background preloader

Les pays membres de la zone euro

Les pays membres de la zone euro
Depuis le 1er janvier 2015, dix-neuf des vingt-huit Etats membres de l'Union européenne ont adopté l'euro. Le dernier pays a avoir rejoint la zone euro est la Lituanie qui a adopté la monnaie unique le 1er janvier 2015. Les billets Découvrez les billets de la première série, émis à partir de 2002, et ceux de la série Europe, émis à partir de 2013. Voir aussi : les pièces en euros Les pays membres de la zone euro : Pays membres de l'Union européenne et non membres de la zone euro : BulgarieCroatieDanemarkHongriePologneRépublique tchèqueRoumanieRoyaume-UniSuède Related:  Monnaie, Euro UE politique monétaire

Vice-présidente Viviane RedingCommission européenne - Viviane Reding Le portefeuille de la justice est récent. Il a seulement été créé lors de l'entrée en fonction de la Commission européenne actuelle, sous la direction du président José Manuel Barroso, en 2010. Je suis donc la première Commissaire européenne en charge de la justice également responsable de la citoyenneté et des droits fondamentaux. Mon département, la direction générale de la justice, traite une grande variété de sujets, tels que le droit civil et commercial, la législation relative à la protection des consommateurs, la protection des données, le droit pénal, la libre circulation des citoyens et la législation de l'égalité. En savoir plus La dignité humaine, la liberté, la démocratie, l'égalité, l'État de droit et le respect des droits de l'homme doivent constituer plus que des concepts. En savoir plus

leuropecestpassorcier L’Europe c’est pas sorcier est une opération transmedia, participative et intergénérationnelle sur l’Europe dédiée aux enfants, aux adolescents et jeunes adultes, aux parents et grands parents. En mettant les internautes en immersion sur les sujets européens qui les intéressent, ce site est un des éléments de l’opération L’Europe c’est pas sorcier qui se décline aussi en une exposition, un mémento et des événements en région. C’est L’Union européenne expliquée à tous. Son histoire, les gens qui y vivent et qui la font, les traités, les institutions et leurs rôles, les chefs d’Etat et les commissaires, les ministres et les députés, les sujets de tous les jours et l’Europe de demain. L’opération est produite à l’initiative de et par Graine d’Europe qui associe sa démarche de sensibilisation à l’Europe à la philosophie de l’émission « C’est pas sorcier » pour créer le concept « L’Europe c’est pas sorcier », en partenariat avec France Télévisions.

Trois économistes vedettes analysent le "quantitative easing" de la BCE- 23 janvier 2015 C'est une décision historique. Le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi 22 janvier, par la voix de son président, Mario Draghi, le lancement d'un programme élargi de rachats d'actifs. La BCE va ainsi racheter 60 milliards d'euros par mois de dette publique et privée de mars 2015 à fin septembre 2016 "et en tout état de cause jusqu'à ce que nous voyions un ajustement pérenne dans la trajectoire de l'inflation en ligne avec notre objectif d'atteindre un taux d'inflation inférieur mais proche de 2%". L'usage d'un tel programme comme instrument de politique monétaire a fait "l'unanimité" parmi les 25 membres du conseil, a précisé Mario Draghi et le choix de l'enclencher maintenant a recueilli "une large majorité, tellement large que nous n'avons pas eu besoin de vote". Au total, ce sont plus de 1.140 milliards d'euros qui vont être injectés dans l'économie en 18 mois via ces rachats de dettes. Quels effets? L'analyse des experts: (avec AFP)

Qu'est-ce que le Pacte de stabilité et de croissance ?  - Qu'est-ce que l'euro a changé pour les Européens ? Découverte des institutions <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> Le Pacte de stabilité et de croissancePacte de stabilité et de croissanceInstrument dont les pays de la zone euro se sont dotés afin de coordonner leurs politiques budgétaires nationales et d’éviter l’apparition de déficits budgétaires excessifs. Il impose aux États de la zone euro d’avoir à terme des budgets proches de l’équilibre ou excédentaires. Le PSC a été adopté au Conseil européen d’Amsterdam en juin 1997. Le PSC comporte deux types de dispositions : La surveillance multilatérale, disposition préventive : les États de la zone euro présentent leurs objectifs budgétaires à moyen terme dans un programme de stabilité actualisé chaque année.

EFSA Dossier: Additifs allimentaires En vertu de la législation européenne, les additifs doivent être autorisés avant de pouvoir être utilisés dans les aliments. Cette autorisation donnée par les gestionnaires des risques fait suite à une évaluation approfondie de la sécurité réalisée par l’EFSA. Une fois autorisées, ces substances sont répertoriées dans une liste UE d’additifs alimentaires permis qui précise aussi leurs conditions d’utilisation. Elles doivent également être conformes à des critères de pureté approuvés établis dans le règlement UE 231/2012. En décembre 2008, la législation en vigueur a été consolidée au sein de quatre règlements simplifiés couvrant toutes les substances dites « agents améliorants alimentaires » (c.à.d. les additifs alimentaires, les enzymes alimentaires et les arômes). EU legislation on food additives – Commission européenne Le règlement UE 257/2010 établit un programme pour la réévaluation des additifs alimentaires autorisés, dont les détails figurent en annexe II.

Institut Supérieur du Travail - L’expert des relations sociales et syndicales - Sommaire untitled Le "quantitative easing" de la BCE, comment ça marche ?- 22 janvier 2015 La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé jeudi 22 janvier son très attendu programme de rachats massifs de dette publique et privée, "quantitative easing" (QE) à l'européenne. En voici les grandes lignes et modalités. 1) En quoi consiste le QE ? Comme la Fed ou la Banque du Japon avant elle, la BCE va racheter de la dette, à la fois publique, c'est-à-dire des obligations souveraines émises par les Etats de la zone euro et les institutions européennes, et privée. L'objectif est d'enclencher un cercle vertueux: sous l'effet de la forte demande, la valeur des obligations augmente et automatiquement les taux d'intérêt baissent ce qui pousse les banques à placer leur argent ailleurs, notamment à prêter aux entreprises et consommateurs. L'assouplissement quantitatif pèse aussi sur la valeur de la monnaie. Mario Draghi, président de le BCE, a assuré jeudi que l'inflation allait repartir graduellement à partir de cette année. 2) Combien la BCE va-t-elle dépenser? (avec Afp)

Pouvoir et impuissance XEnvoyer cet article par e-mail Nouveau ! Pas le temps de lire cet article ? Classez le dans vos favoris en cliquant sur l’étoile. Fermer La pente vers l’impuissance de l’exécutif gouvernemental et de son bras armé, l’Etat, n’est pas fatale “Nous conservons le pouvoir mais nous avons perdu la puissance.” Et derrière les impératifs de la com’, se découvre le champ clos des rivalités. Le chiffre en dit plus qu’un long discours : au plus fort d’une récession annonciatrice de plans sociaux, les pouvoirs publics n’ont pu mettre qu’une maigre poignée d’euros supplémentaires (de l’ordre de 100 millions) en faveur du chômage partiel sur la table du dernier sommet social. Et cette incapacité n’est pas qu’une affaire de manque de moyens ! “La crise du politique est en grande partie une crise d’inefficacité et d’absence de résultats. Certes, il leur reste encore quelques prérogatives budgétaires comme celles de fixer l’impôt et le niveau des dépenses, mais pour combien de temps ?

Related: