background preloader

CINEMATEK -

CINEMATEK -
Related:  cinema

Bandes Annonces de Films AlloCiné : Cinéma, Séries TV, Stars, Vidéos, DVD et VOD Accueil - Cinebel: Tous les films. Tous les cinémas Silence... Action ! | Critiques, Blu-ray & Actualité du Cinéma English Movies Peliculatina Peliculatina 2015 Voilà quatre ans que la Maison de l’Amérique Latine SEUL Asbl vous présente Peliculatina, les couleurs du cinema latino-américain et iberique (Espagne et Portugal). Ce festival propose en l’espace de cinq jours une programmation de films latino-américains variée, riche en contenu thématique et inédite en Belgique. Entre le 22 et 27 septembre 2015, deux films sont respectivement à l’écran des cinémas Galeries et Flagey pour l’ouverture-clôture, ainsi qu’au cinéma Vendôme pour les 23 autres films. Peliculatina es el evento cinematográfico latinoamericano e ibérico de ficción más importante en Bélgica, organizado cada año durante una semana en el mes de septiembre por la Casa de América Latina.

Ces petits cinémas qui ont traversé le siècle lles s'appellent le Rex, le Florida, le Flavol, l'Eldorado, l'Éden… Chacune de ces salles, des années après sa construction, garde sa singularité. Un livre du photographe aquitain Jean-Christophe Garcia (1) recense ces étonnantes architectures construites jusque dans les années soixante. Un peu à la façon de Georges Perec : pour penser, pour classer, mais surtout pour en garder la trace. Se souvenir, en somme… Serge Toubiana, dans la préface, qualifie d'ailleurs ces photos de « traces d'un désir » : « Désir ancien et architectural de donner à chacune de ces nombreuses salles son style propre. (1) « Inventaire subjectif des cinémas de villages en Aquitaine », photographies de Jean-Christophe Garcia, textes de Serge Toubiana, Didier Arnaudet, Francis Lacloche. Éden en campagne Le destin du cinéma Eden de Monségur (33) est lié à celui de Jean Usureau, qui, entre 1935 et 1948, ouvrit de nombreuses salles dans le Sud-Ouest. Son fils, Georges, plus de 80 ans au compteur, se souvient.

Amour fou : les preuves d'amour les plus dingues au cinéma Dans le très réussi et romantique (dans son genre) Amour fou, la cinéaste Jessica Hausner aborde le thème du double suicide du poète Heinrich Von Kleist et Henriette Vogel. D'autres réalisateurs se font plus fleur fleue et mettent leurs personnages sur la voie du sacrifice. Vérification en quelques films. 1- Je me sacrifie pour toiDans Titanic de James Cameron, Leonardo Di Caprio reste dans l'eau glacée pour sauver Kate Winslet allongée sur une planche de bois. 2-J'ai tué pour toiDans les films noirs américains, un homme ordinaire se fait ensorceler par une femme fatale. 3-Je t'attendrai et je me moque de ton passéDans Quand Harry rencontre Sally de Rob Reiner, les deux héros ne cessent de se croiser, de se chamailler pour finalement tomber amoureux des années plus tard. 4-Je prendrai tous les risques pour toiDans Pour elle de Fred Cavayé, Vincent Lindon, qui joue un prof sans histoire, fomente l'évasion de sa femme, emprisonnée pour meurtre alors qu'elle est innocente.

De "Métropolis" à "Chappie", 100 ans de robots au cinéma en 60 secondes "Chappie", le dernier long-métrage de Neill Blomkamp, sort ce mercredi 4 mars au cinéma. Blockbuster annoncé, il tranche avec les deux précédents films du réalisateur sud-africain. Si les robots étaient vus comme une technologie au service de l’oppression – gardiens d’une situation d’apartheid dans "District 9" et de contrôle social dans "Elysium" – ce dernier film permet à Neill Bloomcamp de revenir à une vision plus subtile du robot, qui va acquérir la capacité à penser et sentir. Mais le robot n’a pas toujours été un pion au service d’une caste humaine capable de se libérer – et de devenir humain, finalement. Tour à tour envahisseur, sauveur, justicier, oppresseur ou même Dieu, découvrez dans ces quelques extraits le pouvoir des robots de 1920 à nos jours. Regardez : L'Obs

Related: