background preloader

40 maps that explain the Roman Empire

40 maps that explain the Roman Empire

http://www.vox.com/2014/8/19/5942585/40-maps-that-explain-the-roman-empire

Related:  GEOGRAPHIE ANTIQUE : cartes, textes, parcoursMappe storiche

Rome. L'armée et le territoire Source : RÉCIT national de l'univers social Si l'Empire romain a pu atteindre une certaine étendue, c'est grâce à une armée disciplinée et bien entraînée. D'une guerre à l'autre, d'un territoire à un autre, l'armée attaquait les peuples des régions voisines, puis de régions de plus en plus éloignées. L'expansion territoriale une fois atteinte, l'armée eut pour fonction d'assurer la sécurité et la protection des limes, les frontières de l'empire. L'armée, permanente à partir d'Auguste, était composée de citoyens volontaires de 17 à 45 ans qui s'engageaient pour des périodes allant de 12 à 25 ans. G_Préface Idées reçues et réalité vécue Publiée en 98 ou peu après, la Germanie forme, comme l'Agricola, qui la précède de peu, un opuscule de quarante-six chapitres, dont certains assez brefs. À titre de comparaison, les livres encore entiers des Annales en comptent de cinquante-huit (XIII) à plus de quatre-vingts (I et II). Ce traité succinct, qui s'inscrit dans une longue tradition ethnographique, a suscité nombre de commentaires et, si son interprétation a évolué au cours des siècles, il n'en reste pas moins un texte fondateur de la complexe identité européenne, qui se souvient, encore aujourd'hui et bien plus qu'elle ne veut l'admettre, de son antique centre méditerranéen. Ce n'est que quelques années avant la conquête de la Gaule par César que les Germains sont mentionnés comme un peuple nord-européen distinct des Celtes et des Scythes. Tacite n'en tient pas compte quand il décrit les rapports contrariés que Rome entretient avec eux depuis deux cent dix ans (Cf. XXXVII).

Mémoires d'Hadrien - Entrer dans une œuvre résistante par la cartographie des lieux Outil numérique : IGN Édugéo (offre de l’Éduthèque)Niveau : expérimentation menée en classe de 1ère générale, transposable en 2de comme en 1ère technologique. Pourquoi l’entrée par la cartographie ? Au programme de 1ère générale depuis septembre 2019, Mémoires d’Hadrien apparaît souvent d’emblée comme une œuvre « résistante » dans laquelle il est difficile d’entrer. Face à cette œuvre érudite, où les éléments de reconstitution historique occupent une large place, l’une des premières difficultés est celle de la construction de l’univers de référence : une connaissance déjà relativement fine de la culture gréco-romaine ainsi que des différentes civilisations de l’Antiquité, notamment celles du Moyen-Orient, paraît nécessaire pour véritablement entrer dans ce roman. Du côté des élèves, on retrouve cette difficulté posée par l’univers de référence.

cartes anciennes Atlas historique Lesage 1808 En 1802, Emmanuel de Las Cases, sous le pseudonyme de A. Le Sage, publia un monumental Atlas historique. Cet ouvrage connut un énorme succès en Europe et fut réédité à plusieurs reprises jusque vers 1845. Las Cases, compagnon de Napoléon à Sainte-Hélène, est célèbre pour le Mémorial de Sainte-Hélène mais son Atlas marque aussi une étape importante dans les études historiques car il est le premier à expliquer les évènements au moyen de cartes et de tables.

Châteaumeillant : découverte d'un chariot romain du III ème siècle L'oppidum gaulois de Chateaumeillant - Mediolanum, vestige de la guerre des Gaules L'oppidum gaulois de Chateaumeillant (Cher) , cité dans la table de Peutinger sous le nom de Mediolanum fait l'objet de fouilles archéologiques depuis 2001 dirigées par Sophie Krausz de l'université de Bordeaux 3 . Cet oppidum, fondé au II ème siècle avant JC, faisait partie du territoire (civitas) des Bituriges Cubes, dont la capitale était Avaricum (Bourges). Son nom, Mediolanum Biturigum , vient du gaulois Mediolanon "centre du territoire". Dès le IIème siècle , l'élite gauloise de cette forteresse a très vite commercé avec l'Italie, comme en témoignent les centaines d'amphores de vins greco-italiques découvertes sur le site dès le XIXème siècle .

Bornes Milliaires : Voies romaines 1 . EXPANSION et STRATEGIE. Bien que les voies romaines ne soient pas le sujet que je désire traiter (pour maîtriser un sujet, il faut savoir se limiter !) ROME VERS L'EMPIRE La situation à Rome, après l'assassinat de Jules César est singulière. Les conjurés pensent que la République traditionnelle va reprendre son cours et hésitent sur la conduite à adopter. Le consul Marc Antoine dispose de la force armée et l'appui de Lépide, le maître de cavalerie, Le Champ de Mars et le Forum sont occupés par la légion. Sous un prétexte religieux, il lit le testament de César au peuple et les obsèques de César sont l'occasion d'un hommage vibrant au défunt selon Suétone. Une agitation violente se déchaîne envers les conjurés qui n'ont plus d'autre solution que de fuir Rome début avril.

Terra Antiqua Est locus, Hesperiam Graii cognomine dicunt, Terra antiqua, potens armis atque ubere glebae Virgile, Enéide, I, 530-532 et III, 163-164 Il est une contrée que les Grecs nomment Hespérie, terre antique, puissante par les armes et la fécondité du sol Le grand poète augustéen Virgile cite une Terra antiqua, dans son Enéide, à deux reprises ; elle correspond à l'Italie ; l'auteur latin reprend ici le topos bien connu de la célébration de la fertile Italie... La periode d'anarchie militaire a Rome L'empereur fait Auguste ses deux fils et vient avec Herrenius en Mésie. Herrenius commande l'avant garde et l'empereur suit avec le gros de l'armée. Ce début de campagne est un succès, les Carpes sont rejetés derrière le limes, le gouverneur de Mésie, Trebonianus Gallus réussit à repousser Cniva de Philippopolis et les Goths subissent des pertes. Puis l'empereur subit une défaite à Beroe Augusta Trajana , les Goths pillent le camp. L'armée romaine rencontre les Goths près de Nicopolis ad Istrum. Zozime rapporte que Dece ayant chassé les Goths de Thrace, veut les prendre au piège par un mouvement tournant, il poursuit Cniva sans avoir rassemblé ses troupes.

Géographie Plusieurs sites sont consacrés aux noms latins désignant des villes et des peuples. On en signalera quelques-uns : Les cartes disponibles sur le Web ne remplacent évidemment pas les atlas imprimés. On en trouve toutefois un certain nombre. Ainsi : Sur le Web, il existe plusieurs sites consacrés aux noms latins désignant des villes et des peuples. La fin du IVeme siecle pour l'Empire de Rome Valens a d'autres soucis, car il veut effacer la perte des provinces livrées aux Perses par l'empereur Jovien. Et pour cela il installe sa cour à Antioche pendant cinq ans. Sapor II occupe l'Arménie dès 369. Les combats durent de 370 à 377 et les légionnaires l'emportent, à l'automne 373, le comte Trajan et le commandant alaman Vadomarius remportent contre les Perses la victoire de Vagabanta qui est suivie d'une trêve, mais Valens refuse les propositions de paix de Sapor II en 372. De plus, les Sarrasins, au sud de la Syrie, menés par leur reine Mavia (Mawiyya), ravagent la Palestine, la Phénicie et l'Egypte. Valens doit céder l'Ibérie et l'Arménie à Sapor II car la frontière du Danube est fortement menacée.

La cartographie qui prouve que l'expression "tous les chemins mènent à Rome" est vraie Benedikt Gross, Philipp Schmitt et Raphael Reimann, trois membres du collectif artistique Moovel Lab, ont modélisé un document répertoriant 486 000 point de départs en Europe dont toutes les routes mènent vers la ville millénaire. Tout le monde a au moins une fois dans sa vie employé l’expression "tous les chemins mènent à Rome". Un dicton qui fait référence aux grands travaux de voirie entrepris par l’empereur Auguste pour relier tous les points stratégiques du vaste ensemble conquis par la civilisation romaine, depuis le nord de l’Écosse jusqu’à la Turquie. Soit 80 000 km de voies praticables. Un réseau gigantesque pour l’époque qui faisait de Rome la capitale et le "centre du monde".

Rome de Tibere a Neron Le règne de Tibère En 14 de notre ère, à la mort d'Auguste, Tiberius Claudius Nero, fils de Livie, adopté par l'empereur en 4 après la mort de ses petits fils Lucius et Caius, Tibère donc, est désigné par le Sénat pour devenir empereur, à l'âge de 56 ans. Et il est confronté tout de suite à une révolte de trois légions en Pannonie, provoquée par Percennius et Vibulenus.

Related: