background preloader

Entretien avec Olivier Berruyer : La fin d'un monde

Entretien avec Olivier Berruyer : La fin d'un monde
This video is currently unavailable. Sorry, this video is not available on this device. by $author Share this playlist Cancel Play

http://www.youtube.com/watch?v=3GcufoPxOPA

Related:  Vidéos / Documentaires Economie

Pourquoi la fondation Gates finance Total, Coca et McDo Où les bons samaritains placent-ils leur argent ? Chez McDo, BP, Coca-Cola, Exxon Mobil et même dans une société de prisons privées. C’est ce qu’ont découvert les journalistes du magazine américain Mother Jones en épluchant la déclaration fiscale 2012 (en pdf) de la fondation Bill et Melinda Gates. Officiellement, les 36 milliards de dollars (26,24 milliards d’euros) de cet empire aussi riche que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sont censés « lutter contre la faim et l’extrême pauvreté ». Dans le détail, 3 milliards (2,7 milliards d’euros) vont aux géants du fast-food et des boissons gazeuses. De même, alors que la fondation présente le réchauffement climatique comme « un enjeu majeur », elle place près de 750 millions de dollars (544 millions d’euros) chez les pétroliers et autres spécialistes des sables bitumineux.

La vérité du 11 septembre explose à la Télévision Imaginez une longue interview -rigoureuse dans le fond et mesurée sur la forme- au sujet d’une éminente controverse politique. Pas de petite phrase, aucune forme de raccourci expéditif, pas la moindre trace de condescendance de la part de l’interviewer. Et transposez la scène dans le paysage audiovisuel français. Au regard du tabou que constitue le 11-Septembre dans les médias traditionnels de l’Hexagone, il faudrait effectivement faire preuve d’une grande souplesse mentale pour envisager la reproduction locale d’une telle scène. Celle-ci s’est réellement produite. Le vendredi 1er août, sur la chaîne américaine C-Span, un moment édifiant de télévision s’est déroulé.

Traduction exclusive] “Pourquoi je suis pour la semaine de 5 jours de travail payés 6″, par Henry Ford (1926) Dans cette interview avec Samuel Crowther, publiée dans la revue World’s Work en octobre 1926 (p. 613-616), Henry Ford (1863-1947) revient sur sa position socialement innovante de réduction du temps de travail.Ce grand industriel récidivait 12 ans après avoir doublé les salaires de ses ouvriers le 5 juin 1914 – le fameux “Five Dollars a Day” (5 $ par jour).Il avait bien compris le fonctionnement du capitalisme, qui a besoin d’entreprises qui produisent, mais surtout de consommateurs qui achètent… Je trouve fascinant l’aveuglement idéologique un siècle plus tard, où toute la nomenklatura prône des baisses de salaires, puis s’étonne ensuite de l’arrivée de la récession…Cette traduction exclusive a été réalisée par Valérie Courteau pour www.les-crises.fr, que je remercie pour son aide. Le constructeur automobile dans cette interview raconte à M. Crowther pourquoi il a réduit la semaine de travail dans les usines Ford du monde entier, à quarante heures sans diminution de salaire

Jeunecitoyen Avant de débuter l’article, Je souhaitais vous raconter une petite histoire dont je suis un peu honteux. Il m’arrive souvent de faire des courses avec ma copine et il nous est parfois arrivé – si d’aventure des pièces traînaient – d’en profiter pour donner à celui qui est dans le besoin ( Je ne préfère pas utiliser le terme "mendiant"). Je me rappelle qu’une fois, ayant fini d’effectuer nos courses, n’ayant aucune pièce sur moi et sachant que je devais passer devant un SDF – que j’avais déjà eu à croiser et qui allait toujours plus mal, du moins à vue d’œil – j’ai eu une attitude très peu cavalière et j’ai préféré prendre l’autre sortie du magasin de peur d’affronter son regard.

TSCG - Une playlist sur Dailymotion Dailymotion Sign in Playlist created by Mediapart | 11 videos Prix immobiliers Poursuivons notre analyse de l’immobilier en France. Nous avons vu dans le billet précédent que les prix immobiliers français sont entrés en phase de bulle spéculative vers 2002. Rappelons-l’évolution : Les conséquences sur la situation des ménages Parution [print & web] : Perpignan, une ville avant le Front national ? Jérôme Fourquet, Nicolas Lebourg et Sylvain Manternach, Perpignan, une ville avant le Front national ?, Fondation Jean Jaurès, Paris, 2014, 134 p. Perpignan est la seule ville de plus de 100000 habitants où le Front national est arrivé en tête au premier tour des élections municipales de 2014. Pourquoi celui-ci n’a-t-il pas gagné au second ?

Vandana Shiva : « Le libre-échange, c’est la dictature des entreprises » Basta ! : Les combats que vous menez sont liés à la souveraineté – alimentaire, sur les terres, l’eau, les semences. Qu’est-ce que la souveraineté ? En quoi est-ce un enjeu majeur du 21e siècle ?

Related: