background preloader

Les camps de concentration, 1933-1939

Les camps de concentration, 1933-1939
Le terme camp de concentration désigne un camp dans lequel des gens sont détenus ou confinés, généralement dans des conditions très difficiles et sans respect des normes juridiques acceptées dans les démocraties constitutionnelles quant à l'arrestation et l'emprisonnement. Les camps de concentration (Konzentrationslager, KL ou KZ) furent un élément essentiel du régime nazi entre 1933 et 1945. Les premiers camps de concentration en Allemagne furent créés peu après la nomination de Hitler au poste de chancelier en janvier 1933. Dans les semaines après l'arrivée au pouvoir des Nazis, la SA (Sturmabteilung ou Sections d'assaut), la SS (Schutzstaffel, escadron de protection, garde d'élite du Parti nazi), la police et les autorités civiles locales mirent en place de nombreux camps de détention pour incarcérer les opposants politiques, réels ou supposés, à la politique nazie. L'unité de SS-Totenkopfverbände de chaque camp était divisée en deux groupes.

http://www.ushmm.org/wlc/fr/article.php?ModuleId=95

Related:  EPI/AP/ numériqueNégationnisme, révisionnisme,le récentismeLes Camps de ConcentrationStoria

Dans les camps de concentration, les docteurs de l'horreur Lui seul pouvait écrire ce livre-là. Michel Cymes n'est pas seulement le présentateur du Magazine de la santé, sur France 5, et le chouchou du Zapping, sur Canal+. Il est aussi médecin et petit-fils de déportés. Négationnisme et révisionnisme - Le blog d'histoire ancienne de Setebos Jeudi 9 avril 2009 4 09 /04 /Avr /2009 17:08 Aujourd’hui, un article qui n’a pas grand-chose à voir avec l’Antiquité, puisque nous allons nous pencher sur deux notions qu’on a parfois tendance à confondre (à tort) : le révisionnisme et le négationnisme. Le négationnisme a une définition très restreinte : il désigne le comportement visant à nier, principalement, le génocide des Juifs et Tziganes pendant la seconde guerre mondiale. Par extension, peut désigner toute négation d’un génocide (par exemple, le génocide arménien). Le négationnisme a peut-être pu avoir un léger fond d’honnêteté à une époque, des gens pensant sincèrement que le génocide n’avait pas eu lieu, je ne sais pas, c’est possible.

camps de concentration Camps dans lesquels sont rassemblés, sous la surveillance de l'armée ou de la police, soit des populations civiles de nationalité ennemie, soit des minorités ethniques ou religieuses, soit des prisonniers de droit commun ou des détenus politiques. L'expression « camp de concentration » fait son apparition en Afrique du Sud pendant la guerre des Boers (1899-1902), lorsque les Britanniques ouvrent des camps pour y interner les familles des Boers en révolte. Mais c'est sous le régime nazi dans l'Allemagne des années 1930 que le système concentrationnaire connaît sa plus grande extension. Au xxe siècle, des camps de concentration, de « rééducation », de travail forcé… ont également été mis en place dans d'autres pays que ceux dominés par le IIIe Reich, notamment par des régimes totalitaires se réclamant du communisme. 1.

LES CAMPS DE CONCENTRATION Pour bien comprendre le régime nazi et son fonctionnement et pour éviter les confusions, il importe de distinguer camps de concentration et camps d'extermination. 1) Les camps de concentration, organisés sur le territoire allemand depuis 1933 et où ont d'abord été enfermés des Allemands antinazis, ainsi que des Juifs et des prisonniers de droit commun, étaient destinés à interner -provisoirement ou définitivement- des individus jugés dangereux "par mesure de sécurité, par mesure préventive ou par mesure de rééducation". Entre 1939 et 1945 le nombre des détenus s'est considérablement accru : on y trouvait pêle-mêle déportés politiques, prisonniers de droit commun, homosexuels, témoins de Jéhovah, etc. Par une ordonnance du 7 décembre 1941 a été créé le système NN, Natcht und Nebel ("Nuit et Brouillard") pour certains résistants transférés sans jugement en Allemagne et destinés à disparaître "sans laisser de traces".

Liste des camps de concentration nazis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette liste comprend les camps de concentration, les camps de concentration de jeunes, les camps d'extermination, camps de transit et divers autres camps similaires de la période du Troisième Reich. Carte[modifier | modifier le code] Carte des camps de concentration nazis Camps de concentration des années 1930[modifier | modifier le code] Les premiers camps de concentration (auparavant souvent dénommés camps de concentration « sauvages ») regroupent les camps créés après la prise de pouvoir par Adolf Hitler, de manière non systématique et dans des conditions différentes de rattachement, afin d'éliminer les opposants politiques au nazisme. Qu'est-ce que le sionisme - Documents Le mot « sio­nisme » apparaît à la fin du XIXe siècle pour désigner un ensemble de mou­ve­ments dif­fé­rents dont l’élément commun est le projet de donner à l’ensemble des Juifs du monde un centre spi­rituel, ter­ri­torial ou éta­tique, en général localisé en Palestine. Le succès du sio­nisme poli­tique et à visée éta­tique a assuré la pri­mauté et même l’exclusivité à ce sens du mot. Une fois son but atteint, le mou­vement idéo­lo­gique sio­niste de type poli­tique s’est trouvé face à de nou­veaux pro­blèmes lui imposant une nou­velle défi­nition.

Chronologie du système concentrationnaire nazi (1933-1945) Chronologie des mesures antisémites nazies et des débuts de la Shoah 30 avril 1933 - loi instaurant un numerus clausus dans les écoles et universités allemandes 29 septembre - loi interdisant aux Juifs d'être propriétaires de terres allemandes 4 octobre - interdiction aux Juifs en Allemagne de publier des journaux 17 mai 1934 - les juifs sont privés d'assurance-maladie Camp de concentration Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On nomme camp de concentration un lieu fermé de grande taille créé pour regrouper et pour détenir une population considérée comme ennemie, généralement dans de très mauvaises conditions. Cette population peut se composer des opposants politiques, des résidents d'un pays ennemi, de groupes ethniques ou religieux spécifiques, des civils d'une zone critique de combats, ou d'autres groupes humains, souvent pendant une guerre.

Auschwitz Le plus grand ensemble de camps allemands de concentration et d'extermination, créé en mai 1940 à Oświęcim, à 60 km au S.-O. de Cracovie (Pologne). Créé pour interner des Polonais et des prisonniers de guerre soviétiques (Auschwitz I), il devint avec la construction, engagée au printemps 1941, de Birkenau (Auschwitz II) le plus grand centre de mise à mort du peuple juif – ainsi que de Roms, de Sinti et autres prisonniers – de différentes nationalités européennes, atteignant parfois 20 000 victimes par jour. Le sionisme, un cancer pour la France et l’humanité. Il est fermement établi, après une lecture des vidéos avec détachement, que la sioniste levy enfonce le clou sur le lien entre sioniste et juif ou juif et sioniste… c’est une stratégie connu ; qu’il faut absolument démonter immédiatement avant que cela marque les esprits du simple individu. En exemple : ronny brauman est juif antisioniste, merkel est sioniste, bush, obama, ou le fasciste berlusconi sioniste non juif. D’ailleurs si l’Europe se droitise, et s’extrêmise, se fascise c’est en raison d’une politique sioniste. Europe sioniste ????

Les atrocités de l'occupation japonaise révélées par les archives chinoises Les employés des archives de la province de Jilin (Nord-est de la RPC) ont marqué à leur manière le 69e anniversaire de la victoire dans la Seconde guerre mondiale. A la fin d’avril, ils ont rendu publics près de 100.000 documents datant de la Seconde guerre mondiale, qui témoignent des actes de cruauté de l’armée japonaise pendant l’occupation de l’Est de la Chine (1937-1945). Il s’agit des lettres, des rapports, des documents officiels et des enregistrements de conversations téléphoniques entre les soldats et les fonctionnaires d’autres grades de l’armée impériale du Japon en Chine. De nombreux documents révèlent de nouvelles informations sur les victimes du massacre de Nankin (1937). Les archives donnent également des preuves de la création par le gouvernement japonais d’un réseau de « maisons clauses militaires » sur les territoires occupés. Un réseau des « maisons closes militaires » développé par Tokyo

Histoire. Unité 731. Les médecins maudits de l’armée japonaise. Terra Nova L’unité 731 C’est récemment seulement que l’ampleur et l’horreur des expériences menées ont été révélées. Les agissements de cette équipe de « savants » pervers n’ont d’égal que ceux des médecins nazis dans les camps de concentration. Le laboratoire de la mort est installé dans l’Etat du Mandchoukuo, à Pingfan, au sud de Harbin. Son objectif principal est la mise au point d’une arme bactériologique. A cet effet, un énorme complexe de 150 bâtiments est construit.

Related: