background preloader

6 conseils pour ne pas sombrer sous l’information

GANTT Project Gantt Project constitue un excellent atout dans la mise en place d'un projet, notamment lorsqu'il est associé à un logiciel de comptabilité. Le logiciel élabore le diagramme de Gantt, à travers lequel le gestionnaire pourra avoir une vision beaucoup plus élargie. Grâce à cette innovation, le manager aura tous les outils en main pour décider de la faisabilité ou non d'un projet. Principales fonctionnalités Gantt Project permet de définir les compétences requises pour atteindre les objectifs du projet car nul n'ignore que les ressources humaines constituent la clé de réussite d'un projet. Présentation en vidéo A voir également Orthographe alternative : GANTTProject , ganttproject-2.8.5-r2179.exe Penser la multiplicité des outils utilisés au CDI : le Lu/Vu /Su, une solution aux sentiments de redondance et de dissémination ? L’avantage de penser le vu/su/lu de Jean-Michel Salaün pour analyser notre pratique des outils du web2 au CDI est de les voir dans leur complémentarité et donc de lutter contre une impression de redondance.Pour plus de lisibilité les participants au pinterest collaboratif sur le sujet se sont accordés pour remplacer les termes de lu/vu/su/ par ceux de mise à disposition/ mise en valeur/partage.Nous avons quatre catégories de documents qui obéissent à des traitements différents : la bibliothèque réelle (livres et revues) les ressources numériques les documents pédagogiques mis en ligne les publications des élèves Pour le traitement documentaire des documents de chaque catégorie, on peut utiliser des outils dont la spécificité est différente et qui vont donc se révéler complémentaires selon qu’ils vont servir à : la mise à disposition la mise en valeur favoriser le partage

HiTask. La gestion efficace de tâches et projets en équipe | Les Outils Collaboratifs HiTask est un outil de gestion de tâches qui au fil du temps s’est mué en une véritable plateforme d’organisation et de gestion complète de projets en mode collaboratif. Un outil de productivité qui peut se prévaloir de nombreux atouts dans un marché très concurrentiel. Le premier d’entre eux est sans doute la simplicité d’utilisation qui facilite la mise en place et la prise en main par les membres d’une équipe. Une ergonomie bien étudiée et une interface particulièrement claire participent à cette impression d’efficacité qui se dégage dès la première utilisation. Il suffit de créer un compte et aussitôt votre équipe va pouvoir se mettre à travailler. Assigner une tâche se fait par simple drag and drop. Un des points forts de HiTask c’est son système de notifications qui permet à chacun d’être informé en temps réel de l’avancée des projets. Dans les autres atouts de la plateforme, j’ai bien aimé le calendrier partagé particulièrement clair. La fonction reporting est aussi très utile.

Faire de la veille communautaire - Comment organiser sa veille et quels outils mettre en place ? - Méthodoc at Bibliothèques de l’universite Rennes 2 Il existe autour de twitter une galaxie de services liés à ce média (plusieurs centaines, en fait) : twitpic permet de s'envoyer des photos via twitter, tweetube, des vidéos, Screenr, des screencasts. Tweetdeck (à télécharger) est un tableau de bord qui améliore le suivi des tweets. Snapbird ou Topsy permettent de chercher un tweet perdu malgré la très grande éphémérité qui caractérise ce type de message. Pour les alertes, on utilisera avec profit Tweetbeep. S'inscrire gratuitement à ce service permet de paramétrer une alerte portant au choix sur un mot, un hashtag ou un nom d'utilisateur duquel on peut exclure au besoin certains termes proches (SAUF). Pour faire un lien avec le mode de veille par flux qu'on a vu précédemment, il est possible de façon un peu indirecte de construire un flux RSS à partir d'un mot-clé afin de suivre également sa veille sur twitter sur un agrégateur de flux type Netvibes. l'URL de ce flux aura comme syntaxe :

Trop de liens tuent-ils le lien? Crédit: Flickr/CC/chrisdlugosz «Où est passé le bon vieux temps où la substance de vos tweets était ce que vous disiez, et non ce sur quoi vous pointiez?», interpelle un étudiant américain qui a fondé FastBlink, une société de marketing sur les réseaux sociaux. Pour lui, trop de liens saturent l’espace en ligne, et ce, au détriment des «messages». Un phénomène qu’il qualifie, en anglais, d’«overlinkification». Et si cette «overlinkification» ne concernait pas que les messages sur Twitter mais aussi les contenus journalistiques? Regardons la colonne centrale de Le Huffington Post, lancé lundi 23 janvier en France. Sur l’agrégation de contenus extérieurs directement sur la page d’accueil, il faut le voir comme un service rendu au lecteur – et un geste envers les médias cités. La recherche de liens pertinents fait partie intrinsèque du journalisme en ligne Les liens automatiques Sauf que…. les liens repérés dans les articles ne sont pas tous le fruit d’une recherche fouillée du journaliste.

Les règles d'or d'une bonne communication par e-mail - À la une - chefdentreprise.com Depuis décembre, Canon France organise chaque trimestre une journée sans e-mail. La SSII Atos Origin va, quant à elle, jusqu'à prévoir d'éradiquer l'e-mail en interne, d'ici à trois ans, pour le remplacer par d'autres outils ( messagerie instantanée, etc.). Les raisons? L'e-mail est victime de son succès. Son aspect pratique et son instantanéité en font l'outil de communication préféré des salariés, qui en reçoivent des dizaines et des dizaines par jour. De la simplicité à la contre-productivité voire au stress, il n'y a donc qu'un pas, allègrement franchi si l'on oublie les règles de base des courriels. Pour attirer l'attention du destinataire, un bon libellé est primordial. « L'objet de l'e-mail doit être précis et synthétique, sans dépasser huit mots », préconise André Chaouat, formateur en communication au sein de l'organisme de formation professionnelle Demos. L'e-mail doit être court, pour ne pas décourager le lecteur (dix à 15 lignes maximum).

Veille stratégique et réputation numérique Veillestrat est un blog intéressant publié sur la plateforme WordPress qui vise à informer ses lecteurs sur la manière « d'organiser et de piloter son projet de veille » . Lancé en décembre 2012, ce blog propose une dizaine de billets conséquents qui traitent en profondeur des thématiques comme « La veille, ses outils » , « Les flux RSS pour automatiser et centraliser sa collecte de données sur le Web » , « Diffuser ses résultats de veille » , « Gestion des crises en e-réputation » , ou encore plus récemment « Le traitement des informations, une affaire d’experts » . Ces différents articles sont accessibles selon les modes de recherche et de consultation habituels sous WordPress : période, catégories, tags, recherche interne. On ne peut que se réjouir de voir apparaître sur la toile (et notamment la blogosphère) des sites fournissant un contenu de qualité dans un contexte où l'information est pléthore et se trouve souvent condensée en 140 caractères, voire moins... Sources

nadya benyounes (nbenyounes) on Pinterest

Related: