with our money and creating another crisis. These are policies that should be determined in open, democratic venues where we have a say. But a group of the largest U.S. and European banks, agribusinesses and other powerful industry groups want to rewrite these safeguards behind closed doors. For over a decade, they have pushed for a new U.S. Les trois actes de la résistance au grand marché transatlantique, par Raoul Marc Jennar (Le Monde diplomatique, juin 2014) Jusqu’à la signature du traité, plusieurs étapes doivent être franchies qui offrent autant de fenêtres de tir.

Les trois actes de la résistance au grand marché transatlantique, par Raoul Marc Jennar (Le Monde diplomatique, juin 2014)

Mandat de négociation. La Commission jouit du monopole de l’initiative : elle propose seule les recommandations destinées à encadrer la négociation de tout accord de commerce ou de libre-échange (1). Réunis en Conseil, les Etats membres en délibèrent avant d’autoriser la négociation. Leaked documents TTIP reveal substantial EU commitments, public services not excluded - EPSU. (13 June 2014) The leaked documents give an indication of the substantial commitments the European Union is prepared to make to offer access for US companies to European markets, and expecting the same from the US government and states.

Leaked documents TTIP reveal substantial EU commitments, public services not excluded - EPSU

EPSU received the documents from government circles. Our sources are concerned about the lack of transparency and informed public debate in the negotiations to reach a free trade agreement between the US and the European Union, known as TTIP or TAFTA in the US. The EU says that it seeks "Unprecedented depth in market access and regulatory matters". The document also reveals how different trade negotiations create a maze of agreements that reign in governments and make it virtually impossible to come back to decisions on market opening made now.

There is no general exclusion of public services and waste water services are committed for market opening. EXCLUSIF- Ce que dit le mandat de négociation Europe/Etats-Unis. La Commission européenne veut un accord de libre-échange avec les Etats-Unis. La Commission européenne a plaidé vendredi 9 novembre avec force pour la conclusion d'un accord de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis, estimant que cela favoriserait la reprise en Europe.

La Commission européenne veut un accord de libre-échange avec les Etats-Unis

"Maintenant, il est temps d'agir", a déclaré le commissaire européen chargé du commerce, Karel De Gucht, selon le texte d'un discours qu'il devait prononcer devant le congrès des libéraux démocrates européens à Dublin, diffusé par ses services. Trois jours après la réélection du président Barack Obama, M. De Gucht a estimé que les deux blocs, qui représentent environ la moitié de la production de richesse mondiale et près d'un tiers du commerce mondial, devaient enfin ouvrir des négociations pour un accord de libre-échange. Un tel accord est évoqué depuis des années.

Un groupe de travail a été mis en place il y a un an, mais la décision politique de lancer les négociations n'a pas encore été prise. Plus de vingt ans de préparatifs (Le Monde diplomatique, juin 2014) Tout comprendre au traité Europe/Etats-Unis. Los Deportados del TLC (Les déportés du libre échange) Marie-Monique Robin. Matthias Fekl : "Le Parlement français aura le dernier mot" Couverture du numéro de "Marianne" du 11 avril 2014 consacré au traité transatlantique.

Matthias Fekl : "Le Parlement français aura le dernier mot"

Marianne : Le 17 septembre dernier vous annonciez devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée que « l’une de [vos] toutes premières décisions a été d’écrire à la Commission européenne, au nom de la France » afin « de faire toute la transparence sur les mandats de négociations » devant conduire au fameux et controversé traité transatlantique.

Vous ajoutiez : « Il ne peut plus y avoir de mandat secret de négociation ». L’ambition est louable, mais le mandat de négociation a déjà été révélé par la presse… Matthias Fekl : Ma première décision en tant que secrétaire d’Etat auprès de Laurent Fabius a été, vous l’avez dit, de relayer la demande de la France, avec beaucoup d’insistance, sur la transparence des mandats. Nous avons obtenu gain de cause début octobre. Bien sûr, demander la publication d’un mandat qui avait déjà fuité dans la presse, ça peut ne pas sembler révolutionnaire. Traité transatlantique : le mythe des créations d'emplois. La galaxie hétéroclite des anti-traités de libre-échange. Cécilia Malmström s'emploie à déminer le traité transatlantique. TAFTA _ Mandate _ 20130617.pdf. Hollande et Obama veulent aller vite sur le libre-échange. Par Julien Ponthus WASHINGTON (Reuters) - François Hollande et Barack Obama ont mis mardi la négociation rapide d'un accord de libre-échange transatlantique au sommet des priorités d'un partenariat franco-américain, qui n'a, selon les mots du président américain, jamais été aussi vigoureux.

Hollande et Obama veulent aller vite sur le libre-échange

Reçu avec faste à la Maison Blanche pour une visite d'Etat de trois jours, le président français a fait valoir que les Etats-Unis et l'Union européenne avaient tout intérêt à aller vite pour conclure. "Nous avons tout à gagner à aller vite. Sinon, nous savons bien qu'il y aura une accumulation de peurs, de menaces, de crispations", a estimé le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse commune avec Barack Obama. Traité transatlantique : les coupables hésitations françaises. Conférence de presse de François Hollande et Barack Obama à Washington, le 11 février 2014.

Traité transatlantique : les coupables hésitations françaises

(Chip Somodevilla/ AFP) Les négociations du traité transatlantique Tafta/TTIP ont commencé à l'été 2013, mais elles ne sont devenu un sujet du débat politique français qu'un an plus tard, quand les écologistes, le Front de gauche et le Front national en ont fait l'axe majeur de leur campagne pour les élections européennes du 25 mai 2014. Un événement qui n'a pas fait bouger les lignes au sein du gouvernement français, qui entretient depuis un an et demi une communication aussi discrète que changeante sur cette négociation controversée.

Une valse de ministres… Pierre Moscovici, Nicole Bricq, Fleur Pellerin, Thomas Thévenoud et Matthias Fekl, les cinq ministres successivement chargés du commerce extérieur au gouvernement. Depuis l'arrivée de François Hollande à l'Elysée, cinq personnes se sont succédées au portefeuille du commerce extérieur, chargé de suivre les négociations du Tafta/TTIP : TTIP: le document de travail de la Commission enfin rendu public (officiellement) C'est un jour à marquer d'une pierre blanche.

TTIP: le document de travail de la Commission enfin rendu public (officiellement)

Le mandat de négociation de la Commission européenne pour le très controversé accord de libre-échange avec les États-Unis (TTIP ou Tafta) a été rendu public ce jeudi 9 octobre. Rome a donc fait plier Bruxelles. Le traité Tafta va-t-il délocaliser notre justice à Washington ? Pourquoi il faut s’intéresser au traité transatlantique. Ses adversaires le désignent par l'acronyme Tafta, pour Transatlantic free trade agreement.

Pourquoi il faut s’intéresser au traité transatlantique

Ses partisans préfèrent utiliser son nom officiel, le très barbant TTIP, pour Transatlantic trade and investment partnership. Vous le connaissez plus probablement sous l'appellation « traité transatlantique ». A priori, ce projet de zone de libre-échange entre l'Europe et les Etats-Unis n'a rien pour attirer votre attention. Voilà pourtant trois raisons pour lesquelles vous devriez vous y intéresser.

Si vous ne connaissez absolument rien au sujet, vous pouvez commencer par le dossier des Décodeurs paru en mai dernier 1. TiSA : les trois dangers du nouvel accord mondial de libéralisation. Après le traité transatlantique TTIP/Tafta, voilà un nouvel acronyme qui fait trembler les ONG et la gauche radicale : TiSA, pour Trade in Services Agreement, ou Accord sur le commerce des services en français.

TiSA : les trois dangers du nouvel accord mondial de libéralisation

Pour le découvrir : Accord TiSA : quand le libéralisme revient par la porte de derrière Une brèche vient de s'ouvrir dans le secret des négociations, jusqu'alors très opaques, de cet accord de libéralisation qui rassemble une cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis et l'Union européenne. WikiLeaks a fait fuiter le mois dernier un document de travail datant d'avril 2014, portant sur le chapitre des services financiers.

S'il ne s'agit pas du texte définitif, puisque les négociations sont encore en cours, il permet de se faire une idée sur ce à quoi pourrait ressembler l'accord. 1. Ce qui ouvrira la possibilité de libéraliser par défaut tous les nouveaux secteurs de l'économie, de la santé à l'éducation, en passant par l'énergie. L'accord transatlantique, contre la démocratie. Pour Raquel Garrido, candidate Front de gauche aux européennes (1), le traité de libre-échange en projet entre les Etats-Unis et l'UE « signe tout simplement la fin de l’idée européenne. Sa dissolution définitive. » Non au Marché Transatlantique ! #TAFTA #TTIP. Traité transatlantique : le mythe des créations d'emplois.

Pourquoi le traité de libre-échange constitue une menace pour le droit du travail et l'action syndicale. La zone de libre échange, en cours de négociation entre l’Union européenne et les États-Unis, risque de mettre à mal les normes environnementales et sanitaires européennes, et de permettre aux multinationales de porter plainte contre les États européens.