background preloader

Marchés financiers

Facebook Twitter

Transfert Banque de France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Transfert Banque de France

Le système Transfert Banque de France (TBF) est un système à règlement brut en temps réel (RBTR ou en anglais RTGS), qui constitue la composante française de TARGET. Les participants accèdent à TBF via le réseau SWIFT et la plate-forme de la Centrale des règlements interbancaires (CRI). Cette dernière supporte aussi le second système de paiement de gros montant en France : Paris Net Settlement (PNS). Le système TBF, géré par la Banque de France a fonctionné à partir de 1997 et jusqu'au 15 février 2008 pour être remplacé par TARGET2 (TARGET). Fonctionnement[modifier | modifier le code] Participants[modifier | modifier le code] Les établissements de crédit et assimilés peuvent utiliser TBF pour traiter leurs opérations ou celles de leurs clients. Participant direct : en signant la lettre d'Adhésion participant direct à la C.R.I.

Bluenext. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bluenext

Finance du carbone. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Finance du carbone

La finance du carbone est née d'une jonction entre les domaines de l'environnement et de l'énergie. Ces deux secteurs sont amenés à se développer au cours des années à venir. Dans un contexte d'accroissement de la demande énergétique mondiale, ainsi que du prix des ressources naturelles, la finance du carbone a pour objectif de diminuer la dépendance aux énergies fossiles, et notamment la dépendance au pétrole. La prise de conscience de l'impact du développement humain sur l'environnement est une nécessité révélée par des changements visibles dont les impacts économiques peuvent s'avérer dommageables à la prospérité collective, et à la création de richesse à l'échelle planétaire[1].

Category:Banking. Corporate Power Facts and Stats. Author and Page information Concentration of transnational companies In September 2011, an analysis of over 43,000 transnational corporations (TNCs) has identified a relatively small group of companies, mainly banks, with disproportionate power over the global economy.

Corporate Power Facts and Stats

Of those companies, There was a core of 1318 companies with interlocking ownershipThe 1318 companies represents around 60 per cent of global revenues by collectively owning through their shares the majority of the world’s large blue chip and manufacturing firms — the “real” economyAn even tighter 147 (about 1%) of these were described as “super entities” that controlled 40 per cent of the total wealth in the network.

The top 50 companies are as follows: Interestingly, almost half are American. The capitalist network that runs the world - physics-math - 19 October 2011. AS PROTESTS against financial power sweep the world this week, science may have confirmed the protesters' worst fears.

the capitalist network that runs the world - physics-math - 19 October 2011

An analysis of the relationships between 43,000 transnational corporations has identified a relatively small group of companies, mainly banks, with disproportionate power over the global economy. The study's assumptions have attracted some criticism, but complex systems analysts contacted by New Scientist say it is a unique effort to untangle control in the global economy. Pushing the analysis further, they say, could help to identify ways of making global capitalism more stable. Network of global corporate control. Contrat à terme. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Contrat à terme

International Financial Reporting Standards. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

International Financial Reporting Standards

Les normes internationales d'information financière, plus connues au sein de la profession comptable et financière sous leur nom anglais de International Financial Reporting Standards ou IFRS sont des normes comptables, élaborées par le Bureau des standards comptables internationaux (International Accounting Standards Board ou IASB en anglais) destinées aux entreprises cotées ou faisant appel à des investisseurs afin d’harmoniser la présentation et la clarté de leurs états financiers.

Enjeux des IFRS[modifier | modifier le code] Les normes comptables créent des indicateurs qui orientent les marchés et leur interprétation, parfois critiquées pour leur soumission au PIB et leur difficulté à intégrer les externalités sociales et environnementales, voire présentées comme les instruments du capitalisme financier[1]. Forex.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Forex

Le mot « Forex » est issu de la contraction des termes anglais Foreign Exchange. Importance économique[modifier | modifier le code] Ce marché, mondial par nature, est le deuxième marché financier de la planète en volume global, derrière celui des taux d'intérêt. Il est néanmoins le plus concentré et le premier pour la liquidité des produits les plus traités, comme la parité euro/dollar : le volume quotidien moyen des échanges était en 2007, de 3 210 milliards de dollars américains, soit une augmentation de 71 % des volumes par rapport à l'étude précédente de 2004.

Tous les chiffres qui suivent sont issus de l'étude triennale réalisée sur le marché des changes par la Banque des règlements internationaux (BRI) : Leveraged buy-out. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Leveraged buy-out

Le leveraged buy-out, abrégé en LBO, terme anglais pour acquisition avec effet de levier, ou encore acquisition par emprunt[1] ou rachat d'entreprise par endettement[1], est une technique financière parfois utilisée pour acheter une entreprise. Histoire[modifier | modifier le code] Encore rares auparavant, les LBO ont connu un boom dans les années 1980 sous l'impulsion d'investisseurs comme Jerome Kohlberg et Henry Kravis ou encore William E. Simon, l'ex-secrétaire au Trésor de Richard Nixon, qui rachète le fabricant de cartes de vœux Gibson Greetings, pour 80 millions de sterling, essentiellement financés par de la dette.

Marché obligataire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marché obligataire

Le marché obligataire est le marché sur lequel les entreprises ainsi que les États se financent. Produit dérivé financier. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Produits dérivés financiers : 1) Produits fermes 11) Forwards (Contrat de gré à gré) 12) Futures (Contrat à terme) 13) Swaps (Échange financier) 2) Produits optionnels 21) Options et Warrants 22) Credit default swap (couvertures de défaillance) – bouche42

Un produit dérivé ou contrat dérivé ou encore derivative product est un instrument financier (IAS 39) : dont la valeur fluctue en fonction de l'évolution du taux ou du prix d'un produit appelé sous-jacent ;qui ne requiert aucun placement net initial ou peu significatif ;dont le règlement s'effectue à une date future. Il s'agit d'un contrat entre deux parties, un acheteur et un vendeur, qui fixe des flux financiers futurs fondés sur ceux d'un actif sous-jacent, réel ou théorique, généralement financier. Les transactions sur les produits dérivés sont en forte croissance depuis le début des années 1980 et représentent désormais l'essentiel de l'activité des marchés financiers. En 2004, l'ISDA a relevé une croissance annuelle de 29 % pour les dérivés sur produits de taux d'intérêt et de 21 % pour les dérivés sur actions et indices d'actions. Option (finance) Options valuation is a topic of ongoing research in academic and practical finance.

In basic terms, the value of an option is commonly decomposed into two parts: The first part is the intrinsic value, which is defined as the difference between the market value of the underlying and the strike price of the given option.The second part is the time value, which depends on a set of other factors which, through a multi-variable, non-linear interrelationship, reflect the discounted expected value of that difference at expiration. Option. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Repo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un repo, dont le nom juridique français est pension livrée, est le surnom mondialement utilisé qui a été donné aux États-Unis aux repurchase agreements, ou accords de rachat ou opérations de pension, importants instruments financiers du marché monétaire.

Introduction[modifier | modifier le code] Au départ, une partie A, souvent le client, cède temporairement des titres qui lui appartiennent auprès d'une partie B en effectuant un transfert réel de propriété. On dit que A « met en pension » ses titres et que B réalise une « prise de/en pension » des titres. Taux d'intérêt. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le taux d'intérêt dit nominal correspond au taux tel qu'établi au moment de la conclusion du prêt. Le taux d'intérêt dit réel mesure la charge d'intérêt qui s'applique en réalité au prêt concerné compte tenu de l'évolution des prix. Le taux d'intérêt peut être convenu pour une valeur fixe — constante sur toute la durée du prêt — ou pour une valeur variable. Marché monétaire.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La monnaie : résumé. Souvent reviennent les mêmes questions, les mêmes erreurs, les mêmes incompréhensions, les mêmes arguments erronés. Le but de ce court article est de tenter de vulgariser, aussi simplement qu'il se peut et sans trop entrer dans les détails, la « fabrication moderne de la monnaie ». Sortir de l’euro, et puis? Par Rudo de Ruijter, Chercheur indépendant, Pays-Bas L'euro est une monnaie très pratique, mais elle fait des millions de victimes.

Cet article explique d’une façon simple pourquoi l’euro ne peut pas marcher et expose les avantages d’un passage vers un système d’argent d’État. - Non, la coopération Européenne ne s’arrêtera pas sans l’euro! - Et oui, nous serions bien mieux avec de l’argent d’État!