background preloader

Impact du numérique sur les processus socio-cognitifs

Facebook Twitter

Numérique et effets délétaires. Intelligence artificielle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Intelligence artificielle

L'intelligence artificielle est une discipline scientifique recherchant des méthodes de résolution de problèmes à forte complexité logique ou algorithmique. UN HOMME PRESQUE PARFAIT : Nanotechnologie - Génétique. Ce documentaire, Un homme presque parfait (1h00) d’Infrarouge, fait le point sur les dernières recherches scientifiques en terme de modification de l’être humain, une évolution qui passe par une intégration d’éléments mécaniques et nanotechnologiques dans notre corps organique.

UN HOMME PRESQUE PARFAIT : Nanotechnologie - Génétique

Aujourd’hui, on met des puces directement dans les membres pour améliorer les performances physiques, ou dans le cerveau pour améliorer les capacités intellectuelles. Les progrès de la science sont tels qu'ils permettent d’imaginer un humain augmenté. TRANSMISSIONS DE PENSÉES. La télépathie. Transmissions de pensées, est un documentaire (0h49) de la série scientifique Superscience, qui a le mérite d’aborder la télépathie, le sujet délicat de la recherche en parapsychologie expérimentale. .

TRANSMISSIONS DE PENSÉES. La télépathie

La parapsychologie est l'étude expérimentale de phénomènes qui mettent en jeu le psychisme et son interaction avec l'environnement. La télépathie correspond à un échange d’informations entre deux personnes, n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue, classée parmi les perceptions extra-sensorielles. Elle est précurseur de la précognition et de la clairvoyance. Charles Robert Richet, physiologiste français et prix Nobel en 1913, fut le premier à développer une méthode statistique permettant d’évaluer les résultats de séries de tests de clairvoyance ou de télépathie. . . . ROBOTS SAPIENS, LES HOMMES DU FUTUR. Robots Sapiens, les hommes du futur, est un documentaire (0h50) sur la toute prochaine évolution de l'homme, qui semble être liée à celle des nanotechnologies et des neurosciences à venir. .

ROBOTS SAPIENS, LES HOMMES DU FUTUR

Les scientifiques travaillent à créer une interface directe entre le cerveau humain et l'ordinateur, le but étant de reproduire et multiplier les capacités humaines à l'aide des machines. Ainsi, les micro-puces permettraient de penser plus vite et mieux, d'avoir plus de mémoire, d'écrire sur son ordinateur juste en pensant, ou pour un handicapé, de communiquer avec son entourage. Les possibilités sont immenses. LES SURHOMMES DU FUTUR - Nanoscience et bionique. Ce documentaire, Les surhommes du futur, Le monde de demain (0h44), explique quelles seront les nouvelles capacités de l'homme modifié du futur par la nanotechnologie et les puces électroniques associées aux sciences humaines, qui nous rapproche de l'homme robot.

LES SURHOMMES DU FUTUR - Nanoscience et bionique

La technologie moderne fait des progrès considérables dans tous les domaines, mais où les avancées de la recherche médicale, pharmaceutique, associées aux progrès technologiques s'arrêteront-elles ? La société va-t-elle engendrer des surhommes capables de discuter par "télépathie électronique", de programmer son cerveau pour vivre d'autres expériences, et même vivre au delà des espérances ? L’électronique sera une des composantes de la médecine du futur. Les chercheurs travaillent sur diverses nanotechnologies qui permettraient de gagner un temps précieux dans le diagnostic de maladies génétiques ou infectieuses.

L'essor des prothèses numériques "cognitives" et leur impact en termes socio-anthropologiques. Les prothèses « cognitives » (les ordinateurs, les consoles de jeu, les smartphones, et bientôt les Google Glass®...) accompagnent étroitement l'activité mentale et sociale de l'individu.

L'essor des prothèses numériques "cognitives" et leur impact en termes socio-anthropologiques

Le besoin irrépressible, pour certains « adeptes », de se connecter aux sites web comme Facebook, aux boîtes e-mail, pour s'adresser à son semblable, témoigne de l'essor de nouvelles pratiques sociales et culturelles qui se développent fortement depuis le début du XXIe siècle. Tous ces appareils semblent en mesure de provoquer une potentielle "cyberdépendance" chez certaines personnes et d'exercer une modification progressive et subtile, en cas d'usage intensif, de l'activité cognitive comme des modes de mise en relation des individus. Ils peuvent donc vraiment bouleverser significativement certains rapports sociaux et également certains processus pédagogiques. En savoir plus. L'essor des prothèses numériques "cognitives" et leur impact en termes socio-anthropologiques. Vers la fusion homme-machine. Un Web en symbiose avec notre cerveau et notre corps. LA RÉVOLUTION DE L'INTELLIGENCE : IA - Visions du futur. La révolution de l'intelligence, est un documentaire (0h43) de la série Visions du futur, qui s'intéresse à l'intelligence artificielle bientôt omniprésente partout, aux robots dotés d'intelligence de niveau humain, et à comment nous allons pouvoir fusionner nos esprits avec l'intelligence de la machine.

LA RÉVOLUTION DE L'INTELLIGENCE : IA - Visions du futur

L’expression Intelligence artificielle apparaît en 1956 lors de la conférence de Dartmouth organisée par quelques pionniers de la discipline dont John McCarthy, Claude Shannon, Marvin Lee Minsky, Herbert Simmon. Les rencontres de Dartmouth sont le résultat d’une effervescence qui a débuté un peu avant les années 1950 autour de questions liées à la possibilité de construire des machines à penser, et à la comparaison du fonctionnement du cerveau humain avec les premiers ordinateurs. LES SURHOMMES DU FUTUR - Nanoscience et bionique. L'impact et les enjeux des nouvelles technologies d'exploration et de thérapie du cerveau (Rapport) L'amélioration des performances cognitives individuelles (attention, mémoire) semble envisageable.

L'impact et les enjeux des nouvelles technologies d'exploration et de thérapie du cerveau (Rapport)

À partir de découvertes sur le traitement des démences, il est concevable d'augmenter la mémoire des individus normaux, de même qu'il est imaginable de diminuer la mémoire négative liée au stress post traumatique, avec un intérêt potentiel pour les soldats ou les secouristes par exemple. Certains médicaments développés pour la dépression ou les troubles du sommeil pourraient être détournés de leur usage primaire en vue, par exemple, d'améliorer « chimiquement » la coopération entre les individus au sein d'un groupe ou d'augmenter les périodes d'éveil en maintenant les capacités d'attention et de concentration.

Ce glissement quelque peu barbare, surfant sur la profonde ambiguïté qui réside entre les notions de santé et de performance, amène à s'interroger. Une culture de l'amélioration se développe et construit ses propres mythologies. Recommandation : * 137 Plon janvier 2012 p 184. Les étonnants pouvoirs De Transformation Du Cerveau. Vers la fusion homme-machine. Un Web en symbiose avec notre cerveau et notre corps. TRANSMISSIONS DE PENSÉES. La télépathie. LA RÉVOLUTION DE L'INTELLIGENCE : IA - Visions du futur. LES SURHOMMES DU FUTUR - Nanoscience et bionique. MICHEL SERRES : La révolution culturelle et cognitive. Les nouvelles technologies, est une conférence (1h04) donnée par Michel Serres, philosophe et historien des sciences, consacrée à la révolution culturelle et cognitive liée aux technologies modernes qui poussent l’homme à externaliser sa mémoire, à l’occasion des 40 ans de l’INRIA.

MICHEL SERRES : La révolution culturelle et cognitive

Michel Serres, célèbre académicien, philosophe et historien des sciences, explique comment la révolution informatique change notre rapport au monde. Tout comme avant elle, l’écriture, puis l’imprimerie, ont profondément transformé nos modes de vie. Une conséquence inévitable de toute révolution. Le philosophe donne rapidement le ton et invite son auditoire à prendre conscience de la révolution cognitive générée par la révolution de l’information.

Pour lui, les nouvelles technologies ont poussé l’homme à externaliser sa mémoire. Serge Tisseron - Culture numérique : une triple révolution. Posté par Serge TISSERON le 7 juin 2012.

Serge Tisseron - Culture numérique : une triple révolution

La première révolution engagée par la culture numérique est culturelle La culture du livre est une culture de l’un, dominée par une conception verticale du savoir : celui qui sait écrit un livre pour ceux qui ignorent. La révolution cognitive. Je vous recommande vivement cette conférence de Michel Serres, intitulée « Les nouvelles technologies, révolution culturelle et cognitive » (je suis tombé dessus grâce à un tweet de Jérôme Colombain). Outre la vigueur et la clarté de Michel Serres (qui sont impressionnantes), le propos est lui-même passionnant.

Il y aborde la manière dont les ordinateurs et internet (ce qu’on appelle souvent les nouvelles technologies) sont en train de modifier radicalement, le temps, l’espace et notre cognition. Michel Serres compare la révolution « internet » à d’autres révolutions dans l’histoire de l’humanité - en lien avec l’émission, le traitement, la réception d’informations - : l’apparition du langage, l’apparition de l’écriture et l’apparition de l’imprimerie. Cela replace les choses dans une échelle temporelle intéressante. Le cerveau des natifs du numérique en 90 secondes. L'impact et les enjeux des nouvelles technologies d'exploration et de thérapie du cerveau (Rapport) L'étude du système nerveux, de statique, est devenue dynamique.

Jusqu'à très récemment les résultats des expériences se traduisaient par des images fixes, qu'il s'agisse de données biochimiques, anatomiques ou physiologiques. Cependant chaque image est un artefact. Quelle qu'en soit la qualité, elle n'est qu'une « représentation de la représentation » par le truchement d'une modélisation mathématique.

Quand on mesure l'activité cérébrale, on n'enregistre pas du simple bruit, mais une dynamique cohérente. De façon transitoire, on observe l'activation de réseaux mis en fonctionnement normalement par différents comportements. Lorqu'on modélise un cerveau en essayant de créer artificiellement des réseaux, on essaie d'en comprendre la dynamique. Actualités articles Plasticité cérébrale. Boris Cyrulnik, le cerveau a besoin de la richesse du banal. Automates Intelligents: Les technologies numériques comme prothèses à notre cerveau ? par Christophe Jacquemin. Nous nous connectons à Internet... nous surfons de pages en pages par des liens qui nous promènent ici et là, et pendant ce temps nous sommes aussi bombardés de messages, d'alertes nous signifiant qu'un mail vient de nous arriver et, via flux RSS, qu'un blog ou site a été mis à jour.

Que se passe-t-il alors dans notre esprit ? En quoi cet environnement électronique change-t-il notre état mental, voire notre comportement social ? Digital media, the developing brain and the interpretive plasticity of neuroplasticity. Keywords adolescence, brain development, cognitive neuroscience, extended mind, Internet,plasticity Baroness Susan Greenfield, a prominent UK neuroscientist and public intellectual,recently warned the public against the dangers of Internet and digital technologyfor children and teenagers, cautioning us about the ‘‘unprecedented changes’’brought about by young people’s interaction with digital technology and urgingus to recognize that the issue is ‘‘almost as important as climate change’’(‘‘Baroness Susan Greenfield,’’ 2010). Can never speak for themselves nor teach the truth adequately toothers’’ (Plato, 2008).

The pursuit of wisdom, for Socrates, was not through read-ing and writing but through real time and space dialogue (Carr, 2010). In the 18thcentury, the novel was perceived as a cause of female depravity and literacy wasconsidered threatening to women’s safety and moral purity, while both women andyoung people were considered vulnerable to the corrupting influences of the. Boris Cyrulnik, le cerveau a besoin de la richesse du banal. Comment les outils numériques modifient notre cerveau - La Croix. Des études scientifiques ont montré que l’utilisation massive d’Internet transforme notre mémoire et notre attention Réécouter l'émission de France Inter "La tête au carré" présentée par Mathieu Vidard, en partenariat avec La Croix. « Internet rend-il bête ?

» Tel est le titre un peu provocateur d’un best-seller de l’essayiste américain Nicholas Carr, qui vient d’être traduit en français (1). S’appuyant sur des études scientifiques effectuées outre-Atlantique, il y montre comment l’utilisation d’Internet a opéré une véritable « révolution » dans notre cerveau. Éminemment plastique, cet organe se serait déjà adapté à l’usage intense des nouvelles technologies, comme il l’a fait dans le passé avec l’invention de l’écriture ou avec le développement de la lecture.