background preloader

TICE : web 2.0- Espace Doc Web - Académie de Lyon

TICE : web 2.0- Espace Doc Web - Académie de Lyon
Le DRT/CRDP a proposé en février 2007 un stage d'une journée sur le web 2.0 : pour ceux qui ont assisté à ce stage et pour ceux qui veulent se documenter, nous mettons à disposition les documents qui ont été exploités lors du stage. Définition Sélection de sites emblématiques Le web 2.0 en images Faire sa page d'accueil personnalisée avec Netvibes Documentation Le web 2.0 et la documentation : quelques pistes Définition : Le web 2.0 c'est un nouvel élan autour d'Internet rendu possible grâce à l'évolution des technologies (Ajax) mais surtout à la diffusion du haut débit. Les définitions varient selon les points de vue. "Le web 2.0, c'est un retour aux fondamentaux de l'internet : remettre l'utilisateur au centre de l'internet, lui faciliter ses relations avec les services et les autres utilisateurs, lui permettre de gagner du temps en allant à l'essentiel. Sélection de sites emblématiques du web 2.0 : Faire sa page d'accueil personnalisé avec Netvibes (PAP) Documentation : Related:  F3 veille opérationnelle

Le web 2.0 au service de la veille et de la recherche d'information Au-delà de certains abus d'ordre marketing, le Web 2.0 offre certains outils qui peuvent permettre à l'utilisateur d'améliorer sa veille et sa recherche d'information sur un sujet donné. Certes, le risque est grand aujourd'hui de se retrouver noyé sous une masse impressionnante d'outils et d'information. Mais en ciblant ses sources et en choisissant les applications qui correspondent réellement à ses besoins, l'utilisateur peut y trouver un certain nombre d'avantages. Petit panorama des outils Web 2.0 qui facilitent réellement la vie pour sa veille et sa recherche d'information. Flux RSS Un flux RSS (Really Simple Syndication) ou son format concurrent, Atom, permet avant tout de lire les nouveautés diffusées sur un site ayant choisi d'établir un fil sur celles-ci. Mieux encore, l'utilisateur peut souhaiter recevoir les flux RSS de son choix dans son client de messagerie sans pour autant installer une application ou un module supplémentaire dans celui-ci. Rmail ! Social Bookmarking

Documentation 2.0 : quels services pour quelle valeur ajoutée ? Pourquoi produire une revue de presse quotidienne de 150 pages, si personne n’a le temps de la lire ? Pourquoi alimenter consciencieusement une base de données si personne n’en connaît l’existence ? Pourquoi s’enorgueillir de l’étendue des abonnements électroniques souscrits par sa bibliothèque si personne ne les utilise ? Ces quelques exemples fournis par Jean Michel, consultant indépendant en management de l’information-documentation, donnent le ton de cette journée d’études organisée par l’ADBS Aquitaine le 15 janvier dernier. Sous le titre « Documentalistes, ajoutez de la valeur à vos services » et en écho à la journée parisienne de février 2008, cette rencontre a été l’occasion d’échanges particulièrement stimulants sur l’évolution des métiers et des services documentaires. Si je devais donc réduire l’intervention de Jean Michel à quelques idées transverses, je retiendrais les idées suivantes : Selon J. Alors transférables, les initiatives de l’ESC Lille ? Imprimer ce billet

Info-veille.com La culture Numérique et les outils du web 2.0 Initiation à la veille documentaire sur Internet Les lecteurs de ce blog qui ont suivi certaines de nos formations ou qui assistent à nos séminaires d'historiographie &/ou méthodologie de la recherche en histoire nous ont souvent entendu parler de flux RSS ou de veille sur Internet sans que nous ayons toujours eu le temps de développer... Le tutoriel qui suit devrait combler cette lacune par une initiation "pas à pas" aux principaux instruments de veille informationnelle sur Internet que sont les flux RSS, les podcasts et les alertes e-mail. Les démonstrations sont basées sur les exemples suivants : La documentation web 2.0 : mettre l'usager au coeur des services Les outils du Web 2.0 permettent la relation directe entre producteurs et utilisateurs, leur contribution directe à la production et à la valorisation de l'information (ou la contribution de tous à la production "collaborative" d'information). Dans un espace de travail, les producteurs d'information, qu'ils soient chercheurs, ingénieurs, journalistes, étudiants... indexent eux-mêmes les documents selon leurs besoins afin de les partager, les utilisateurs commentent et annotent les informations, tous introduisent une plus value à la production et la diffusion de l'information. Face à ces nouveaux usages, comment évolue le rôle d'intermédiation des professionnels ? Adaptés, transposés à nos métiers, ces outils ne constituent-ils pas une chance pour mieux connaître les utilisateurs, mieux capter leur attention et leur offrir un meilleur service ? Si ce mouvement est très développé sur le web, comment peut-il aussi s'appliquer dans les entreprises et organisations ?

RSS & Podcast Logiciels libres ▶ Internet ▶ 11 logiciels libres Aggreg8 Pour lire les fils de nouvelles dans Mozilla Akregator Un lecteur de flux RSS pour KDE très efficace ! BlogMatrix Jäger Aussi bien lecteur de news RSS que de podcasts ! jPodder Découvrez le podcast avec ce logiciel multi-OS Juice (ex iPodder) Si tu ne vas pas à l’audioblog, c’est l’audioblog qui viendra à toi ! Liferea Un fort sympathique agrégateur RSS pour Linux MagpieRSS Récuperer sur votre site les flux RSS de vos sites préférés Miniflux Lecteur de flux RSS minimaliste RSS Bandit Agrégateur de flux RSS très simple d’utilisation RssOwl Un agrégateur de nouvelles offrant de bonnes conditions de lecture Sage Un petit agrégateur de nouvelles pour Firefox Vous ne trouvez pas votre bonheur ? Ajouter un logiciel ou le trouver ailleurs L'annuaire de logiciels libre de Framasoft ne vise pas l'exhaustivité mais plutôt à vous proposer la meilleure sélection de logiciels libres. Informations complémentaires

Le Web 2.0 au service de la documentation et de la recherche d'information Le Web 2.0 au service de la documentation et de la recherche d'information De nouvelles applications et de nouveaux services apparaissant quotidiennement sur le Web 2.0, il est difficile d’en dresser une liste exhaustive. Ce chapitre listera alors les plus pertinentes pour les bibliothèques et centres de documentation, telles que le multimédia (photos et vidéos) et les sites d’actualités collaboratives (notamment les « Digg Like » recueillant des actualités proposées par les internautes). Enfin, il sera question du panorama des outils du Web 2.0 que devra intégrer la bibliothèque de demain. En effet, cette dernière place l’utilisateur au centre, ce qui laisse place à une multitude d’expérimentations intéressantes pour les centres de documentation. 1 - De nouvelles applications pour une bibliothèque du futur Il est difficile de dresser une liste exhaustive des applications liées au Web 2.0 tant les nouveaux services apparaissent à une vitesse prodigieuse. Les bookmarks sociaux

Les 6 étapes d'un projet de recherche d'information (1996-2011) - Pédagogie du projet Démarche adaptée et mise à jour par Hélène Guertin avec la collaboration de Paulette Bernhard, professeure honoraire, École de bibliothéconomie et des sciences de l'information (EBSI), Université de Montréal, Québec, à partir de l'ouvrage La recherche d'information à l'école secondaire : l'enseignant et le bibliothécaire, partenaires de l'élève (1997) - Crédits Note : Le travail d'élaboration de la démarche a bénéficié de l'accès privilégié au document de travail daté de 1996, obtenu avec la permission de Yves Léveillé, dont le titre provisoire était La recherche d'information à l'école secondaire : un projet de recherche d'information en six étapes. La présente version remaniée (2005) respecte l'esprit du document : Les compétences transversales dans Programme de formation de l'école québécoise, enseignement secondaire (2004), ministère de l'Éducation du Québec. Page consultée le 5 juillet 2005. Autres sources consultées pour la mise à jour de 2005.

vous Eric Barnet from Paris ? Corporama : votre centre de documentation 2.0 sur les entreprises Eric nous présente Corporama (créée en mars 2010) : une plateforme d'informations sur les entreprises, permettant aux commerciaux de faire de la prospection, et aider toutes les entreprises de faire de la veille sur les autres entreprises de leur secteur d'activité par exemple.. Combien d'entreprises sont suivies ? (3,5 millions). Pourquoi cette idée ? Quels types d'informations sont recensées sur les entreprises ? Combien d'informations sont-elles recensées par entreprise ? Comment cela fonctionne-t-il ? Quel est le business model de Corporama ? Comment Corporama commercialise-t-il son offre ? Concurrence ? Nouvelles fonctionnalités qui seront intégrées sur la plateforme ? Quid de Corporama sur les smartphones et les tablets ? Corporama va-t-il aussi s'intéresser aux collectivités locales, les administrations, les associations ? Visées internationales ? Corporama a fait une première levée de fonds en septembre 2011... Commentaires au débotté...

Norme simplifiée n° 48 : Délibération n° 2012-209 du 21 juin 2012 portant création d’une norme simplifiée concernant... 21 Juin 2012 - Thème(s) : Fichiers de clients et de prospects JORF n°0162 du 13 juillet 2012 page texte n° 72 La Commission nationale de l’informatique et des libertés. Formule les observations suivantes : En vertu de l’article 24 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, la Commission nationale de l’informatique et des libertés est habilitée à établir des normes destinées à simplifier l’obligation de déclaration des traitements les plus courants et dont la mise en œuvre n’est pas susceptible de porter atteinte à la vie privée ou aux libertés. Les traitements informatisés relatifs à la gestion de clients et de prospects sont de ceux qui peuvent, sous certaines conditions, relever de cette définition. La norme simplifiée n° 48 en vigueur a été adoptée le 7 juin 2005. Décide : Article 1 Peut bénéficier de la procédure de la déclaration simplifiée de conformité à la présente norme tout traitement automatisé relatif à la gestion de clients et de prospects qui répond aux conditions suivantes.

La culture Numérique et les outils du web 2.0 Processus et essai d'evaluation en veille et en intelligence economique pour les TPE de Marseille Innovation - Hassen Karim HAMDI Paul Degoul définit la création de service de veille dans une entreprise en posant cinq questions suivantes : (Quelle information à rechercher ? Où la trouver ? Comment la valoriser ? Sous quelle forme la communiquer ? Qui impliquer dans le processus de veille ?) 1-Le système de veille stratégique : a- Définition et objectif de la veille stratégique : La veille stratégique désigne le processus informationnel par lequel l'entreprise réagit de manière proactive face à son environnement socio-économique dans le but créatif d'ouvrir des fenêtres d'opportunités et de réduire les risques liés à l'incertitude. Selon D.Bonivard (1998) « La veille consiste à organiser la collecte, la sélection et la diffusion d'informations propres à optimiser les décisions stratégiques de l'entreprise »24(*). Donc, la mise en place d'une cellule de veille au sein des organisations va assurer les principales fonctions : -Diminuer le temps de réaction face aux changements de l'environnement ; Pour R. Selon D. * 24D.

Organiser sa veille, pourquoi, quelle stratégie et pour quels résultats? La veille et plus largement l’intelligence économique est une activité essentielle pour gérer sa réputation et au développer son business. Nous allons aborder dans ce billet les notions de veille et d’intelligence économique (IE) avec en illustration un plateau réalisé par TechTocTV . Suivra un prochain billet sur la veille Low Cost pour les TPE . La veille, un des aspects de l’intelligence économique (IE) L’intelligence économique – terme emprunté aux militaires et aux services de renseignement - n’est ni une démarche « honteuse », « secrète », « suspicieuse »… ni une activité réservée aux services secrets et encore moins aux grands groupes mais une discipline stratégique inhérente à tous plans d’actions. Définition de l’intelligence économique. Selon le Rapport du Commissariat Général au plan Ci-dessous un schéma extrait d’un document sur le concept de veille réalisé par Opermind qui présente le système d’intelligence économique en quatre étapes. Définition de la veille selon l’AFNOR

Related: