background preloader

Pratiques numériques des jeunes

Facebook Twitter

Voici comment les jeunes français consomment de l'information sur Facebook. Facebook est devenu un lieu central des activités culturelles, informationnelles et communicationnelles sur internet.

Voici comment les jeunes français consomment de l'information sur Facebook

Au troisième trimestre 2016, d’après les chiffres communiqués par Facebook, il y aurait 30 millions d’utilisateurs actifs mensuels en France dont 24 millions sur le mobile (et 20 millions d’utilisateurs actifs quotidiens). De quoi encourager institutions, associations et médias à l’investir pour y promouvoir et y véhiculer les contenus qu’elles produisent. L’exposition à l’information peut y être volontaire (abonnements à des pages médias) ou accidentelle: un ami qui interagit avec un contenu d’actualité (like, partage, commentaire) et donc nous y expose dans notre fil d’actualités, ou alors un groupe auquel on est abonné qui va poster un contenu et/ou chercher à en discuter. L’info chez les jeunes : à l’heure de l’infobésité, comment s’informent-ils ? Soumis par INTERNET SANS C... le mar, 14/03/2017 - 15:57 A l’heure de l’explosion des réseaux sociaux, la jeune génération semble composer avec la multiplication des sources et moyens d’information qu’elle a désormais à sa disposition.

L’info chez les jeunes : à l’heure de l’infobésité, comment s’informent-ils ?

Publié début mars, le rapport de la fondation Knight donne à comprendre les pratiques informationnelles des jeunes. Entre Juin et juillet 2016, la fondation a étudié les comportements des jeunes adultes américains de 14 à 24 ans vis-à-vis de l’information et s’est intéressée à l’influence des smartphones, des réseaux sociaux, et des algorithmes sur leurs habitudes de lecture dans un rapport « How youth navigate the news landscape». « L’info par accident » La jeune génération rencontre l’information « par accident » en parcourant les plateformes. Confiance en berne et stratégie d’évitement De nombreuses déclarations font état d’un relativisme accru, la jeune génération semble tenir pour acquis qu'il n'y a pas d'information objective.

Veille et Analyses de l'ifé. Dossier de veille de l'IFÉ : EMI : partir des pratiques des élèves N°115, janvier 2017 Auteur(s) : Joubaire Claire Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Résumé : Ce Dossier de veille interroge la notion d’éducation aux médias et à l’information, et présente des travaux de recherche récents qui permettent de cerner les contours des pratiques médiatiques et informationnelles des élèves, en mettant en cause les stéréotypes associés aux générations familiarisées au numérique depuis l’enfance.

Veille et Analyses de l'ifé

La première partie retrace l’histoire de l’émergence de la notion d’éducation aux médias et à l’information (EMI) afin de la définir. La seconde partie du dossier présente, sans volonté d’exhaustivité, des travaux récents cherchant à cerner les pratiques médiatiques et informationnelles des élèves, en particulier du secondaire. Abstract : This Dossier de veille tries to define Media and Information Literacy. Pour citer ce dossier : Joubaire Claire (2017). Anne Cordier : Culture numérique : L'enseignant reste un passeur.

Quelles modifications le numérique apporte-il au développement intellectuel et personnel de l'enfant ?

Anne Cordier : Culture numérique : L'enseignant reste un passeur

Quel doit être le rôle de l'enseignant? Et quelle place pour le professeur documentaliste ? Anne Cordier, auteure de "Grandir connectés", répond... Peut-on dire qu'aujourd'hui l'usage du numérique fait partie des rites de passage des jeunes ? Un rite de passage peut-être pas, mais une modification de la vie sociale probablement.

Étude Ipsos : les jeunes, Internet et les réseaux sociaux. L’institut Ipsos a réalisé une étude pour mieux cerner l’usage des nouvelles technologies par les jeunes de moins de 19 ans.

Étude Ipsos : les jeunes, Internet et les réseaux sociaux

Le constat est sans appel : l’hyper-connexion des jeunes s’intensifie. 13h30 par semaine sur Internet pour les 13-19 ans Les adolescents (13-19 ans) passent en moyenne 13h30 par semaine sur Internet en 2015, contre 12h20 en 2012. Cette augmentation est également décelée chez les plus jeunes : 5h30 pour les 7-12 ans contre 4h50 en 2012, et même 3h40 contre 2h10 en 2012 pour les enfants de 1 à 6 ans. Les enfants de plus en plus équipés Malgré l’augmentation de la taille des écrans de smartphones, les tablettes ont toujours la cote dans les foyers qui accueillent des enfants. Du côté des autres appareils, les 13-19 ans sont particulièrement mieux lotis que les plus jeunes pour le smartphone (68% vs. 12%), la télévision (41% vs. 17%) et l’ordinateur (73% vs. 20%).

Quelles sont les pratiques numériques des jeunes (dossier) Grande question de notre temps : que font les jeunes sur Internet ?

Quelles sont les pratiques numériques des jeunes (dossier)

Quelles sont leurs pratiques numériques ? À cette question, bien des études et sondages essayent de répondre. Pour faciliter la compréhension du sujet, Michel Guillou (spécialiste du numérique éducatif – TICE) a mis en ligne la présentation Pratiques numériques médiatiques des jeunes, enjeux et perspectives, un dossier riche d’informations sur les publics jeunes et leur relation aux technologies. Données chiffrées et actualisées En effet, il a été capitalisé des données chiffrées issues d’enquêtes et études récentes afin de mettre en exergue ce qui caractérise les usages technologiques des jeunes en France avec le souci de mieux comprendre la diversité de qui ils sont, leurs envies et leur attitude vis-à-vis du numérique. En complément, on peut régulièrement consulter le blog de l’auteur qui propose une lecture et analyse critique de l‘éducation aux médias numériques.

CEMEA - Enfants Ecrans Jeunes et Médias. Observatoire des pratiques numériques des jeunes.

CEMEA - Enfants Ecrans Jeunes et Médias

Deuxième étude. Les pratiques numériques des jeunes : quels accompagnements consolider ? Suite à la publication des résultats de la première enquête quantitative en 2014, des entretiens qualitatifs ont été conduits en mars 2015 auprès de 50 jeunes de 16-17 ans, fréquentant des filières professionnalisantes et ayant bénéficié du dispositif « Éducation aux écrans ». Ils permettent de mieux comprendre la configuration des pratiques et la réalité des risques encourus par ces adolescents et de mieux dessiner les accompagnements à consolider. Ce sont les résultats de cette deuxième enquête qui seront présentés dans ce rapport. L’enquête qualitative réalisée en 2015 auprès de jeunes engagés dans des filières professionnalisantes a approfondi les modalités d’usage des réseaux sociaux et a permis de dresser 6 constats : 1. 2. 3. 4. 5. 6. Lire la suite de ces travaux en téléchargeant l’étude complète ci-dessous.