background preloader

L'apport des neurosciences à la pédagogie. PDF

http://www.education-emotionnelle.com/wp-content/uploads/2014/01/Dossier-Neuro-p%C3%A9dagogie-Francine-Mounier-Barreau1.pdf

Related:  Ingénierie pédagogique et de formationNeuroscienceCognitif, neurosciences et neuroéducationpmetsanpsycho

Neurosciences et pédagogie - Publications pédagogiques - Les sites web conseillés par Instit.info La gymnastique du cerveau D'une manière pratique, les applications de la neuropédagogie mènent vers des évolutions dans la manière d'enseigner et d'apprendre et vise in fine à "stimuler de nouvelles zones du cerveau, à créer de nouvelles connexions pour faciliter les apprentissages". Dans un reportage de la chaîne Euronews sur le sujet, on se rend bien compte que cela n'a rien de sorcier. Si vous utilisez de temps à autre la vidéo en classe, si vous enseignez par associations d'idées ou de concepts, si vous faites faire des cartes mentales à vos apprenants, ... vous êtes probablement un praticien de la neuropédagogie qui s'ignore.

Neurosciences et pratiques pédagogiques diversifiées élèves TSA Ce document a été réalisé à l’initiative d’un groupe de travail issu du groupe départemental Handiscol, consacré aux troubles sévères du langage. Sa conception et sa mise au point ont été confiées à un enseignant spécialisé, M. Matillat, qui a travaillé avec une conseillère pédagogique spécialisée, Mme Gardie ; tous deux ont bénéficié de l’appui de Mme Gonzalez, médecin neurologue au centre L’Escale (Hôpitaux Lyon Sud). Le cerveau raconté aux enfants Il y a six ans, le réalisateur Pete Docter et le producteur Jonas Rivera des studios Disney Pixar nous avaient éblouis avec (), film d’animation « oscarisé » au scénario charmant. Ils refont tandem avec (), œuvre où ils ont su se réinventer. les a rencontrés. TORONTO — Les ballons multicolores du long métrage, sorti en 2009, se sont métamorphosés en sphères d’émotions dans , plus récent opus d’animation des studios Disney Pixar, dont la sortie est attendue le 19 juin prochain.

3 façons d'utiliser Pinterest en classe Au début janvier, j’ai écrit un article pour vous donner des idées d’utilisations en lien avec la plateforme Instagram. Cette plateforme permet de partager des photos que l’on prend avec un téléphone ou une tablette. Aujourd’hui, je vous présente un autre outil en lien avec l’image. Pinterest est un babillard en ligne sur lequel on peut épingler des images provenant de l’Internet. Selon Wikipédia: Pinterest est un site web américain mélangeant les concepts de réseautage social et de partage de photographies, lancé en2010 par Paul Sciarra, Evan Sharp et Ben Silbermann.

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique.

Dessine-moi une idée asbl - Mind Mapping à tout âge, pour toutes les disciplines Le processus par lequel une personne prend conscience des stratégies qu’elle utilise pour apprendre est appelé Métacognition. En découvrant comment nous fonctionnons, nous avons plus de chances de pouvoir mettre en place des démarches mentales adaptées. Vous trouverez dans cet article de nombreuses vidéos pour accompagner les élèves en classe ou les enfants à la maison dans la découverte du cerveau et de son fonctionnement.Comprendre avec l'enfant son propre fonctionnement semble améliorer le processus d'apprentissage. S'efforcer de mettre des mots sur ses démarches lui permettra de s'éveiller à la conscience du "comment on s'y prend pour apprendre à faire cette chose".

L'arbre des compétences Qu’est-ce que l’arbre des compétences ? Les arbres de compétences (également nommés "arbres de connaissances") ont été imaginés dans les années 1990. Cette méthodologie pédagogique a été rapidement utilisée dans les écoles Freinet essentiellement. Depuis quelques années, les entreprises utilisent ces arbres de compétences pour dynamiser et réorganiser leurs services (elles utilisent d’ailleurs un logiciel privé fort coûteux pour le faire, mais vous allez constater par vous même qu’il n’y a pas du tout besoin de ce logiciel pour faire le même travail et qu’il serait même plutôt contre-productif d’utiliser ce logiciel). 18 schémas cognitifs inadaptés qui contribuent aux troubles de la personnalité Voici les modèles cognitifs du développement des traits de personnalité inadaptés de Aaron T. Beck et Jeffrey E. Young qui constituent de grands classiques de la psychologie cognitive. Pour Aaron T. Beck, les troubles de la personnalité résultent d'une sur-utilisation de stratégies ou de comportements adaptatifs pour la survie de l'espèce tels que la compétition, la dépendance, l'évitement, la résistance, la méfiance, la dramatisation, le contrôle, l'agression, l'isolement et la grandiosité.

Plasticité cérébrale : 4 règles d’or Souvenons-nous. Lors des six premières années de sa vie, l’être humain possède un mécanisme cérébral que l’on pourrait dire absorbant, le dotant du pouvoir d’incarner l’environnement sans effort, en réalisant pour chaque expérience vécue, un nombre impressionnant de connexions neuronales. Et, parmi les centaines de connexions qu’il crée par seconde, le cerveau ne conserve que les connexions les plus fréquemment utilisées. C’est ce que l’on appelle l’élagage synaptique, c’est ainsi que l’être humain apprend et se spécialise. La pyramide des besoins de Maslow d’un point de vue pédagogique Le psychologue Abraham Maslow a établi une hiérarchie des besoins en faisant des recherches sur la motivation. Il a ainsi réalisé, dans les années 1940, la pyramide des besoins. Le fonctionnement doit être perçu tel un escalier.

[Dossier] Sciences cognitives et apprentissage – 3/5 - le blog de Solerni – plateforme de MOOCs Dans les premières parties de ce dossier, nous avons vu qu’en moyenne, le cerveau humain possède dès la naissance un capital de cent milliards de neurones qui restera relativement constant tout au long de sa vie. En revanche, la véritable variable, c’est la connectivité entre les neurones qui évolue au gré des situations: en fonction des expériences et sollicitations, les connexions entre neurones seront tantôt mises en place et tantôt recyclées pour d’autres usages. Les sciences cognitives définissent ainsi l’apprentissage dans sa forme élémentaire comme la réaction cérébrale d’un individu à un stimulus : une information est perçue, traitée puis intégrée par le biais de modifications structurelles des réseaux neuronaux : c’est la plasticité cérébrale ou synaptique.

Related:  NEUROSCIENCE