background preloader

Beaux Arts magazine

Beaux Arts magazine

http://www.beauxartsmagazine.com/

Related:  Ressources Web / Art Contemporain

Classica Un regard neuf sur la musique Chaque mois, Classica vous guide dans toute l'actualité de la musique classique au travers de nombreux portraits, reportages, enquêtes et interviews.... De plus, vous avez le plaisir de recevoir avec chaque numéro, le CD "CHOC" qui vous permet de découvrir les extraits des plus beaux disques du mois sélectionnés par la rédaction, régroupés sur un CD Le nu dans l’art – Partie 2 – Les peintres de la Renaissance italienne Sandro_Botticelli 1444-1510 – La naissance de Vénus Giovanni Bellini 1430-1516 – Jeune fille nue devant son miroir Jan_van Eyck 1395-1441 – Adam et Ève - retable de Gand Cactus Acide Cadre théorique et prospective Je me propose, dans cet article sur l’écriture numérique et la publication, de clore une réflexion engagée sur le document et prolongée par la lecture numérique. J’entends, pour ce faire, aborder cette notion selon la même méthodologie et commencer par préciser le cadre théorique dans lequel je m’inscris, avant d’envisager des pistes d’exploitation pédagogique. Il me faut préciser, d’emblée, que je n’aborderai pas la question du code, non qu’elle manque d’intérêt, mais parce qu’elle me semble devoir être traitée distinctement. Je regretterais de devoir la cantonner à sa spécificité computationnelle, quand cela n’est pas nécessairement le cas, alors que mon approche de l’écriture numérique cherche à s’affranchir de toute prévalence littéraire, en tant que forme sémiotique, ou technique, de l’ordre des usages, voire des ressources numériques.

Le nu à la Renaissance - Le bureau de M. Bureau Dans l'Antiquité, le nu réservé à la représentation parfaite des Dieux Dans l'Antiquité, modèle des humanistes, les Grecs portaient une grande attention au corps, surtout masculin, à son entretien et à la beauté, perçue comme sacrée. La représentation de leurs dieux à l'image de l'Homme (anthropomorphes) évoquait la perfection corporelle.

Le prix Goncourt des Lycéens Le Prix Goncourt des Lycéens offre au public un choix défendu avec engagement et passion par de jeunes lecteurs à partir de la sélection de romans effectuée en septembre par l’Académie Goncourt. Lancé en 1988 dans une dizaine de lycées bretons, ce prix, maintenant national, est organisé par la Fnac et le Ministère de l'Éducation Nationale, en coopération avec l’Académie Goncourt, pour donner aux jeunes l’envie de la lecture, le goût de l’écriture et du partage des idées. Cinquante-deux classes de lycéens âgés de 15 à 18 ans, issus de seconde, première, terminale ou BTS, généralistes, scientifiques ou techniques, lisent et étudient en deux mois, avec l’aide de leurs professeurs et l’Association Bruit de Lire, la douzaine de romans de la sélection de rentrée de l’Académie . La Fnac offre l’ensemble des livres dès la rentrée. Les classes et leurs professeurs sont ensuite invités à rencontrer les auteurs de la sélection.

Collections sur mesure Principe général Le Ministère de la Culture et de la Communication a développé « Collections sur Mesure », boite de dialogue qui consiste à interroger la totalité du corpus de Collections ou une partie en filtrant les données selon un critère précis. Ce filtre peut être géographique : communal (les requêtes porteront sur tous les documents relatifs à une commune, par exemple : Troyes, Cannes, Langres) ou sur un groupe de communes comme pour les Pays d’Art et d’Histoire, départemental, régional ou à l'échelle d'un pays. Les données peuvent aussi être filtrées à un échelon institutionnel (permettant l'interrogation simultanées de bases de données hétérogènes, produites par un même établissement, comme Les Arts Décoratifs) Sur un ou plusieurs édifices (par exemple le Réseau des sites majeurs de Vauban...).Sur une thématique (par exemple : sur la guerre 1914-1918, la photographie, les marionnettes, la dentelle, l’ethnologie, l’école, les phares bretons...).

Renaissance C'est bien évidemment sur l'Art de l'Antiquité que les maîtres italiens ont fondé leurs canons esthétiques, mais l'art de la Renaissance a toutefois suivi son propre cheminement, avec des supports différents (peinture sur toile, fresque, sculpture) et un grand nombre d'innovations techniques (la peinture à l'huile, la perspective linéaire, le sfumato, le trompe-l'œil,...), qui lui confèrent des caractéristiques propres. Le corps nu est représenté essentiellement dans des œuvres sur des thèmes mythologiques (voir ci-contre Lucas Cranach l'Ancien, « Vénus debout dans un paysage » (1529) ou Agnolo Bronzino, « Vénus et Cupidon » (v. 1540-50) ) ou religieux. À la Renaissance, le nu devient un sujet à part entière et exprime une esthétique nouvelle, dans laquelle les artistes traduisent l'évolution de la société. Les artistes durent trouver toutes sortes de stratagèmes pour que la nudité ne soit pas choquante et n'entraîne pas le rejet de l'œuvre. source :

L’art contemporain dans les collections du Musée Joseph Beuys, Fonds VII/2, 1967 / 1984 (détail)Installation. Feutre gris, cuivre, 195 x 455 x 643 cm Située à l’entrée du Musée, l’œuvre de Joseph Beuys Fonds VII/2 accueille le visiteur. Perplexe, il s‘interroge. On dirait des fondations, quelque chose est-il en cours d’installation ?

Related: