background preloader

Scoop.it : module d'autoformation

Scoop.it : module d'autoformation
Related:  Veille opérationnelle

Scoop.it, un outil de veille vraiment pratique Outil modèle de veille digitale, Scoop.it permet de faire de la curation, c'est à dire sélectionner et classer les fluxs d'information selon une thématique avant de les mettre en valeur pour les diffuser et les partager sur le net et les réseaux sociaux. Retour sur cet outil du web 2.0, social et collaboratif. Ouvrant l'accès à une grande diversité de sujets et d'informations spécifiques, l'outil de veille et curation, Scoop.it fonctionne comme un portail vertical de contenus web triés et gérés par ses utilisateurs. La première étape est de s'inscrire sur la page d’accueil et de cliquer sur « Sign up for free », si vous souhaitez choisir la formule gratuite. A la manière d'un blog, l'utilisateur du service commence par créer une « Scoop.it Page » ou Topic sur un sujet précis. Le bouton « Install the bookmarklet », est une option très pratique pour ajouter le contenu qui vous intéresse par simple glisser-déposer dans le Topic de votre magazine. Notes

La boite à outils du veilleur 2.0 Scoop.it, un outil de curation Un outil pour veiller au plus près de ses intérêts et de celui de son public. Sommaire interactif : Scoop.it est un outil de curation, gratuit dans sa version minimale, et qui ne nécessite pas d’installation particulière. Il donne la possibilité de partager des ressources au fur et à mesure qu’elle sont sélectionnées / choisies sur le net. Ces articles, appelés post, sont classés selon la thématique de son choix. Ces topics (le mot désigne à la fois le sujet traité et par extension le journal thématique lui-même) sont alors mis à la disposition de toute la communauté des internautes. Le propriétaire du Scoop.it peut ajouter -et supprimer- des articles (textes, vidéos, photos) qu’il trouve lui-même et les commenter par des remarques personnelles. Le résultat s’affiche sous forme de page internet très facile à lire. Scoop.it dispose d’un moteur de recherche qui ne corrige pas les fautes et ne hiérarchise pas l’information. Il est préférable d’indexer les articles publiés à l’aide de tags.

5 tutoriels Scoop.it Comment utiliser Scoop.it ? Scoop.it est un outil en ligne dit de « curation » créé par une jeune pousse (start up) en France. Ce type de service permet de filtrer, canaliser, exploiter des informations sous forme de flux ; un choix intéressant lorsqu’il s’agit d’effectuer une veille et de vouloir redistribuer des actualités, articles et contenus sélectionnés. À côté de Netvibes et Paper.li, l’outil en ligne Scoop.it est apprécié pour sa facilité d’utilisation, des pré-choix de sources d’information parmi des centres d’intérêt indiqués par l’utilisateur et pour une redistribution via des Scoop.it (pages sous la forme de journaux tableaux de bord), les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Google Plus) et des sites (blogs…). Des tutoriels Scoop.it pour gérer un projet de veille et de curation 2. Termes utiles Connexion et inscription 3. Création de topic Gestion et paramétrage de topic Alimentation de topic Publier un post Partager 4. 5. En complément… Licence :

Scoop.it, un outil de curation A nouveaux usages, nouveau vocabulaire. A la fin de l’année 2010 le terme "curation" a fait son apparition dans le domaine de l’information-documentation directement influencé par les nouvelles utilisations du web 2.0 et la nécessité de filtrer, canaliser, exploiter, partager le flux pléthorique des informations. Ce néologisme, issu du terme curator anglo-saxon dénommant à l’origine le commissaire d’expositions d’art, désigne une activité que les documentalistes connaissent depuis longtemps : regrouper les informations, les sélectionner, les classer selon une thématique précise. La curation va cependant plus loin puisqu’il s’agit aujourd’hui de mettre en valeur ces données, de les éditorialiser et de les partager, valeur ajoutée rendue possible grâce à l’évolution des outils du web. Vous avez dit « Curation » ? La curation avec Scoop.it Présentation du service en janvier 2011 sur Le blog du modérateur « Curation » ou webinage ? Les outils de curation Scoop.it Procédure Lancez-vous ! 1. 4.

Les 5 piliers de l’E-réputation Le 22 Août 2009, dans l’un des premiers billets de ce blog, Amine avait rédigé le billet: l’E-réputation: Mode d’emploi où il expliquait à qui s’adressait l’e-réputation avec un schéma qui spécifie les processus de surveillance et de management qui en découlent. Aujourd’hui, je représente dans le schéma ci-dessous ma vision de l’e-réputation, qui à mon sens, s’appuie sur 5 piliers issus des processus de surveillance et de management. 1. Faire un bilan de mon image et de celle de mes concurrents 2. 3. 4. 5. Cette représentation de l’e-réputation s’applique, à mon avis, autant aux individus qu’aux entreprises. Et vous lecteurs fidèles de ce blog, blogueurs et professionnels dans le domaine, qu’est ce que vous en dites ? Like this: J'aime chargement…

Comment créer un Scoop.It pour partager une veille Comment créer un Scoop.It pour partager sa veille, c’est le titre d’une présentation de 58 pages, mise à jour par Gilles Le Page fin septembre 2012 (voir la présentation en bas de page). Solution collaborative pour créer des revues de Presse en ligne sur des sujets de son choix à partir d’une veille manuelle ou semi-automatisée, Scoop.It, outil en ligne gratuit (dans sa version de base) connait un succès important auprès des internautes : facilité d’utilisation, de collecte et de restitution de l’information, partage sur des réseaux sociaux, module de statistiques, possibilité de personnaliser les pages Scoop.It (bloc de présentation, commentaires, choix d’images…). Scoop.It : solution de veille partageable Pour les organisations (associations, institutions et entreprises…), Scoop.It est un service qui permet de réaliser simplement un bulletin de veille en s’affranchissant de paramétrages compliqués. Tutoriel Scoop.It Sommaire du tutoriel créer son Scoop.It A consulter également Licence :

L’é-reputation : les études se multiplient « CitizenTrend 20 avril 2010 par citizentrend A noter, la parution cette semaine de deux études sur l’e-reputation et les médias online en général. La première, réalisée par le GFII (Groupement Français de l’Industrie de l’Information) propose une large analyse autour du thème « e-réputation et identité numérique des organisations – Typologie des menaces et identification des modes de traitement applicables ». Cette étude de 67 pages propose des outils concrets pour analyser les menaces en termes d’image de marque sur Internet, comme une « fiche de relevé d’incident ». Srce : Digimind Le 19 avril, KPMG révélait son second baromètre « Media and Entertainment ». scre : KPMG Malgré cette croissance régulière, l’étude du cabinet de conseil fait part d’une méfiance persistante de la part des individus envers les contenus online. Encore une fois, cette étude démontre la faiblesse du "Tout en un", soit le seul développement des médias traditionnels ou, à l’inverse, des médias online. Like this: J'aime chargement…

Atelier Scoop It Formation continueHaute Ecole de Gestion de GenèveFilière Information documentaireR. Grolimund, L. Mellifluo, I. Renaud, M. Velletri24 mai 2012 3/8Fonctionnalités principales : Ajout de sources internes et externes Les sources sont créées par soi-même ou proviennent des membres duréseau. Ajouts de commentaires Les commentaires ou billets peuvent être taggés, organisés selon unpositionnement stratégique sur la page. Partage et sauvegarde du contenu Le contenu peut être partagé vers les réseaux sociaux Facebook, Twitter,LinkedIn, Tumblr et le blog Wordpress, dès la connexion de ces comptesactivée. Personnalisation de l’outil Les topics peuvent être personnalisés, grâce au choix de couleurs et à l’ajoutd’images. Pratiques collaboratives Les pratiques collaboratives sont possibles avec un abonnement payant. Recherche Scoop.it ! Applications mobiles Des applications Scoop.it ! Utilisation de Scoop.it Ce guide est orienté principalement sur une utilisation gratuite de l’outil.

Dossier veille et e-réputation La veille, l’e-réputation en concepts, outils et applications : LE dossier de rentrée sur Marketing-Professionnel.fr ! Il sent bon les fournitures neuves, les bonnes résolutions… et nous « remet dans le bain » avec de belles contributions ! A déguster avec notre dossier suivant : Personal Branding Dossier veille et e-réputation sur Marketing Professionnel Veille et e-réputation en concepts La veille et l’e-réputation : posons les concepts, une entrée en matière par Mickaël Réault, Fondateur de SindupDe la revue de presse à la veille multicanal (idem, dans un 2e article), par Pascal Jappy, Marketing Manager, AugureDe la réputation à l’e-réputation : ce qui a changé. Outils, applications de veille et d’e-réputation Veille et e-réputation : quelle stratégie efficace pour l’enseignement supérieur ? Lire le dossier e-réputation (2009) et notre dossier planning stratégique Marketing Professionnel : une veille marketing régulière Précédent dossier : Social Commerce Dossier suivant : Personal Branding

Je Scoopite, tu Scoopites, nous Scoopitons... | Business Angel FranceBusiness Angel France Depuis quelque mois, je suis surpris par l’efficacité, la pertinence et la puissance de Scoop.it. Et comme je ne suis pas un geek, je leur ai demandé de nous expliquer comment mieux utiliser cet outil. Article de Mathilde Lepetit, responsable des ventes Europe chez Scoop.it A l’occasion de la sortie de la nouvelle version de Scoop.it, il est intéressant de refaire un point – certains blogueurs ayant déjà écrit différents billets sur cette problématique- pour déterminer comment optimiser l’utilisation de ce magnifique (j’en suis plus que convaincue) outil, fort de nouvelles fonctionnalités. Avant de commencer, rappelons ce qu’est Scoop.it. Plateforme de publication par curation, Scoop.it est une solution efficace pour organiser et partager des idées importantes. Après ce bref rappel, découvrons de façon plutôt « pratico-pratique » les différents points pour mieux utiliser Scoop.it sur ces trois fonctionnalités premières : sélectionner, éditer et partager. 1. Pour cela : 2. 3. Merci Mathilde.

Une e-réputation, ça ne se nettoie pas, ça se construit. J »intervenais ce matin au colloque « e-réputation et identité numérique des organisations« , au GFII. Le rapport du groupe de travail du GFII est très intéressant (PDF disponible ici) , représente une belle somme de travail, et serait à mettre entre beaucoup de mains, pour ceux qui veulent comprendre les risques de la réputation des entreprises (ou institutions) en ligne. Au-delà de quelques cas, j »ai insisté, lors de mon intervention, sur deux points. Ils me semblent importants, sur ce sujet qui l »est autant, et surexposé actuellement. 1. Nettoyeur de e-réputation ? De nombreux sujets de media couvrent ce nouveau métier, promis à un grand succès… médiatique : nettoyeur de e-réputation. Mais une réputation, ça ne se nettoie pas. Non, une réputation, ça se construit. Comment la construire, alors ? Chers responsables de la communication, chers journalistes, ne croyez pas ces rigolos. 2. Dans le document du GFII, on ne liste que des menaces. Mais enfin, ce n »est pas tout.

Related: