background preloader

Quelques pistes pour parler de liberté d'expression.

Quelques pistes pour parler de liberté d'expression.
Après l’émotion, la réflexion et l’éducation : comment répondre aux élèves qui s’interrogent sur l’assassinat des journalistes caricaturistes de Charlie Hebdo le mercredi 7 janvier 2015 ? Beaucoup de professeurs documentalistes ont abordé la question avec leurs élèves dès le lendemain de l’attentat et partagé leurs expériences sur la liste de diffusion e-doc. Quelques ressources /supports de séance signalés sur la liste e-doc et sur les réseaux sociaux ont été repris dans l’article d’EduScol en particulier les numéros spéciaux de Mon Quotidien, Petit quotidien, l’Actu. Sur 1 jour/1 actu ) certains documents ne sont accessibles que par les abonnés Je suis Charlie Une page du CLEMI avec sélection de sites pour en parler dans les classes, dans les familles et dans la presse jeunesse : des ressources pédagogiques pour la classe sur la liberté de la presse et la liberté d’expression. CLEMI. La revue Charlie Hebdo et les caricaturistes Eduquer, notre arme contre la terreur Où est Charlie ?

http://docpourdocs.fr/spip.php?breve830

Related:  Liberté d'expression : des outils pour débattre avec les élèvesliberté d'expressionLiberté d'expressionPour le prof

Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées.

Charlie Hebdo : pourquoi des dessinateurs de presse ont-ils été assassinés ? Ce mercredi 7 janvier est un jour noir pour la presse et la démocratie françaises. Deux hommes ont attaqué les locaux du journal satirique Charlie Hebdo avant de prendre la fuite. À l’heure où j’écris ces lignes le bilan est de 12 morts, une vingtaine de personnes sont blessées dont certaines très grièvement. TIC'Édu thématique N°04: Comprendre et défendre la liberté d'expression Comprendre et défendre la liberté d'expression Sommaire 1 – Le point sur... 1.1 La ministre, Najat Vallaud-Belkacem La lettre suite à l'attentat contre Charlie Hebdo La ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche :

Attentat contre Charlie Hebdo : une attaque contre la liberté, la démocratie et la République - Histoire-géographie - Éduscol En remettant directement en cause la liberté de la presse, de la pensée et d’expression, l’attentat terroriste contre l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo du mercredi 7 janvier 2015 s’attaque directement aux grandes libertés fondamentales – non pas seulement occidentales, mais bien universelles – reconnues et définies par et dans la Déclaration universelle de droits de l’homme. Il convient en particulier de rappeler dans le contexte actuel que ce sont les populations du Proche et Moyen-Orient, largement musulmanes, qui sont aujourd’hui les premières et principales victimes de la montée de la violence islamiste intégriste. Dans ce contexte, notre mission éducative et de formation civique est mille fois confortée et l’histoire et la géographie comme disciplines portent une responsabilité toute particulière dans l’explicitation et la défense des valeurs qui fondent la nation et la République.

Ecole des Lettres - Le bruit du silence Avec humilité, prudence et tristesse, le signataire de ces lignes invitait il y a peu, dans un court texte, les professeurs à engager le dialogue avec leurs élèves pour aider à comprendre la barbarie criminelle de ces derniers jours et à en surmonter la charge émotionnelle. Les directives ministérielles ont, dans un premier temps, encouragé la démarche, jugée nécessaire d’un point de vue psychologique autant que pédagogique. Depuis, d’autres instructions ont préconisé d’observer dans les classes une très symbolique « minute de silence ». Sur les stades, dans des entreprises ou des administrations, au cours de diverses manifestations ou cérémonies, cet instant de recueillement a été souvent observé, tel un dérisoire, mais digne, hommage aux victimes. Il serait indécent de contester la valeur et le sens de ce geste de respect, régulièrement associé, dans les défilés du 11 janvier, à la reprise en chœur de l’hymne national.

Parler de la liberté de la presse à partir des Unes sur l'attentat à Charlie Hebdo La liberté d’expression été attaquée. Les journaux français et étrangers ont répondu par des Unes explicites, des hommages poignants et la réaffirmation de leur conviction dans la défense des principes de la démocratie. Ces documents constituent un excellent support pour aborder le drame du 7 janvier, aborder la liberté d’expression et au-delà engager une action d’éducation aux médias, à travers des comparaisons, des discussions, une réflexion. Il peut être intéressant de tenter de classer ces unes par type : symbolique, explicative, hommage, combattive, informative… Vous trouverez ci-dessous l’intégralité des unes des journaux de la PQR du 7 janvier : Parmi les supports pédagogiques disponibles, il est possible de se reporter à notre fiche sur les fonctions de l’illustration et celle consacrée à la comparaison des unes de quotidiens de la PQR .

pistes pedagogiques Bibliographie actualisée le 10/10/2015 BARIDON (L.) L et GUEDRON (M.), L'Art et l'histoire de la caricature, Citadelle et Mazenod, réédition 2009 BAUR (A.), Le dessin de presse, coll. Liberté d'expression : pourquoi Dieudonné et "Charlie Hebdo", ce n'est pas pareil Pour avoir écrit, dimanche 11 janvier, sur Facebook, se sentir "Charlie Coulibaly", en référence à Amedy Coulibaly, l'auteur de la fusillade de Montrouge et de la prise d'otages de la porte de Vincennes, Dieudonné a été placé en garde à vue, mercredi 14 janvier, dans le cadre d'une enquête ouverte pour "apologie du terrorisme". Ce nouvel épisode relance le débat sur la liberté d'expression. Car, pour certains internautes, poursuivre le polémiste pour ces propos constitue une atteinte à la liberté d'expression. Sur Twitter, utilisant le hashtag "JeSuisDieudonné", ils assurent qu'il s'agit d'une contradiction, alors que plusieurs millions de personnes ont manifesté dimanche pour défendre le droit à la caricature, revendiqué par les journalistes de Charlie Hebdo. Francetv info vous explique pourquoi l'on ne peut pas juger de la même manière l'hebdomadaire satirique et l'humoriste. Parce que la liberté d'expression est strictement encadrée par la loi

Penser le 13 novembre : les réponses à vos questions sur les débats post-attentats Les libertés sont-elles menacées par l’état d’urgence ? La France doit-elle revoir sa diplomatie avec les pays du Golfe ? Qui sont les jeunes Français devenus djihadistes ? Comment la France peut-elle lutter contre la tentation du repli sur soi ? Toutes ces questions ont à nouveau émergé dans le débat public français après les attentats qui ont fait cent trente morts et plus de trois cents blessés, vendredi 13 novembre, à Paris et à Saint-Denis. Autant de questions que nous avons souhaité soulever à nouveau, jeudi 26 novembre, avec nos lecteurs, pour passer du temps de la sidération à celui de la réflexion.

Attentat contre Charlie Hebdo : comment en parler avec les élèves Suite à l'attentat du 7 janvier 2015 contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo, Savoirs CDI se joint à vous dans vos efforts pour élaborer un discours approprié en direction des élèves. Voici une première réponse avec le travail de Natacha Dugas : Cette bibliographie que nous vous invitons à compléter n'est que la première brique d'un corpus que nous souhaitons construire avec vous.

Related: