background preloader

"Au cœur de la censure", un webdocu pour RSF et Rue89

"Au cœur de la censure", un webdocu pour RSF et Rue89
Chaque jour, combien de journalistes subissent une entrave à leur métier ? Combien meurent dans l’exercice de leur fonction ou sont injustement emprisonnés ? La censure de l’information est une réalité quotidienne au Mexique, en République démocratique du Congo, en Russie, en Iran comme en Chine. Cinq nations où le silence médiatique fait force de loi, par le muselage systématique des canaux de l’information. La censure s’y opère par des voies spécifiques à chaque pays : presse mexicaine, radio africaine, TV russe, Internet iranien et chinois y subissent de graves atteintes à leur liberté d’expression. Ce webdocumentaire de 45 minutes s’articule en cinq parties (une par pays, déclinées en trois sous- parties) et propose pour chacune éclairages et liens complémentaires. Pour chacun, le point de vue des censeurs, des journalistes comme des citoyens est abordé, sous forme de témoignages de journalistes en exil ou de victimes, de données chiffrées et de récits multimédias montés. Related:  Liberté de la presse

Des sanctions doivent s’appliquer aux entreprises qui coopèrent avec les dictatures Reporters sans frontières dénonce la coopération criminelle des entreprises occidentales œuvrant notamment dans le domaine des nouvelles technologies avec des régimes autoritaires. “Ces compagnies n’hésitent plus aujourd’hui à collaborer avec des gouvernements criminels. Fournir du matériel de communication ou communiquer des données confidentielles à des dictatures est irresponsable. 122 blogueurs et net-citoyens sont en prison dans le monde et les entreprises qui collaborent avec ces gouvernements sont complices et responsables de leur sort. “Sans sanction financière, ces pratiques ne s’arrêteront pas. “Des vies humaines sont en jeu. Ces technologies sont au centre d’une nouvelle guerre : les emails peuvent désormais être interceptés, les appels Skype enregistrés, les webcams déclenchées à distance, les contenus Internet modifiés, à l’insu de l’utilisateur. Ces mesures sont aujourd’hui urgentes et nécessaires. La Libye, Bull (France) et Boeing (États Unis) Le porte parole de Nokia, M.

Comment la presse a affirmé et protégé son rôle civique Ce détour par l’histoire permet de mieux saisir les missions de la presse d’information politique et générale : assurer le bon fonctionnement d’une société démocratique par l’information les citoyens. Comme le proclamait Georges Clemenceau lors des débats sur la loi de 1881, « La République vit de liberté »[+] NoteDébats parlementaires, séance du 1er février 1881, JORF, 2 février 1881, page 120. Le 18 juin 1881, le rapporteur du Sénat, Eugène Pelletan, explique : « La presse à bon marché est une promesse tacite de la République au suffrage universel. Ce n’est pas assez que tout citoyen ait le droit de voter. Il importe qu’il ait la conscience de son vote, et comment l’aurait-il si une presse à la portée de tous, du riche comme du pauvre, ne va chercher l’électeur jusque dans le dernier village ? [9] La mission de la presse d’information politique et générale est bien de donner vie à l’agora, à la réunion des citoyens, sans laquelle la démocratie n’est qu’un mot creux. [11].

Les webdocumentaires sur la Première Guerre mondiale À l'occasion du Centenaire, de nombreux webdocumentaires sur la Première Guerre mondiale ont été créés. Ces créations multimédias permettent, grâce à une structure narrative originale et le plus souvent participative, de découvrir les grandes thématiques de la Grande Guerre à travers des sélections d'images, de sons et de textes. Voici une liste non-exhaustive de ces ressources. Elle sera régulièrement mise à jour. 1914, dernières nouvellesArte L’internaute est plongée dans l’actualité d’il y a cent ans. >> 1914dernieresnouvelles.arte.tv 1914-1918, la Grande Guerre à travers les artsFrance Télévisions À travers cinq grandes thématiques, « L’autre et l’ennemi », « Les tranchées », « Les femmes et les enfants », « Désobéissance et révolte » et « La blessure », le webdocumentaire retrace le destin et le travail d'artistes impactés par la guerre – qu’ils l’aient vécue directement ou non. >>guerre-14-18-arts.francetveducation.fr Apocalypse 10 destinsFrance Télévisions >> generations-14.fr

Prison Planet.com La Liberté de la Presse Après les événements tragiques survenus à Paris le mercredi 7 janvier 2014, nombreux sont les enseignants qui se questionnent sur la façon d’aborder un sujet aussi délicat en classe. Sophie Garcia, professeur de FLE, propose à cette occasion une activité qui aborde premièrement le concept de « Liberté de la presse », pour ensuite tenter de fournir aux apprenants un panorama des attentats contre Charlie Hebdo. Elle met à leur disposition une sélection d’images et des videos pour mieux comprendre cette tragédie, car il est nécessaire d’en parler, et surtout de fournir aux élèves les outils nécessaires à la comphréhension de cette tragédie pour que cela ne se reproduise plus jamais. L’activité a été créée originalement pour des élèves de FLE niveau B1-B2, mais elle est tout à fait adaptée aux élèves de primaire ou de collège. Jouer l’activité en pleine pageAncrage au programme scolaire Partagez cette activité Copier ce lien html :

Le climat et moi - RFI Conception, prospective et quantification Pierre Radanne, président de l’Association 4D Journalistes multimédia Véronique Barral, Latifa Mouaoued - RFI Rédaction en chef Darya Kianpour, Kèoprasith Souvannavong - RFI Adjoint à la directrice de RFI, Nouveaux Médias Christophe Champin - RFI Directeur artistique Jérôme Pidoux Conception, graphisme et développement Studio Graphique France Médias Monde Photos iStock, Getty Images, AFP Recherches, contributions, coordination pays Faustine Bidaud, Marie Chéron, Marc Darras, Christian Ouedraogo, Prabodh Pourouchottamin et Vaia Tuuhia pour l’association 4D. Remerciements pour leurs contributions M. Mayorga et M. Julio Lopez, l’Association Friends of Nature China, les salariés de Schneider Electric Inde, l’Observatoire méditerranéen de l’Energie, l’association AGIR, les jeunes du projet EcoDjurdjura, Mme Hélène Amblard, l’Institut German Watch, ENDA, les salariés d’Ericsson France. Le projet est labélisé COP21.

Alex Jones Liberté d’expression : la caricature est aussi une exception au droit d’auteur Samedi et dimanche derniers, les manifestants se sont levés en masse pour défendre la liberté d’expression, gravement remise en question par les attentats contre Charlie Hebdo. Il n’est peut-être pas inutile de rappeler que la caricature, la parodie et le pastiche, qui constituaient les moyens d’expression privilégiés des dessinateurs assassinés sont protégés par une exception au droit d’auteur, instaurée au titre de l’intérêt général par le législateur pour permettre le débat d’idées, la libre critique et la création artistique. Alors qu’un nouveau numéro de Charlie Hebdo paraît aujourd’hui, avec une caricature de Mahomet signée Luz, on peut se souvenir que certaines des parodies qui ont illustré les unes du journal, détournant des personnages célèbres, s’appuyaient sur cette exception au droit d’auteur. C’est le cas de cette une de Charb ou de la suivante par Luz, détournant Astérix et Obélix. Pourtant les pratiques, elles, débordent déjà de toutes part ! Sur le même thème

10 évènements qui ont marqué l’histoire de YouTube La première vidéo publiée sur YouTube est mise en ligne le 23 avril 2005, soit plus de deux mois après le lancement officiel du service. Elle s’intitule « me at the zoo » (« moi au zoo »). La personne qui l’a mise en ligne n’est autre que Jawed Karim, l’un des co-fondateurs du service. La première vidéo à dépasser le million de vues est une vidéo publicitaire. Le rachat de YouTube par Google intervient en octobre 2006. YouTube lace son programme partenaire le 3 mai 2007. En octobre 2007, YouTube lance un système de détection automatique des contenus (Content ID) qui pourraient contrevenir aux droits d’auteur. C’est de Corée que vient la première vidéo à atteindre le milliard de vues sur YouTube. YouTube se lance dans le streaming musical. Le premier Youtubeur français à avoir atteint les 10 millions d’abonnés est Cyprien au début du mois de décembre 2016. YouTube se lance dans les stories… ou presque. -- Crédit : tolgart/iStock

Edgar Morin : « Nous avançons comme des somnambules vers la catastrophe » Pourquoi la vitesse est-elle à ce point ancrée dans le fonctionnement de notre société ? La vitesse fait partie du grand mythe du progrès, qui anime la civilisation occidentale depuis le XVIIIe et le XIXe siècle. L’idée sous-jacente, c’est que nous allons grâce à lui vers un avenir toujours meilleur. Cela est-il donc si nouveau ? Dans les temps anciens, vous vous donniez rendez-vous quand le soleil se trouvait au zénith. Cette quête de vitesse n’est-elle pas une illusion ? En quelque sorte si. Le progrès et le rythme auquel nous le construisons nous détruit-il nécessairement ? Le développement techno-économique accélère tous les processus de production de biens et de richesses, qui eux-mêmes accélèrent la dégradation de la biosphère et la pollution généralisée. Pourquoi cherchons-nous systématiquement une utilité au temps qui passe ? Prenez l’exemple du déjeuner. Pourquoi ? Nous sommes prisonniers de l’idée de rentabilité, de productivité et de compétitivité. A qui la faute ? Oui ! Voilà.

Related: