background preloader

Les 4 piliers de l’apprentissage d’après les neurosciences

Les 4 piliers de l’apprentissage d’après les neurosciences
D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique. Stanislas Dehaene ajoute que l’attention sert à sélectionner les informations, module massivement l’activité cérébrale et facilite l’apprentissage. Mais l’attention peut être sélective. Quelles conséquences pour l’enseignement ? 2. Stanislas Dehaene écrit : 3. 4.

http://r-eveillez-vous.fr/les-4-piliers-de-lapprentissage-dapres-les-neurosciences/

Related:  neuroscienceseducacionpsy acognitif`test 1018

Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation – Formation 3.0 Quels sont les principes de mémorisation utilisés dans les arts de la mémoire ? Comment mémoriser des quantités d’informations sans se tromper ? Quel rôle peuvent encore jouer les arts de la mémoire à l’ère numérique ? Ce sont quelques questions que je me pose depuis quelques années. Et sur lesquelles je voudrais échanger avec vous au cours d’une nouvelle série d’articles. Actualités - Guide sur le climat scolaire et médiation par les pairs à l'école primaire Un guide en 7 axes Le guide sur le climat scolaire constitue un vade-mecum pour tous ceux qui veulent améliorer la vie d'une école. L'approche se veut globale et associe la lutte contre les violences, l'organisation des partenariats, le développement de pédagogies de coopération. L'objectif : améliorer le bien-être des élèves et des enseignants.

Le bicarbonate de soude - un véritable ennemi pour l'industrie pharmaceutique Personne ne va croire l’idée que quelque chose de pas cher et simple comme le bicarbonate de soude peut dépasser l’efficacité des médicaments les plus chers … Si vous ne me croyez pas … jetez un œil à ça . A un moment, il était de notoriété publique que le bicarbonate peut facilement guérir un rhume, ainsi que de soigner un certain nombre d’autres maladies. J’ai entendu des histoires de gens qui ont juré s’être débarrasser d’une maladie plus grave. Il y a 1000 raisons d’utiliser le bicarbonate de soude, mais une raison principale est que le bicarbonate de sodium est une substance naturelle qui ne fera pas de mal pour nous, nos enfants ou l’environnement, car ce n’est pas un composé chimique qui a des effets négatif sur la nature.Le bicarbonate de soude est un composé que l’on trouve dans la nature, dans l’océan, dans le sol, dans nos aliments et dans nos corps. Vous souffrez de brûlures d’estomac ?

Enseigner l’empathie Dans ce second volet, Guy Azoulai aborde la question de l’enseignement de l’empathie en présentant les différents outils qu’il utilise lors de ses formations à l’entretien motivationnel. Présentation du concept d’empathie Le concept d’empathie est présenté en mettant l’accent sur son rôle déterminant dans la dynamique interpersonnelle de la motivation et du changement : Les attitudes spontanées face à la détresse émotionnelle Je propose aux participants de réfléchir à la situation suivante : dans un parc, un enfant vient de lâcher son ballon, et pendant que celui-ci s’élève, l’enfant pleure, hurle sans relâche. Les participants doivent imaginer les attitudes de différents parents vis-à-vis de cet enfant, et ce qu’ils pourraient lui dire. Solutions pour enfants exceptionnels Dossiers Publié le 20 avril 2012 / par Hop'Toys / 4 min. A travers le yoga, les enfants apprennent de manière ludique à se concentrer. Ils améliorent leur motricité, entraînent leur sens de l’équilibre et renforcent ainsi leur santé et leur forme physique. Le yoga permet en outre aux enfants d’améliorer leur confiance en eux et en plus, c’est amusant !

Psychologie Cognitive - Concepts Majeurs - Psychoweb Lorsque KANT, en 1781, affirme que la psychologie ne peut pas être une science, il ne veut ni plus ni moins que stimuler les chercheurs de l’époque afin qu’ils trouvent les solutions aux trois grands problèmes qui rendent cette psychologie fragile au niveau de la rigueur. - Le problème de l’introspection, car en effet n’existe aucun moyen de vérifier la véracité des dires des patients. - Les activités mentales n’ont pas de durée précise, et ne peuvent ainsi être mesurées. - toute science nécessite des fondements mathématiques C'est sur ces bases que le mouvement nommé "Béhaviorisme" naît et fait fi à l’introspection en se bornant à étudier les stimulus puis les réactions qui en découlent sans se préoccuper du phénomène intermédiaire, ne réfléchissant alors qu’à ce qui est visible. La psychologie cognitive est créée en réaction au Béhaviorisme, insistante sur l’importance des étapes intermédiaires. Les concepts de bases de la psychologie cognitive

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Car c’est précisément ce qui nous permet d’apprendre. L’accompagnement personnalisé (AP) : ressources produites par le groupe thématique de l’académie de Versailles - Réforme du collège Diaporama "l’accompagnement personnalisé - mise à jour du 12 mai 2016 Diaporama "l’accompagnement personnalisé" L’AP dans la réforme : présentation L’accompagnement personnalisé dans le cadre de la réforme de la scolarité obligatoire relève de caractéristiques spécifiques, il doit bénéficier à tous les élèves, engage tous les enseignants, qu’ils soient ou non porteurs de projets d’AP. L’horaire commun à tous les élèves d’un même niveau, varie du cycle 3 au cycle 4.

Le Racisme dans la publicité en 50 exemples effrayants Aujourd'hui nous allons essayer de traiter d'un thème sérieux dans la publicité : le racisme. Dans le passé, la publicité à caractère raciste était très présente et quasi acceptée carancrée dans les mœurs. Heureusement aujourd'hui les mentalités ont fait un bout de chemin pour se soulever contre ce phénomène, même dans la publicité. Interview d'Olivier Houde Le 14 mars 2012, le CCSTI La Rotonde lance "Mondo Minot », une exposition-ateliers pour les 2 - 7 ans. Tout au long de la matinée, organisée en collaboration avec l’Inspection d’Académie, plus de 220 enseignants découvrent "L’expo pour grandir malin !" avant d’assister à une conférence sur l’évolution du cerveau de l’enfant donnée par Olivier Houdé. Professeur à l’Université Paris Descartes – Sorbonne, directeur du laboratoire de psychologie du développement et de l’éducation de l’enfant, Olivier Houdé et son équipe ont conduit des recherches pour comprendre comment se construit l’intelligence !

Qu'apprendront les élèves de 6 à 16 ans à la rentrée 2016 ? Découvrez le socle commun de connaissances de compétences et de culture Le socle commun de compétences, de connaissances et de culture est publié au bulletin officiel. Il concerne les élèves de six à seize ans et sera mis en œuvre à partir de la rentrée scolaire 2016. Découvrez les détails et les enjeux des domaines qui constituent ce socle commun. Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture couvre la période de la scolarité obligatoire, c'est-à-dire de six à seize ans. Il correspond pour l'essentiel aux enseignements de l'école élémentaire et du collège qui constituent une culture scolaire commune. L'élève engagé dans la scolarité apprend à réfléchir, à mobiliser des connaissances, à choisir des démarches et des procédures adaptées, pour penser, résoudre un problème, réaliser une tâche complexe ou un projet, en particulier dans une situation nouvelle ou inattendue.

Related: