background preloader

Quelques pistes pour parler de liberté d'expression.

Quelques pistes pour parler de liberté d'expression.
Après l’émotion, la réflexion et l’éducation : comment répondre aux élèves qui s’interrogent sur l’assassinat des journalistes caricaturistes de Charlie Hebdo le mercredi 7 janvier 2015 ? Beaucoup de professeurs documentalistes ont abordé la question avec leurs élèves dès le lendemain de l’attentat et partagé leurs expériences sur la liste de diffusion e-doc. Quelques ressources /supports de séance signalés sur la liste e-doc et sur les réseaux sociaux ont été repris dans l’article d’EduScol en particulier les numéros spéciaux de Mon Quotidien, Petit quotidien, l’Actu. Sur 1 jour/1 actu ) certains documents ne sont accessibles que par les abonnés Je suis Charlie Une page du CLEMI avec sélection de sites pour en parler dans les classes, dans les familles et dans la presse jeunesse : des ressources pédagogiques pour la classe sur la liberté de la presse et la liberté d’expression. CLEMI. La revue Charlie Hebdo et les caricaturistes Eduquer, notre arme contre la terreur Où est Charlie ?

http://docpourdocs.fr/spip.php?breve830

Related:  Liberté d'expression : des outils pour débattre avec les élèvesCours citoyennetéInfoDocLab session 2 : Savoir PublierS PressePour le prof

Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées.

Actualités - Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ile-de-France Comment organiser le dialogue avec les élèves le lundi 16 novembre ? En solidarité avec les victimes et leurs familles, le Président de la République a demandé qu'une minute de silence soit organisée le lundi 16 novembre 2015. Il appartient au directeur d'école et au chef d'établissement d'organiser un temps de regroupement des élèves dans les classes ou la cour de l'école et de l'établissement pour ce moment de recueillement individuel et collectif dans cette journée. Dans les deux cas, chaque enseignant doit encadrer sa classe durant ce temps de recueillement, dont la forme doit prendre en compte l'âge des élèves. Ce temps de recueillement sera précédé d'un échange d'au moins une heure entre les élèves et les enseignants dans chaque classe.

Semaine de la presse à l'école 2015 : des archives sur la liberté d'expression et l'histoire du « Monde » « La liberté d'expression, ça s'apprend ! » C'est par cette invitation enjouée que s'ouvrira, lundi 23 mars, la 26e édition de la semaine de la presse et des médias à l'école, organisée par le Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information. 15 500 établissements scolaires y participent, soit 3,5 millions d'élèves de la maternelle au lycée et 210 000 enseignants. Le thème a été modifié après les attentats de janvier en région parisienne. Lire : La liberté d'expression, thème de la 26e Semaine de la presse dans l'école

« Au cœur de la censure », un webdocu pour RSF et Rue89 Chaque jour, combien de journalistes subissent une entrave à leur métier ? Combien meurent dans l’exercice de leur fonction ou sont injustement emprisonnés ? La censure de l’information est une réalité quotidienne au Mexique, en République démocratique du Congo, en Russie, en Iran comme en Chine. Cinq nations où le silence médiatique fait force de loi, par le muselage systématique des canaux de l’information. La censure s’y opère par des voies spécifiques à chaque pays : presse mexicaine, radio africaine, TV russe, Internet iranien et chinois y subissent de graves atteintes à leur liberté d’expression.

Parler de la liberté de la presse à partir des Unes sur l'attentat à Charlie Hebdo La liberté d’expression été attaquée. Les journaux français et étrangers ont répondu par des Unes explicites, des hommages poignants et la réaffirmation de leur conviction dans la défense des principes de la démocratie. Ces documents constituent un excellent support pour aborder le drame du 7 janvier, aborder la liberté d’expression et au-delà engager une action d’éducation aux médias, à travers des comparaisons, des discussions, une réflexion. Il peut être intéressant de tenter de classer ces unes par type : symbolique, explicative, hommage, combattive, informative… Vous trouverez ci-dessous l’intégralité des unes des journaux de la PQR du 7 janvier : Parmi les supports pédagogiques disponibles, il est possible de se reporter à notre fiche sur les fonctions de l’illustration et celle consacrée à la comparaison des unes de quotidiens de la PQR .

Des ressources pour parler des attentats et du terrorisme en classe Le modeste but de cet article est de fournir aux enseignants une banque d’outils et de ressources dans lesquels ils pourrons piocher ou se documenter pour les aider à aborder l’actualité tragique du 13 novembre 2015. Contrairement à ce que peuvent en dire certains, c’est un exercice difficile auquel nous ne sommes pas préparés... Affiche réalisée par LES CARTONS C’est quoi, Daesh ? Daesh et l’État islamique, est-ce la même chose ? Les p’tits journalistes de France Info junior se sont posé beaucoup de questions à propos de l’organisation terroriste responsable des attentats du 13 novembre. Vidéo Youtube : intégrer n'est pas voler Intégrer ("embedder") une vidéo protégée par le droit d'auteur sur son site n'est pas considéré comme du piratage, même si la vidéo a été initialement mise en ligne sans autorisation. C'est la Cour de Justice de l'Union Européenne (CJUE) qui a tranché, rapporte Numerama : si l'envie vous en prend, vous pouvez partager sur votre site la copie pirate entière d'un Indien dans la ville, disponible sur Youtube, sans que les ayants droit puissent engager votre responsabilité. > Cliquez sur l'image pour un gros plan < La question était posée à la CJUE par un tribunal allemand, saisi d'une plainte d'une société qui fabrique des filtres à eau, Bestwater International, qui reprochait à deux sites tenus par des commerciaux travaillant pour la concurrence, d'avoir intégré une de leurs vidéos promotionnelles. Celle-ci se trouvait sur Youtube sans permission, avançait BestWater, pour qui les deux sites étaient donc coupables de violation de droit d'auteur en les partageant.

La liberté de la Presse Les évènements tragiques survenus le 7 janvier à Paris relèvent plusieurs questions en relation à la façon d’aborder certains sujets en classe, notamment celui de la Liberté de la Presse. E&N a préparé un ensemble d’activités pédagogiques pour réfléchir avec vos élèves sur des sujets d’actualité. Liberté de la Presse Pour aborder les questions d’actualité avec vos élèves, deux activités pédagogiques en FLE : celle de Sophie Garcia sur la Liberté de la Pressse ; celle de l’Alliance Française de Kuala Lumpur sur la presse et les médias francophones. Les valeurs de la République

Attentat contre Charlie Hebdo : comment en parler avec les élèves Suite à l'attentat du 7 janvier 2015 contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo, Savoirs CDI se joint à vous dans vos efforts pour élaborer un discours approprié à direction des élèves. Voici une première réponse avec le travail de Natacha Dugas : Cette bibliographie que nous vous invitons à compléter n'est que la première brique d'un corpus que nous souhaitons construire avec vous.

Lettre aux parents à la suite des attentats : les équipes pédagogiques et éducatives seront à vos côtés Madame, Monsieur, Les attentats terroristes qui ont frappé Paris et la Seine-Saint-Denis ce vendredi 13 novembre ont atteint une nouvelle fois le cœur de notre République et nous ont tous bouleversés. Le Président de la République a déclaré l’état d’urgence et trois jours de deuil national. Toutes mes pensées vont vers les victimes de ces actes abominables et leurs proches.

Related: