background preloader

COAL

COAL
Tous les mois, COAL présente à La REcyclerie un artiste du pays à l’honneur, dans le cadre de son cycle l’Europe des possibles. Thierry Boutonnier, né en 1980 dans le sud-ouest, a ... COAL présente Ultralocal au CEAAC, Strasbourg Du 18 juin au 16 octobre, COAL présente Ultralocal, dernière exposition de sa trilogie Think global, Act local au Centre Européen d’Actions Artistiques Contemporaines de Strasbourg. + suite Appel à projets – Prix COAL 2016 PRIX COAL 2016 LANCEMENT DE L’APPEL À PROJETS Ouvert jusqu’au 11 septembre Sous le haut patronage de Madame la Ministre Ségolène Royal, avec le soutien + suite Art-khaton par France Culture et le centre Pompidou en partenariat avec COAL Tweets, vidéos, poèmes… vos créations sur le thème « Pourquoi la culture » et diffusées sur les réseaux sociaux seront présentées lors d’une émission dédiée + suite L’anthropocène, des arbres et des humains COAL au COLLOQUE « WHITE WOOD FORUM »

http://www.projetcoal.org/coal/

Related:  Projets art, culture, innovationArt contemporainJE Droits culturelsEnvironment

Topics Visual Arts Platform The Topics platform, is our laboratory and online galery. The place for our visual researches Ce qui nous réuni, c'est la quête d'une perception lucide, la recherche de la forme, l'acte photographique comme praxis, philosophie de l’agir intérieur en soi et de l’agir volontaire, extérieur et productif. presentation Plateforme est une structure indépendante. Espace de diffusion, de création et de ressource pour l'art contemporain, il fonctionne comme un espace partagé et fédérateur au sein duquel les artistes se réunissent dans la volonté d'une synergie des potentiels imaginatifs, créatifs et des compétences de chacun pour proposer une expérience alternative. Chaque mois, Plateforme présente une exposition d’environ deux semaines suivie d’une programmation plus évènementielle (performances, projections, etc.) tournée essentiellement vers l'expérimentation et la recherche. La sélection est orientée vers des pratiques artistiques exigeantes.

Un nouveau référentiel pour la culture ? 18 janvier 2014 Partager dans Ressources par Reseau culture 21 Pour une économie coopérative de la diversité culturelle, ouvrage de Philippe Henry paru aux Editions de l’Attribut, janvier 2014. En s’appuyant sur des expérimentations souvent peu connues, l’ouvrage analyse la question centrale de la construction de nos identités culturelles. La problématique de la diversité culturelle forme désormais le nouveau socle d’une pensée et d’une action politique publique de la culture.

INNOCENCE – Un portrait géant d’enfant pour arrêter les attaques de drones Un champ au Pakistan vu depuis un drone (AFP) Vus depuis un drone, les êtres humains prennent la taille d'insectes insignifiants. Mais l'action de celui qui appuie sur la détente est, elle, tout sauf insignifiante. Pour que le tireur n'oublie pas cette réalité, un collectif d'artistes a déployé le portrait géant d'un enfant en plein milieu d'un champ situé dans la région pakistanaise Khyber Pukhtoonkhwa, régulièrement soumises aux attaques de drones. Selon ses organisateurs, regroupés sous le hashtag Notabugsplat — nom tiré de l'expression bug splat, qui fait référence au bruit d'un insecte écrasé et qui serait utilisée par les pilotes de drones —, cette opération, réalisé avec l'aide du Français JR, a pour objectif de sensibiliser les opérateurs de drones au coût humain et aux dommages collatéraux que peuvent causer leurs attaques de cibles au sol.

L’art sur le banc des accusés Il n’y a pas que dans les dictatures qu’on intente des procès aux artistes. Dans les démocraties occidentales, les procédures se multiplient contre l’art, laissant planer au-delà du verdict un climat de peur et d’autocensure. L’art a-t-il tous les droits? Régulièrement, les tribunaux sont saisis pour trancher cette question pour des motifs variés, allant du droit d’auteur à des affaires de morale, en passant par la protection des mineurs ou des questions plus politiques. Nouvelle résolution de l’ONU sur culture et développement 11 janvier 2014 Partager dans Ressources par Reseau culture 21 L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une troisième résolution sur culture et développement le 12 décembre dernier. Cette résolution est la première à reconnaitre explicitement les liens directs entre la culture et les trois piliers du développement durable (piliers économique, social et environnemental) ainsi que la paix et la sécurité. Le texte stipule que la culture est à la fois un catalyseur et un moteur du développement durable et mentionne sa contribution à des modes de production et de consommation durables. Il souligne également le rôle de la culture pour le développement durable dans l’élaboration de l’agenda de développement post-2015.

Ford passe ses voitures à l'énergie solaire - Sciences Mieux que les voitures hybrides ou électriques qui se rechargent sur une prise, voici venir le panneau solaire installé sur le toit. Ford devrait être la première marque à en faire usage avec son futur C-Max Solar Energi. "Au lieu de tirer l'énergie pour sa batterie d'une prise électrique, la Ford C-MAX Solar Energi Concept exploite l'énergie du soleil", annonce le fabricant américain dans un communiqué au sujet de son futur véhicule propre. Le prototype sera présenté lors du CES de Las Vegas la semaine prochaine (7-10 janvier), le salon international des innovations technologiques. Le C-MAX Solar Energi serait en fait une voiture hybride classique qui se recharge via un branchement.

Au CES de Las Vegas, la robe du futur Pour quelques milliers de dollars, les adeptes de mode et de technologie peuvent désormais s'offrir des vêtements qui changent de couleur à la demande grâce à un textile contenant de la fibre optique. Cette innovation, que l'on doit à la créatrice londonienne Amy Rainbow Winters, a été dévoilée dans le cadre du salon high-tech International CES de Las Vegas. Une robe qui émet de la lumière bleue peut prendre une autre teinte du bout du doigt, en touchant des capteurs intégrés à la manche. « Si vous avez envie de violet, la robe sera violette. Si vous préférez du rouge, vous avez du rouge.

Paideia 4D, un an après… Résultats et défis d’une année de démarche interdépartementale d’observation et évaluation des politiques publiques au regard des droits culturels. Un large mouvement participatif autour des droits culturels s’est développé en 2013 dans quatre départements. Dans le cadre d’une démarche de recherche-action appelée Paideia 4D, des équipes intersectorielles ont collecté plus de 110 cas d’école afin d’analyser leurs actions, leurs dispositifs ou leurs métiers au regard des droits culturels. 15 rencontres départementales ou interdépartementales ont rassemblé plus de 900 personnes. Moins, c'est mieux Encore trop souvent, on a tendance à voir dans la croissance une fin en soi, un synonyme de progrès et de qualité de la vie, et à ignorer son corollaire direct : l’empreinte sur l’environnement et l’épuisement des matières premières. Au-delà de toute idéologie, la croissance doit d’abord être au service de l’homme. Nombre de domaines recèlent d’immenses potentiels de création de richesse : la protection de l’environnement, la santé et l’éducation, l’énergie solaire et éolienne, le traitement de l’eau, les systèmes de mobilité éco-respectueux et, last but not least, la plantation d’arbres – qui permettrait à la fois d’améliorer la qualité de vie des habitants des grandes villes et de préserver les ressources naturelles nourricières. Ces potentiels de « croissance 2.0 », il s’agit de les développer à grande échelle et sans attendre. Tous les acteurs de la société sont appelés à participer à cet effort. 1.

Prix LE BAL de la jeune création avec l'ADAGP Ce prix est destiné aux photographes et/ou vidéastes de moins de 40 ans résidant en Europe. Il a pour but d’accompagner le (la) lauréat(e) pendant deux ans dans la réalisation d’un projet de création déjà amorcé. Une dotation de 20 000 euros permettra au (à la) lauréat(e) de mener à bien son projet. À l’issue des deux ans, le travail du (de la) lauréat(e) fera l’objet à l’automne 2017 d’une exposition dans les deux espaces du BAL ainsi que d’une publication co-éditée par LE BAL et Filigranes Éditions. Le jury, présidé par Diane Dufour, directrice du BAL, sera composé de : Hugues Aubry, mécène ; Mohamed Bourouissa, artiste ; Daniel Buren, artiste (administrateur de l’ADAGP) ; Alain Fleischer, cinéaste, plasticien photographe ; Vincent Josse, journaliste ; Patrick Le Bescont, directeur de Filigranes Éditions ; Laurent Le Bon, président du Musée Picasso et Meret Meyer, administratrice de l’ADAGP.

Vivons nos patrimoines ! Comment faire bien commun, de nos mémoires aux paysages, troisième séminaire interdépartemental de Paideia 4D+. Conférence publique le mercredi 24 (19h à 21h30), séminaire de travail les jeudi 25 (9h à 18h) et vendredi 26 septembre (9h à 14h) 2014, Gironde (Bordeaux – La Réole). Un patrimoine est vivant ou il n’est pas, c’est un bien commun, une ressource pour tous les droits, libertés et responsabilités culturels et sociaux des habitants et des visiteurs d’un territoire.

Coalition pour l'art et le développement durable by robinalex Mar 21

Related: