background preloader

Espace Culturel Louis Vuitton - Art contemporain, actualité, interviews d'artistes, infos, vidéos

Related:  art contemporain - arts visuels

Exposition collective Altérité. Je est un autre. Artistes : Kader ATTIA, Leigh BOWERY, Reza HAZARE, Tal MAZLIACH, Pierre MOLINIER, Tomoko SAWADA, Francesca WOODMAN, Gil YEFMAN, Atelier Eric POITEVIN des Beaux-Arts de Paris. Qui suis-je ? Qui est l’Autre, si ce n’est cet être différent qui est aussi une partie de moi ? La question de l’Altérité est universelle. C’est à une aventure au plus profond de soi que l’Espace culturel Louis Vuitton invite le visiteur pour sa 22ème exposition. Si les artistes sélectionnés viennent de pays et d’horizons différents, ils sont tous habités par cette existentielle question de l’autre. La question du corps et de son appréhension est une des problématiques fondamentales de l’identité : Gil Yefman, jeune artiste israélien, déconstruit et transforme la culture populaire en tricotant des oeuvres anthropomorphiques, qui sont autant d’allusions à la notion de genre qu’à une forme de thérapie obsessionnelle. L’ensemble de ces oeuvres invite chacun à imaginer des pensées et des espaces nouveaux.

Laurent Grasso Laurent Grasso : artiste spectral ? par Cyril Thomas Déconcertant, Laurent Grasso transforme l'espace 315 du Centre Pompidou en un laboratoire d'expérimentations perceptuelles. Laurent Grasso isole les faits historiques et tente d'esquisser un rapport entre les spectres d'un passé scientifique et le monde d'aujourd'hui. Au palais de Tokyo, lors de l'exposition « Gakona », il avait reproduit, en jouant sur les échelles, la station HAARP (Recherches dans le domaine des hautes fréquences appliquées aux aurores boréales) en Alaska qui fut le point de départ des rumeurs les plus extravagantes. Pour cette exposition, le vidéaste a choisi de tisser un lien sonore entre plusieurs éléments, tous empruntés à l'histoire contemporaine, qui composent son installation : il reproduit la Horn Antenna construite par les Bell Telephone Laboratories en 1959. Bourdonnements, bruits, crissements lors des passages des volatiles, Laurent Grasso installe une panoplie de sons.

ShangXia la marque chinoise de Hermès Hermès vient de lancer à Shanghai Shang Xia, sa marque de luxe chinoise. Hermès a inauguré la semaine précédente à Shanghai sa 1ere boutique de sa nouvelle marque chinoise « Shang Xia ». Cette nouvelle marque se veut être la vitrine d’un savoir-faire chinois, pour toucher la Chine et l’Asie. La boutique est située près du quartier de Xintiandi, dans un shopping mall. Le magasin fait 123 mètres carrés et son design est épuré bois naturel ou blanc, on a pu voir les vêtements de la collection, des chaussures et des objets de décoration. La 1ere collection est centrée autour du thé, et les matières utilisées sont asiatiques bambou, le cachemire (Mongolie) ou encore la porcelaine. Juste devant la boutique, spécialement pour l’ouverture, des artisans chinois travaillaient sur des tables, des objets présents à l’intérieur comme des tasses de porcelaine, du tressage en fil de bambou. La marque fonctionnera de façon complètement indépendante, et pourrait devenir un concurrent de la marque Hermès.

Carte blanche Carré blanc sur fond blanc, l’illustre huile sur toile de Kasimir Malevitch aura fait couler beaucoup d’encre depuis sa création en 1918. Cette œuvre, considérée comme le premier monochrome de la peinture contemporaine, suscite toujours autant la controverse chez les non initiés. Pourtant, en se replaçant dans le contexte historique et pictural de 1918, ces deux teintes de blanc symboles du mouvement Suprématiste faisaient figure de révolution ! Outre la – petite – leçon d’histoire de l’art, la symbolique du #FFFFFF n’en est pas moins enrichissante. Très classiquement, elle est le symbole en occident de la pureté, de l’innocence, de la chasteté et de la paix… «À l’analyse, le blanc, que l’on considère souvent comme une non-couleur, est comme le symbole d’un monde où toutes les couleurs se sont évanouies. (…) Il en tombe un silence qui court à l’infini comme une froide muraille, infranchissable, inébranlable. Focus sur : Saskia Schmidt Kasia Bielska Matthew Shlian Helen Warner Kimiko Yoshida

Celeste Boursier-Mougenot Genre : Arts plastiques date de naissance :1961 Biographie Celeste Boursier-Mougenot Musicien de formation, Céleste Boursier-Mougenot se tourne vers les arts plastiques après avoir été compositeur pour la compagnie de théâtre Pascal Rambert ; dès lors, il n'a de cesse, à travers ses installations sonores, de travailler à extraire le “potentiel musical” et acoustique des objets les plus divers. Il élabore ainsi des dispositifs qui étendent la notion de partition aux configurations des matériaux et des médias qu'il emploie pour générer, le plus souvent en direct, une véritable expérience d'écoute aux visiteurs. › Signaler une erreur sur la fiche

Portail du Land Art | Art avec et dans la Nature L'étrange voyage de Berdaguer & Péjus Architecture, neurologie et psychanalyse sont quelques-unes des disciplines sur lesquelles s'appuient Christophe Berdaguer et Marie Péjus pour explorer les interactions existant entre le corps, le cerveau et leur environnement. Le duo est l'auteur d'une œuvre en constante évolution, complexe et fascinante, peuplée de paysages psychiques et de transpositions mentales d'architectures. L'Institut d'art contemporain de Villeurbanne présente, jusqu'au 13 mai, une vaste exposition monographique qui permet, à travers la réactivation de plusieurs pièces associées à des projets plus récents – voire conçus pour l'IAC –, d'appréhender pleinement leur démarche singulière. Le parcours s'ouvre sur une pièce monumentale, Kilda 2 (2012), structure aérienne constituée d'une multitude d'arceaux de bois blancs et floqués qui s'entrecroisent.

à propos | ultralocal Ultralocal est né à la suite de la découverte d’un lieu inoccupé depuis plus de 30 ans dans le 18ème arrondissement de Paris. Initialement dédié à l’activation de cet espace, il s’en est rapidement émancipé et s’attache dorénavant à accueillir et déplacer des pratiques artistiques au travers des questions relatives à la production, la mise en exposition et la circulation des œuvres. Par la mise en place de workshops ou par l’invitation d’artistes, ultralocal essaie d’ébranler le travail artistique en le faisant se confronter à de nouveaux contextes géographiques et relationnels, en les considérant comme points de départ pour de nouveaux travaux. Privilégiant donc l’expérimentation à la confirmation d’une pratique, le projet ne se soumet pas aux formes conventionnelles d’exposition mais archive néanmoins les tentatives et les pièces produites.

Christian Boltanski Notice Christian Boltanski poursuit la vie des autres, leur histoire, les petites comme la grande. Il s’intéresse aux récits individuels qui, rassemblés par le destin, le hasard, l’infamie humaine constituent, en tas, les désordres du monde. En leur rendant hommage, il résiste à l’inexorable oubli. Il pose la disparition de chaque individu dans la masse de l’histoire comme le véritable drame et tente ainsi de ramener à la lumière une trace, une idée parfois de ce que chacun a été : les objets inventoriés qui lui survivent, un nom, un visage, un souffle, un vêtement, une voix, un battement de coeur… traces de plus en plus impersonnelles et abstraites, dès lors reconnaissables. L’histoire personnelle de Christian Boltanski est profondément ancrée dans les traumatismes de la Seconde Guerre mondiale et dans l’Holocauste. Après avoir creusé sa mémoire et fait surgir à la surface du présent les gestes et les objets (réels ?)

FRAC PACA - Dans les murs | Expositions passées L’Espace Culturel Prairial a été crée en 2004 en partenariat avec l’éducation Nationale, la ville de Vitrolles et le Frac Provence-Alpes-Côte... Présentation des ateliers réalisés par Pascale Stauth et Claude Queyrel avec des classes de lycéens. Les artistes ont mis à disposition des lycéens leur... Déterminé à accompagner et soutenir financièrement les nouveaux lieux d’exposition au lendemain de Marseille Provence, Capitale européenne de la Culture en... Basée à Strasbourg, Pétrole Éditions a pour but de concevoir, produire, éditer, exposer et diffuser des livres s’apparentant aux « livres... Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une collaboration avec d’autres partenaires culturels régionaux et internationaux. Entouré de son bestiaire, de ses animaux qui lui servent à sonder, comprendre, révéler le monde qui nous entoure, Stephen Wilks réunit dans "Foules,... “L’espace de notre vie n’est ni continu, ni infini, ni homogène, ni isotrope. “Ma première pensée fut : ‘Que faire ?

moufidafedhila | Escape Plexiglass, neon light, drawings, mixed media, 180 x 390 cm / 20 x 70 cm, 2014 Exhibition view from Dessine-Moi le Monde de Mémoire, La Boite Gallery, Tunis, 2014 "Space is only a "horrible outside-inside" that Moufida Fedhila explores unabated. In-between spaces where crucial issues are played out and are growing. She examine the relations which exist between bodies and space, places which they cross, between presences and absences It is about the materialization of the "uninhabitable" as explained by Georges Perec: "The architecture of contempt and show off [...] the narrow, the stifling [...] the parked, the prohibited, the caged, and the locked." [1] By inviting, people she met in a complex exercise by the only sentence "draw me the world from memory", the artist introduces them to a poetics of the exploration, to a criticism of the real, the represented and the lived spaces. [1] PEREC, Georges. By Julie Crenn Par Julie Crenn

untitled Art Contemporain Web TV Creativtv

Related: