background preloader

La minute management : Neuf astuces pour détendre l'atmosphère dans une équipe - L'Express

La minute management : Neuf astuces pour détendre l'atmosphère dans une équipe - L'Express
Dans un contexte tendu, le manager doit avant tout rester cool pour ne pas paniquer ses collaborateurs. Pas facile, mais nécessaire. Sans être le GO (gentil organisateur) du service, il a intérêt à mettre de l'eau dans le vin de ses exigences - de façon ponctuelle - afin de créer des liens et de faciliter le partage au sein de l'équipe. Une politique de décrispation qui passe par une meilleure communication, rires compris ! 1. Relâchez la pression ! 2. Il s'agit de les repérer vite, car ils démoraliseraient une armée de gais lurons. 3. Augmentez le volume et le rythme de vos prises de parole sur tout ce qui touche à l'activité de votre entité et au quotidien de l'équipe : les offres commerciales, les priorités du moment, les budgets alloués, etc. 4. En phase critique ou d'incertitude, vos collaborateurs doivent sentir qu'ils peuvent vous interroger, raconter leurs soucis, demander un conseil sans avoir l'impression de déranger. 5. 6. 7. Offrez des fraises Tagada, des oursons... 8. 9. Related:  esprit d'équipe/cohésion

Le "Lean management" : mieux s'organiser au travail | France info Il s'agit d'un mode d'organisation du travail qui puise ses racines dans l'industrie automobile japonaise qui vise à améliorer les performances de l'entreprise en éliminant les activités sans valeur ajoutée. Aujourd'hui, le Lean s'étend à d'autres secteurs d'activité et notamment les services. Or, s'il est présenté par ses promoteurs comme un remède à la crise, le "Lean" (littéralement "épuré" en Anglais) fait également l'objet d'interrogations en matière de santé au travail. Marie Pezé, docteur en psychologie, psychanalyste, est aujourd'hui responsable du réseau de consultations "souffrance et travail" après avoir créé la première d'entre elle en 1997 à Nanterre. Son dernier livre : "Je suis debout bien que blessée, les racines de la souffrance au travail" vient de sortir aux éditions Josette Lyon.

Travailler en groupe oui mais comment Dossier Professeur un atout pour les élèves en P.P.C.P. des avantages multiples et variés § pour les élèves § pour la relation enseignant - élèves § pour les enseignants § engagement - détermination § exploration - tâtonnements § transformation - traitement § présentation - appropriation § prise de recul - intégration § d’un groupe efficace § d’un groupe inefficace Le travail en groupes : un atout pour les élèves en P.P.C.P. Avec la pluridisciplinarité, le travail de groupe est l’une des dimensions particulières des P.P.C.P. Il s’inscrit dans les principes constructivistes et cognitivistes de l’apprentissage lesquels impliquent une démarche de construction des savoirs à partir de ceux déjà intégrés jusqu’à l’acquisition de ceux qui sont visés. Il rejoint une conception de l’apprentissage s’appuyant sur une activité de recherche et d’exploration après une phase de lancement et d’engagement personnel, laquelle débouche sur une phase d’expression de l’information traitée. · comment répartir les activités ?

La minute management : Motivation en entreprise: neuf astuces pour manager sans moyens Pour booster l'implication de chacun, au quotidien le manager peut intervenir par petites touches grâce à des actions simples et efficaces. Et, dans une période de vaches maigres, rendre la carotte financière " accessoire " au regard du respect accordé à autrui et de la qualité de vie au travail. Deux leviers puissants de motivation qui ne doivent pas pour autant être un substitut à de réelles perspectives de carrières. Voici neuf idées pour pimenter l'ordinaire. 1. Enjoliver le décor Engagez vos troupes à créer un environnement convivial. 2. La réunion croissants du lundi matin, les pauses chouquettes de 16 heures, les pots surprise célébrant les anniversaires, le déjeuner de groupe trimestriel... 3. "Il me semble qu'il faut faire ainsi, mais je suis un peu has been, si quelqu'un a une meilleure idée...." 4. Les individus - surtout les plus jeunes - ont soif de liberté, de souplesse. 5. Ce qui est dit est dit. 6. Sortez votre collaborateur de sa routine. 7. 8. 9.

Et si en management, le plus était l'ami du mieux ? - Les Echos Accueil La critique est aisée, mais l'art est difficile. Prenons cet aphorisme pour nous interroger sur la manière actuelle de faire une critique positive. Dans le cadre d'un management moderne qui s'inscrit aujourd'hui dans une logique humaniste où l'art de manager s'apparente de plus en plus à la capacité d'animer, motiver et donner envie à ses équipes, faire une remarque positive prend tout son sens.(...) Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Tourisme - Transport Euro Disney plonge en Bourse L’exploitant de Disneyland Paris a annoncé lundi un projet de recapitalisation de 1 milliard d’euros soutenu et garanti par sa maison mère américaine The... Aéronautique - Défense MH 370 : nouvelle phase de recherches pour retrouver le Boeing... Sept mois après la disparition inexpliquée du vol MH370 de Malaysia Airlines, de nouvelles recherches sous-marines commencent ce lundi. France à lire également sur les echos Recommandé par

Pour un management aux 4 points cardinaux Pour un management aux 4 points cardinaux Lorsque l’on évoque le management, la vision qu’en ont certains se limite au management au sud c’est-à-dire le management de l’équipe dont le manager a la responsabilité. C’est une vision réductrice car pour être efficace le management doit s’exercer également aux 3 autres points cardinaux. Manager au nord : comprendre pour être proactif Faute d’avoir une vision globale des enjeux de l’organisation, les managers intermédiaires portent parfois un regard critique sur la manière dont ils sont managés par leur hiérarchie. Manager à l’ouest : coopérer en transversal Pour coopérer efficacement avec les autres fonctions, les compétences transverses sont indispensables mais pas suffisantes : il est nécessaire de comprendre les problématiques, les besoins et contraintes et les enjeux de chaque fonction. Manager à l’est : interagir avec l’environnement externe Comment acquérir ces compétences ?

Les trois freins à un travail de cohésion d’équipe 1. L’absence de visibilité Comment faire un diagnostic fiable et scientifique de l’état de l’équipe, de l’impact du management, des besoins individuels et collectifs ? Quelles solutions concrètes apporter et quels indicateurs de résultat sur des sujets tel que la responsabilité, la confiance, le sens, la motivation, l’ambiance, la relation, l’implication, la reconnaissance, la coopération ? Ces dimensions-là ne rentrent pas dans les schémas classiques de la culture d’Entreprise. Question : Comment changer de paradigme et accepter d’introduire le complexe, le non-mesurable dans l’Entreprise, et peut-être « l’essentiel » ? 2. La pression sur les résultats court terme fait que ce travail de cohésion d’équipe n’est pas prioritaire. Question : le manque de temps n’est-il pas une conséquence des choix de société que nos cultures ont adoptés ? 3. Et si le manager se lance dans cette démarche, que va-t-il se passer ?

La communication non verbale pour détecter quatre types de stress Le corps, les gestes, la voix, le regard, les mots ciblés comptent pour 93% de la compréhension des messages. La communication, notamment non verbale, est donc capitale pour faire baisser la pression dans l'équipe. L'idée pour le manager est de se synchroniser avec l'autre, afin d'être en phase avec lui. Mais attention à trouver le bon canal d'émission sinon le récepteur ne captera rien, ce qui augmentera le stress. Inspiré des travaux sur l'analyse transactionnelle (1), voici comment adopter quatre types d'attitudes en fonction des profils des collaborateurs. 1. Signaux du n-1 sous stress. >> Votre réponse : le toucher et la tonalité rassurantes. 2. Signaux du n-1 sous stress. >> Votre réponse: des contorsions toniques. 3. Signaux du n-1 sous stress. >> Votre réponse : une posture impavide et carrée. 4. Signaux du n-1 sous stress. Le profil "introverti", hésite avec des "euh", enchaînant les silences, les épaules rentrées, le regard intériorisé. >> Votre réponse: la prestance du corps.

Management : insuffler une dynamique pour motiver l'équipe Motiver son équipe est une tâche essentielle pour le manager, pas facile à réaliser car la bonne volonté et les recettes miracles ne suffisent pas. Dans le contexte actuel, la compétence technique, qui a été longtemps valorisée, cède le pas à d'autres qualités purement managériales. Ainsi le manager se doit d'adopter une nouvelle posture pour insuffler une vraie dynamique dans l'équipe. Comprendre d'où provient le manque d'enthousiasme de ses collaborateurs est primordial. Certes, chacun fait son travail mais sans plus, et s'il n'y a pas une réaction rapide, le climat ambiant risque de se détériorer rapidement. Les raisons sont diverses et relèvent parfois de plusieurs facteurs qu'il s'agisse d'une surcharge de travail, d'un manque de reconnaissance, d'une réorganisation non concertée... Insuffler une dynamique pour motiver l'équipe est un vrai challenge qui nécessite des réponses chaque fois appropriées qui vont d'ailleurs au-delà de celles évoquées. Jean-François Lemmet

Une petite pincée de fun dans son management | Entreprenariat, Management & Co Dans les managers que je côtoie tous les jours, ceux qui font vraiment la différence parviennent à se positionner intelligemment entre leur rôle structurant dans l’entreprise (cadre, règles du jeu, recherche de performance) et un certain état d’esprit qui met de l’huile dans les rouages, une petite pincée de fun dans leur management. Les bénéfices de cette pincée de fun 1- Le fun est formidable régulateur d’humeur. Pas étonnant que les pots de fin de projets soient de véritables machines à recycler la fatigue, les malentendus et les frustrations générées pendant les phases de forte mobilisation. 2 – Le fun humanise et développe la côte de sympathie des managers. 3- Le fun favorise l’innovation car il désinhibe la prise d’initiative. 4- Le fun renforce l’apprentissage grâce au plaisir. 5- Le fun est un formidable accélérateur temporel. 6- Le fun est un puissant outil anti-stress. Comment ? Evidemment, ne nous trompons pas de débat. Les conditions de succès 1- Rester naturel. Pour les intellos

Comment améliorer la cohésion de votre équipe ? Au cœur de la cohésion d'équipe : le manager Inutile de se faire des illusions, la cohésion d'une équipe passe avant tout par un management efficace, et ne doit pas reposer sur la seule volonté des salariés. En effet, c'est grâce au management d'équipe qu'un entrepreneur peut réussir à doper la productivité de son entreprise et le bien-être de ses salariés. La cohésion d'une équipe passera donc par une confiance mutuelle des salariés entre eux, et des salariés vis à vis de leur hiérarchie. Les cinq clefs d'un management d'équipe réussi La cohésion d'équipe ne s'improvise pas ! Voici quelques clefs qui devront vous guider pour établir votre management d'équipe : Attribuer clairement les rôles et les objectifs Le manager doit donner à chacun des objectifs clairs, à la fois ambitieux et réalistes. Faire circuler l'information Rien de tel qu'un non-dit ou qu'une rumeur pour briser la cohésion d'équipe. Responsabiliser les membres de l'équipe Être toujours ouvert à la communication

Managez-vous des dauphins ou des personnes Faites une expérience. Vous voulez confier à Michel un projet délicat requérant sens de l’initiative, capacité à traiter plusieurs problèmes en même temps et diplomatie relationnelle. Michel n’a jamais effectué ce genre de mission mais il en a les potentialités. Lors d’un entretien , vous lui décrivez les tenants et aboutissants de la mission et vous l’assurez de votre confiance en ses capacités pour la mener à bien. Comme c’est la première fois qu’il fait cette expérience, vous lui promettez de l’accompagner en cas de besoin. Mu par ce challenge, Michel peut vous répondre « oui » immédiatement. Faisons l’hypothèse, fort probable aujourd’hui, que vous ne disposez pas de budget en réserve et qu’une promotion est un processus lent dans votre organisation. Voici une démarche managériale que j’ai conseillé et testé plusieurs fois avec succès. La majorité des intéressés, mise devant ce dilemme, accepte quand même cette mission.

Stop au management par les valeurs - Les Echos Accueil Ils n'ont que ça à la bouche : sportifs et commentateurs, formateurs et responsables RH, managers et consultants. « j'ai des valeurs », « il faut des valeurs pour réussir »... Et bien souvent, on se retrouve à découvrir qu'il est mieux d'être honnête, intègre, solidaire, respectueux, que truand, vicieux, arriviste et manipulateur ! Utilisons les valeurs comme elles doivent l'être : PEU ! Cet article est réservé aux abonnés, pour en profiter abonnez-vous. Et aussi sur les Echos Les articles à la une Tourisme - Transport Euro Disney annonce une recapitalisation d’un milliard L’exploitant de Disneyland Paris a annoncé lundi un projet de recapitalisation de 1 milliard d’euros soutenu et garanti par sa maison mère américaine The... France Plan d'économies : plus de 2 milliards manquent à l'appel L'exécutif renvoie à plus tard le détail des économies prévues en 2015 sur les régimes sociaux. Entreprise & Marchés Free sur le point de déposer une nouvelle offre sur T-Mobile US Recommandé par La «?

Comment reconquérir l'engagement de vos collaborateurs ? Le cœur n'y est plus, la confiance est rompue, les salariés ne sont plus impliqués dans le fonctionnement de l'entreprise. De plus en plus de managers s'interrogent sur un nouveau deal qui améliore la performance globale de l'entreprise en plaçant l'humain au centre de la démarche. Comment faire face à l'accélération du temps, à la complexité croissante des organisations ?Comment favoriser la réactivité et l'adaptation en évitant les phénomènes bureaucratiques ?comment lever les résistances aux changements et favoriser l'implication et la valorisation des collaborateurs ? Nombreux sont les managers à s'être posés ces questions pour améliorer l'efficacité de leur équipe, ou les dirigeants celle de leur entreprise, nombreux sont ceux qui ont constatés que « le cœur n’y étais plus » ou que la confiance entre dirigeants et salariés était rompue. La place de l'humain Tout le monde connait le principe de division du travail théorisé par Taylor au début du XXème siècle.

Related: