background preloader

Bien-être des élèves et climat scolaire

Bien-être des élèves et climat scolaire
Related:  *

Gestion des situations exceptionnelles I- Pourquoi ces fiches ? N'importe qui peut se trouver un jour face à une situation à laquelle, parce qu'elle est exceptionnelle, et donc souvent traumatisante, il n'est pas sûr de donner la réponse pertinente. En outre, ce type d'événement se produit parfois en l'absence du responsable d'établissement. Il faut que les personnes présentes, quelles qu'elles soient, fassent le nécessaire, sans risque d'erreur. Ces fiches ont valeur de protocole, c'est à dire que, strictement appliquées, elles permettront de gérer au mieux la situation sans engager la responsabilité individuelle de l'agent concerné. Donc, elles doivent être connues de tous les adultes concernés, et rester à portée de main. II- Comment sont-elles construites ? Vous y trouverez : III- Organisation matérielle On pourra utiliser un classeur, des chemises transparentes perforées et des intercalaires. Les fiches constituent des éléments de réaction primaire pour des personnes isolées.

Les actes de violence recensés dans les établissements publics du second degré Auteur : Benjamin Beaumont, Depp B3 L'essentiel Les faits de violence sont peu nombreux dans les lycées d'enseignement général et technologique et les lycées polyvalents (5,6 pour 1 000 élèves). Ils sont beaucoup plus fréquents dans les collèges (15,3 incidents pour 1 000 élèves) et surtout les lycées professionnels (24 incidents pour 1 000 élèves). Les incidents graves sont fortement concentrés au sein de certains établissements : 10% d’entre eux en signalent 40 %. La violence en milieu scolaire se caractérise essentiellement par des atteintes aux personnes (80 % des faits recensés). La plupart des incidents graves relèvent des violences verbales (41 % des faits), essentiellement à l’encontre des enseignants. Chiffres-clés 54 000C’est le nombre d’incidents graves déclarés en 2012-2013 dans les établissements publics du second degré 5,6C’est le nombre moyen d’incidents graves déclarés en lycée général et technologique et lycée polyvalent pour 1 000 élèves L'infographie Repères Approfondissement

La lutte contre le harcèlement Le ministère a fait de la prévention et de la lutte contre le harcèlement entre élèves l'une de ses priorités d'action. Le harcèlement se caractérise par l'usage répété de la violence physique, de moqueries et autres humiliations entre élèves. Ses conséquences peuvent être lourdes lorsqu'il n'est pas pris en compte : perte d'estime de soi, décrochage scolaire, désocialisation, anxiété, dépression, somatisation, conduites suicidaires. La lutte contre le harcèlement s'inscrit dans le prolongement des États généraux sur la sécurité à l'école, qui se sont tenus les 7 et 8 avril 2010 avec en ligne de mire trois principes : connaître, agir et évaluer. Faire de la prévention du harcèlement à l'École l'affaire de tous Une campagne nationale de lutte contre le harcèlement est lancée le 24 janvier 2012 Consulter le dossier de presse Feuilleter le dossier de presse Télécharger le dossier de presse La campagne repose sur deux grands piliers : Connaître et faire connaître le harcèlement Chiffres clés

La sécurisation des établissements scolaires En novembre 2012, le ministère de l'éducation nationale crée la délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire (DMPLV), animée par Éric DEBARBIEUX, rattachée à la direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO). Dans ces domaines, la délégation est chargée des missions d'impulsion, d'observation, d'analyse, de conseil et de formation. La recherche scientifique a établi le lien très fort entre qualité du "climat scolaire", victimation à l'école, qualité des apprentissages et réussite scolaire. Il y a donc un enjeu majeur à sensibiliser et mobiliser tous les acteurs à ces thématiques, mentionnées tant dans la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République que dans le rapport annexé. La DGESCO, la DMPLV et l'inspection générale de l'éducation nationale ont contribué à l'élaboration de ces ressources.

Eric Debarbieux : “Il y a une montée probable des violences” Comment est né ce pro­jet d'enquête ? L'Observatoire International de la Violence à l'Ecole réa­lise depuis des années des enquêtes sur la vic­ti­ma­tion des élèves. Nous avions égale­ment tra­vaillé sur les per­son­nels, mais d'une manière moins sys­té­ma­tique, pour des rai­sons de fai­sa­bi­lité et de moyens. Nous savons mal­gré tout, d'après ces enquêtes par­tielles et les chiffres de l'Education natio­nale, qu'il y a eu une aug­men­ta­tion de la vic­ti­ma­tion – autre­ment dit, des agres­sions – contre tous les per­son­nels depuis 1998/99. Il y a vrai­ment une bas­cule à ce moment-là. Les vic­ti­ma­tions regroupent toutes les atteintes, phy­siques ou psy­chiques, qu'on peut subir dans l'exercice de son métier ? En théo­rie. Cette enquête est réa­li­sée conjoin­te­ment avec George Fotinos, auteur de plu­sieurs enquêtes sur le cli­mat sco­laire dans les établis­se­ments. Aujourd'hui, nous cher­chons vrai­ment à étudier le rap­port entre vic­ti­ma­tion et cli­mat sco­laire.

L'estime de soi: édito Philippe Meirieu « Nous ne fonctionnons qu'à l'estime... » Il ne faut surtout pas croire que l'éducation à la santé conduise à une médicalisation systématique de notre société et, en particulier, des enfants et adolescents « en difficulté » qu'il s'agirait de normaliser à tout prix à grands renforts de substances chimiques et de « reprogrammations » comportementales. Et, justement, c'est bien parce que nous vivons face à cette menace de médicalisation que l'éducation à la santé, conçue comme une approche globale, interdisciplinaire et partenariale, s'impose. Il faut bien mesurer, en effet, les dangers du triomphe de la médecine dans le champ social : toute-puissante, elle traite les individus « malades » séparément, en s'attachant à les rendre plus adaptables à l'ensemble des contraintes qu'ils subissent, en leur faisant oublier le poids des situations sociales, économiques et institutionnelles qui pèsent sur eux. Philippe Meirieu

Le guide juridique du chef d'établissement Seules sont accessibles les fiches ayant déjà fait l'objet d'une actualisation : fiches 2, 3, 4, 5, 7, 8, 13, 14, 18, 21, 27, 30, 31, 34, 39 et 43. Le service public de l'éducation Fiche 1 - Le service public de l'éducation : les principes Les organes de l'établissement Fiche 2 - L'établissement public local d'enseignement : un établissement public administratif (mise à jour : juin 2008) Fiche 3 - Le conseil d'administration (mise à jour : février 2009) Fiche 4 - La commission permanente (mise à jour : février 2009) Fiche 5 - Le chef d'établissement (mise à jour : septembre 2009) Fiche 6 - Le gestionnaire Fiche 7 - Le conseiller principal d'éducation (mise à jour : juin 2008) Fiche 8 - L'agent comptable (mise à jour : juin 2009) L'administration et la gestion Fiche 9 - Le règlement intérieur de l'établissement Fiche 10 - Les actes administratifs de l'établissement public local d'enseignement Fiche 11 - Le budget de l'établissement public local d'enseignement Fiche 12 - Les personnels enseignants

Violences : la lutte contre la violence à l’école ne fait que commencer. Violences : La lutte contre la violence " à l’école " ne fait que commencer Jacques Pain Professeur Juin 2002 À considérer cette question des violences, des violences " à l’école ", il est de plus en plus clair qu’elles font désormais partie du paysage contemporain. La violence est un paradigme du nouveau siècle et de la mondialisation. La violence sociétale touche particulièrement la transmission, et les adultes comme les institutions sont dans cette situation de " border line " à dimension dépressive qui marque quotidiennement l’école. C’est dans la culture des relations et la reconstruction précaire de collectifs, au jour le jour, avec et dans la ville, que l’on peut concevoir une prévention par l’école. Mieux définir et mieux comprendre la violence La violence : variations étymologiques Violence pour sa part, pourrait de prime abord sembler clair. La violence : vers une systémique de définitions L’échelle des définitions. C’est un pôle typique de définition. Une longue forclusion

Chef d'établissement, pilote pédagogique www2.cndp.fr/revueVEI/hs1/debarbieuxhs1.pdf Onze mesures pour une grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République Après les attentats qui ont visé le cœur des valeurs républicaines, Najat Vallaud-Belkacem a présenté onze mesures issues de la grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République, jeudi 22 janvier 2015. Transmission des valeurs républicaines, laïcité, citoyenneté et culture de l'engagement, lutte contre les inégalités et mixité sociale, mobilisation de l'Enseignement supérieur et de la Recherche sont au centre de ces mesures. La grande mobilisation pour les valeurs de la République est celle de toute l'École, y compris l'enseignement agricole et l'enseignement privé sous contrat. [En vidéo : le discours de Najat Vallaud-Belkacem] Présentation de la grande mobilisation pour l'École pour les valeurs de la République Retrouvez en vidéo le discours de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, sur les onze mesures de la grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République, jeudi 22 janvier 2015.

theconversation Les attentats de Paris « ne sont pas seulement une attaque contre Paris » mais « une attaque contre toute l’humanité », a déclaré Barack Obama. D’autres chefs d’État, tels que le président algérien Abdelaziz Bouteflika, vont plus loin qualifiant ces attentats de « crime contre l’humanité ». Cette qualification peut-elle être retenue sur un plan juridique ? Conformément au statut de la Cour pénale internationale, un meurtre ou tout autre acte inhumain qui cause « intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé physique ou mentale » constitue un crime contre l’humanité dès lors « qu’il est commis dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique lancée contre toute population civile et en connaissance de cette attaque » selon l’article 7 du Statut de Rome. Une attaque généralisée ou systématique Pour que le crime contre l’humanité soit constitué, plusieurs éléments doivent ainsi être réunis. La conscience du cadre politique

Valeurs de la République : des ressources pour vous accompagner (1/3) Education et société Mobilisé pour soutenir, avec tous les acteurs et partenaires de l’École, la défense des valeurs de la République et pour permettre à l’ensemble des élèves de se les approprier, Réseau Canopé vous propose : un dossier destiné à la formation : il développe le thème de la laïcité. Il définit ce terme, le contextualise et en explique les enjeux. Abdennour Bidar, chargé de mission sur la laïcité au Ministère, y détaille en vidéo les quinze articles de la Charte de la laïcité, présentée le 9 septembre 2013. La laïcité, la participation citoyenne et l'éducation à la diversité et à la tolérance constituent les thèmes de cette première sélection de ressources. Laïcité et fait religieux Archives Participation citoyenne Guide républicain (PDF ; 2004) : ensemble de définitions telles que l’antisémitisme, le civisme, l’humanitaire, la laïcité, la mixité, la religion ou encore le sexisme.Vivre ensemble : c’est quoi être citoyen ? Éduquer à la diversité et à la tolérance

Actualités - Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ile-de-France Comment organiser le dialogue avec les élèves le lundi 16 novembre ? En solidarité avec les victimes et leurs familles, le Président de la République a demandé qu'une minute de silence soit organisée le lundi 16 novembre 2015. Il appartient au directeur d'école et au chef d'établissement d'organiser un temps de regroupement des élèves dans les classes ou la cour de l'école et de l'établissement pour ce moment de recueillement individuel et collectif dans cette journée. Dans les deux cas, chaque enseignant doit encadrer sa classe durant ce temps de recueillement, dont la forme doit prendre en compte l'âge des élèves. Pour accompagner au mieux le moment de recueillement, il convient donc de faire en sorte de répondre favorablement, dans un premier temps, aux besoins, interrogations ou demandes d'expression qui pourraient avoir lieu dans les classes par des élèves très jeunes et des adolescents. Des espaces de parole doivent par ailleurs être mis à la disposition des élèves. #Educattentats

Related: