background preloader

Pratiques numériques des jeunes

Facebook Twitter

Effets de l’exposition des enfants et des jeunes aux écrans. Les écrans font aujourd’hui partie du quotidien.

Effets de l’exposition des enfants et des jeunes aux écrans

La littérature apporte des éléments contradictoires sur l’effet des écrans sur le développement cognitif de l’enfant, ses apprentissages, et sur les troubles de la santé mentale. Les effets sur le sommeil sont établis et sont plus importants si le temps d’utilisation augmente. Les comportements associés aux écrans sont responsables de l’augmentation du surpoids : prises alimentaires augmentées, temps de sommeil réduit et de qualité altérée. Les chercheurs font état d’un risque significatif lorsque les enfants et les adolescents ont accès à des contenus sexuels, pornographiques ou violents. INJEP. Ce rapport de recherche vise à décrire, de manière résolument qualitative, les pratiques culturelles de jeunes de milieux populaires résidant dans les quartiers populaires de villes moyennes, aux abords de Paris et de Lyon – de la proche banlieue aux limites de l’agglomération.

INJEP

Dans les catégories analytiques et méthodologiques qu’elle convoque, elle emprunte à une riche tradition de recherche en sociologie de la culture, qu’il s’agisse des modes de réception de genres littéraires et cinématographiques ou de l’effet d’un capital culturel dans les usages et appropriations des loisirs, des années 1970 ) aux années 2010 et 2020, des travaux sur les pratiques de lecture des étudiant.e.s en école préparatoire littéraire, ou encore sur la réception des littératures de l’imaginaire (science-fiction et fantasy) parmi les jeunes adultes âgés de 20 à 30 ans.

Sondage : Instagram, toujours numéro 1 dans le cœur des jeunes. Depuis de nombreuses années, les réseaux sociaux ont une place importante dans la vie des jeunes.

Sondage : Instagram, toujours numéro 1 dans le cœur des jeunes

Mais comment s’en servent-ils ? Découvrez les applications que la génération Z utilise le plus, le temps qu’elle y passe et bien plus encore à travers notre enquête menée auprès de 4682 répondants âgés de 16 à 25 ans ! Crédit Diplomeo Quatre ans après son premier sondage portant sur les réseaux sociaux, Parole aux Jeunes by Diplomeo continue d’enquêter sur les pratiques de la jeunesse en ce qui concerne le web, ainsi que l’impact que ces dernières peuvent avoir sur leur quotidien. Étude sur les jeunes et les réseaux sociaux : 72 % des 16-18 ans n'utilisent pas Facebook. Découvrez comment la génération Z utilise les réseaux sociaux en 2021.

Étude sur les jeunes et les réseaux sociaux : 72 % des 16-18 ans n'utilisent pas Facebook

Chute libre de Facebook, montée en flèche de TikTok. © Diplomeo Cette étude a été menée par Diplomeo (groupe HelloWork, éditeur du BDM) auprès de 4682 répondants âgés de 16 à 25 ans entre décembre 2020 et janvier 2021. Ce que les adolescents font de leurs smartphones : le cas des colonies de vacances - Laboratoire d'Analyse et de Décryptage du Numérique. 40parents. Dopamine. Une mini-série pour décortiquer l'addiction aux applis mobiles. Article mis à jour le 21 août 2020 par Fidel Navamuel Comment nos applications mobiles préférées nous rendent-elles complètement accros ?

Dopamine. Une mini-série pour décortiquer l'addiction aux applis mobiles

Comment se développe l’addiction aux applis mobiles chez nos élèves ? La réponse est simple. Parce qu’elles ont été conçues pour cela. C’est ce que démontre la web-série Dopamine diffusée l’an dernier par Arte. Je suis inexcusable d’avoir raté cette série de huit épisodes proposée par Arte avec le réseau Canopé l’an dernier. Certaines applications sécrètent une molécule dans notre cerveau : la dopamine C’est le nom de la série. En 8 épisodes d’une dizaine de minutes chacun, Arte décrypte l’addiction aux applis mobiles.

Des applis connues, la base, pour capter votre attention et activer dans le cerveau la molécule responsable du plaisir, de la motivation, et de l’addiction : la dopamine. Une série en huit épisodes pour tous les publics Dopamine est un excellent travail qui a nécessité plusieurs mois de recherches de la part de son auteur. Hey mec, tu vis dans le monde ou pas ?! Adolescents et objets connectés - Université de Rouen Normandie. Hey mec, tu vis dans le monde ou pas ?!

Hey mec, tu vis dans le monde ou pas ?! Adolescents et objets connectés - Université de Rouen Normandie

Adolescents et objets connectés « Hey Mec, tu vis dans le monde ou pas ?! » : Cette réponse, c’est celle que Morgan, 17 ans, apporte lorsque je lui demande lors d’un entretien ce qu’il pense des discours alertant les internautes sur le contrôle opéré par les objets connectés. Lesjeunesetlenumerique.fr/ Explique à ton prof. La « génération iPhone » est-elle si différente des précédentes ? Elle les appelle « génération iGen » : nés à partir de 1995, « ils ont grandi avec les téléphones portables, avaient un compte Instagram avant d’entrer au lycée et ne se souviennent pas de l’époque avant Internet.»

La « génération iPhone » est-elle si différente des précédentes ?

Jean M. L'usage du smartphone et des réseaux sociaux chez les adolescents en 2018. L’usage des appareils mobiles et des plateformes sociales chez les adolescents provoque chez certains parents doutes et préoccupation. C’est pour cette première raison que l’institut Common Sense a mené une étude auprès de milliers d’adolescents entre 13 et 17 ans pour connaître leurs habitudes, leurs usages et leurs comportements sur leur mobile et les réseaux sociaux. Le centre de recherche a corroboré les données qu’il avait obtenu en 2012 à celles de 2018 pour déterminer l’évolution de l’expérience des adolescents. 81 % des adolescents utilisent les réseaux sociaux.

Sur les réseaux sociaux, les jeunes trouvent des informations « que l’on ne voit pas ailleurs » « Cela fait plusieurs années que je n’ai plus la télévision. » Depuis qu’il a quitté le domicile familial, en 2009, Quentin Duval, un ingénieur trentenaire, ne s’informe plus que par l’entremise de Facebook et des médias auxquels il est abonné. La démocratisation des smartphones – près de 95 % des 15-34 ans en sont équipés, contre 65 % dans le reste de la population – a sonné le glas du petit écran chez les jeunes. Si Adrien, lycéen de 15 ans, sacrifie encore au rite du « 20 heures », cela tient à une raison simple : « C’est le journal que mes parents regardent. Ils suivent très peu les chaînes d’information en continu. C’est mon seul lien avec la télévision. » La génération Netflix s’impose, du nom du service de vidéo à la demande payant permettant de regarder des séries et des films n’importe où, n’importe quand.

Les 11-18 et les réseaux sociaux. Les adolescents ont remplacé la lecture par les réseaux sociaux. L'association américaine de psychologie a examiné le comportement d'un million d'enfants et adolescents sur 40 ans.

Les adolescents ont remplacé la lecture par les réseaux sociaux

Une durée et un panel assez exceptionnels. Conclusion de cette étude : la multiplication des écrans nuit bien à la lecture sur papier et même à la lecture tout court. Les jeunes concernés par ce suivi au long cours ont entre 14 et 18 ans et sont scolarisés de la huitième à la douzième dans le système américain, ce qui fait en gros de la troisième à la terminale en France. Selon cette étude (Psychologie de la culture des médias populaires Tendances de l’utilisation des médias par les adolescents américains, 1976-2016), en dix ans, entre 2006 et 2016, les jeunes de 18 ans ont consacré deux fois plus de temps à Internet. Facebook, Instagram ou Snapchat ? Chez les ados américains, le choix du réseau social dépend des revenus des parents.

RÉSEAUX SOCIAUX - Facebook n’est plus la plateforme en ligne la plus populaire chez les adolescents.

Facebook, Instagram ou Snapchat ? Chez les ados américains, le choix du réseau social dépend des revenus des parents

Selon une étude américaine, les réseaux sociaux "d’images" comme Snapchat ou Instagram arrivent désormais en première place. Mais si on observe les résultats récoltés par le Pew Research Center, on comprend que le choix du réseau social dépend en fait surtout de la classe sociale. 17 août 21:06 - Felicia Sideris Réseau social rimerait avec classe sociale. Selon le Pew Research Center (PRC), la part des adolescents utilisant Facebook a diminué de 20 points de pourcentage en trois ans. Snapchat, Instagram: que font les 11-12 ans sur leurs réseaux sociaux préférés?

Eux, ce sont les "social natives".

Snapchat, Instagram: que font les 11-12 ans sur leurs réseaux sociaux préférés?

La génération qui suit les "digital natives", nés avec le web. Quelle est l'appli préférée des ados ? Snapchat, Youtube, Instagram. Adieu Facebook, les applications préférées des ados sont Snapchat, Youtube et Instagram. Une étude de l’association Génération Numérique sur les 11-18 ans nous en dit plus sur les usages numériques des adolescents. Cette étude se base sur un questionnaire en ligne que plus de 11 000 adolescents de 11 ans à 18 ans ont rempli. Devenir un utilisateur averti du web se joue au début du collège. Ado-Numericus geek ou simple consommateur du web ? L’adolescent d’aujourd’hui est au centre de nombreux débats sur ses pratiques numériques. On fait le point. Ces ados qui refusent l’hyperconnexion. Temps de lecture: 10 min. Les usages des 10-13 ans, ces clandestins du web social.

Par Barbara Chazelle, France Télévisions, Prospective et MediaLab de l'Information. Addiction à la technologie : la faute aux designers ? C’est un sujet essentiel sur lequel vont plancher professionnels et chercheurs lors d’Ethics by Design, la première conférence française dédiée à la conception numérique durable, qui se tient ce vendredi 12 mai à l’Ecole Normale Supérieure de Lyon. Au coeur de cette journée de réflexion, l’idée que nos comportements compulsifs et addictifs envers le numérique, et nos smartphones en particulier, sont étroitement liés à la responsabilité de ceux qui en conçoivent les interfaces.

Internet fait perdre 11 jours d'école par an. Voici comment les jeunes français consomment de l'information sur Facebook. Temps de lecture: 7 min Facebook est devenu un lieu central des activités culturelles, informationnelles et communicationnelles sur internet. Au troisième trimestre 2016, d’après les chiffres communiqués par Facebook, il y aurait 30 millions d’utilisateurs actifs mensuels en France dont 24 millions sur le mobile (et 20 millions d’utilisateurs actifs quotidiens).

L’info chez les jeunes : à l’heure de l’infobésité, comment s’informent-ils ? Soumis par INTERNET SANS C... le mar, 14/03/2017 - 15:57 A l’heure de l’explosion des réseaux sociaux, la jeune génération semble composer avec la multiplication des sources et moyens d’information qu’elle a désormais à sa disposition. Publié début mars, le rapport de la fondation Knight donne à comprendre les pratiques informationnelles des jeunes. Veille et Analyses de l'ifé. Anne Cordier : Culture numérique : L'enseignant reste un passeur. Quelles modifications le numérique apporte-il au développement intellectuel et personnel de l'enfant ? Quel doit être le rôle de l'enseignant? Et quelle place pour le professeur documentaliste ?

Anne Cordier, auteure de "Grandir connectés", répond... Étude Ipsos : les jeunes, Internet et les réseaux sociaux. L’institut Ipsos a réalisé une étude pour mieux cerner l’usage des nouvelles technologies par les jeunes de moins de 19 ans. Quelles sont les pratiques numériques des jeunes (dossier) CEMEA - Enfants Ecrans Jeunes et Médias. Suite à la publication des résultats de la première enquête quantitative en 2014, des entretiens qualitatifs ont été conduits en mars 2015 auprès de 50 jeunes de 16-17 ans, fréquentant des filières professionnalisantes et ayant bénéficié du dispositif « Éducation aux écrans ».