background preloader

Réflexion mémoire

Facebook Twitter

Colloque « Apprendre l'histoire et la géographie à l'École » - Histoire et mémoire. Jean-Pierre Rioux, inspecteur général de l'Éducation nationaleAnnette Wievorka, directrice de recherche au CNRS L'ancienne confrontation entre "histoire" et "mémoire", naguère dominée par l'opposition entre Lavisse et Péguy, a resurgi dans le débat historiographique et civique depuis vingt ans.

Colloque « Apprendre l'histoire et la géographie à l'École » - Histoire et mémoire

La mémoire est devenue un objet d'histoire ; il n'appartient donc pas à l'Assemblée nationale de décider si le massacre des Arméniens est un génocide. Cette tâche incombe aux historiens. Le passé, à quoi bon ? Introduction Cette question m'est venue à l'esprit lors du mouvement lycéen de l'année dernière (1998).

Le passé, à quoi bon ?

En effet, bon nombre d'élèves déclaraient que les cours n'étaient pas intéressants parce que trop tournés vers le passé ; cela ne les intéressaient pas d'étudier les auteurs du passé, le latin, etc. Tout ça, c'est passé, c'est mort, ce qui les intéressait, c'était le (leur) présent. Il est vrai que le passé, c'est par définition et avant tout ce qui n'est plus, ce qui ne peut plus revenir ; dès lors, s'intéresser au passé ne saurait être considéré comme une attitude utile/ efficace.

Mais justement, faut-il confondre utilité et valeur ? Maurice Halbwachs: Les cadres sociaux de la mémoire (1925) Comme nous feuilletions, dernièrement, un ancien volume: du Magasin pittoresque, nous y avons lu une histoire singulière, celle d'une jeune fille de 9 ou 10 ans qui fut trouvée dans les. bois, près de Châlons, en 1731.

Maurice Halbwachs: Les cadres sociaux de la mémoire (1925)

On ne put savoir où elle était, née, ni d'où elle venait. Elle n'avait gardé aucun souvenir de son enfance. En rapprochant les détails donnés par elle aux diverses époques de sa vie, on supposa qu'elle était née dans le nord de l'Europe et probablement chez les Esquimaux, que de là elle avait été transportée aux Antilles, et enfin en France. Elle assurait qu'elle avait deux fois traversé de larges étendues de mer, et paraissait émue quand on lui montrait des images qui représentaient soit des huttes et des barques du pays des Esquimaux, soit des phoques, soit des cannes à sucre et d'autres produits des îles d'Amérique.

Cet exemple n'est qu'un cas limite. Si le passé reparaît, il importe fort peu de savoir s'il reparaît dans ma conscience, ou dans d'autres consciences. Robert badinter : LA VERITE EST EN MARCHE. Quelle identité pour la France ? Camp_de_Septfonds.pdf (Objet application/pdf) DiscoursRaphaelEsrail.pdf (Objet application/pdf) Les Syndromes des Survivants de la Shoah. Eviter la concurrence des victimes. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Dominique Borne, historien, doyen honoraire de l'Inspection générale de l'éducation nationale Un parcours international autour des mots relativise le débat français.

Eviter la concurrence des victimes

Ainsi le monde anglo-saxon, les organisations internationales et le site en anglais de Yad Vashem continuent-ils à utiliser le mot "holocauste", banni en France... "Génocide", juridiquement défini, est générique (la Shoah est un des génocides répertoriés par les organisations internationales). En France, "Shoah", utilisé dans les classes, s'impose, depuis le film de Claude Lanzmann. Le mot coexiste avec des expressions qui tentent de rendre compte de la dimension historique. Les historiens préfèrent parfois d'autres mots. Trois mémoires de la Shoah. .Shoah : les étapes de la mémoire en France, Annette Wieviorka, in Pascal blanchard et Isabelle Veyrat-MassonLes guerres de mémoires, La France et son histoire, La Découverte poche - 2008 -2010 Dans le cas des Juifs , le génocide (Lemkin) visait aussi à rayer un peuple du monde.

Trois mémoires de la Shoah

C’est contre ce « mémocide » que ceux qui comprirent qu’ils étaient destinés à disparaître réagirent avec leurs propres armes, celles de l’écriture et de l’archive : archives Ringelblum dans le ghetto de Varsovie, Livres du souvenir après 1945 AW voit trois phases :- dans une première période, de 1945 à 1961, les rares efforts pour faire émerger le souvenir dans l’espace public restent vains. « Les survivants n’émergent dans aucun groupe, aucune fraction du corps social ». "Vichy et la Shoah – Enquête sur le paradoxe français" Un livre à paraître dans les tout prochains jours aborde le rôle controversé du régime de Vichy face à « la question juive » et montre que tout en collaborant, Vichy chercha à protéger les Juifs français au détriment des Juifs étrangers…Quel rôle joua le régime de Vichy dans l’application de « la Solution finale de la question juive » ?

"Vichy et la Shoah – Enquête sur le paradoxe français"

Depuis trente ans, en France, l’affaire semble entendue : le régime de Vichy a été un complice actif du génocide perpétré par les nazis. Pourtant, face à cette thèse officielle, des pierres d’achoppement subsistent : comment expliquer, en effet, que 75 % des Juifs vivant en France pendant la guerre aient pu échapper à la Shoah ? 16 juillet 2012 - Le rôle de Vichy dans la rafle du Vél d'Hiv. Il y a 70 ans, à l’aube du 16 juillet 1942, débutait la rafle du Vél d’Hiv.

16 juillet 2012 - Le rôle de Vichy dans la rafle du Vél d'Hiv

Le président Jacques Chirac reconnaissait le 16 juillet 1995 la responsabilité de l’État français dans ce crime contre l’humanité : «Oui, la folie criminelle de l'occupant a été secondée par des Français, par l'État français». L’historien franco-israélien Alain Michel, auteur de Vichy et la Shoah, revient sur ce drame et bouscule les idées convenues sur le rôle du gouvernement français… [voir aussi : Les sept erreurs de François Hollande le blog d'Alain Michel] 70e anniversaire de la rafle du Vel d'Hiv : la parole attendue de François Hollande.

Identité nationale et histoire de France : déconstruire le mythe national, par Suzanne Citron. Identité nationale et histoire de France : déconstruire le mythe national [1] Dans les années 1980-1990, une approche critique de l’histoire comme élément clef de la construction de l’identité nationale paraissait, je ne dirais pas banale, mais en tout cas recevable.

identité nationale et histoire de France : déconstruire le mythe national, par Suzanne Citron

Mon livre, Le Mythe national, l’histoire de France en question, paru en 1987, a suscité l’intérêt, a donné lieu à des rencontres en divers coins de France, m’a permis de participer à des colloques européens sur les mythes nationaux. “l'histoire de France” fétiche de la nation, par Suzanne Citron. Plaque de reliure en ivoire, Reims, dernier quart du IX° siècle.

“l'histoire de France” fétiche de la nation, par Suzanne Citron

Musée de Picardie, Amiens. Le baptême de Clovis par St Rémy avec le miracle de la Sainte Ampoule. « L’histoire de France » fétiche de la nation « C’est l’histoire de France qu’on assassine » titre à grand renfort d’images et d’encadrés Le Figaro magazine du 27 août 2011. Et les coordinateurs du dossier de nous mettre en garde, selon une dramatisation dont ce journal est coutumier : « Notre enquête montre que la question engage l’avenir même de notre société ». “mythe national et violences”, par Suzanne Citron. Rafle du Vel d'Hiv : de Mitterrand à Chirac et Hollande, la lente reconnaissance de la responsabilité de la France. L’Etat français a arrêté ou facilité l’arrestation par les Allemands, et livré pendant la Seconde guerre mondiale 75 000 juifs de France (24 000 Français et 51 000 étrangers ou dénaturalisés), hommes, femmes et enfants de tous âges, qui ont été ensuite déportés et assassinés dans les camps d’extermination nazis – seuls 2 500 en revinrent.

rafle du Vel d'Hiv : de Mitterrand à Chirac et Hollande, la lente reconnaissance de la responsabilité de la France

Lors de la Rafle du Vel d’Hiv, les 16 et 17 juillet 1942, 13 152 juifs dont plus de 4 000 enfants ont été arrêtés par la police française. Une partie d’entre eux ont été envoyés à Drancy. Les autres, bien souvent des familles, ont été conduits au Vélodrome d’Hiver dans le XVe arrondissement. Pendant plusieurs jours, 8 000 juifs vont ainsi vivre entassés sans eau et sans nourriture dans des conditions sanitaires déplorables. Suzanne Citron : “une subjectivité négatrice de l'histoire” “Henri Guaino : une subjectivité négatrice de l’histoire”, par Suzanne Citron « Ma France, elle n’était pas à Vichy, elle était à Londres depuis le 18 juin. Il n’a pas parlé au nom de la France que j’aime », a déclaré Henri Guaino, en réplique au discours de François Hollande commémorant la rafle des 16 et 17 juillet 1942. Comme historienne, mais surtout en mémoire de ce que j’ai vécu dans ma vingtième année, j’ai ressenti l’envie d’une réponse à Henri Guaino.

Verra-t-on surgir un nouveau genre de négationnisme, au nom des subjectivités et des ego de quelques notables de la politique ? Les propos de M. LE TEMOIGNAGE EN HISTOIRE - INTRODUCTION. Histoire et mémoire des deux guerres mondiales - Enseigner la mémoire de la 2ème guerre mondiale en Terminale par Jean-Pierre Husson. La mémoire des « années noires » et du génocide en France depuis 1945 Les lieux de mémoire de la 2e guerre mondiale. Qu'enseigner sur la Shoah. Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /var/www/cms/htdocs/administrator/components/com_joomfish/classes/JoomfishManager.class.php on line 218 Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /var/www/cms/htdocs/administrator/components/com_joomfish/classes/JoomfishManager.class.php on line 227 Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /var/www/cms/htdocs/administrator/components/com_joomfish/classes/JoomfishManager.class.php on line 251.

Comment enseigner la Shoah à l’école? Deprecated: Assigning the return value of new by reference is deprecated in /var/www/cms/htdocs/administrator/components/com_joomfish/classes/JoomfishManager.class.php on line 218. CR1_PeregosurGensburger_PDF.pdf (Objet application/pdf) Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. L’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie. Histoire Tle ES L.

H2-Annexes-doc-2012-2013.pdf (Objet application/pdf) 2007 - Politique de la memoire.pdf (Objet application/pdf) 1. Politiques de la mémoire. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. 2006 Mémoire et Histoire. La ville-mémoire. 1 M. Memoire collective. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Du changement dans les commémorations de la Seconde Guerre mondiale en Lettonie. En Lettonie, la fin de la Seconde Guerre mondiale est célébrée deux fois: d'après les calendriers européen et russe.