background preloader

Bib. & IL - BBF

Bib. & IL - BBF
De nombreuses publications analysent le développement de la Société de l’information en lien avec les évolutions technologiques depuis les années 1960 (microprocesseurs, réseaux numériques, ordinateurs et surtout Internet). Ces « nouvelles technologies » permettent et induisent une mise en réseau de données dans un cadre mondial depuis une bonne dizaine d’années. Nous nous trouvons dans une situation d’offre exponentielle d’information. Mais, paradoxalement, alors qu’une grande attention et de forts moyens sont accordés à la mise en place des infrastructures permettant l’accès à cette information, peu de personnes en dehors des professionnels de l’information semblent prendre conscience que rien n’est, en fait, directement accessible. La profusion de savoirs et d’informations véhiculés suppose des citoyens ayant la capacité d’identifier leur besoin d’information, de sélectionner celle-ci, de l’évaluer pour enfin l’utiliser. Pour S. et, pour certains, qui vont plus loin : S. P. Évaluation

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2005-02-0042-007

Related:  Compétences Informationnellesdes pratiques pédagogiquesInformation literacyculture informationnelle

Voyage en Infolit Passer quelques mois dans une bibliothèque américaine, découvrir d’autres modes de fonctionnement, de pensée, questionner et comparer avec l’organisation française, telle est l’opportunité qu’offrent les bourses Fulbright à tout professionnel en poste depuis au moins cinq ans. Étant coresponsable depuis quelques années du service Formist (Formation à l’information scientifique et technique) de l’Enssib et particulièrement impliquée dans le volet international de ce service, il m’a semblé intéressant d’aller étudier le système américain de formation des étudiants à la maîtrise de l’information. Les États-Unis sont en effet pionniers dans ces formations. Ce sont eux, également, qui ont créé le concept d’Information Literacy et l’ont défini 2.

E-learning, les 5 alertes de Meirieu Avec l'avènement du numérique, les pédagogues ont dû relever plus d'un défi. Comment intégrer les nouvelles technologies aux apprentissages ? S'agit-il d'une simple amélioration de l'existant, d'une plus-value qui rehausse la qualité de l'enseignement et de la formation ou carrément d'une refonte de nos prestations face à une génération hyper connectée ? Enrichissement du présentiel, hybridation des contenus, FAD, e-learning, applications portables et autres tablettes, réseaux sociaux etc., autant d'outils, de pratiques et d'usages qu'institutions et enseignants ne peuvent plus ignorer sans risquer d'être décalés par rapport au cours actuel des choses.

Littératies informationnelles, médiatiques et numériques : de la concurrence à la convergence Notes «?Nous pouvons considérer comme des textes une affiche et le jeu qu’elle établit entre images et mots écrits, l’organisation de l’écran d’accueil de notre ordinateur?[...], le découpage reconnaissable d’un journal télévisé. Parle de texte, c’est simplement indiquer qu’une forme générale doit organiser un espace d’expression pour qu’il soit lisible, que les messages ne nous parviennent que sous une forme matérielle, concrète, organisée. Littératie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'article doit être débarrassé d'une partie de son jargon (indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Sa qualité peut être largement améliorée en utilisant un vocabulaire plus directement compréhensible.

Compétence informationnelle Un article de Wiki Paris Descartes. Des clés pour comprendre l'Université numérique Compétence informationnelle (ou Maîtrise de l'information ou Culture informationnelle ou Culture de l'information ) (En anglais : Information competency ou Information literacy ) « L'expression « Compétences informationnelles » désigne en fait l’ensemble des compétences permettant à une personne d’évoluer dans la société du savoir et d’utiliser l’ information de façon critique en vue de répondre à un besoin, qu’il s’agisse de résoudre un problème, de prendre une décision, de développer ses connaissances , de créer un document, une oeuvre ou un produit ou, plus simplement, de poursuivre sa formation. » (Direction des bibliothèques, 2004)

Les MOOCs d'équipes débarquent ! Ah, les MOOCs ! On s'en éloigne un moment et quand on revient, un nouvel épisode est déjà commencé ! L'épisode de la semaine s'appelle "MOOCs d'équipes". Quoi de nouveau là-dedans, allez-vous dire. Personne (ou presque...) ne se lance tout seul dans la conception et l'animation d'un cours massif ouvert en ligne ! Vous avez raison.

La culture de l’information : Quelles « litéracies » pour quelles conceptions de l’information La culture de l’information : Quelles « littératies » pour quelles conceptions de l’information ? Olivier Le Deuff Ingénieur d’études. Doctorant en sciences de l’information et de la communication. URFIST-CI : un combat ! 9 mai 2006 Articuler la réflexion Secondaire / Supérieur Françoise CHAPRON Maître de conférences IUFM Rouen Laboratoire CIVIIC- Université de Rouen Depuis mars 2003, et dès la préparation des Assises nationales de l’éducation à l’information, dont la coordination était assurée par Claire Panijel de l’URFIST de Paris, de nombreux contacts ont été noués entre chercheurs et praticiens enseignants et bibliothécaires, autour de la nécessité de développer une « Education à l’information », terme initialement proposé par Y.F.

Un MOOC, kesako? Les MOOC, ou Massive Open Online Courses, ont reçu une attention considérable depuis que des universités comme Stanford, Harvard ou le MIT ont commencé à organiser gratuitement ces cours en ligne fin 2011. En moins d’un an, trois millions d’internautes se sont inscrits à Coursera, la principale plate-forme d’hébergement de MOOC, une croissance quatre fois supérieure à celle de Facebook à ses débuts. Les médias commencent à s’y intéresser, et le phénomène est pris au sérieux par les établissements d’enseignement supérieur, comme par les organismes de formation ou même les grosses entreprises. Du fait de la relative nouveauté du concept, il règne une certaine confusion sur la définition : de nombreux cours ou ressources pédagogiques en ligne sont qualifiés, parfois à tort de MOOC.

Related: